Archives par étiquette : JeanYves

Jean-Yves Le Gallou : “Le moule de résistance d’identité européenne se trouve aujourd’hui dans les pays de l’Est”

Jean-Yves Le Gallou commente sur Boulevard Voltaire la grande manifestation patriotique qui s'est déroulée en Pologne :

Que s’est-il passé en Pologne le 11 novembre ?

Depuis un certain nombre d’années, un traditionnel défilé patriotique est organisé le 11 novembre en Pologne. Il y a une dizaine d’années, il attirait quelques centaines ou quelques milliers de personnes. Depuis quelques années, il touche un assez grand nombre de Polonais. Les organisateurs parlent de 120.000 personnes, la police parle de 60.000 personnes. C’est donc une très grande manifestation patriotique polonaise.

Cette manifestation de l’identité polonaise peut-elle s’inscrire dans la montée de l’extrême droite dans les pays européens ?

Non, je crois que cette manifestation est polonaise tout simplement. L’identité polonaise est européenne, chrétienne et catholique. C’est normal que cela se retrouve dans les slogans et dans les drapeaux. En revanche, l’attitude des médias occidentaux (États-Unis, Grande-Bretagne, France, Allemagne…) est nouvelle. Elle consiste à interdire toutes expressions identitaires et patriotiques en utilisant un vocabulaire de dénigrement et diabolisation. Ce qui est intéressant comme ils n’hésitent pas à monter en puissance dans le dénigrement. Ils parlent de manifestations d’extrême droite. Ils qualifient l’ASB en Allemagne de néonazi, les patriotes polonais sont des néonazis. Tout cela relève du délire médiatique.

La Pologne a une histoire assez particulière. Cette histoire la place dans un contexte antinazi et anticommuniste. Où se situe la Pologne aujourd’hui sur l’échiquier européen ?

La Pologne espère rester polonaise. Il est très significatif que les Polonais, les Hongrois et les Tchèques, qui sont

Lire la suite de l'article

Bonne question de Jean-Yves Le Gallou sur le FN

Lire la suite de l'article

24 novembre : conférence de Jean-Yves Le Gallou à Angers

Image005Le Cercle Anjou Conférences vous invite à la prochaine conférence / Débat avec Jean-Yves Le Gallou le 24 novembre 2017 à Angers, 20h salle Paul Bert (12, rue d’ASSAS à Angers) : sur le thème “La Tyranie Médiatique”

L’intervenant : Jean Yves Le Gallou, ENA,ancien député européen, président de la Fondation Polémia, animateur de l'émission i média sur TVLibertes.

L’entrée des conférences est libre, L’auteur dédicacera ses ouvrages

Nov 2017

Lire la suite de l'article

Jean-Yves Le Gallou : Renvoyez Bompard en haut à droite de l’hémicycle !

Appel de Jean-Yves Le Gallou :

Images"Durant tout le quinquennat Hollande, ils ont été trois à porter la défense des identités nationales et identitaires à l’Assemblée nationale.

Marion Maréchal qui fait un break que tout le monde espère court !

Gilbert Collard, formidable bretteur, qui livre une joute difficile contre la torera Marie Sara qui porte les habits de lumière d’En Marche.

Et Jacques Bompard. Au cours de cinq ans écoulés, Jacques Bompard a livré beaucoup de combats à l’Assemblée : contre l’immigration, contre la loi Taubira, contre les dérives sociétales. Pour l’identité française et européenne. Pour la défense de la vie. Pour la défense des Chrétiens d’Orient.

Ces combats il les a livrés dans l’hémicycle. Mais aussi en accueillant à l’assemblée, des militants, des associations leur permettant ainsi de faire entendre leur message.

Jacques Bompard est un homme rugueux… c’est plutôt une qualité. Ses rapports ont parfois été difficiles avec le Front National et les Républicains. Et pourtant tous les électeurs FN et républicains du nord Vaucluse devraient se mobiliser pour lui permettre de retrouver son siège.

Il n’y aura pas beaucoup de voix dissidentes dans la prochaine Assemblée nationale. Celle de Jacques Bompard est indispensable."

Lire la suite de l'article

Législatives – Jean-Yves Rineau (Cholet) : ” ce qu’il convenu d’appeler « la droite » a sa part de responsabilité”

Jean-Yves Rineau est candidat divers droite dans la circonscription de Cholet. Il a accepté de répondre à nos questions :

Vous avez annoncé votre candidature à l'élection législative dans la 5e circonscription du Maine et Loire à Cholet. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

IMG_4133La France est marquée par un délitement du lien social & culturel favorisant dérives communautaristes, individualisme, matérialisme. Le renouveau passe par la promotion de valeurs positives pour le bien de chacun et de tous avec au cœur « Le bien commun », notion et principes pratiques pour l’action politique, malheureusement trop méconnus parce que bien souvent pas enseignés.

Nous pouvons citer :

  • Affirmation et défense de la dignité de la personne humaine tout au long de sa vie, de sa conception à sa mort naturelle et par conséquent Interdire les mères porteuses et toute merchandisation du corps humain y compris des embryons humains , dire non à l’euthanasie qui est dans les cartons du soit disant « esprit de progrès », oser lever le tabou de la question de l’avortement
  • Reconnaissance et soutien de la famille fondée sur l’union d’un homme et d’une femme et par conséquent l’abrogation du « mariage pour tous » et renouer avec une vraie politique familiale avec notamment l’universalité des allocations familiales
  • Affirmation du rôle 1er des parents dans l’éducation de leurs enfants, y compris en matière sexuelle & affective et par conséquent dire non à l’idéologie de Genre enseignée dans les écoles
  • Promotion d’une culture qui « contribue à rendre l’homme plus humain » et reconnaissance de l’apport culturel du christianisme en ce domaine et par

Lire la suite de l'article

Macron : “Je veux un large rassemblement, de Jean-Yves Le Drian à Xavier Bertrand”

16033520-macron-inclut-xavier-bertrand-dans-son-large-rassemblement-face-au-fnComme Christian Estrosi (LR), Xavier Bertrand renvoie donc l'ascenseur à la gauche qui l'a élu président de région et a lancé un appel à voter Macron. Ce dernier le remercie en l'incluant dans son projet de rassemblement :

"J'aurai un gouvernement et une majorité parlementaire élargis: être élu face au Front national, ce n'est pas comme être élu face à un autre candidat. Je me fiche des clans. Les chapelles ne m'intéressent pas. Je veux un large rassemblement. De Jean-Yves Le Drian à Xavier Bertrand, il y a une vraie cohérence" (…)

Ni Xavier Bertrand, ni Christian Estrosi, ne peuvent dire autre chose aujourd'hui : ils savent que s'ils échouent dans leur région, la prochaine fois celle-ci sera gérée par le Front national. Ils savent aussi qu'ils doivent leur élection à un Front républicain

Xavier Bertrand, qui voulait faire de la politique autrement, respecte donc son engagement en trahissant ses électeurs de droite et en courant derrière un éventuel poste ministériel… Cette "droite" est pitoyable.

Lire la suite de l'article

La “réinfosphère” : mythe ou réalité ? Débat entre Bruno Larebière et Jean-Yves Le Gallou

Après la parution du livre La Fachosphère, de David Doucet et Dominique Albertini, respectivement journalistes aux Inrocks et à Libération, Jean-Yves Le Gallou, président de la Fondation Polemia et Bruno Larebière, journaliste indépendant, débattent autour du terme de “réinfosphère”.

Si pour Jean-Yves Le Gallou, la réinformation est devenue un contre-pouvoir, Bruno Larebière considère que ce concept n’existe pas… et qu’il s’agit finalement que de journalisme d’opinion, sans investigation.

Lire la suite de l'article

Jean-Yves Le Gallou : “Le FN doit se méfier des sirènes médiatiques”

Suite à l'initiative du FN de réaliser une émission de télé banlieue, Jean-Yves Le Gallou donne son avis :

Vous avez critiqué l’initiative de Banlieues patriotes, qui a lancé une web télé black-blanc-beur et invité Camel Bechikh pour son émission inaugurale. Pourquoi ?

Parce que je ne crois pas que la vocation du FN – dernier espoir électoral des Francais de souche – soit de promouvoir une France black-blanc-beur, slogan de SOS Racisme dans les années 1980… D’autant que Camel Bechikh se voit reprocher par sa propre organisation – Fils de France – sa complaisance et ses liens avec l’UOIF, émanation des Frères musulmans.

Mais il est bien normal que le FN cherche à élargir son électorat ?

Certes, mais nul besoin, pour cela, de faire le grand écart à la mode UMP ou LR. Au demeurant, la première démarche pour élargir son électorat, c’est de mobiliser les abstentionnistes de son camp. C’est ce qu’avait recommandé le think tank Terra Nova à Hollande et aux candidats socialistes en 2012. Ils avaient, alors, fait le porte-à-porte dans les quartiers immigrés. Avec succès.

Est-ce à dire que le vote des banlieues est définitivement perdu pour le FN ?

Assurément, non : il y a des réserves d’électorat démoralisé dans les quartiers pavillonnaires encore européens. Il faut aller les voir. Rue par rue et maison par maison. Et les convaincre. Il y aussi toute la « France périphérique », celle qui se révolte contre l’implantation de clandestins venus de Calais. En voilà, des champs électoraux

Lire la suite de l'article

Jean-Yves Le Gallou cesse toute collaboration avec Radio courtoisie

Quant à Bernard Antony, il vient de réagir à ce tweet délirant

"Peut-il y avoir plus stupéfiante expression d’antisémitisme radical et racial et simultanément plus évident mépris de la religion chrétienne ?

Lire la suite de l'article

Crise à Radio Courtoisie: Mise en garde de Jean-Yves Le Gallou

Le patron du bulletin de la réinformation explique :

G« En 2007, j’ai proposé de créer un bulletin de réinformation quotidien sur Radio Courtoisie. Henry de Lesquen en a accepté l’idée et m’en a confié la direction. Je l’en remercie. Comme je remercie la grande centaine de réinformateurs qui ont participé à cette aventure. En particulier, Carl Hubert qui me seconde aujourd’hui et Henri Dubost, animateur du Kiosque courtois.

« La réinformation, c’est le refus du déni de réalité, c’est le respect des faits, rien que les faits mais tous les faits. Selon la belle formule de Charles Péguy dans Notre jeunesse : « Il est toujours difficile de dire ce que l’on voit, surtout il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l’on voit. »

« Aujourd’hui, je me dois de voir ce que je vois et de le dire : Radio Courtoisie traverse une crise profonde dont l’origine se situe dans des déclarations de son président – certes tenues à l’extérieur de la radio – mais qui n’ont pas été sans répercussions sur la vie de la radio.

« Le bulletin de réinformation prendra ses quartiers d’été le 2 juillet. Je quitterai sa direction à la rentrée de septembre et cesserai toute collaboration à Radio Courtoisie si, d’ici là, Radio Courtoisie et sa direction ne sont pas apaisées et si cette grande famille n’est pas à nouveau rassemblée. « Comme toujours ma ligne de conduite sera la suivante : ni provocation inutile, ni soumission futile,

Lire la suite de l'article