Archives par étiquette : Jacques

Même loin du parlement, Jacques Bompard continue son combat pour la vie

L'ancien parlementaire, maire d'Orange et médecin a répondu à l'invitation de l'association Choisir la Vie dans le cadre d'une journée de formation du personnel soignant confronté à la question de l'euthanasie et de la sédation terminale.

Lire la suite de l'article

Colonel Jacques Hogard : “A un moment, il faudra faire donner l’armée”

Le colonel Jacques Hogard est ancien officier de la Légion étrangère et commandant des forces spéciales au Kosovo en 1999. Sa décision de porter secours aux communautés monastiques en danger et de protéger les monastères orthodoxes victimes des pires exactions de la part des Albanais de l’UCK, lui a valu la plus haute distinction de l’Eglise serbe orthodoxe. Le militaire respecté et écouté est un des meilleurs spécialistes des Balkans. C’est à ce titre qu’il revient sur la condamnation décriée du général Ratko Mladic, ancien chef militaire des Serbes de Bosnie. Pour TV Libertés, le colonel Hogard revient sur la révision de l’opération Sentinelle et sur l’action et la personnalité de l’ancien chef d’Etat major, le général de Villiers. Un entretien sans concession et avec un aveu de taille :”A un moment donné, il faudra, hélas, faire donner l’armée face au radicalisme sur le sol français".

Lire la suite de l'article

Si je clame avoir été violé par le Défenseur des droits, il se défend comment Jacques Toubon ?

Le défenseur des droits a publié un tweet hallucinant renversant la charge de la preuve en cas d'agression sexuelle :

C'est le retour de la loi ses suspects du 17 septembre 1793 :

DPuMw6LWAAAdKK1

Lire la suite de l'article

Pour Jacques Attali il faut plus d’immigration

Interrogé dans la presse suisse il y a quelques jours, Jacques Attali vante l'immigration :

A"L’immigration a tendance à diviser l’Europe. L’Europe doit-elle accueillir des migrants?

Malheureusement, tous les pays européens sont d’accord pour contenir l’immigration, et même la réduire. Mais regardons les chiffres: nous sommes 600 millions d’habitants en Europe et nous parlons d’accueillir 200 000 migrants par an. En trois ans, cela ferait 600 000, soit 1 pour mille de la population de l’Europe. Vous vous rendez compte? 1 pour mille! Ce n’est pas assez. Nous sommes capables d’en accueillir bien plus. Le Liban doit se débrouiller avec 25% de migrants syriens. L’Europe est aussi confrontée à un effondrement démographique. Et l’accueil des réfugiés fait partie de ses valeurs.

N’existe-t-il pas un décalage entre vos espoirs et les politiques des pays européens? Et puis l’Europe se met-elle en danger en voulant contenir l’immigration?

Non, elle se protège. Mais trop, à mon avis. Je sais que je suis très isolé face à ce consensus européen. Mais c’est honteux de ne pas accueillir tous ces gens dignes, magnifiques, souvent bien formés, jeunes, pleins de dynamisme."

Pleins de dynamisme… les policiers des cités ne disent pas le contraire…

Commentaires (3)

prendre le Liban comme exemple!
le bordel qu'il y a eu, et le bordel qu'il y a encore ne semble pas le géner, il faut dire que ses petits copains n'y sont pas étrangers
qu'en pensent les libanais "de souche"?

Rédigé par : incongru | 2 nov 2017 15:03:33
____________________________________

Lire la suite de l'article

Jacques Brel et le 25e anniversaire de l’inscription de la cathédrale de Bourges au patrimoine de l’UNESCO

Cet anniversaire s'est traduit, entre autres, par un "concert" à la cathédrale, récital d'orgue à partir de chansons de Jacques Brel. Quel que soit le jugement que l'on porte sur le chanteur, on peut estimer déplacé qu'une cathédrale serve de salle de concert de musique profane. Un grand écran cachait l'autel tandis que le Saint Sacrement était relégué dans une petite chapelle latérale. Et le curé de la cathédrale a considéré que ce concert était un "grand moment de la vie de la cathédrale".

Cathédrale_de_Bourges_Brel__001[1]

Par ailleurs, Monseigneur Maillard, archevêque de Bourges a donné un entretien au journal local à l'occasion du 25e anniversaire de l'inscription de la cathédrale de Bourges au patrimoine mondial de l'UNESCO. Le moins qu'on puisse dire, si la transcription des propos de Mgr Maillard est correcte, est la pauvreté de la réponse à la question du rôle de la cathédrale aujourd'hui. Réduire une cathédrale à "un lieu de rassemblement du diocèse dans les grands événements de l'histoire de l'Eglise et de la société" est méconnaître que la cathédrale est essentiellement et avant tout une église, c'est-à-dire un édifice consacré où les catholiques se réunissent pour la célébration du sacrifice du corps et du sang de Jésus Christ présent sous les espèces du pain et du vin.

Cathédrale_de_Bourges_Brel__002[1] Cathédrale_de_Bourges_Brel__003[1]

 

Lire la suite de l'article

Du sang et des urnes en Catalogne : l’analyse de Jacques Sapir

Lecture intéressante des événements de ce jour : 

"Les incidents qui ont émaillé le “referendum” sur l’indépendance de la Catalogne sont de très mauvais augure. On ne peut pas, sans une émotion et une légitime colère, voir des manifestants pacifiques agressés par les forces de police, qui ont fait plusieurs dizaines de blessés. On ne peut pas, non plus, rester insensible à la vue de ces urnes confisquées, ou jetées à terre par ces mêmes forces de police. Ces incidents ne peuvent que radicaliser encore plus la revendication d’indépendance, et ils témoignent d’une perte de légitimité du gouvernement de Madrid. Car, l’histoire, et en particulier celle du XXème siècle, pèsent sur les relations entre Madrid et Barcelone. On ne peut ici faire abstraction de la Guerre Civile et des années de répression du temps du Franquisme.

On peut se demander d’où vient cette revendication à l’indépendance. Car, au début des années 2000, les partisans de l’indépendance étaient clairement minoritaires. Il ne semble plus qu’il en soit ainsi. J’avais d’ailleurs organisé, le 19 septembre dernier, un débat dans l’émission que j’anime sur Radio-Sputnik entre Gracia Dorel-Ferré, historienne spécialiste de la Catalogne et Jean-Jacques Kourliandsky, chercheur à l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) sur les questions ibériques (Amérique latine et Espagne)[1]. Ce dernier insistait sur le fait que les refus répétés du gouvernement central espagnol d’accorder à la Catalogne ce que le Pays Basque, voire la région de Valence, avaient obtenus avait conduit à une radicalisation du sentiment autonomiste

Lire la suite de l'article

10 octobre : conférence de Me Jacques Trémolet de Villers

L'Association des Ecrivains catholiques organise régulièrement des conférences. Elles sont faites par des adhérents sur des sujets variés : religion, histoire, économie, médecine, philosophie, littérature… Données entre octobre et mars, elles ont généralement lieu un mardi matin à 11 h au monastère de la Visitation, 68 avenue Denfert-Rochereau à Paris XIVe. L'entrée est libre. Elles sont précédées d'une messe à la chapelle du monastère à 10 h 30.

Ces conférences reprendront le mardi 10 octobre à 11h avec Me Jacques Trémolet de Villers qui parlera du procès de Jeanne d'Arc.

Le mardi 14 novembre, Annie Laurent parlera du sujet « Chrétiens d’Orient, chrétiens d’Occident : le défi de l’Islam ». 

Lors du Salon, le samedi 2 décembre : Annie Laurent fera une autre conférence : « Comprendre les chrétiens d’Orient ».

Le mardi 30 janvier 2018, Philibert de Loisy : « Jean Adam Schall von Bell, SJ (1592-1666),réformateur du calendrier chinois et conseiller de l’empereur mandchou ».

Le mardi 13 mars 2018, Pierre-Yves Le Priol, « Péguy, un homme en marche. » (Titre choisi il y a plusieurs mois.)

Lire la suite de l'article

Marie-France Lorho remplace Jacques Bompard

Marie-France Lorho est depuis le 29 août député de la 4ème circonscription de Vaucluse, en remplacement de Jacques Bompard.

Capture d’écran 2017-09-01 à 20.25.34Dans un communiqué, elle écrit :

"Notre civilisation est usée par la pression migratoire et par les attentats islamistes. Son indépendance alimentaire disparait du fait d’une concurrence mondiale déloyale qui tue nos paysans et notre agriculture. Ses forces économiques quittent notre pays à cause d’une pression fiscale trop forte. Les déserts médicaux et l’émergence d’une médecine à deux vitesses apparaissent, rejetons d’une grave carence dans la création et la formation des professionnels de santé. Face à cela, il n’est proposé comme alternative aux français que la vacuité et les intérêts partisans des partis politiques institutionnels.

J’aurai donc à cœur, en tant que député, de rappeler aux français qui désespèrent que rien n’est perdu. Notre pays est certes en déclin mais il peut être redressé."

Lire la suite de l'article

Jacques Bompard dénonce le Grand Remplacement à la tribune de l’Assemblée Nationale

Lire la suite de l'article