Archives par étiquette : interdit

Etats-Unis : l’avortement quasiment interdit dans l’Iowa

AYixg5F6_400x400Mercredi 2 mai, l'État de l'Iowa a voté une loi particulièrement contraignante sur l'avortement. A l'exception des femmes victimes de viol ou d'inceste, l'avortement est désormais interdit, à partir du moment où les battements du cœur du fœtus sont détectés, soit vers la sixième semaine de grossesse.

Le texte doit encore être promulgué par la gouverneure de l'Iowa, Kim Reynolds (photo), républicaine et pro-vie.

Lire la suite de l'article

Ohio : la loi interdit les avortements des fœtus porteurs de trisomie 21

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Unknown"Le Gouverneur de L’Ohio, John Kasich, a signé le 22 décembre la loi qui interdit les avortements des fœtus porteurs de trisomie 21. Les médecins qui pratiqueraient de tels avortements encourent 18 mois de prison, une amende de 5000 $ , et la perte de leur licence médicale. La loi va évidemment être attaquée en justice par les défenseurs des « droits reproductifs » et des « soins d’avortement » (abortion care…).

Une loi similaire votée dans l’Indiana en 2016 a été bloquée par un juge fédéral.

Toutefois, celle du Dakota du Nord, entrée en vigueur en 2013 n’a pas été contestée. Dans l’unique avortoir de l’Etat on dit ne pas avoir vu de cas."

Lire la suite de l'article

Le Sénat de l’Ohio interdit l’avortement basé uniquement sur le diagnostic du syndrome de Down

Unknown-7Si ce projet de loi (adopté à 20 voix contre 12) aboutit, pratiquer un avortement sur la base d’un diagnostic de syndrome de Down deviendrait un crime au quatrième degré. La commission médicale d’État aurait par ailleurs le pouvoir de révoquer le permis d’exercer d’un médecin s’il était reconnu coupable d’avortement pour ce seul motif. La Chambre d’Ohio avait voté une loi similaire 2 semaines plus tôt.

Après approbation mutuelle le projet de loi devrait être proposé au Gouverneur John Kasich. Ce pro-vie devrait la signer. En février 2016, il avait coupé les subventions au Planned Parenthood.

En France, 96% des bébés porteurs de la trisomie 21 sont exterminés avant la naissance.

Commentaires (1)

Existe t-il une possibilité de calculer le nombre d'avortements, depuis 1975, dans le cas de maladie de l'enfant comme la trisomie ?

En ôtant la vie à ces enfants parce qu'ils ne sont pas "normaux", et sous couvert de droit et de démocratie, nous nous comportons exactement comme les nazis…

Nos démocrates patentés ne peuvent-ils comprendre que ce que faisait un système totalitaire, alors par essence une démocratie doit s'interdire de le faire ?

Rédigé par : Irishman | 21 nov 2017 08:54:49
____________________________________

Lire la suite de l'article

Il est interdit d’interdire des affiches incitant à la débauche LGBT

Bruno Beschizza, le maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois, avait interdit la diffusion d’une campagne LGBT, sous couvert de prévention du sida, montrant des personnes homosexuelles en pleine action. Vendredi 10 novembre, la justice administrative lui a donné tort en annulant son arrêté.

Le maire arguait que les affiches étaient « contraires aux bonnes mœurs et à la moralité » et qu’elles portaient « atteinte à la dignité, au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse ». Il faut souligner que ces affiches LGBT incitaient à la débauche (et après on nous fait croire qu'ils veulent se marier…) :

Capture d’écran 2017-11-10 à 18.19.43

Bruno Beschizza a « pris acte » de cette décision dans un communiqué vendredi, dénonçant une « procédure parfaitement inutile puisque l’arrêté avait été abrogé ».

Lire la suite de l'article

Il est interdit d’aider une mère enceinte en difficulté

Lu sur Gènéthique :

"En Ontario au Canada, un projet de loi adopté mercredi crée des zones autour des huit cliniques abortives de la province (entre 50 et 150 mètres) où protester contre l’avortement, conseiller à une personne de ne pas avorter, intimider ou empêcher une femme d’accéder aux services de la clinique sera désormais interdit.

Cette interdiction s’appliquera également dans un rayon de 150 mètres autour des habitations des professionnels de santé fournissant ces services et du personnel de ces cliniques.

Quiconque contreviendrait à « ces zones de sécurité » encourt une amende pouvant aller jusqu’à 3307 euros (5000 dollars canadiens), six mois d’emprisonnement pour une première infraction et jusqu’à un an d’emprisonnement pour une deuxième infraction ou toute récidive.

La loi n’entrera pas immédiatement en vigueur : les zones doivent être fixées par réglementation."

A quand le goulag pour les opposants à l'avortement ?

Lire la suite de l'article

Il est interdit de critiquer les institutions chargées de lutter contre la discrimination

Le CSA vient de mettre en demeure RTL suite à la diffusion sur son antenne de propos tenus par Eric Zemmour le 2 février 2017 dans le cadre de sa chronique « On n’est pas forcément d’accord ». 

"Le CSA a été saisi au sujet de la diffusion de propos tenus par M. Eric Zemmour au cours de l’émission RTL Matin du 2 février 2017, dans sa chronique intitulée On n’est pas forcément d’accord.

Après examen de la séquence, le CSA a considéré que la gravité et le caractère provocateur des propos tenus par le chroniqueur, qui constituent un éloge de la discrimination et la critique de toutes les institutions judiciaires qui contribuent à lutter contre celles-ci, alors que ces propos n’ont fait l’objet d’aucune contradiction ni mise en perspective à l’antenne, constituaient un manquement caractérisé aux stipulations de la convention de RTL. Celles-ci précisent en effet que l’éditeur doit en effet veiller à promouvoir les valeurs d’intégration et de solidarité qui sont celles de la République et contribuer aux actions en faveur de la cohésion sociale et à la lutte contre les discriminations.

Le CSA a donc mis en demeure la société CLT-UFA, éditrice du service RTL, de respecter les stipulations de l’article 2-4 de la convention du 2 octobre 2012."

Effet Streisand oblige, voici cette chronique du 2 février :

Lire la suite de l'article

Un évêque interdit les funérailles catholiques pour les personnes ayant conclu un mariage avec une personne de même sexe

Bishop-thomas-paprockiUn évêque américain a publié des lignes directrices pour que les paroisses interdisent aux personnes ayant conclu des "mariages homosexuels" de recevoir la communion et les empêchent d'avoir des funérailles à l'Eglise. Mgr Thomas Paprocki, de Springfield Illinois, a déclaré que ces personnes ne devraient ni chercher à recevoir ni être admises à la sainte communion parce que leurs relations sont d'une nature "objectivement immorale". En ce qui concerne les funérailles, il écrit:

«À moins d'avoir donné des signes de repentir avant leur mort, les personnes décédées qui ont vécu ouvertement dans un mariage homosexuel donnant un scandale public aux fidèles doivent être privées des rites funèbres ecclésiastiques. En cas de doute, le bon pasteur ou administrateur paroissial doit consulter l'évêque ordinaire local, dont le jugement doit être suivi."

Lire la suite de l'article

Festival interdit aux blancs

Le 28 juillet à Paris, se déroulera le festival Nyansapofest, qui se définit comme « premier festival afroféministe européen » à La Générale, local situé dans le 11ème arrondissement et mis à disposition par la Mairie de Paris.

Si c'était interdit aux noirs nous aurions déjà les réactions de toutes les ligues de vertus…

FB_IMG_1495881268278

Lire la suite de l'article