Archives par étiquette : interdit

Il est interdit d’interdire des affiches incitant à la débauche LGBT

Bruno Beschizza, le maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois, avait interdit la diffusion d’une campagne LGBT, sous couvert de prévention du sida, montrant des personnes homosexuelles en pleine action. Vendredi 10 novembre, la justice administrative lui a donné tort en annulant son arrêté.

Le maire arguait que les affiches étaient « contraires aux bonnes mœurs et à la moralité » et qu’elles portaient « atteinte à la dignité, au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse ». Il faut souligner que ces affiches LGBT incitaient à la débauche (et après on nous fait croire qu'ils veulent se marier…) :

Capture d’écran 2017-11-10 à 18.19.43

Bruno Beschizza a « pris acte » de cette décision dans un communiqué vendredi, dénonçant une « procédure parfaitement inutile puisque l’arrêté avait été abrogé ».

Lire la suite de l'article

Il est interdit d’aider une mère enceinte en difficulté

Lu sur Gènéthique :

"En Ontario au Canada, un projet de loi adopté mercredi crée des zones autour des huit cliniques abortives de la province (entre 50 et 150 mètres) où protester contre l’avortement, conseiller à une personne de ne pas avorter, intimider ou empêcher une femme d’accéder aux services de la clinique sera désormais interdit.

Cette interdiction s’appliquera également dans un rayon de 150 mètres autour des habitations des professionnels de santé fournissant ces services et du personnel de ces cliniques.

Quiconque contreviendrait à « ces zones de sécurité » encourt une amende pouvant aller jusqu’à 3307 euros (5000 dollars canadiens), six mois d’emprisonnement pour une première infraction et jusqu’à un an d’emprisonnement pour une deuxième infraction ou toute récidive.

La loi n’entrera pas immédiatement en vigueur : les zones doivent être fixées par réglementation."

A quand le goulag pour les opposants à l'avortement ?

Lire la suite de l'article

Il est interdit de critiquer les institutions chargées de lutter contre la discrimination

Le CSA vient de mettre en demeure RTL suite à la diffusion sur son antenne de propos tenus par Eric Zemmour le 2 février 2017 dans le cadre de sa chronique « On n’est pas forcément d’accord ». 

"Le CSA a été saisi au sujet de la diffusion de propos tenus par M. Eric Zemmour au cours de l’émission RTL Matin du 2 février 2017, dans sa chronique intitulée On n’est pas forcément d’accord.

Après examen de la séquence, le CSA a considéré que la gravité et le caractère provocateur des propos tenus par le chroniqueur, qui constituent un éloge de la discrimination et la critique de toutes les institutions judiciaires qui contribuent à lutter contre celles-ci, alors que ces propos n’ont fait l’objet d’aucune contradiction ni mise en perspective à l’antenne, constituaient un manquement caractérisé aux stipulations de la convention de RTL. Celles-ci précisent en effet que l’éditeur doit en effet veiller à promouvoir les valeurs d’intégration et de solidarité qui sont celles de la République et contribuer aux actions en faveur de la cohésion sociale et à la lutte contre les discriminations.

Le CSA a donc mis en demeure la société CLT-UFA, éditrice du service RTL, de respecter les stipulations de l’article 2-4 de la convention du 2 octobre 2012."

Effet Streisand oblige, voici cette chronique du 2 février :

Lire la suite de l'article

Un évêque interdit les funérailles catholiques pour les personnes ayant conclu un mariage avec une personne de même sexe

Bishop-thomas-paprockiUn évêque américain a publié des lignes directrices pour que les paroisses interdisent aux personnes ayant conclu des "mariages homosexuels" de recevoir la communion et les empêchent d'avoir des funérailles à l'Eglise. Mgr Thomas Paprocki, de Springfield Illinois, a déclaré que ces personnes ne devraient ni chercher à recevoir ni être admises à la sainte communion parce que leurs relations sont d'une nature "objectivement immorale". En ce qui concerne les funérailles, il écrit:

«À moins d'avoir donné des signes de repentir avant leur mort, les personnes décédées qui ont vécu ouvertement dans un mariage homosexuel donnant un scandale public aux fidèles doivent être privées des rites funèbres ecclésiastiques. En cas de doute, le bon pasteur ou administrateur paroissial doit consulter l'évêque ordinaire local, dont le jugement doit être suivi."

Lire la suite de l'article

Festival interdit aux blancs

Le 28 juillet à Paris, se déroulera le festival Nyansapofest, qui se définit comme « premier festival afroféministe européen » à La Générale, local situé dans le 11ème arrondissement et mis à disposition par la Mairie de Paris.

Si c'était interdit aux noirs nous aurions déjà les réactions de toutes les ligues de vertus…

FB_IMG_1495881268278

Lire la suite de l'article

Il est interdit de n’accueillir que des chrétiens

Unknown-25Le tribunal administratif de Grenoble a annulé une délibération de la commune de Charvieu-Chavagneux (Isère) visant à accueillir des réfugiés du Moyen-Orient exclusivement chrétiens. Le tribunal a jugé, dans une décision du 16 mars 2017, que la mairie

« n’est pas fondée à soutenir que les chrétiens réfugiés en France se trouveraient dans une situation différente des autres réfugiés (…) ni que la différence de traitement entre réfugiés, résultant de la délibération attaquée, serait justifiée par l’intérêt général ».

La ville avait plaidé que les chrétiens d’Orient étaient la communauté la plus persécutée dans les pays du Moyen-Orient et qu’ils

« ne mettent pas en danger la sécurité d’autrui ; qu’ils n’attaquent pas les trains armés de Kalachnikov, qu’ils n’abattent pas des journalistes réunis au sein de leur rédaction et qu’ils ne procèdent pas à la décapitation de leur patron comme nous l’avons vu à quelques kilomètres de notre commune ».

Cette décision sur le fond intervient après une suspension en référé en novembre 2015, suite à un recours de la préfecture de l’Isère.

Début mars, la même mairie avait suspendu les cours d'arabe et de turc. Et le maire Gérard Dezempte a donné son parrainage à Marine Le Pen.

Lire la suite de l'article

Le maire de Chalon interdit un salon communautariste

Gilles Platret explique :

Le-flyer-de-l-organisation-1490352765"Une association chalonnaise, nouvellement créée, a sollicité auprès du service municipal de la Vie associative la mise à disposition gracieuse d'une salle pour organiser un "salon artisanal". Cette demande ne présentant, telle qu'elle avait été formulée, aucune difficulté particulière, la Ville de Chalon l'a acceptée.

Or, nous venons d'apprendre que des prospectus circulaient pour faire la promotion de cet événement, non pas en tant que simple "salon artisanal", mais comme "1er salon de la femme orientale et de l'artisanat" ! L'argument porté sur ce prospectus réduit la femme « orientale » (une contorsion linguistique pour désigner clairement la femme musulmane) dans son rôle "de maîtresse de maison, de femme au foyer et de femme responsable de l'éducation de ses enfants dans la transmission d'un savoir faire traditionnel".

Qui plus est, la première journée de cette manifestation est annoncée comme exclusivement réservée aux femmes, aux filles et aux garçons de moins de 10 ans !

En ne parlant que "d'artisanat" à notre service de la Vie associative et en nous cachant qu'elle organisait en réalité un événement communautariste, cette association a délibérément menti à la collectivité.  Qui plus est, elle foule aux pieds la mixité et promeut une vision de la femme qui l'installe dans un enfermement domestique inacceptable dans la République française.

Dans ces conditions, j'interdis immédiatement l'organisation de ce salon en retirant la salle concernée à cette association. Pour prendre les devants et éviter que se reproduisent de tels incidents sur le territoire

Lire la suite de l'article

L’ouvrage “L’avortement vu par un prêtre exorciste” sera-t-il interdit ?

Livre_affiche_83Le Frère Christian de la Vierge publie ce mois-ci un témoignage sur l'avortement, vu par un prêtre que le ministère de compassion, confié par son évêque, a amené à rencontrer beaucoup de femmes blessées profondément dans leur cœur, leur psychisme, leur comportement familial et leur vie spirituelle, ne sachant d'où provenaient les troubles profonds qui les tourmentaient, les attribuant parfois à des causes occultes (sortilèges, maléfices ou "esprits mauvais").

Le livre se compose de deux parties :

  • Le point de vue psychologique (Les étapes de la guérison. Le repentir et le pardon. Doit-on garder le secret sur l'avortement ? La guérison des survivants de l'avortement dans la fratrie.) 
  • Essai théologique sur l'avortement (Gravité de l'acte. Atteinte à la paternité de Dieu. Atteintes à l'Immaculée Conception et à l'Incarnation…)

A la fin de l'ouvrage, figure une présentation de l'Association "Choisir la vie – Isère". Quelques informations pratiques sur les pèlerinages pour la vie dans deux sanctuaires. Prière pour les enfants à naître.

Cet ouvrage passera-t-il le cap de la censure instaurée par Laurence Rossignol ?

Lire la suite de l'article

L’Arkansas interdit l’avortement par démembrement (oui ça existe)

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Unknown-13"Le gouverneur de l’Arkansas, Asa Hutchinson, a signé mercredi une loi votée par les deux chambres, qui interdit l’avortement par démembrement (officiellement appelé « par dilatation et évacuation », pour ne pas choquer…). Ce n’est que le 7e Etat à interdire cette horreur (mais dans deux d’entre eux elle est attaquée en justice et donc bloquée). L’avortement par démembrement pourra être puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 10.000 $ ou six mois de prison.

L’avortement devient ainsi de facto impossible après 14 semaines.

La quasi totalité des médias hurle contre cette loi qui viole la liberté des femmes en leur interdisant la méthode d’avortement la plus sûre, et le Planning familial souligne que cette méthode est la plus utilisée au troisième trimestre de grossesse « aux Etats-Unis et dans le monde ». Fantasme d’avortueurs : il y a très peu de pays où les avortements tardifs soient permis (hors raison médicale).

Et les hurlements redoublent parce que la même loi permet aussi au conjoint de poursuivre le fournisseur d’avortement pour obtenir des dommages civils ou pour une injonction à empêcher l’avortement. Comme le texte ne stipule pas d’exceptions (viol ou inceste), de nombreux médias titrent sans vergogne que la loi permet aux violeurs de poursuivre leurs victimes…"

Lire la suite de l'article

« Il est aujourd’hui interdit de parler de l’IVG, nous voulons lever ce tabou ! »

Nicolas Sévillia, porte-parole de la Marche pour la vie, appelle à s’y rendre en masse : rendez-vous à 13 h 30, place Denfert-Rochereau.


Nicolas Sevillia : "Il est aujourd'hui interdit… par bvoltaire

Lire la suite de l'article

La France interdit la fabrication et la commercialisation de la burqa…

ImagesAh non, c'est le Maroc !

La semaine dernière, une circulaire avait été envoyée aux commerçants par le ministère de l'Intérieur. Elle ordonne aux fabricants de liquider ou transformer leurs stocks dans les 48 heures sous peine de voir la marchandise saisie. Ce bannissement intervient dans un contexte politique marqué par l'influence grandissante des mouvements salafistes au Maroc.

Lire la suite de l'article