Archives par étiquette : interdire

La Pologne va interdire le travail dominical

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Images-9"Les députés polonais ont adopté vendredi dernier, par 254 voix contre 156 et 23 abstentions, une loi qui interdit progressivement l’ouverture des commerces le dimanche. Ils ne pourront ouvrir que le premier et le dernier dimanche du mois à partir de mars prochain, le premier dimanche à partir du 1er janvier 2019, et plus du tout en 2020 (sauf exceptions).

Cette loi vient d’une initiative citoyenne du syndicat Solidarité, qui avait réuni quelques 350 000 signatures. Elle avait été soutenue par le parti au pouvoir et le gouvernement. Et l’Eglise, qui tout en saluant ce pas en avant dans la restauration du dimanche, trouve qu’elle ne va pas assez loin (en permettant des dérogations, notamment pour les magasins qui n’ont pas d’employés).

Jusqu’ici les commerces n’avaient que 12 jours de fermeture obligatoire (fêtes nationales et grandes fêtes religieuses). Les libéraux et les économistes sont contre cette loi. Mais elle devrait passer sans problème au Sénat et être signée par le président Duda."

Lire la suite de l'article

Celui qui voulait interdire les crèches de Noël dans les mairies arrête la vie politique

Images-3Encore un que l'on ne regrettera pas. Le laïciste François Baroin va mettre fin à sa carrière politique.

« Je tourne la page de 25 ans d’engagement politique. Je suis rentré très jeune, j’étais député j’avais 27 ans, au gouvernement de Jacques Chirac j’en avais 29 »

Commentaires (3)

Ouf! si seulement Juppé avait la même idée.

Rédigé par : RAYMOND | 17 nov 2017 08:12:39
____________________________________

Je propose de lui envoyer comme cadeau pour son départ en retraite prématurée un santon de Provence représentant le maire avec son écharpe tricolore. Il pourra le mettre dans sa crèche personnelle, au pied de son arbre de Noël, dans quelques semaines. Blague à part, c'est une vraie bonne nouvelle !

Rédigé par : B.H. | 17 nov 2017 08:32:07
____________________________________

Le renouvellement de la classe politique va pouvoir se poursuivre.

A qui le tour, maintenant …

Rédigé par : Noel de Virdeuil | 17 nov 2017 08:37:27
____________________________________

Lire la suite de l'article

Comment la France pourrait interdire Jihad comme prénom ?

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

Unknown-8"A Toulouse, un officier d’état civil a effectué un signalement auprès du procureur de la République parce qu’un couple a appelé son fils Jihad.

Cet officier d’état civil ne sait donc pas que Jihad est un prénom qui honore le Coran et son Prophète, et qu’il est donc naturel pour des parents musulmans de le donner à leur enfant. Ça change de Mohammed…

Le brave officier d’état civil de Toulouse va peut-être (je dis bien peut-être, sans y croire) réfléchir au fait que le jihad n’est pas une invention de « radicalisés » mais une constante de l’islam, une obligation pour tout musulman.

Quant au procureur de la République il ne pourra que manifester son impuissance à interdire ce prénom sans interdire le Coran, un prénom que portent au moins 800 personnes en France, et qui a passé le seuil des 30 par an en 2010."

Lire la suite de l'article

Il faut vraiment interdire la vente d’armes en France

Deux faits divers viennent appuyer l'interdiction de la vente d'armes en France :

  • Un couple âgé d’une vingtaine d’années a été interpellé ce mardi à Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône) avec à bord de son véhicule un lance-roquettes armé d’une roquette et une Kalachnikov et des munitions. Le jeune homme, qui était notamment connu pour des violences envers sa compagne, a été arrêté en sa compagnie lors d’un banal contrôle routier.

  • Ce mardi 3 octobre, un homme a tiré à plusieurs reprises depuis son domicile, à proximité d'une école de Perpignan. Les coups de feu ont suscité l'affolement au sein de l'établissement. À leur arrivée, les forces de l'ordre ont été mises en joue par le tireur. Il est finalement sorti après des négociations et s'est rendu. Âgé de 35 ans, il souffre de troubles psychiatriques et était déjà connu des services de police.

Comment, la vente d'armes est déjà interdite en France ? Mais alors…

Lire la suite de l'article

Le Planning devrait faire interdire les vacances pour les avorteurs…

Tuer un bébé dans le ventre de sa mère, c'est mal.

Mais tuer un bébé dans le ventre de sa mère à l'hôpital, c'est bien. Mais Franceinfo s'inquiète des délais d'avortement, en raison des vacances scolaires…

"médecin généraliste en vacances, cabinets fermés, plannings bouclés jusqu'en septembre… Résultat : quand elle obtient enfin un rendez-vous, le 14 août, avec une gynécologue pour procéder à une IVG médicamenteuse, sa grossesse est trop avancée pour que l'avortement soit réalisé en cabinet."

Il n'y a jamais assez de médecin quand il s'agit de tuer son enfant. Allez savoir pourquoi…

Lire la suite de l'article

S’il faut interdire les prêches légitimant le djihad armé, il faut interdire le Coran

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

"Le ministère de l’Intérieur ferme la mosquée de Torcy à cause de prêches « légitimant le djihad armé ».

Matthias Fekl n’a donc pas davantage compris que ses prédécesseurs que les prêches « légitimant le djihad armé » trouvent leur légitimité dans le Coran. Et que si l’on veut qu’il n’y en ait plus il faut fermer toutes les mosquées. Et interdire le Coran."

Lire la suite de l'article

Une entreprise peut interdire le port du voile

La cour de justice de l'Union européenne (CJUE) estime que les employeurs peuvent interdire au personnel le port de symboles religieux, politiques et philosophiques visibles.

LA CJUE devait trancher sur deux affaires, l'une en France, l'autre en Belgique. Les deux plaignantes, qui voulaient porter le voile musulman, ont été déboutées. Le premier cas concernait une ingénieure musulmane licenciée par sa société française de conseil en informatique pour avoir refusé d'enlever son foulard lors d'une réunion avec des clients. Le deuxième cas concerne une employée belge ayant travaillé comme réceptionniste à la société G4S Secure Solutions, qui bannit dans son règlement le port de symboles religieux ou politiques.

Le communiqué est ici. Extrait :

"Une règle interne d’une entreprise interdisant le port visible de tout signe politique, philosophique ou religieux ne constitue pas une discrimination directe […]

Dans son arrêt d’aujourd’hui, la Cour de justice rappelle tout d’abord que la directive entend par « principe d’égalité de traitement » l’absence de toute discrimination directe ou indirecte fondée, entre autres, sur la religion. Bien que la directive ne contienne pas de définition de la notion de « religion », le législateur de l’Union s’est référé à la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH) ainsi qu’aux traditions constitutionnelles communes aux États membres, réaffirmées dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union. Dès lors, la notion de religion doit être interprétée comme couvrant tant le fait d’avoir des convictions religieuses que la liberté des personnes de manifester celles-ci en public.

La Cour constate que

Lire la suite de l'article

Après les viols de femmes, faut-il interdire aux femmes de sortir dans la rue ?…

On se demande pourquoi Le Figaro n'a pas fait de sondage là-dessus après les viols commis contre des femmes en Allemagne la nuit du 31 décembre dernier… Parce que le journal a osé poser cette question suite à l'attentat en Allemagne :

Capture d’écran 2016-12-22 à 08.11.24

Lire la suite de l'article

Le maire d’Aulnay-sous-Bois veut faire interdire les affiches LGBT au nom de la protection de l’enfance

968a423685f07925387ccafce0b3fAprès le maire (LR) d'Angers, c'est autour du maire (LR) d'Aulnay-sous-Bois de réagir face à ce scandale public :

"Bruno Beschizza, maire LR d'Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, souhaite faire interdire les affiches de la campacgne de prévention publique contre le Sida, destinées aux personnes homosexuelles (…)

En effet, Bruno Beschizza, le maire Les Républicains de la ville de Seine-Saint-Denis, a décidé de prendre un arrêté municipal contre cet affichage. Pour, d'une part, interdire l'affichage de ces visuels dans sa ville mais en les montrant barrés d'un texte sur fond jaune à travers des affiches critiquées. 

Sur ce texte, on peut lire: "Protégeons nos enfants. Affiches interdites sur le territoire de la commune d'Aulnay-sous-Bois, en vertu de l'arrêté du Maire n°2016-403 pour la protection de l'enfance"."

Bravo monsieur le Maire, vous pouvez compter sur notre soutien !

Commentaires (10)

Bravo, il reste des élus courageux !

Rédigé par : oxygène | 22 nov 2016 07:10:23
____________________________________

Mise danger d'autrui
Voire plus grave

Les juristes sont comme d habitude
Endormis.

Rédigé par : Myriam | 22 nov 2016 08:32:26
____________________________________

j'aurais aimé connaître les moyens de s'opposer à cette campagne de pub. J'en ai 3 près de chez moi et mes enfants en ont presque peur. J'ai utilisé la partie "contact" du site internet de ma mairie de province mais je n'ai aucune certitude que ça sera lu. Je voudrais vraiment protéger mes enfants, faire quelque chose. je me sens un peu démunie, n'ayant jamais fait d'action de ce

Lire la suite de l'article

Interdire la burqa a-t-il vraiment pour conséquence d’interdire les autres signes religieux ?

Anne Merlin-Chazelas, docteur en histoire, ingénieur de recherches au CNRS (e.r.), répond à Jean-Frédéric Poisson :

Unknown-53"Monsieur, 

Vous avez répondu aux correspondants du Salon beige : "l’interdiction de la burqa aurait mécaniquement pour conséquence l’interdiction pour les Chrétiens et les Juifs de leur propres signes religieux."

C’est une opinion assez répandue, mais qui se fonde sur une information insuffisante. En effet, ce n’est pas – fort sagement – la burqa qui est interdite, mais tout vêtement ou dispositif masquant le visage dans l’espace public, pour des raisons de sécurité.

Et il n’était pas nécessaire de prendre une loi spécifique pour interdire ainsi non seulement la burqa (particulièrement dangereuse parce qu’elle masque non seulement le visage, empêchant qu’on reconnaisse une personne qui commet un acte délictueux ou criminel, mais le corps, permettant à un homme de se faire passer pour une femme et à toute personne de dissimuler soit le produit de vols, soit des armes, des explosifs, etc. et autres matériels permettant de commettre un braquage ou un attentat) mais le casque de moto, le masque de carnaval ou le masque chirurgical, la cagoule ou le passe-montagne. 

En effet, en France, toute loi qui n’a pas été expressément abrogée par une loi postérieure est toujours en vigueur. C’est ce qui a permis, bien avant que le français ait été imposé comme « langue de la République » dans notre Constitution, d’imposer l’usage du français dans tous les actes publics, en dépit des revendications notamment bretonnes, en se fondant sur l’article 111

Lire la suite de l'article