Archives par étiquette : imposer

Le Comité des droits de l’homme veut imposer la légalisation universelle de l’avortement et de l’euthanasie

Le Comité des droits de l’homme de l’ONU révise actuellement la définition du « droit à la vie » en droit international. Il envisage d’imposer à tous les États la légalisation de l’avortement, du suicide assisté et de l’euthanasie au nom même du droit à la vie !

Les lobbys de la culture de mort sont en passe de remporter une victoire décisive, dans la plus grande discrétion. Le texte final sera adopté dans les prochains mois. Il est encore possible de stopper cette manœuvre. Soutenez l’action de l’ECLJ auprès du Comité en cosignant le mémoire qu’il va lui remettre et en partageant cette alerte.

Ce Comité, qui rassemble 18 experts, est chargé de rédiger une interprétation officielle des dispositions du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (1966). Cette interprétation, appelée « observations générales », a une grande autorité sur les législateurs et les juridictions nationales car ce Comité a aussi le pouvoir de « juger » les États quant à leur respect de ce traité. Le projet d’observations générales affirme que l’accès à l’avortement est un droit au titre de l’article 6 du Pacte, alors même que celui-ci stipule que « le droit à la vie est inhérent à la personne humaine. Ce droit doit être protégé par la loi. Nul ne peut être arbitrairement privé de la vie ».

Ce faisant, le projet d’observations générales dénie toute protection à la vie humaine avant la naissance et pousse les 168 États-parties au Pacte à légaliser l’avortement à la demande. Le texte ne pose aucune

Lire la suite de l'article

La Pologne refuse les migrants d’Afrique et du Moyen-Orient que veut lui imposer l’Europe

Heureusement il reste des pays qui rappellent que la liberté et la souveraineté devraient rester des prérogatives nationales :

"La Pologne acceptera les migrants venus d’Europe, mais pas ceux issus de pays d’Afrique ou du Moyen-Orient. “La Pologne est ouverte à l’immigration. Et l’année dernière, par exemple, nous avons délivré 1 267 000 visas à des Ukrainiens. La moitié de ces visas étaient des permis de travail”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères polonais, Witold Waszcykowski.

“Nous sommes ouvert à l’immigration non seulement d’Ukraine, mais aussi de Biélorussie et d’autres pays”, a-t-il ajouté. “Nous ne voulons pas participer au processus obligatoire de répartition des migrants venant du Moyen-Orient et d’Afrique. Nous refusons de mettre en œuvre la décision de l’Union européenne prise en septembre 2015.”

À l’époque, les États membres de l’UE avaient adopté un plan de solidarité pour transférer 160 000 demandeurs d’asile depuis des camps de réfugiés en Italie et en Grèce. Une décision validée par le parti de centre-droit au pouvoir Plate-forme civique, qui avait accepté 6 200 migrants, et désormais remise en cause par son successeur, le parti conservateur Droit et Justice".

Lire la suite de l'article

Vider les résidences sociales pour y imposer des immigrés clandestins

C'est la technique du gouvernement comme le montre cette lettre reçue par les résidents de la Résidence Sociale Vieille Chapelle à Marseille. On procède à un remplacement des occupants :

CuEzXaMWcAA21mW

Pour information :

"Les résidences sociales sont des solutions d’hébergement temporaire destinées aux personnes rencontrant des difficultés d’accès à un logement de droit commun du fait de difficultés à la fois sociales et financières. Elles sont composées d’habitation autonomes, adaptées aux configurations du foyer, favorisant la vie autonome des personnes admises. Les personnes admises disposent donc d’une habitation privée en échange d’une redevance mensuelle dont le montant est déterminé selon les ressources du foyer"

Lire la suite de l'article

La stratégie du préfet pour imposer les immigrés

Sans-titre-3Dans la Loire, le préfet a publié le 22 septembre 2016 l'arrêté portant création d'un centre d'accueil pour demandeurs d'asile. Or ces demandeurs sont présents depuis au moins le mois de novembre 2015 ! Pour FDesouche, c'est un calcul cynique :

"l’obligation humanitaire et la trêve hivernale rendront les migrants inexpulsables si jamais on attaque les arrêtés au tribunal administratif."

Lire la suite de l'article

Ignoble : l’ONU veut imposer l’accès à la contraception et à l’avortement sous prétexte de Zika

Même le Monde qui semble se réjouir de l'information prend des pincettes

"L’Organisation des Nations unies (ONU) a demandé vendredi 5 février aux pays touchés par le virus Zika, soupçonné de provoquer des malformations congénitales, d’autoriser l’accès des femmes à la contraception et à l’avortement".

Rien ne semble sûr pourtant : 

"Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme vise en particulier les Etats d’Amérique du Sud, dont beaucoup n’autorisent ni l’avortement ni la pilule, et qui ont conseillé aux femmes d’éviter de tomber enceintes.

« Le conseil adressé aux femmes de retarder la grossesse ignore le fait que beaucoup d’entre elles n’ont tout simplement pas le pouvoir de décider si ou quand elles veulent tomber enceintes dans un environnement où la violence sexuelle est monnaie courante », a souligné le haut-commissaire de l’ONU, le Jordanien Zeid Ra’ad Al-Hussein.

Le virus est transmis par l’espèce de moustique Aedes aegypti. Provoquant des symptômes grippaux chez l’adulte, la maladie peut se transmettre chez les femmes enceintes au fœtus, et provoquer une terrible malformation, la microcéphalie".

Et bien sûr, on en remet une couche contre l'Eglise catholique, car dans le monde des idéologues on fait feu de tout bois surtout à quelques jours du voyage du Pape en Amérique du Sud

"Au Brésil, où l’épidémie est dévastatrice, le débat sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) a été relancé. Le droit à l’avortement est encore très restreint dans de nombreux pays d’Amérique du Sud, souvent influencés par l’Eglise catholique".

Le journaliste aurait été mieux inspiré d'évoquer l'influence

Lire la suite de l'article

La Manif Pour Tous a réussi à imposer la famille dans la campagne

Dans un communiqué, La Manif Pour Tous dresse le bilan de la série des meetings « Questions pour un président de région » qu’elle a organisée dans les capitales des nouvelles régions. Le succès populaire et politique est au rendez-vous. La Manif Pour Tous a réussi à imposer ce sujet dans la campagne des régionales.

  • 10 régions directement mobilisées,
  • 8 meetings,
  • 30 têtes de liste régionales, dont 8 candidats des Républicains, de l’UDI et du Modem, 8 candidats du FN et 10 de DLF.
  • Selon la moyenne des sondages réalisés depuis septembre, les candidats présents aux meetings de La Manif Pour Tous devraient réunir 60 à 70% des voix au 1er tour (source : La Lette de l’opinion). Ce sont donc les principaux candidats têtes de liste qui ont répondu présents devant des salles qui affichaient complet, signe de la mobilisation des citoyens et de leurs attentes pour la famille.

Ludovine de La Rochère souligne :

L« Cette opération nous a permis de recevoir et d’entendre les principaux leaders engagés dans cette campagne : Xavier Bertrand, Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau, Marc Le Fur, Hervé Morin, Valérie Pécresse, Dominique Reynié, Virginie Calmels, Louis Aliot, Nicolas Bay, Wallerand de Saint Just, Marion Maréchal-Le Pen ou bien encore Nicolas Dupont Aignan,. Cela témoigne du poids politique du grand mouvement social et permet à la famille de sortir grandie de cette campagne. La famille et l’intérêt supérieur de l’enfant sont en train de devenir des sujets incontournables de la vie politique française ». « Il est

Lire la suite de l'article

Quand socialistes et UMP veulent imposer l’islam au nom des valeurs chrétiennes

Personne ne les a entendu s'opposer à la dénaturation du mariage imposée par la loi Taubira ou l'aggravation de la loi sur l'avortement lors de la suppression de notion de détresse. Et là, tout à coup, certains socialistes revendiquent les valeurs chrétiennes pour imposer la construction d'une mosquée à Tulle au nom de la laïcité (le troisième est LR). On croit rêver devant tant de naïveté:

"Ensemble, au-delà des clivages de la vie publique et avec en commun des convictions chrétiennes affichées, ils ont souhaité porter l'idée de fraternité et du vivre ensemble à Tulle. « Il n'a échappé à personnes que depuis l'annonce d'un aménagement de lieu de culte musulman, des propos dérangeants, voire indignes ont été proférés. Nous avons tous les trois considéré qu'il est des moments forts autour desquels se rassembler. Nous avons des valeurs chrétiennes de partage et sommes dans une démarche humaniste d'ouverture », a expliqué en préambule Michel Caillard, avant d'insister : « Il faut un "oui" inconditionnel à ce projet de mosquée et non un "oui, mais…". Un "oui" pour des aménagements qui soient dignes d'une pratique religieuse. N'ayons pas peur, allons-y. » (…) Pierre Diederichs a abondé en assurant : « Le respect de l'autre est fondamental dans notre vie de chrétiens. Il est légitime que la communauté musulmane ait sa place dans la cité, respectée dans sa démarche qui respecte elle-même la loi et le vivre ensemble. »"

Leur appel a reçu 25 signatures alors que les opposants au projet

Lire la suite de l'article

L’unité est un don, que l’on ne peut pas imposer de force ou par décret

Extrait de l'homélie du pape, hier, à la cathédrale de la Havane, lors des vêpres :

P"[…] Il est fréquent de confondre l’unité avec l’uniformité, avec le fait que tous font, sentent et disent la même chose. Cela n’est pas l’unité, c’est l’homogénéité. C’est tuer la vie de l’Esprit, c’est tuer les charismes qu’il a distribués pour le bien de son peuple. L’unité se trouve menacée chaque fois que nous voulons faire les autres à notre image et ressemblance. C’est pourquoi l’unité est un don, ce n’est pas quelque chose que l’on peut imposer de force ou par décret. Je me réjouis de vous voir ici, hommes et femmes de différentes générations, milieux, parcours personnels, unis par la prière en commun. Prions Dieu de faire croître en nous le désir de la proximité. Que nous puissions être des prochains, être proches, avec nos différences, nos habitudes, nos styles, mais proches. Avec nos discussions, nos luttes, en nous parlant en face, et non par derrière. Que nous soyons des pasteurs proches de notre peuple, que nous nous laissions questionner, interroger par nos gens. Les conflits, les discussions dans l’Église sont normales, et j’ose même dire nécessaires ; ils sont des signes que l’Église est vivante et que l’Esprit continue d’agir, continue de la dynamiser. Malheur à ces communautés où il n’y a ni un ‘oui’, ni un ‘non’ ! Elles sont comme ces mariages où on ne discute plus, parce qu’on a perdu l’intérêt, on a perdu l’amour. […]"

Lire la suite de l'article

Le Groupe socialiste du Parlement Européen veut imposer l’idéologie du genre dans les écoles

Communiqué d'Europe for Family :

E"Le rapport de la socialiste Liliana Rodrigues, L'émancipation des jeunes filles par l'éducation dans l'Union Européenne, a été adopté le 16 juin par la Commission FEMM, sans aucune base juridique légale et en contradiction totale avec les traités internationaux et européens.

Sous un titre à priori séduisant, l'atteinte à la liberté de pensée, à la liberté d'expression, à la vie privée, et la dénégation aux parents à être les premiers et principaux éducateurs de leurs enfants sont contenus dans ce rapport Rodrigues, qui veut promouvoir l’idéologie du genre dans toutes les écoles de l’Union Européenne.

Une fois de plus, la commission FEMM fait passer en séance plénière du Parlement Européen un texte qui viole le Principe Fondamental de Subsidiarité de l'Union Européenne, la Déclaration Universelle des Droits l'Homme et le Pacte International des Droits Civils et Politiques.

Europe for Family condamne fermement ce rapport de la Commission FEMM, alors que de nombreux autres sujets sur l’égalité homme-femme pourraient faire l’objet d’études et de recommandations pertinentes et utiles à la construction de l’Europe.

Europe for Family a fait parvenir à la présidence du parlement européen une lettre signée par 10 associations représentant une grande partie de la société civile européenne pour contester ce rapport et en demande le rejet au parlement ce 8 septembre."

Lire la suite de l'article

Manuel Valls donne des ordres pour imposer l’islam en France

Manuel Valls a déclaré "Il faut aider l’islam à grandir et à se solidifier". Ses préfets sont visiblement attentifs aux propos du premier ministre. Cet ordre a visiblement été entendu cinq sur cinq par Erard Corbin de Mangoux, préfet des Yvelines, lui qui cherche par tous les moyens à imposer une mosquée à Mantes-la-Ville contre la volonté du maire FN Cyril Nauth.

Ce dernier se bat depuis des semaines pour empêcher la vente d'un bâtiment public en vue de sa transformation en mosquée. Le préfet a déjà réussi à imposer la vente en dépossédant le maire de ses prérogatives. Désormais, il va s'opposer au droit de préemption de la mairie :  

"C’est une quasi-certitude : lors du conseil municipal de Mantes-la-Ville du 29 juin, le maire (FN) Cyril Nauth devrait annoncer qu’il exerce son droit de préemption sur les locaux de la trésorerie des Merisiers afin d’éviter qu’une mosquée ne s’y installe

L’édile souhaite contrer le projet en y installant sa police municipale et les archives de la ville. Pourtant, si elle est adoptée en conseil municipal, la délibération a peu de chances d’être acceptée sur un plan légal. « Le contrôle de légalité de la préfecture saisira le tribunal administratif pour faire annuler cette décision, confie une source préfectorale. Juridiquement, le dossier ne tient pas la route et n’est pas justifié. Il peut même être considéré comme un abus de pouvoir. »"

Lire la suite de l'article

Des évêques allemands veulent imposer leurs pratiques à l’Eglise

A propos de la réunion très discrète tenue à Rome et à laquelle ont participé 3 évêques français (Mgr Pontier, Mgr Brunin et Mgr Feillet (auxiliaire de Reims), ainsi que Monique Baujard, Sandro Magister indique tout de même que les évêques allemands sont divisés sur ces sujets.

"Au terme de la réunion, les Allemands ont diffusé un communiqué dans lequel ils indiquent qu’ils ont "réfléchi en particulier à la sexualité comme langage de l’amour et comme don précieux de Dieu, dans le cadre d’un dialogue intense entre la théologie morale traditionnelle et les meilleures contributions de l’anthropologie contemporaine et des sciences humaines"."

Comment comprendre cet extrait du communiqué ? Sandro Magister poursuit :

Toutefois il y a quelque chose de plus intéressant que le communiqué : c’est ce que les participants à la réunion se sont véritablement dit, d’après le compte-rendu autorisé qui en a été donné, le 26 mai, par "La Repubblica" […] :

"Un prêtre qui est également enseignant parle dès le début de 'caresses, de baisers, de coït au sens de venir ensemble, co-ire', ainsi que de 'ce qui accompagne les lumières et les ombres non conscientes des pulsions et du désir'. Un de ses collègues affirme pour sa part : 'L’importance de la stimulation sexuelle constitue la base d’une relation durable'. On cite Freud. On évoque Fromm. 'La privation de sexualité – ajoute-t-on – peut être comparée à la faim, à la soif. La question qui la caractérise est : Est-ce que

Lire la suite de l'article

Le préfet veut imposer la mosquée au maire FN de Mantes-la-Ville

Depuis qu'il a été élu maire de Mantes-la-Ville, Cyril Nauth (FN) s'oppose à ce que l'ancienne trésorerie municipale soit transformée en mosquée :

"Rebondissement inattendu pour la mosquée de Mantes-la-Ville. Erard Corbin de Mangoux, le préfet des Yvelines, a décidé de se mêler en personne de ce sujet complexe. Il s’apprête à envoyer un courrier à la Communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines (CAMY) lui proposant de vendre directement à la communauté musulmane l’ancienne trésorerie municipale afin de la transformer en salle de prière. 

Une convention signée fin 2013 prévoyait que la CAMY vende d’abord ces locaux à la ville pour que cette dernière les cède ensuite à l’association des musulmans de Mantes-sud (AMMS). Mais l’arrivée du FN au pouvoir en mars 2014 a bouleversé ce scénario. Le nouveau maire Cyril Nauth refusant d’honorer la convention (…) Pour contourner le refus municipal, la stratégie du préfet consisterait donc à écarter Mantes-la-Ville de cette opération."

Le préfet a donc bien pris les choses en main pour faciliter et encourager la création de cette mosquée :

"(…) Le préfet des Yvelines Erard Corbin de Mangoux a choisi de s’emparer du dossier. C’est un de ses courriers qui est à l’origine de la décision de la CAMY. Adressé à Paul Martinez, le président (SE) de l’agglo, il « invite les élus du conseil communautaire à débattre de ce sujet et d’envisager la possibilité d’une vente directe à l’association » indique Erard Corbin de Mangoux 

Cyril Nauth dénonce le procédé :

"Si cette vente directe

Lire la suite de l'article