Archives par étiquette : IledeFrance

Cinq nouveaux centres d’accueil d’immigrés vont ouvrir à Paris et en Ile-de-France

De Caroline Parmentier dans Présent :

Capture d’écran 2018-03-20 à 08.24.47"Le fiasco du centre de premier accueil (CPA) des migrants Porte de la Chapelle n’a pas servi de leçon. Créant un énorme appel d’air, cette structure s’est transformée en petite jungle de Calais en plein Paris, avec des agressions, des incendies, des démantèlements à répétition, un bidonville à ciel ouvert. 60 000 passages en 16 mois d’activité. 8 millions d’euros financés à 80 % par la ville de Paris et 20 % par l’Etat. Un fonctionnement délirant et hors de prix : 56 euros par place d’hébergement. […]

Le camp de la place de la Chapelle va être remplacé par cinq CAES (centres d’accueil et d’examen des situations) situés à Paris et en Ile-de-France, soit au total 750 places d’hébergement c’est-à-dire 66 % de plus. Un à Paris Porte des Poissonniers (150 places), un à Nanterre (100 places), un autre à Vaux-le-Pénil près de Melun (150 places), sans oublier Ris-Orangis (150 places dans l’Essonne) et Cergy-Pontoise (200 places). Le coût ayant été baissé à 30 euros, « cela nous permet de traiter davantage de demandes », se réjouit le préfet Cadot. Le dispositif sera complété par quatre autres centres d’accueil de jour à Paris. […]"

Lire la suite de l'article

En Île-de-France, 38 % des femmes ayant eu un enfant sont immigrées

Quand on sait ce que représente le poids démographique de l'Ile-de-France (20% de la population française), il y a de quoi s'interroger sur la santé mentale de ceux qui disent que l'augmentation de l'immigration relève du ressenti. Qui peut nier, avec de tels chiffres, la réalité du phénomène démographique du Grand remplacement ? Voici quelques extraits d'une tribune publiée anonymement par un haut-fonctionnaire sur Figaro Vox :

"Les statistiques sur l'immigration rendues publiques hier révèlent l'ampleur des défis qui attendent Emmanuel Macron sur cette question. Si le gouvernement n'est pas responsable de la situation actuelle, il doit en revanche le saisir à bras-le-corps et ne pas se contenter d'effets de manche (…)

Les dernières statistiques révèlent une situation sérieusement préoccupante. L'augmentation du nombre des demandeurs d'asile en 2017 est spectaculaire. Ils étaient 20 000 en 1997, 61 468 en 2012, et pour la première fois, plus de 100 000 en 2017. Un rapport de la Cour des Comptes d'octobre 2015 souligne que 96 % d'entre eux, même déboutés, ne repartent jamais et deviennent donc illégaux.

En outre, la hausse de l'immigration régulière, mesurée par le nombre des «premiers titres de séjour» délivrés, est tout aussi marquée. En 2017, elle bat tous les records avec 262 000 étrangers supplémentaires. Ce chiffre est dans la continuité d'une évolution de long terme: 125 000 en 1995 ; 186 116 en 2002 ; 183 893 en 2008 ; 193 655 en 2012 ; 210 940 en 2014 ; 215

Lire la suite de l'article

Bilan 2017 de la politique immigrationniste en Ile-de-France : 436 titres de séjour délivrés

Voici un extrait du courrier du Préfet de la région d'Ile-de-France, Préfet de Paris et du Préfet de Police, Préfet de zone de défense et de la sécurité de Paris, relatif au bilan 2017 de la politique immigrationniste en Ile-de-France :

Capture d’écran 2018-01-22 à 20.39.10 Capture d’écran 2018-01-22 à 20.40.00

Lire la suite de l'article

La région Ile-de-France signe avec un militant de la GPA

Fabrice-HoudartLundi 16 octobre, la région Île-de-France présidée par Valérie Pécresse s’est félicitée d’avoir été la première région de France à signer la charte des droits LGBT dans l’entreprise, rédigée par l’association l’Autre Cercle. Cette signature a été précédée du lancement des principes directeurs de l’ONU pour la lutte contre les discriminations envers les LGBTI dans le monde du travail, par Fabrice Houdard, spécialiste des droits de l'homme à l’ONU et coauteur des “principes directeurs pour lutter contre la discrimination à l'égard des personnes LGBTI dans le secteur privé”. Fabrice Houdard se présente comme le père célibataire de deux jumeaux de quatre ans.

Si Fabrice se présente aujourd’hui comme un père célibataire, c’est bien avec son compagnon d’alors, Roy Daiany, qu’il a signé le contrat avec une mère porteuse américaine lui permettant d’obtenir deux petits jumeaux. Le prix ? 100 000 dollars.

Lire la suite de l'article

Le PCD critique la signature de la charte LGBT par la région Ile-de-France

Communiqué des élus du PCD au Conseil Régional d’Île de France au sujet de la signature de la charte de l’autre cercle (LGBT) par la Région Île de France :

"La Région Île de France est la première région de France, par l’action de sa Présidente Valérie Pécresse, à avoir signé le 16 octobre 2017, la charte LGBT de l’Autre Cercle qui a pour but de « faire progresser les questions relatives à l’orientation sexuelle et à l’identité sexuelle ou de genre dans un contexte professionnel ». Or la Loi nº 2006-340 du 23 mars 2006 art. 13 II Journal Officiel du 24 mars 2006) définit déjà ce qui constitue une discrimination, à savoir,

« toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».

Nous déplorons la signature de cette charte qui, sous la présentation d’une lutte contre les discriminations en milieu professionnel, porte un agenda politique. Ces associations LGBT veulent faire progresser par leur prosélytisme leurs revendications par une pression constante sur l’opinion publique. Parmi ces revendications, la PMA sans père figure en bonne place, ce

Lire la suite de l'article

La Région Ile-de-France de Valérie Pécresse se soumet au lobby LGBT

Unknown-5C'est ce qu'annonce le lobby LGBT l'Autre Cercle :

"Le 16 octobre sera une grande journée pour l'Autre Cercle. En plus de la présentation des recommandations de l'ONU (voir article ici), la région Ile de France s'engagera auprès de notre association et deviendra ainsi la première région signataire."

La première région signataire n'est donc pas une région de gauche

Lire la suite de l'article

La région Ile-de-France arrête les subventions à “Télé bocal”

C'est une bonne nouvelle car "Télé bocal" soutient les fêlés du bocal LGBT.

Cette chaine affirme que les dons "représentent 50 % de nos financements". Elle peut donc demander de l'aide aux (millions de !) LGBT pour qu'ils paient.

Lire la suite de l'article

En secret les préfets se réunissent sans concertation avec les maires, pour répartir les migrants en Ile-de-France

Information révélée par Valeurs Actuelles :

Images-2"malgré les récentes déclarations du gouvernement, qui aurait épargné la Corse et l’Ile-de-France dans sa répartition des migrants pour désengorger les camps de Calais, il y aura bien plusieurs centres de migrants dans différentes communes d’Ile-de-France. La présidente de la région Valérie Pécresse avait d’ailleurs déjà confirmé cette information. Invitée sur RMC/BFMTV hier 14 septembre, elle avait déclaré que « les équipements publics de l'Ile-de-France n'ont pas vocation à accueillir des migrants. D'autant plus que ces bases de loisirs sont le jardin de ceux qui n'en ont pas. C'est vraiment très important pour la qualité de vie », ajoutant que le gouvernement avait « demandé de mettre un campement de migrants à Cergy-Pontoise [dans le Val d'Oise, NDLR], et à Vernouillet [dans les Yvelines, NDLR] ».

Une réunion à huis-clos entre les préfets pour répartir les migrants

Selon nos informations, les préfets de différents départements de la petite couronne sont réunis en ce moment-même pour évaluer la faisabilité des projets d’accueil des migrants. Plus précisément, les préfets recenseraient, communes par communes, les terrains disponibles pour installer des camps. Une réunion à laquelle les maires de communes ne sont pas conviés.

Exclusivité Valeurs : la commune du Chesnay accueillera un camp

Un des camps de migrants devrait ouvrir à Louveciennes, commune située dans le département des Yvelines, qui appartient au canton du Chesnay. Le maire du Chesnay, Philippe Brillault, n’en revient toujours pas […]"

Lire la suite de l'article

Répartition des clandestins sauf en Île-de-France et en Corse

Unknown-6Le gouvernement a envoyé des consignes aux préfets pour héberger les milliers d'immigrés qui s'entassent dans le camp de la «jungle».

«Afin d'accueillir les migrants de Calais et de la plaque parisienne, le schéma de mobilisation de places d'hébergement sur l'ensemble du territoire a été validé».

L'objectif est de trouver d'ici à la fin de l'année 2016 plus de 12000 places partout en France.

«Il a été décidé d'écarter dans la répartition les régions Île-de-France, particulièrement tendue sur la question de l'hébergement, et Corse». 

Sic. En Corse, cela pourrait mal se passer…

Depuis novembre 2015, au moins 3000 places ont déjà été créées en France.

Où les préfets vont-ils trouver ces places ? Mystère. Ce qui est certain c'est que cela se fera avec notre argent.

Lire la suite de l'article

Ile-de-France : les élus PCD refusent de subventionner l’Inter-LGBT

Bien qu'alliés de Valérie Pécresse, les élus PCD ont refusé de subventionner le lobby LGBT :

"Alors que la question vient de se poser, nous avons exprimé auprès de l’Exécutif de la Région notre opposition à un financement de la marche des fiertés organisée par l’Inter-LGBT qui regroupe des associations politisées et idéologisées, et qui promeuvent des pratiques illégales telles que la PMA pour toutes ou la reconnaissance de la GPA. Celles-ci ont été fort justement condamnées par la Présidente de Région.

L’Inter-LGBT revendique également de redéfinir la filiation pour la fonder sur l’engagement parental et permettre ainsi la pluri-parentalité, et une éducation à la sexualité prenant en compte la question du genre, de l’homosexualité féminine, masculine et la bi-sexualité,  dès l’école primaire.

Lors de la commission des Finances à laquelle le PCD participe via notre conseiller régional Nicolas TARDY-JOUBERT, nous avons exprimé notre opposition à cette subvention en votant contre. La Commission Permanente de la Région Ile-de-France a voté une subvention pour soutenir la « Marche des fiertés trans-bi-lesbiennes-gaies » organisée par l’Inter-LGBT, au titre de la « lutte contre l’homophobie », et pour « respecter la liberté d’expression ». Cette Marche, par les revendications qu’elle porte, constitue une atteinte grave à la neutralité de la Région. Elle exacerbe également les tensions et provoque inutilement les franciliens. Nous rappelons notre profond attachement au respect dû à toute personne, quelle qu’elle soit, et l’impérieuse nécessité d’assurer la diffusion de ce principe dans notre système éducatif et notre société.

C'est ce qui a motivé Nicolas TARDY-JOUBERT et Franck MARGAIN, nos élus régionaux, qui ont proposé à l’Exécutif de la Région de

Lire la suite de l'article

Valérie Pécresse veut maintenir la subvention de la Région Ile-de-France à l’Inter-LGBT

Le lobby se réjouit :

Lire la suite de l'article