Archives par étiquette : humaine

4ème semaine de la Neuvaine au Saint Enfant Jésus pour la promotion d’une filiation vraiment humaine en France

Du dimanche 18 février au samedi 24 février

Thème de méditation de la 4ème semaine : La Circoncision de l'Enfant Jésus

Pour aider à méditer sur le thème de cette 4ème semaine

La circoncision de Jésus symbole du baptême

Sans titreÀ Noël, la gloire du Ciel se manifeste dans la faiblesse d'un nouveau-né ! Dieu s'est fait petit enfant et c'est bouleversant… Quand on voit un enfant qui vient de naître et que l'on se dit : "Dieu s'est fait homme comme cela, dans ce dénuement… cela paraît presqu'inconcevable…" et beaucoup sont tentés de s'insurger : "non c'est impossible !…" Or à Dieu rien d'impossible, et il s'est abaissé jusqu'à nous, c'est la "kénose" – mot grec qu'emploie saint Paul (cf. Ph 2,7) et signifiant le "dépouillement de soi-même" – c'est l'abaissement de Dieu par amour jusqu'à nous.

Car la Trinité sainte a voulu que Dieu le Fils naisse parmi nous et naisse aussi en chacun et chacune d'entre nous pour que nous vivions de sa vie ! Ainsi, si l'immense et inouï mystère de l'Incarnation s'est produit une fois : à la première naissance de Jésus à Bethléem, il se reproduit sacramentellement chaque fois que Jésus renaît dans un être humain par le baptême ! Jésus par le sacrement du baptême et tous les sacrements naît en nous et nous fait naître à sa vie divine, ainsi, par les sacrements le fait historique de la naissance de Jésus qui s'est produit il y a près de 2020 années

Lire la suite de l'article

3ème semaine de la Neuvaine au Saint Enfant Jésus pour la promotion d’une filiation vraiment humaine en France

Sans titreThème de méditation de la 3ème semaine : La Naissance de Jésus

Pour aider à méditer sur le thème de cette 3ème semaine

La Naissance de Jésus ! Noël !

Comment évoquer Noël autrement qu’en se taisant pour adorer dans le silence ? C’est le plus grand de tous les mystères, Dieu se fait homme pour que l'homme soit divinisé ! Cette proximité de Dieu qui se fait l'un de nous est inouïe et n'existe nulle part ailleurs dans aucune autre religion. Mais à nous, qui baignons dans la culture chrétienne, cela pourrait nous paraître presque tout naturel que ce mystère pourtant ineffable de l'abaissement de Dieu jusqu'à se faire petit Enfant dans une crèche… Or, en fait, ce mystère de l'Incarnation de Dieu le Fils éternel a tellement surpris voire heurté la pensée humaine qu'il est de tout temps apparu à bien des hommes comme une inconvenance inadmissible ! Et cela y compris dans l’Église où la réflexion sur l'Incarnation a entraîné des débats passionnés durant les cinq premiers siècles et aussi bien des hérésies qui toutes d'une manière ou d'une autre n'admettaient par l'Incarnation, comme le docétisme, par exemple, pour lequel l'humanité de Jésus n'était qu'apparence, le Fils éternel n'ayant pas pu prendre une humanité véritable mais seulement apparente… selon les docètes.

Ainsi tout au long de l'histoire on retrouve, en maints courants de pensée, ce refus du mystère insondable de l'Incarnation, ce refus du mystère de Noël. Ainsi en fut-il notamment de la suspicion

Lire la suite de l'article

La procréation humaine ne peut être régie par des marchés ultra-libéraux ou étatisés

Communiqué d'Alliance Vita :

Blobid2_1516358750169"Alors que les Etats généraux de la bioéthique viennent d’être lancés, Alliance VITA alerte aujourd’hui sur le risque de basculement vers un marché ultralibéral ou étatisé de la procréation.

« Ce marché qui menace l’humanité se nourrit de l’industrialisation des modes de procréation ; il considère les femmes et les hommes comme de la main d’œuvre, des producteurs de matière première (ovocytes, sperme, utérus) pour fabriquer des enfants sur commande, voire sur mesure », s’alarme Tugdual Derville, Délégué général d’Alliance VITA.

Experte sur les questions bioéthiques, Alliance VITA sera mobilisée pendant toute la durée des Etats généraux sur l’ensemble des sujets (modifications génétiques et interventions sur l’embryon humain, intelligence artificielle, fin de vie, don d’organe, eugénisme et handicap) faisant l’objet de débats. Elle sera auditionnée officiellement par le CCNE.

Alliance VITA annonce aujourd’hui le lancement de trois initiatives destinées à impliquer les citoyens dans le processus du débat public autour de ces questions :

  • Une pétition nationale adressée au Président de la République pour faire barrage à l’explosion du marché ultralibéral de la procréation ainsi qu’à l’émergence d’une industrie étatisée de la procréation humaine et des produits du corps humain.
  • Un espace Etats généraux de la bioéthique sur le site d’Alliance VITA pour suivre, analyser et commenter les différentes étapes de ce processus participatif et proposer au débat des sujets clés trop souvent occultés : notamment les causes et traitements médicaux de l’infertilité et l’accueil et le soutien des personnes handicapées.
  • Un appel à témoins à destination des personnes qui

Lire la suite de l'article

Jean-Frédéric Poisson : “Défendre la vie humaine de la conception à la mort naturelle, c’est normal !”

Jean-Frederic-PoissonAvec le Parti de la France, le PCD de Jean-Frédéric Poisson est désormais le seul parti politique à défendre la vie humaine de la conception à la mort naturelle. Jean-Frédéric Poisson explique pourquoi sur Boulevard Voltaire:

Vous avez appelé les adhérents de votre parti à marcher pour la vie dimanche prochain. Est-ce la place d’un président de parti politique d’appeler à venir marcher pour la vie ?

C’est un problème tout à fait crucial qui n’est pas seulement un problème éthique. C’est aussi un problème politique. Derrière la défense du principe même de la dignité humaine se pose également la question de savoir comment on traite d’abord les plus faibles d’entre nous, qui sont des embryons humains. Deuxièmement, il est question de ce qu’on propose à toutes les femmes qui sont concernées par cette situation comme solution alternative éventuelle.
Ces deux questions sont des questions politiques. Il est donc légitime qu’un parti politique appelle ses sympathisants et ses adhérents à soutenir l’initiative de la Marche pour la vie.

Néanmoins, vous êtes le seul parti politique à l’avoir fait. Est-ce dû au fait que seul le PCD défend ces valeurs-là aujourd’hui ou y a-t-il une peur de s’engager sur ces sujets ? 

Il y a sans doute les deux. Que nous affichions clairement notre volonté de défendre la vie humaine de la conception à la mort naturelle, c’est normal puisque c’est dans nos statuts. Et nous sommes la seule formation politique à être dans cette situation.
Par ailleurs, le

Lire la suite de l'article

Veille des Sentinelles le 18 janvier, pour défendre la dignité de la personne humaine depuis la conception

Communiqué des Sentinelles :

Sentinelles_20180118"Des états-généraux de la bioéthique se tiendront en 2018 en France. Les lobbys progressistes veulent en faire une tribune pour réclamer encore plus de transgressions, pour quémander encore plus d’assouvissements consuméristes de leurs désirs, fût-ce au prix de la dignité humaine dont ils se soucient peu. Ils usent dans leur communication de pathos à outrance pour maquiller le sordide des situations, ils organisent avec la complicité des médias et du pouvoir en place une propagande éhontée pour promouvoir leurs idéologies. La logique est simple : une société libérale-libertaire ouvre des marchés là où une société responsable promeut l’indisponibilité du corps humain. Ceux qui veulent assouvir leurs désirs sans restrictions et ceux qui y trouvent profit s’entendent comme larrons en foire.

Responsables, les Sentinelles veulent l’être dans la cité. A titre individuel, nombreuses sont celles qui apporteront leurs concours au débat citoyen. Avec pédagogie, en souhaitant convaincre du bien-fondé de cette défiance envers un progrès sans conscience. Avec lucidité, en n’écartant pas a priori l’hypothèse que les dés seraient pipés. Avec détermination, parce que ne rien lâcher est dans leur ADN. Et avec patience, et elle savent ce que c’est. Mais au jour de la conférence de presse inaugurale, les Sentinelles veulent veiller en grand dans leur pré carré de la place Vendôme.

Alors si le cœur vous en dit, vous pouvez venir veiller avec elles le jeudi 18 janvier à partir de 20h00, et consacrer à votre veille le temps que vous jugerez utile. Si vous

Lire la suite de l'article

Marée humaine pour la marche pour la vie au Costa Rica le 3 décembre

Dimanche 3 décembre avait lieu au Costa Rica la marche pour la vie, contre la dénaturation du mariage, contre l’avortement qui pour l’instant sont interdits et la théorie du genre, qui vient d’être incluse dans les programmes scolaires pour la rentrée prochaine. Voici une vidéo qui vous permet d’apprécier la marée humaine, dans ce pays qui ne compte que 5 millions d’habitants.

A deux mois de l'élection présidentielle, plusieurs candidats de la mouvance catholique et chrétienne étaient présents. Des pancartes contre l’Onu ont fleuri.

Marcha1-1

Lire la suite de l'article

Donald Trump : la naissance de Jésus-Christ a changé pour toujours le cours de l’histoire humaine

Hier soir avait lieu la traditionnelle cérémonie d’allumage du grand sapin de Noël devant la Maison Blanche. Le discours de Donald Trump a donné lieu à un hallucinant torrent de haine. Jugez vous-mêmes :

3995377599"Depuis les premiers jours de notre nation, les Américains connaissent Noël comme un temps de prière et d’adoration, de gratitude et de bonne volonté, de paix et de renouveau. Melania et moi-même sommes pleins de joie au début de cette très sainte période. Nous sommes ravis de penser à ces gens à travers la nation et à travers les continents, dont les esprits s’élèvent par le miracle de Noël.

Pour les chrétiens c’est une période sacrée, la célébration de la naissance de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. L’histoire de Noël commence il y a 2.000 ans avec une mère, un père, leur bébé, et le plus extraordinaire cadeau de tous – le don de l’amour de Dieu pour toute l’humanité.

Quelle que soit notre croyance nous savons que la naissance de Jésus-Christ et l’histoire de son incroyable vie a changé pour toujours le cours de l’histoire humaine. Il n’y a guère d’aspects de notre vie aujourd’hui que Sa vie n’a pas touchés – art, musique, culture, droit, et notre respect pour la dignité sacrée de toute personne, partout dans le monde.

Chaque année au temps de Noël nous reconnaissons que le véritable esprit de Noël n’est pas dans ce que nous avons. Il s’agit de ce que nous sommes. Chacun de nous est un

Lire la suite de l'article

La Pologne entourée d’une chaîne humaine du Rosaire

Le 7 octobre 2017, des personnes alignées le long des frontières vont prier le Rosaire à l'intention de la Pologne et du monde entier, selon Maciej Bodasiński, l'un des organisateurs de l'événement. L'action « Rosaire jusqu'aux frontières » a reçu l'approbation de la Conférence des évêques polonais. Ce 7 octobre, en effet sera à la fois la fête de Notre-Dame du Rosaire et le centenaire de la fin des apparitions de Notre-Dame de Fatima. Maciej Bodasiński explique :

« A Fatima Marie a appelé l'humanité à prier le chapelet. Nous voulons répondre à cet appel. Nous sentons que le monde qui nous entoure a besoin de secours. Nous voulons proposer un moyen: le Rosaire ».

« La prière pour le pays, la ville, a sa source dans l'Ancien Testament. Les murailles de Jéricho tombèrent grâce à l'assaut de la prière. Nous croyons que la prière avec foi d'un grand groupe de personnes à l'intention d'un lieu – le transforme. Alors, nous voulons entourer par la prière la Pologne toute entière ».

Lire la suite de l'article

Le combat actuel sur le sens de la sexualité humaine et sur l’indissolubilité du mariage a une dimension apocalyptique

Thibaud Collin, qui a connu le cardinal Caffarra, retrace sur le blog de L'Homme Nouveau l'itinéraire d'une vie au service de Dieu, l'Église et la famille. Extraits :

Photo_3323_20822599"[…] Avec le cardinal Caffarra s’éteint l’un des plus proches collaborateurs de saint Jean-Paul II ; un de ceux qui a le mieux compris sa philosophie de la personne et l’approfondissement théologique que le saint pape a apporté à la doctrine chrétienne sur la sexualité, le mariage et la famille (Voir son Etica generale della sessualità, Arès, Milano, 1992. Ce livre est lisible ainsi que la plupart de ses articles, conférences et homélies sur le site www.caffarra.it) Développement providentiel et prophétique au vu des bourrasques que notre monde affronte, celles-ci représentant autant de défis que l’Eglise doit relever : l’altération du sens du mariage, la fragmentation des familles, les procréations artificielles et, de là, le transhumanisme, la revendication homosexuelle etc. Proche de Don Giussani, le fondateur de Communion et libération, il partageait son souci d’aller au cœur des débats traversant la culture et la société civile de son temps. Il puisait dans sa grande connaissance de saint Thomas d’Aquin, les outils métaphysiques et moraux pour exercer son discernement sur des questions souvent concrètes et pastorales. Il a ainsi écrit des textes décisifs sur le lien entre conscience et vérité, sur la place du Magistère dans la formation de la conscience morale ou encore sur la juste acception du concept de gradualité dans l’accompagnement pastoral. Lecteur assidu du cardinal Newman mais aussi de

Lire la suite de l'article

Pape François : “Il faut des lois justes”, “le respect sacré de la vie humaine est une pierre angulaire dans la construction d’une société”

Le pape François effectue actuellement une visite apostolique en Colombie. Lors de sa rencontre avec les autorités, le pape a déclaré :

Cq5dam.web.800.800-2"[…] La devise de ce pays dit : « Liberté et ordre ». Dans ces deux mots se trouve tout un enseignement. Les citoyens doivent être respectés dans leur liberté et protégés par un ordre stable. Ce n’est pas la loi du plus fort, mais la force de la loi, approuvée par tous, qui régit la cohabitation pacifique. Il faut des lois justes pouvant garantir cette harmonie et aider à surmonter les conflits qui ont déchiré cette Nation durant des décennies ; des lois qui ne naissent pas de l’exigence pragmatique de mettre de l’ordre dans la société mais du désir de s’attaquer aux causes structurelles de la pauvreté qui génèrent exclusion et violence. Ce n’est qu’ainsi qu’on soigne la maladie qui fragilise et rend indigne la société et la laisse toujours au seuil de nouvelles crises. N’oublions pas que l’iniquité est la racine des maux sociaux.

Dans cette perspective, je vous encourage à poser le regard sur tous ceux qui, aujourd’hui, sont exclus et marginalisés par la société, ceux qui ne comptent pas pour la majorité et qui sont repoussés et mis à l’écart. Nous sommes tous nécessaires pour créer et former la société. Celle-ci n’est pas constituée uniquement par quelques-uns de ‘‘pur-sang’’, mais par tous. Et c’est ici que s’enracinent la grandeur et la beauté d’un pays, dans lequel tous ont une place et tous sont

Lire la suite de l'article

Cardinal Burke : “la confusion et l’erreur qui ont conduit la culture humaine sur le chemin de la mort et de la destruction sont également entrées dans l’Eglise”

Le cardinal Raymond Burke a donné le 22 juillet une conférence au 32e Forum annuel « Church Teaches » (« L’Eglise enseigne »), à Louisville dans le Kentucky. Voici des extraits de la traduction du texte intégral de cette conférence, disponible ici dans sa version originale, par Jeaanne Smits (cette traduction n’a pas été officiellement validée par le cardinal Burke) :

[…] Nous vivons les temps les plus troublés qu’aient connus aussi bien le monde que l’Eglise. La sécularisation a ravagé la culture de nombreuses nations, spécialement en Occident, éloignant la culture de sa vraie source qui est Dieu, et de son plan pour nous et pour notre monde. Des attaques quotidiennes et généralisées visent la vie humaine innocente et sans défense, accompagnées d’une violence sans précédent qui en résulte au sein de la vie familiale et de la société en général. L’idéologie du genre toujours plus virulente répand une confusion totale à propos de notre identité en tant qu’homme ou femme, et conduit au malheur profond et même à la destruction de soi de nombreux membres de la société. On assiste également à la négation de la liberté de religion qui tente d’empêcher, sinon d’éteindre totalement, tout discours public à propos de Dieu et de notre nécessaire relation avec Lui. La négation de la liberté de religion s’accompagne de la tentative d’obliger les personnes qui craignent Dieu à agir contre leur conscience bien formée, c’est-à-dire contre la loi de Dieu inscrite dans le cœur de l’homme. Dans les pays supposés libres,

Lire la suite de l'article

Aujourd’hui, toutes les étapes pour la sélection humaine sont désormais réalisées ou en voie de réalisation

Selon le biologiste Jacques Testard, dans Le Monde diplomatique via Gènéthique :

"Le terme « eugénisme » a été inventé à la fin du XIXe siècle par Francis Galton, un anthropologue cousin de Charles Darwin, pour définir la « science de l’amélioration des races ». L’infanticide, la gestion des mariages, la stérilisation, l’extermination ou l’avortement risquent bientôt d’apparaître comme de bien piètres moyens pour améliorer la qualité humaine au regard des apports de la génétique moléculaire, alliée à l’informatique et à la biologie cellulaire.

La période récente a vu l’irruption de technologies génétiques complexes dont les pouvoirs, fascinants et redoutables, ont été popularisés par les médias : le Crispr-Cas9, « ciseau génétique », et le gene drive, ou « forçage génétique ». Un premier essai chinois ayant utilisé la technologie Crispr en 2015 pour réparer des embryons humains anormaux a accéléré l’autorisation de projets de recherche dans plusieurs autres pays dont le Royaume-Uni et les États-Unis. La perspective eugénique est largement évoquée, comme s’il était acquis que cette « édition du génome » (lire « Nous sommes tous des mutants ») puisse être parfaitement maîtrisée, une condition impérativement préalable à toute application humaine. Or un spécialiste l’explique : « Les techniques d’édition entraînent des dommages collatéraux. D’autres portions du génome que celles ciblées sont ainsi modifiées, sans que l’on comprenne toujours pourquoi ou que l’on puisse toujours en prédire l’existence. [De plus], les vecteurs utilisés, qu’il s’agisse de

Lire la suite de l'article