Archives par étiquette : humain

Le sort de l’embryon humain… entre la poire et le fromage

Jean-Marie Le Méné s'étonne d'un dîner à l'Elysée sur les thèmes de bioéthique :

"Un premier dîner sur la bioéthique s’est tenu à l’invitation du Président de la République. Rien de tel qu’un bon repas pour reprendre goût à la vie. C’est le contraire qui s’est passé à l’Elysée. Il s’agissait d’évoquer une possible légalisation de la mort par euthanasie avec les professionnels Agnès Buzyn, Jean-Louis Touraine, Jean-Luc Romero, favorables à ce « progrès », avec Jean Léonetti auteur des deux lois sur la fin de vie, avec la sœur de Lionel Jospin qui a raconté comment sa mère avait choisi de « mourir dans la dignité », avec la ministre belge de la santé, Christiane Vienne, fière d’avoir réussi à dépénaliser l’acte dans son pays, et avec les inévitables seconds rôles confits dans la bienveillance et persuadés qu’en agitant les droits du patient on pouvait régler la question. Ce dîner était-il nécessaire ?

L’hôpital mué en nécropole

L’euthanasie n’est pas un point qui devrait relever des lois de bioéthique, au sens où ces lois ont été votées jusqu’à présent. Le fait d’abréger volontairement la vie des patients n’est l’expression d’aucun conflit entre les avancées de la biotechologie et la morale. La médecine réanime de mieux en mieux, tout le monde s’en félicite. Elle n’est pas tenue à l’acharnement thérapeutique, tout le monde en est d’accord. Mais elle ne doit jamais délibérément précipiter la mort, c’est un principe hippocratique (400 av JC). Mettre sur le dos de la médecine ce

Lire la suite de l'article

Il faut détruire les 200 bateaux qui servent à l’esclavage humain

Unknown-22Propos de Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, rapportés dans Présent :

« On ne va pas me dire que nous ne sommes pas capables de détruire les 200 bateaux qui servent aujourd’hui à l’esclavage humain sur les côtes libyennes… » « Il faut couler ces bateaux, une fois qu’ils sont vides bien sûr, pour en finir avec les passeurs. » 

Lire la suite de l'article

La cour d’appel de Nantes reconnaît que la GPA viole l’indisponibilité du corps humain

Pour combien de temps encore ?

Images-4"Le 20 août 2013, le ministre de l’Intérieur avait rejeté la demande de naturalisation d’un Russe qui avait eu recours dans son pays d’origine à la gestation pour le compte d’autrui. Cet homme a contesté cette décision devant le juge administratif qui a rejeté sa demande, en première instance, puis en appel.

La cour administrative d’appel de Nantes a répondu par l’affirmative à la question de savoir si une demande de naturalisation peut être refusée au motif que le demandeur avait eu recours à la GPA à l’étranger. Le motif est que le recours à la GPA méconnaît un principe essentiel du droit français : l’indisponibilité du corps humain, de sorte que Les conventions de GPA sont interdites en France et sont sanctionnées pénalement.

« Pour refuser à M. E… l’acquisition de la nationalité française, le ministre chargé des naturalisations a pu, dans son large pouvoir d’appréciation et compte tenu des dispositions du code civil et du code pénal prohibant le recours à la gestation pour autrui, prendre en compte, sans commettre d’erreur de droit, ni d’erreur manifeste d'appréciation, le fait que le postulant avait eu recours dans son pays d’origine à la gestation pour le compte d’autrui ; que la circonstance que cette procédure serait autorisée dans le pays d’origine du postulant est sans incidence à cet égard. »

Lire la suite de l'article

Le groupe FN d’Ile de France demande une charte éthique de défense de l’embryon humain

DKRVwlvXUAAts8s.jpg-large

La même Valérie Pécresse qui ne cesse de courir derrière la gauche :

Lire la suite de l'article

La PMA extériorise l’acte humain de procréer, dans les laboratoires, ouvrant un marché et un contrôle de l’Etat

Rappelez-vous : le CCNE ayant donné un avis défavorable sur les questions de PMA, GPA et euthanasie, le gouvernement Hollande en a changé les membres un an avant l'échéance officielle (mai 2014) et a remplacé 16 membres alors que seuls 7 arrivaient en fin de mandat. Hollande en a profité pour ne placer que des membres socialistes, désormais juges et partie, transformant le Comité Consultatif National d'Ethique en Comité politique !

Pas étonnant qu'il se soit prononcé aujourd'hui, en contradiction avec son avis de 2013, en faveur de la PMA pour les paires de femmes (lire l'intégralité de l'avis). Néanmoins, cet avis n'a pas fait l'unanimité au sein même du Comité d'Éthique : 11 avis dissidents, soit un quart des membres. Plusieurs sages ont émis une opinion divergente. En 2011, le Législateur avait considéré la PMA comme une réponse possible à l'infertilité médicale, par définition non choisie et non voulue.

Les AFC estiment dangereux de modifier cet équilibre, pour répondre aux pressions de lobbies qui militent pour un "droit à l'enfant". Des techniques médicales destinées à soigner des pathologies se trouveraient ainsi utilisées pour créer artificiellement une fertilité de convenanceLes AFC ne peuvent pas non plus admettre les conséquences d'une éventuelle généralisation de la PMA. Celle-ci déboucherait inévitablement sur l'autorisation de la GPA, négation de la dignité de la femme, de la maternité et du droit des enfants à connaître leur père et leur mère. Ouvrir la PMA aux femmes seules et aux

Lire la suite de l'article

11&12 mars : forum WAHOU! pour redécouvrir le plan de Dieu sur l’amour humain

Un week-end pour découvrir la magnifique signification du corps et de la sexualité dans le plan de Dieu selon la Théologie du Corps de saint Jean-Paul II. 

Intervenants : Père Alexis Leproux, Jeanne Larghero, Père Michel Bernard, Père Matthieu Rougé, Hélène Pérez.

En vue de quoi suis-je un homme, une femme ? Quel est le sens de cette différence ? Quel est le sens de mon corps, de la sexualité humaine ?

Ce forum alterne enseignements, témoignages, temps de prière et ateliers. Il s’adresse à tous (plus de 18 ans, tout état de vie).

Informations pratiques

Samedi 11 mars 2017 de 9h à 20h30.
Dimanche 12 mars 2017 de 9h15 à 17h30.

Saint Jean-Baptiste de Belleville, 8 rue de Palestine, Paris 19ème 

Programme et inscription : ici

En savoir plus sur les Forums Wahou ! : http://www.forumwahou.fr/

Lire la suite de l'article

Texas : des funérailles pour l’embryon humain

Unknown-74Pendant que la France vote les "funérailles républicaines", l'État du Texas a décidé d’imposer des funérailles aux femmes qui avortent ou à celles qui font une fausse couche en dehors de chez elles. Des obsèques particulières qui devraient voir le jour avant la fin de l’année, s’il n’y a pas de recours judiciaires.

L’État interdit aux hôpitaux, aux cliniques qui procèdent aux avortements et aux autres établissements de soins de se débarrasser des restes fœtaux dans les décharges sanitaires, en autorisant seulement la crémation ou l’inhumation de tous les restes. Et ce, quel que soit le stage de la grossesse.

Depuis 2011, le nombre de cliniques pro-avortement, qui font face à de plus en plus de contraintes, a chuté considérablement.

Lire la suite de l'article

Sabine Faivre : Le foetus n’est pas une excroissance de sa mère mais un être humain unique”

Tribune de Sabine Faivre sur Boulevard Voltaire :

51YU48NlI5L__SX324_BO1,204,203,200_"Les récents débats autour de la législation sur l’IVG en Pologne ont remis la question de l’avortement au cœur des débats publics également en France, où le sujet est aussi extrêmement sensible, et où les tenants des prétendus « droits de la femme » mènent une guerre sans merci aux défenseurs de la vie.

Pour preuve, les dispositifs successifs du gouvernement sur le délit d’entrave à l’avortement : délit qui ne cesse de s’étendre, de l’information aux propositions d’aide, jusqu’à la liberté de conscience. Ainsi, récemment, de la privation d’objection de conscience des pharmaciens sur les produits abortifs. Ainsi, également, de l’annonce d’un délit d’entrave numérique fin septembre, prévoyant de punir de deux ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende des sites dits « mensongers », qui « culpabiliseraient » les femmes souhaitant recourir à l’avortement.

Depuis quelques années, les tenants du tout-avortement ont étendu les mailles de leur arsenal répressif autour des associations qui informent objectivement les femmes sur les enjeux et conséquences de cet acte. En réalité, à travers cet arsenal pénal affleure une peur panique : celle de voir révélée au grand jour la face obscure de l’IVG, du système qui y conduit, de l’idéologie qui la nourrit. Ainsi, on a pu entendre dans un grand média une journaliste affirmer qu’« il n’y a pas de vie » in utero, ce qui est la plus grosse aberration entendue depuis des dizaines d’années. Mais cela donne une idée de l’état de désinformation et d’ignorance dans lequel se

Lire la suite de l'article

“C’est un être humain mais il n’a pas tous les droits de la personne”

Lors du 1er colloque « Droits et Santé des femmes » organisé dans le cadre de la journée internationale pour le droit à l’avortement, un membre des Survivants a posé une question au professeur Israel Nisand.

L’illustre docteur précise dans son intervention que

« 5 minutes avant l’accouchement, on peut faire une IMG (Intervention Médicale de Grosssesse) en injectant du chlorure de potassium et faire un foeticide mais après l’accouchement ça s’appelle un infanticide »

Marie, notre survivante envoyée spéciale et infirmière en néonatalogie, lui pose alors la question :

« En tant que médecin, est ce vous pouvez me dire à partir de quand réellement les foetus commencent à vivre ? »

Le foeticide est permis par la loi de la France et pas l’infanticide…

Lire la suite de l'article