Archives par étiquette : homosexuel

Mariage homosexuel : nouvelle offensive européenne contre la famille

Communiqué de Marie-Christine Arnautu, Député français au Parlement européen :

Unknown-9« Les mariages conclus à l’étranger entre des ressortissants roumains et étrangers de même sexe ne sont pas reconnus en Roumanie ». Ainsi est rédigé l’article 277 – § 2 du droit civil roumain. Cette disposition juridique d’un État ne reconnaissant pas le mariage homosexuel précise une chose qui devrait aller de soi : sur le territoire national, la loi du pays s’applique à tous. En Roumanie, fais comme les Roumains… Pour les démiurges de l’Union européenne, cet attachement à la famille traditionnelle est intolérable. Aussi, à défaut de pouvoir adopter un règlement européen imposant le mariage homosexuel, la famille étant de la compétence des États membres, c’est par le biais de la jurisprudence européenne qu’elle remet sur le « droit chemin » les pays récalcitrants.

La récente affaire C673/16 qui opposait l’État roumain à un couple gay « marié » en Belgique voulant s’établir en Roumanie en est un parfait exemple. Alors que les autorités roumaines refusaient de considérer M. Hamilton comme « conjoint » de M. Coman, et donc de lui délivrer un titre de séjour permanent, la CJUE a statué ce 5 juin que « la notion de « conjoint », au sens des dispositions du droit de l’Union sur la liberté de séjour des citoyens de l’Union et des membres de leur famille, comprend les conjoints de même sexe ». Derrière l’argutie juridique, la CJUE oblige les autorités nationales à reconnaître la validité des mariages homosexuels contractés à l’étranger, y compris au mépris de leur propre législation

Lire la suite de l'article

Une semaine après le gars dans le coma à Tolbiac, voici Moussa le faux homosexuel

Tous les martyrs de la gauche se révèlent être des fausses nouvelles. Moussa était homosexuel et demandait pour cette raison l'asile politique. Comme l'intox n'a pas pris, le voilà devenu bisexuel et acrobate :

DcmLOVcXcAA84uNDemain, que deviendra-t-il ?…

A propos de fausse nouvelle, cette succession de tweets est amusante :

DccTAzwWAAAJ1K1

Lire la suite de l'article

Après le « mariage » homosexuel, la franc-maçonnerie veut la PMA

Lu ici :

" Le 21 février, le temple maçonnique du Grand Orient de France accueillera une conférence « publique » sur le thème « Du mariage pour tous à la PMA ».L’un des deux intervenants sera Erwann Binet, cet ancien député socialiste qui fut rapporteur du projet de loi Taubira légalisant le mariage entre personnes de même sexe (…) Cette réunion maçonnique confirme que la stratégie du saucissonnage est toujours en vigueur parmi les forces occultes."

Godf-mariage-homo-pma

Lire la suite de l'article

Jean-Frédéric Poisson explique ses différences sur la laïcité et le “mariage” homosexuel

Dans une longue interview au site Atlantico, Jean-Frédéric Poisson précise ses positions sur la loi de 1905 et la laïcité, sur son programme économique, sur le mariage pour tous et sur son positionnement par rapport à l'Union européenne. Le Salon Beige vous propose un focus sur les 1er et 3ème points :

Le premier débat réunissant les sept candidats de la primaire de la droite et du centre a mis en lumière certaines différences entre vous et les autres candidats appartenant tous au parti Les Républicains. Sur la question de l'interdiction du burkini et de l'interprétation de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l'État, quelle est votre position précise ?

Jean-frederic_poisson_brt1_01_01Je pense que la France a fait collectivement fausse route dans l'interprétation de cette loi. La loi de 1905 est d'abord une loi de négociation et de garantie de liberté religieuse. Elle a accouché dans la violence, et l'on entend régulièrement que si les chaînes d'information en continu avaient existé à l'époque, elle n'aurait certainement pas été votée. Cela étant dit, elle garantit les manifestations de liberté religieuse dans l'espace public. Dans la loi de 1905, l’État est neutre, mais l'espace public ne peut pas l'être.

La laïcité à la français stipule clairement que l’État ne reconnaît et ne finance aucun culte, mais qu'il garantit par ailleurs la possibilité pour chaque citoyen de croire ou de ne pas croire. Enfin, ceux qui croient doivent pouvoir l'exprimer pacifiquement dans l'espace public

Lire la suite de l'article

David Rachline : “L’ensemble des dirigeants du FN est d’accord pour revenir sur le mariage homosexuel”

Davis Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, répondait sur France Info TV aux questions de Jean-Michel Apathie. Réponse sur le mariage homosexuel et l'amélioration du PACS à écouter en tout début d'émission : 


David Rachline demande que les Français jugent… by franceinfo

Marine Le Pen a confirmé cette position sur BFM où elle a également réaffirmé son opposition au droit d'adopter pour les homosexuels mais aussi pour les célibataires, ce qui est un point très positif à souligner.

Lire la suite de l'article

François Fillon considère que la société doit reconnaître l’amour homosexuel

Ou comment faire tousser encore plus Sens Commun… Au moins les choses sont désormais claires avec les derniers propos de François Fillon :

“Je ne reviendrai pas sur la notion de mariage pour tous. Je considère que la société doit reconnaître l’amour homosexuel

Jamais je ne reviendrai sur l’avortement parce que la société française est majoritairement favorable à l’avortement et qu’il n’est pas question de revenir dessus”

 

Lire la suite de l'article

Une figure du mouvement féministe et homosexuel contre le lobby LGBT

Historienne, Marie-Josèphe Bonnet est une figure du mouvement féministe et homosexuel. Elle a milité dans le Mouvement de libération des femmes (MLF), dans les années 1970, a participé à la création du Front homosexuel d'action révolutionnaire (FHAH) et des Gouines rouges. Pas vraiment réactionnaire donc… Et pourtant : elle est hostile à la loi Taubira et estime que lobby LGBT fait le jeu du capitalisme :

B"Je suis contre le commerce des bébés, contre la marchandisation du corps des femmes. Ces pratiques supposent que certaines d'entre elles seraient un ventre à disponibilité pour faire un enfant et ensuite l'abandonner à un couple, qui lui achète. Je trouve ça très choquant. C'est une manière de nier la mère, de nier les mères. Et c'est le patriarcat dans toute sa splendeur. Et même pire. Maintenant, vous avez une filiation qui est masculine, ce que l'on appelle la filiation spermatique. La branche maternelle n'apparaît plus. Je trouve ça très grave. Un enfant a deux branches, deux lignes, c'est ça qui fait la diversité humaine, c'est cela qu'il faut respecter.

Certains parlent cependant de « GPA éthique ». Est-ce une notion crédible, selon vous ? 

Il n'y a pas d'éthique, dans ce domaine-là. D'une manière ou d'une autre, il y a de l'argent. Ce qu'ils appellent une « compensation financière ». Cela peut être une compensation symbolique, mais ce sont des cas très rares. On nous cite toujours l'exemple d'une femme qui veut faire un enfant pour sa sœur, mais même dans ces cas-là, je trouve que ce n'est

Lire la suite de l'article

Le tueur d’Orlando serait en réalité un homosexuel frustré et motivé par un sentiment de vengeance

L'interview d'un homme ayant partagé la vie de d'Omar Mateen, le tueur d'Orlando, sème le trouble :

Attentat-d-orlando-la-tour-eiffel-illuminee-aux-couleurs-de-la-communaute-lgbt"Dans une interview exclusive à Univision, le réseau de chaînes américaines diffusées en espagnol, celui qui dit avoir partagé la vie de Mateen le décrit comme un «homosexuel perturbé, qui buvait beaucoup et qui avait un sentiment de rancune envers la communauté hispanique, rencontrée au Pulse (le club gay où la tuerie a eu lieu). L'homme, qui dit avoir été son amant pendant deux mois, explique que Mateen était «en colère et énervé» après qu'un homme avec qui il avait eu des rapports sexuels lui a annoncé qu'il était infecté par le virus du Sida (…)

Cet homme, qui n'a pas souhaité révéler son identité, a accepté l'interview en étant déguisé et en empruntant un faux prénom. Il dit avoir rencontré le terroriste grâce à un site de rencontre homosexuel l'an dernier, juste avant d'entamer une relation. Il décrit Mateen comme un homme «doux». La procureur en charge du dossier n'exclut pas les témoignages qui pourraient suggérer qu'Omar Mateen avait des «intérêts homosexuels».

Au moment de la tuerie, Mateen a composé le numéro d'urgence 911, expliquant avoir prêté allégeance à l'État islamique. Selon l'homme interviewé, Mateen ne lui a jamais révélé sa vraie identité, se faisant passer pour un père de famille marié de 35 ans. Il affirme aussi que sa deuxième femme savait qu'il fréquentait des bars gays et que son mariage était une parade pour

Lire la suite de l'article

La CEDH confirme à l’unanimité l’absence de droit au mariage homosexuel

Communiqué de Grégor Puppinck :

"Le 9 juin 2016, la Cour européenne a rendu sa décision dans l’affaire Chapin et Charpentier c. France (n°40183/07). Elle mettait en cause l’annulation par les juridictions françaises du « mariage de Bègles » célébré en 2004 entre deux hommes, en violation de la loi française.

Par cette décision, la Cour européenne des droits de l’homme rappelle, à l’unanimité, que la Convention européenne des droits de l’homme ne comporte pas de droit au mariage pour les couples homosexuels, tant au titre du droit au respect de la vie privée et familiale (art. 8) qu’à celui de se marier et de fonder une famille (art. 12).

Plus précisément, cette nouvelle décision vient confirmer une série d’arrêts, rappelant en particulier que :

  • la question du mariage homosexuel est « régie par les lois nationales des États contractants » (§ 36, faisant référence à l’arrêtSchalk et Kopf c. Autriche (n°30141/04) ;

  • « l’article 12 consacrait le concept traditionnel du mariage, à savoir l’union d’un homme et d’une femme » et « n’imposait pas au gouvernement défendeur l’obligation d’ouvrir le mariage à un couple homosexuel » (§ 36, faisant référence à Gas et Dubois c. France, n°25951/07, § 66) ;

  • l’article 12  « ne pouvait être compris comme imposant pareille obligation [d’ouvrir le mariage] aux États contractants ». Ce rappel des récents arrêts Hämäläinen c. Finlande [GC] (n°37359/09), et Oliari et autres c. Italie (n°18766/11 et 36030/11), a une forte portée puisqu’il reconnaît une limite théorique à

Lire la suite de l'article

Etre homosexuel et avoir une charge pastorale ?

Reçu par courriel de Mathieu Parbot

« L'Eglise, tout en respectant profondément les personnes concernées, ne peut pas admettre au Séminaire et aux Ordres sacrés ceux qui pratiquent l'homosexualité, présentent des tendances homosexuelles profondément enracinées ou soutiennent ce qu'on appelle la culture gay. » Cette sentence, tirée de l’Instruction de la Congrégation pour l'Education catholique sur les critères de discernement vocationnel  au sujet des personnes présentant des tendances homosexuelles en vue de l'admission au séminaire et aux Ordres sacrés, éclaire très opportunément les événements lyonnais. Le cas du diocèse de Lyon n’est pas unique. Dans bien des diocèses en effet, des clercs sont concernés par cette problématique.

La question est de se demander comment ces prêtres ont pu passer au travers des mailles du filet… En cause, le relativisme moral et doctrinal des 50 dernières années. La révolution marxiste s’accommode de tout ; l’essentiel c’est l’agit’ prop’, la remise en cause perpétuelle des vérités établies, le refus d’une loi, même si c’est la loi naturelle. La loi morale s’apparente alors à une formalité bourgeoise. Le nouveau peuple de Dieu doit s’affranchir de ces liens qui manifestent, dans l’humanité nouvelle, l’emprise des docteurs sur le reste des baptisés. Cette perspective qui dominait les années 60-70-80 est aujourd’hui en recul ; mais elle n’est pas éteinte. Elle s’accommodait parfaitement avec le « jouir sans entraves », avec toutes les déviances que l’on peut, ou pas, imaginer. Le marxisme a donc bien enfanté le relativisme et le refus de tout ce qui peut être appelé intrinsèquement mauvais.

Lire la suite de l'article

“Je suis homosexuel mais pas pédophile… Le nœud de mon mal-être c’était mon homosexualité”

Défense d'un enseignant actuellement en procès :

"Interrogé sur son attirance pour les enfants et plus particulièrement pour les petits garçons, il ne la reconnaît pas vraiment. "Je suis homosexuel mais pas pédophile" a-t-il ainsi clamé dans la salle d'audience. "Vous avez reconnu les faits pour trois enfants, tous garçons. Comment expliquez-vous cela ?", lui demande le président. "Je n'ai pas de réponse", répond Ludovic D avant d'ajouter : "Le nœud de mon mal-être c'était mon homosexualité. J'étais peut-être plus attentif aux garçons".

Maître Larzul, avocat des parties civiles poursuit l'interrogatoire. "Vous récusez le terme de 'pédophile'. Comment alors qualifiez-vous les gestes que vous avez eu sur des garçons de 6-7 ans en CP et en CE1?"

Lire la suite de l'article

Le pédophile est un homosexuel pratiquant

La presse mainstream avait médiatisé le cas d'un instituteur d'une école catholique, soupçonné de viol et d’agressions sexuelles sur des enfants âgés de 8 à 11 ans.

Ils avaient juste oublié de préciser qu'il est surtout homosexuel pratiquant. Pas certain qu'il soit donc catholique…

Mais bon comme on dit dans les médias : pas d'amalgame…

Lire la suite de l'article