Archives par étiquette : Homosexualité

J’ai souffert le martyre parce que je pensais que j’étais obligée d’accepter mon homosexualité

Comme une secte, le mouvement LGBT vous empêche d'en sortir. Brigitte témoigne :

« Il y a probablement des gens qui sont heureux dans leur homosexualité… J’en connais. Mais je crois que la plupart des gens ne sont pas réellement des homosexuels. Ils souffrent simplement de blessures d’enfance, et tant qu’ils ne vont pas revoir ces blessures pour les guérir, ils vont rester là-dedans, et ils seront malheureux. Alors, il faut faire la vérité sur soi. Et moi, en thérapie, on me refusait l’alternative d’aller dans mon passé pour en guérir. Je pense qu’on devrait permettre aux gens la possibilité d’aller en thérapie pour aller voir d’où ça vient… Pendant 8 ans de thérapie, j’ai souffert le martyre parce que je pensais que j’étais obligée d’accepter mon homosexualité. Pendant 8 ans, j’ai travaillé à l’acceptation, tandis que dans la réalité, je n’étais pas homosexuelle. J’étais juste blessée dans ma relation avec les femmes et les hommes dans ma tendre enfance, avec mes parents… Mais il faut le savoir, ça! Alors, si on ne te donne même pas la chance d’aller voir ça, tu es malheureux toute ta vie, parce que tu n’es pas toi-même. Je suis persuadée que la grande majorité des homosexuels ne le sont pas actuellement. Ils fonctionnent à partir d’une blessure : ils sont incapables d’entrer en relation avec l’autre sexe

Lire la suite de l'article

Homosexualité et pédophilie : le témoignage de Moira Greyland

51HbktWZQoLMoira Greyland, fille d’un homosexuel et d’une lesbienne pédophiles, raconte dans un livre, à quarante ans passés, les horreurs subies en familleA l’entendre et à la lire, la pédophilie découle bel et bien naturellement de l’homosexualité.

« Je suis née dans une famille d’auteurs païens célèbres à la fin des années soixante. Ma mère était Marion Zimmer Bradley, et mon père était Walter Breen. A eux deux, ils ont écrit plus de cent livres : ma mère a écrit de la science-fiction et de la fantasy (Mists of Avalon), et mon père a écrit des livres sur la numismatique ».

Son livre à charge, glauque, révèle les horreurs de son enfance passée sous la houlette de parents LGBT, familiers des drogues, habitués des orgies, adeptes des pratiques occultes, qui ont sexuellement abusé d’elle ainsi que de ses frères à plusieurs reprises, l’ont psychologiquement violentée et marquée à vie.

C’est à la fin des années 1980 que Moira devenue adulte, a pu enfin faire traîner son père en justice l’ayant personnellement vu abuser sexuellement d’un petit garçon de 10 ans. Une dénonciation qui engendra plusieurs condamnations – les victimes étaient légion – et Walter Breen alla en prison pour le reste de sa vie. Sa femme, Zimmer Bradley, a non seulement reconnu le penchant de son mari au procès-verbal, mais aussi un certain nombre des viols qu’elle avait laissé faire.

Ses propres abus sexuels commis sur sa fille Moira ne furent connus, eux, qu’en 2014. Son livre récent

Lire la suite de l'article

Accusé d’avoir agressé sexuellement un mineur, il se défend en avouant… son homosexualité

Unknown-24Dans le sillage de l’affaire Harvey Weinstein, c’est au tour de Kevin Spacey d’être sous le feu des critiques. L'acteur Anthony Rapp l'accuse de lui avoir fait des avances sexuelles lorsqu’il avait 14 ans. Face au tollé, Kevin Spacey a effectué son… coming out :

«Si je me suis conduit comme il le décrit, je lui dois les plus sincères excuses pour le comportement profondément inapproprié de quelqu’un se trouvant en état d’ébriété, énonce-t-il. […] Les gens qui me sont proches savent que, dans ma vie, j’ai entretenu des relations tant avec des hommes qu’avec des femmes. Je me considère maintenant comme gay. Je veux maintenant être honnête et ouvert sur le sujet et cela commence par confronter mon propre comportement.»

De quoi énerver les milieux LGBT qui y voient un insupportable amalgame entre pédophilie et homosexualité. Joël Deumier, président de l’association SOS Homophobie, se défend :

«Cela remet la communauté LGBT au centre de critiques et d’amalgames! Comment osez-vous nous impliquer là-dedans?» «Il est ici question d’une infraction potentielle à la loi, le coming out de Kevin Spacey n’a rien à voir».

Cela n'a rien à voir, mais encore une fois, «tout le monde savait»…

Lire la suite de l'article

“Je suis homosexuel mais pas pédophile… Le nœud de mon mal-être c’était mon homosexualité”

Défense d'un enseignant actuellement en procès :

"Interrogé sur son attirance pour les enfants et plus particulièrement pour les petits garçons, il ne la reconnaît pas vraiment. "Je suis homosexuel mais pas pédophile" a-t-il ainsi clamé dans la salle d'audience. "Vous avez reconnu les faits pour trois enfants, tous garçons. Comment expliquez-vous cela ?", lui demande le président. "Je n'ai pas de réponse", répond Ludovic D avant d'ajouter : "Le nœud de mon mal-être c'était mon homosexualité. J'étais peut-être plus attentif aux garçons".

Maître Larzul, avocat des parties civiles poursuit l'interrogatoire. "Vous récusez le terme de 'pédophile'. Comment alors qualifiez-vous les gestes que vous avez eu sur des garçons de 6-7 ans en CP et en CE1?"

Lire la suite de l'article

Homosexualité : le cardinal Kasper rejette l’enseignement de l’Eglise

Le cardinal Kasper affirme que des éléments de bien peuvent exister dans une union homosexuelle.

Au fond, il rejette le catéchisme de l'Eglise catholique en ses n°2357 à 2359 :

"S’appuyant sur la Sainte Écriture, qui les présente comme des dépravations graves (cf. Gn 19, 1-29 ; Rm 1, 24-27 ; 1 Co 6, 10 ; 1 Tm 1, 10), la Tradition a toujours déclaré que " les actes d’homosexualité sont intrinsèquement désordonnés " (CDF, décl. " Persona humana " 8). Ils sont contraires à la loi naturelle. Ils ferment l’acte sexuel au don de la vie. Ils ne procèdent pas d’une complémentarité affective et sexuelle véritable. Ils ne sauraient recevoir d’approbation en aucun cas.

Un nombre non négligeable d’hommes et de femmes présente des tendances homosexuelles foncières. Cette propension, objectivement désordonnée, constitue pour la plupart d’entre eux une épreuve. Ils doivent être accueillis avec respect, compassion et délicatesse. On évitera à leur égard toute marque de discrimination injuste. Ces personnes sont appelées à réaliser la volonté de Dieu dans leur vie, et si elles sont chrétiennes, à unir au sacrifice de la croix du Seigneur les difficultés qu’elles peuvent rencontrer du fait de leur condition.

Les personnes homosexuelles sont appelées à la chasteté. Par les vertus de maîtrise, éducatrices de la liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne."

On peut également se demander si le cardinal allemand ne souhaite

Lire la suite de l'article