Archives par étiquette : historiques

Islamisation : les historiques de l’UNEF sont choqués

De Francis Bergeron dans Présent :

Une-4"Elle s’appelle Maryam Pougetoux. C’est une intégriste islamiste. Il n’est d’ailleurs pas difficile de s’en rendre compte : car, de la tête aux pieds, sa façon de s’habiller en témoigne.

Mais en même temps, dame Pougetoux est la dirigeante du syndicat ex-gauchiste, puis ex-communiste et aujourd’hui ex-socialiste Unef, ceci au niveau de l’université Paris IV. Son intervention remarquée sur les chaînes de télévision, ces derniers jours, a créé un certain émoi, et même une polémique qui a rapidement enflammé la gauche, tout simplement parce que cette madame Pougetoux représente, avec son voile islamique strict, le contraire des thèmes historiquement défendus par la gauche et l’extrême gauche : le laïcisme intransigeant, l’anticléricalisme, le féminisme le plus agressif, la lutte contre les sociétés patriarcales etc.

Or le syndicat Unef, qui ressemble d’ailleurs de plus en plus à un groupuscule, et de moins en moins à un syndicat, connaît globalement une dérive islamiste, noyauté qu’il est par les éléments les plus radicaux de l’islam, et aussi une dérive « indigéniste » et racisante. On sait que l’Unef tolère dorénavant en son sein, voire organise, des réunions non mixtes, pour bien séparer hommes et femmes comme le prévoit l’islam, ou des réunions interdites aux blancs, « colonialistes par nature ». On croit évidemment rêver quand on se souvient que ce fameux mai 68 dont on nous rebat les oreilles, avait commencé le 22 mars 1968, pour des questions de non-mixité des dortoirs étudiants !

Les pères fondateurs de l’Unef ont réagi avec violence en découvrant que leur

Lire la suite de l'article

Elections TPE : la seule des grandes confédérations historiques à progresser est la CFTC

Le vainqueur du scrutin reste l'abstention : sur 4,6 millions d'inscrits, 330 000 ont voté, soit 7,35% !

La CGT, en baisse de 4 points, reste le premier syndicat dans les TPE avec 25,12% des suffrages exprimés, 10 points devant la CFDT, également en recul de 4 points.

FO (13%) recule de 2 points et est désormais talonnée par l'UNSA. Ce syndicat passe de 7,35% en 2012 à 12,49%, soit plus de 5 points de mieux en 4 ans.

La seule des grandes confédérations historiques à afficher une progression est la CFTC, dernière, qui passe de 6,53% en 2012 à 7,44% aujourd'hui.

Lire la suite de l'article

“Ecrits historiques de combat” : un nouveau livre de Jean Sévillia

Ecrits historiques de combatLes éditions Perrin publient le 22 septembre, sous le titre Ecrits historiques de combat, un volume qui réunit trois livres de Jean Sévillia : Historiquement correct, Moralement correct et le Terrorisme intellectuel.

Avec une préface inédite, une bibliographie actualisée et un index des noms propres.

Trois classiques de la lutte contre le politiquement correct et la manipulation des esprits à posséder dans sa bibliothèque.

Lire la suite de l'article

Commémorations historiques : ne pas regarder uniquement le mal commis

D'Aymeric Pourbaix dans Famille chrétienne :

F"Pourquoi notre époque a-t-elle tant soif de commémorations ? Tout se passe comme si, frappée d’amnésie envers le passé, et de cécité concernant l’avenir, il lui fallait retrouver le sens du temps long, et s’inscrire ainsi dans la durée. Mais hélas notre mémoire est devenue un champ de bataille, prise d’assaut par des lois dites « mémorielles », qui créent une surenchère de revendications communautaires et dressent les Français les uns contre les autres. Qu’ils s’agissent des Juifs, de la colonisation ou des Arméniens, c’est mémoire contre mémoire, le tout au détriment de l’unité de la nation.

L’autre inconvénient, c’est que ces lois forcent la mémoire collective à ne regarder que le mal commis. Et s’il ne faut certes pas occulter le caractère tragique de la condition humaine, l’identité européenne peut-elle se réduire à cette capacité à faire le mal ? À lire certains auteurs, il semblerait en effet que l’homme blanc européen doive à lui seul porter le poids de cette culpabilité.

Il s’agit donc de retrouver un rapport plus juste au temps et à la mémoire. Prenez 14-18, qui a été la matrice de beaucoup d’horreurs du XXe siècle, à commencer par le communisme en 1917. Comme le souligne le Père Peyrous, il est important que les commémorations qui démarrent ne se focalisent pas uniquement sur la « boucherie » que fut le premier conflit mondial, mais qu’elles mettent aussi en lumière les nombreuses grâces qui ont surabondé,

Lire la suite de l'article