Archives par étiquette : groupe

Implants contraceptifs : action de groupe contre le laboratoire Bayer HealthCare

Suite à un décès, le réseau Resist va lancer une action de groupe contre le laboratoire Bayer HealthCare qui commercialise des implants contraceptifs depuis 2002.

Christophe a vu mourir son épouse Vanessa, sous les yeux de leurs fils âgés de 17 ans, 13 ans et 22 mois. Il estime que c'est lié au port des implants contraceptifs définitifs Essure

« Dites-moi ce que je dois faire ! Bayer et l’hôpital de (…) ont tué ma femme et me laissent seul avec trois enfants. Elle a contracté une forte allergie au nickel en juillet 2016. Le 14 février, on l’a opérée par cœlioscopie pour lui retirer les [implants] Essure, ainsi que les trompes et l’utérus. Ce 20 février, ma femme est décédée suite à une embolie pulmonaire. Je n’ai pas pu la réanimer, mes enfants me regardaient et les pompiers n’arrivaient pas, et c’était trop tard. Nous avons 40 ans et un petit de 2 ans… SVP je ne veux pas la laisser partir comme cela ! »

Ce n'est pas la première fois que Bayer est soupçonné sur des affaires de contraception.

Lire la suite de l'article

Vers une scission du groupe LR à l’Assemblée ?

Les 113 députés LR qui ont réussi à être élus pourraient ne pas former un groupe parlementaire uni. 

Thierry Solère envisage en effet de créer un groupe parlementaire indépendant de LR à l'Assemblée nationale. Ce groupe indépendant aura vocation à soutenir les réformes du gouvernement Macron. Selon Le Parisien, au moins 20 élus de droite – les "constructifs" – seraient déjà prêts à constituer ce groupe parlementaire. Parmi eux : Franck Riester, Pierre-Yves Bournazel. Ce groupe votera la confiance au gouvernement lors du discours de politique générale du Premier ministre Édouard Philippe, le 4 juillet.

Cela risque de faire doublon avec l'UDI dont le président Jean- Christophe Lagarde a déjà tendu la main aux progressistes de droite :

"Je souhaite qu'on ait un groupe parlementaire le plus large possible, avec tous les représentants du centre, de la droite progressiste, qui souhaitent simplement ne pas jouer le faux-nez de la politique où on critique toujours ce qui est en face alors même que parfois on le proposait hier".

En soi c'est une bonne nouvelle : cela permettra de clarifier les positions de chacun et d'avancer vers la recomposition de la droite.

Lire la suite de l'article

Jacques Bompard ouvert à la main tendue de Marine Le Pen en vue de constituer un groupe parlementaire

Lu ici :

Avec huit députés FN, "nous n'avons pas de groupe aujourd'hui, rien ne dit que nous n'en aurons pas demain (…). Je ne perds pas de vue cet objectif de pouvoir au cours des prochains mois constituer un groupe à l'Assemblée nationale qui puisse être un groupe où nous nous entendions sur deux, trois lignes principales, tout en conservant chacun notre indépendance et sa spécificité" a expliqué Marine Le Pen, entourée de plusieurs nouveaux élus FN. Il faut 15 députés pour constituer un groupe à l'Assemblée.

En attendant la réponse de Nicolas Dupont-Aignan, Jacques Bompard aurait déclaré au Figaro qu'il n'y serait pas opposé :

 

 Louis Aliot est sur la même longueur d'onde :

"J'ai vu que Nicolas Dupont-Aignan est élu, j'ai vu qu'il y avait des députés indépendants, je ne les connais pas, je ne sais pas qui ils sont, on verra bien comment tout cela se passe", a déclaré le député des Pyrénées-Orientales sur RTL. "Sait-on jamais, peut-être que d'ici là un groupe se formera", a-t-il affirmé.

"Après tout, il suffit de s'entendre sur un projet d'opposition, il n'y a aucune raison que nous ne nous associions pas avec d'autres personnalités pour former un groupe", a ajouté le vice-président du FN. "Y compris avec des Républicains et des

Lire la suite de l'article

Solère contraint par les élus à la démission de la présidence du groupe LR au conseil régional

A droite la recomposition se confirmerait :

Règlement de comptes chez les Républicains d'Île-de-France. Thierry Solère démissionne, sous la pression des membres du groupe LR qu'il présidait au Conseil régional. Ces derniers lui ont adressé une lettre dans laquelle ils lui reprochent son manque d'investissement. "Il apparaît que les responsabilités extérieures (présidence du comité d’organisation de la Primaire de la Droite et du Centre, porte-parolat de notre candidat aux Présidentielles) que tu as eues à exercer au cours de ton mandat de président ne t’ont pas permis de consacrer tout le temps nécessaire à l’exercice de ta fonction à la tête du groupe Les Républicains à la Région", ont-il adressé à Thierry Solère.

En coulisses, le motif n'est pas le même et Thierry Solère se voit reprocher un double jeu : il compte parmi les 24 personnalités Les Républicains qui ont rédigé de concert, lundi 15 mai, un communiqué de presse appelant la droite et le centre à "être à la hauteur de la situation de notre pays et de l'attente des Français" et à "répondre à la main tendue par le président de la République."

Mais ce n'est pas aussi simple. Alors que NKM a signé le même communiqué, LR a engagé une procédure contre Jean-Pierre Lecoq, candidat dissident face à NKM. Le maire LR du 6e arrondissement de la capitale expliquait :

"À l’allure où va la campagne des législatives, qui s’annonce aussi folle que celle de la présidentielle, rien ne dit que je ne vais pas, au final, finir par récupérer l’étiquette

Lire la suite de l'article

Edouard Philippe était un des rares responsables politiques français invité par le groupe Bilderberg en 2016

Capture d’écran 2017-05-16 à 08.13.58Née après la Seconde Guerre mondiale, le groupe Bilderberg poursuit l'objectif de promouvoir le système capitaliste. Cette année, 130 personnes venant de 20 pays représentent les élites politiques, industrielles, financières, académiques et médiatiques.

Les invités du Bilderberg ont pour consigne de garder secrets les propos échangés lors des débats. L’édition 2016 a accueilli sous la présidence du Français Henri de Castries, PDG du groupe d’assurances AXA, un ancien chef des services secrets britanniques, Sir John Sawers et un ancien directeur de la CIA, le général David Petraeus. A noter que parmi les rares Français, on ne comptait que deux responsables politiques : le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius et le député-maire du Havre Edouard Philippe.

Le Bilderberg a la réputation d'apporter un sérieux coup de pouce aux carrières en pleine ascension… Christine Lagarde, Herman Van Rompuy, Manuel Valls ou Emmanuel Macron ont eu le privilège d'être sur la liste des invités des éditions précédentes.

Lire la suite de l'article

Libora : groupe de soutien à toutes les personnes désireuses de se défaire de la pornographie

Cropped-bannic3a8re-homepage-finale-0180% des jeunes de 14 ans ont été confrontés à des images pornographiques. 70% des jeunes hommes de 15 à 20 ans surfent sur le porno et 35% des jeunes femmes.

Libora est la contraction de Liberi oratione qui, du latin, se traduit par libérés par la prière. Le but est de fédérer un mouvement de soutien, par la prière et le jeûne, pour toutes les personnes touchées par la pornographie et désireuses de s’en défaire ; pour combattre la pornographie, faire l’expérience de la miséricorde et se soutenir pour lutter avec le Christ.

Libora propose de prier et de jeûner pour toutes les intentions qui lui seront confiées sur le thème de la pornographie. Par le biais du site internet Libora.org, toute personne peut confier une intention (anonymat garanti) pour elle ou pour une tierce personne. Cette intention sera alors confiée à une équipe de 9 personnes qui prieront et jeûneront pendant 9 jours : 1 pers/jour qui jeûne et 9 pers/jour qui prient.

Depuis le mois d’octobre 2016 le groupe libora c’est 4 équipes (Lille, Paris, Lyon et Aix en Provence) soit 36 priants et jeûneurs qui se sont mobilisés pour 13 intentions qui ont été confiées.

Lire la suite de l'article

Après sa trahison, l’UDI va-t-il conserver son groupe parlementaire ?

Unknown-6L'UDI, après avoir demandé solennellement aux Républicains de changer de candidat, sont perdus. Une sénatrice explique :

"On est complètement paumé". "Il n'y a que trois possibilités sur la table.

Soit on se couche et on perd notre honneur et des militants. Soit on ne se couche pas, mais dans ce cas on peut faire une croix sur nos groupes parlementaires. Pour les législatives et les sénatoriales, ce sera la guerre. Soit, au point où on en est, on pourrait présenter notre propre candidature".

Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie puis ministre des Sports sous Nicolas Sarkozy ?

Lire la suite de l'article

Démission de Michael Flynn : le recours au Logan Act pourrait faire comparaître les membres du groupe Bilderberg

Intéressante analyse de Réinformation.tv :

Unknown-37"Après la démission de Michael Flynn lundi dernier, tombé sous le coup du Logan Act, une loi de 1979 à laquelle personne jusqu’ici n’avait eu recours, les Démocrates, les globalistes, les médias assermentés à l’establishment, en un mot toutes les forces d’agitation anti-Trump s’aventurent sur un terrain miné. Car nombreux sont ceux qui, parmi eux, pourraient se retrouver derrière les barreaux !

Michael Flynn poussé à la démission par l’establishment américain

Michael Flynn a été poussé à la démission de son poste de conseiller à la sécurité nationale parce qu’il aurait laissé entendre fin décembre à l’ambassadeur russe, lors d’une conversation téléphonique, que les Etats-Unis abandonneraient les sanctions d’Obama à l’égard de la Russie, une fois Trump au pouvoir. Même si le détail de cette conversation n’est pas clair, Michael Flynn a soulevé contre lui l’opposition virulente des propagandistes et du monde politique anti-Trump. Leur arme : le Logan Act, une loi qui interdit à un citoyen sans permission officielle des autorités américaines d’influencer les décisions politiques d’un pays étranger. Lundi dernier, les Démocrates demandaient au président du House Oversight and Government Reform committee, Jason Chaffetz, de poursuivre les investigations sur Flynn. Mais ont-ils choisi la bonne stratégie ? Barack Obama et Nancy Pelosi, la chef de file des Démocrates, pourraient bien en faire les frais.

Le recours au Logan Act : un jeu à double tranchant

En 2008, sous la présidence de Bush, le sénateur Obama se rendit en Irak « en privé »

Lire la suite de l'article

Bourgogne-Franche-Comté : le groupe FN de Sophie Montel au bord de l’implosion

Selon Minute :

Unknown-23"En septembre dernier, Ouanessa Boudra, qui avait été candidate en 6e position sur la liste FN aux élections régionales, et Brian Barbier, qui l’avait également été, ont claqué la porte du parti et rejoint le Siel présidé par Karim Ouchikh. […] Les effectifs de la fédération de Saône-et-Loire du FN sont en chute libre. La baisse du nombre d’adhérents, sensible sur toute la France, est ici de l’ordre de 40 % par rapport à 2015. […]

Au conseil régional, le groupe que préside Sophie Montel est en effet à deux doigts de l’implosion. Ce n’est même qu’une question de jours pour que deux élues en soient chassées, enclenchant un processus qui devrait conduire, selon nos informations, à la constitution d’un groupe dissident. Selon nos pointages, cinq élus seraient déjà prêts à franchir le pas et il pourrait compter jusqu’à une dizaine de membres – sur les vingt-quatre élus FN actuels – une fois les échéances électorales passées. La presse locale – « le Bien public » et « le Journal de Saône-et-Loire » – se sont déjà partiellement fait l’écho des tensions, sans toutefois prendre la pleine mesure de la fronde qui menace la principale alliée de Florian Philippot au sein du Front national, avec lequel, comme à un jeu de chaises musicales, elle se répartit les assistants de groupe, dirigeant elle aussi son groupe avec morgue et mépris, tout en veillant à ce que les partisans de Marion Maréchal-Le Pen soient cantonnés à un rôle

Lire la suite de l'article