Archives par étiquette : Grands

PMA : Macron va apparaître comme l’homme lige des grands laboratoires

Lire la suite de l'article

Le transhumanisme à grands pas

I-Grande-30856-la-fin-de-l-espece-humaine.netEdouard Philippe a officiellement annoncé l’installation des deux premières plateformes françaises d'analyse de l'ADN à très haut débit dans un but médical. Ces deux plateformes commenceront à fonctionner fin 2018. Ce seront les deux premières plateformes d’une série de douze, première étape du déploiement du plan « France Médecine Génomique 2025 ». Cette médecine est « porteuse de grands espoirs », a déclaré le premier ministre, car elle doit permettre de mieux soigner les cancers qui résistent aux traitements, les maladies rares et des affections comme le diabète. Elles feront l’objet, dès le début 2018, de projets pilotes lancés « sous l'égide de l'Inserm ».

Depuis 2003, date du premier décryptage complet du génome humain, les améliorations dans ce domaine de la recherche médicale a permis une chute des coûts :

« Il est possible d'avoir en quelques jours, pour moins de mille euros, l'analyse de la partie "codante" (celle qui commande la production de protéines) des 23.000 gènes humains ».« Ces deux plateformes, qui recevront des prélèvements sanguins et de tissus en provenance de toute la France, pourront séquencer et interpréter l'équivalent de 18.000 génomes par an. »

Vertigineux.

Dans La Fin de l'espèce humaine, le Dr Dickès dresse un état des lieux des avancées scientifiques sur les plans bioéthiques, biologiques, génétiques, bioniques, robotique… Ceux-ci aboutissent à transformer profondément la nature de l'homme et le font évoluer vers une post-humanité dont les contours sont inquiétants ; dans la mesure où ils seront issus de transgressions permanentes de l'ordre naturel. Les transhumanistes appellent notamment à une nouvelle humanité détruisant

Lire la suite de l'article

Macron n’est que le « produit » d’appel du mondialisme et des grands groupes financiers

De Philippe Maxence, directeur de L'Homme Nouveau :

ZZnn8k9N_400x400"[…] Macron n’est que le « produit » d’appel du mondialisme et des grands groupes financiers. Pierre Bergé, Xavier Niel, Patrick Drahi, Jacques Attali, sont parmi ses principaux soutiens. Leur agenda est simple : continuer à déréguler la société française, à l’ubériser économiquement tout en imposant une ubérisation morale avec l’ouverture à la marchandisation du corps. Il n’est pas exagéré de voir en Emmanuel Macron un « Hollande 2.0 » ; une nouvelle version plus attrayante et plus performante du social-libéralisme-libertaire. Libéral au plan économique et libertaire au plan moral, le tout placé le temps de la transition, sous la conduite de l’État, selon la bonne conception dirigiste du socialisme.

Soutenue par une bonne partie du petit peuple, Marine Le Pen aura du mal à faire le poids. D’abord parce que le système, ayant anticipé son score, a réagi pour éviter l’équivalent du Brexit ou de l’arrivée de Trump au pouvoir. Ensuite, parce que l’on ne gagne pas un second tour sans alliés politiques. Le Front national est électoralement le premier parti de France, mais il est seul. Sauf si les électeurs de Fillon et de Mélenchon décident de ne pas suivre les consignes de vote des appareils politiques. Dans l’état d’emprise médiatique dans lequel sont enserrés les Français, on voit mal comment les reports de voix seraient décisifs pour que la candidate du Front national l’emporte au second tour.

Que faut-il faire ?

Le véritable redressement de la France ne passera pas par

Lire la suite de l'article

Le directeur de programme d’Emmanuel Macron reconnait que les retraités seront les grands perdants

Lire la suite de l'article

Famille, éducation, jeunesse, social : les grands absents du débat

La Manif Pour Tous constate que les candidats continuent de passer à côté des préoccupations des Français:

"Malgré 4 heures de débat, les candidats sont restés plus que discrets sur leur vision et leur ambition pour la France. Si un débat entre ministres se résume généralement à des discussions techniques, on attendait des prétendants à l'Elysée une hauteur de vue et une capacité à incarner un cap pour tous les Français. Hélas, des enjeux essentiels pour notre avenir n'ont été abordés ni dans les échanges thématiques ni dans les séquences libres en introduction et en conclusion. Pas un mot sur la jeunesse, sur l'école, sur la solidarité ni même sur la famille. Alors que 100.000 élèves sortent chaque année du système scolaire sans qualification, que les savoirs fondamentaux ne sont plus maîtrisés par nos élèves, que le nombre de familles monoparentales - dont 40% vivent sous le seuil de pauvreté - explose, que les problèmes de logement angoissent les Français, que les grands-parents peinent de plus en plus à aider leurs enfants et petits-enfants confrontés au chômage, que la solitude et l'exclusion se développent toujours davantage, les candidats ont préféré consacrer ce débat tant attendu (6,3 millions de téléspectateurs !) à discuter de réforme constitutionnelle ou à entretenir des polémiques qui risquent fort de conduire à une abstention record au soir du 23 avril.

La famille au cœur de l'ambition pour la France

Les Français attendent des réponses à leurs problèmes concrets. Tout le monde s'accorde à reconnaître de multiples vertus à

Lire la suite de l'article

Sur la liste des grands événements politiques de 2016 : la multiplication et la banalisation des attentats islamistes

 Mathieu Bock-Côté retrace l'année 2016 avec FigaroVox. Extraits :

"[…] À la liste des grands événements politiques de 2016, on me permettra d'ajouter la multiplication et la banalisation des attentats islamistes – on pourrait parler aussi plus largement de l'agression contre la civilisation européenne. L'année 2016 a commencé à Cologne et s'est terminée à Berlin. Les agressions sexuelles massives de Cologne nous ont rappelé qu'il existe une telle chose qu'un choc des cultures et l'asservissement des femmes représente une forme archaïque de prise de possession d'un territoire par une bande qui se sent animée par un esprit conquérant. Il y a eu autour de ces agressions un effrayant déni: on a tout fait pour en nier la signification politique. Certaines féministes, souvent occupées à traquer l'intention la plus malveillante qui soit dans un compliment masculin un peu insistant ou maladroit, ont décidé de détourner le regard. De peur de stigmatiser les réfugiés ou les musulmans, elles ont fait semblant de ne rien voir. Elles se sont déshonorées.

Mais je le disais, les attentats se sont multipliés et banalisés cette année. Nice, Bruxelles, Saint-Étienne-du-Rouvray, Orlando, Berlin. Chaque fois, c'est un carnage, mais c'est un carnage auquel nous nous habituons. Qu'est-ce qu'un mois sans attentat? Une anomalie. Au fond d'eux-mêmes, bien des Occidentaux ont accepté la normalité des attentats les plus sordides. Nous avons intériorisé la présence dans nos vies de la violence islamiste, même si nous ne savons toujours pas quelles conséquences en tirer. Nous ne savons pas non

Lire la suite de l'article

Les grands perdants du 20 novembre : journalistes et instituts de sondage

A première vue, les grands perdants sont Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Ils le sont effectivement. Une grande claque surtout pour Juppé qui peut trembler en attendant les résultats du second tour des "primaires de la droite".

Mais, en réalité, ce sont surtout les journalistes et les instituts de sondages qui sont les grands perdants du 20 novembre. Les journalistes (si on peut encore les appeler ainsi) s’évertuent, depuis hier soir, à nous faire croire à "une surprise" au sujet des résultats de François Fillon, ou encore que "la tendance des sondages s'est confirmée".

Mensonges éhontés qui essaient de couvrir leur nullité et leur incompétence. Mensonges qui tentent de cacher leur partialité. Après les élections présidentielles américaines, le premier tour de la primaire de la "droite" française démontre que les médias "roulent" pour leurs champions "du système" mais aussi qu'ils perdent de leur puissance sur les esprits des Français. C'est une excellente nouvelle et très prometteuse pour l'avenir.

Lire la suite de l'article

Avec 306 grands électeurs, Donald trump réalise le 4ème meilleur score des Républicains

Le décompte des voix n'est pas terminé et fait actuellement l'objet de polémiques, qui ne cesseront que lorsque les chiffres officiels seront annoncés. En revanche, le nombre de grands électeurs est définitif et Donal Trump l'emporte avec 306 grands électeurs contre 232, ce qui fait de Donald Trump se classe à la 4e position, avec le meilleur score côté républicains depuis ceux de Ronald Reagan et de George Bush :

"Les Etats-Unis sont éloignés de la France et la vie politique américaine est très différente de la vie politique française. Concernant l'élection présidentielle aux Etats-Unis, l'objectif est de gagner dans le maximum des 50 Etats, même avec un faible écart de voix, et non pas de chercher une majorité de voix dans le pays.  Paris Tribune compare les scores des tickets vainqueurs depuis 1976 car c'est la première élection post-choc pétrolier et post-guerre du Vietnam.

Tous partis confondus, les Républicains remportent 6 élections présidentielles avec le plus grand nombre de grands électeurs(G.E). Et en 2016, le ticket Trump-Pence, avec 306 votes sur 538, se classe à la 8e position des meilleurs scores sur 40 ans.

Le candidat du Parti Républicain Donald Trump gagne 6 Etats dont les électeurs ont voté pour Barack Obama en 2012. Cela représente 99 votes des grands électeurs + 1 vote dans l'Etat du Maine sur 4, soit un total de 100 votes des grands électeurs pris au camp démocrate. Dans le Parti Démocrate, si l'on compare les scores de tous les candidats

Lire la suite de l'article

Les chrétiens persécutés d’Orient, grands oubliés du discours du pape François ?

Marc Fromager, directeur de l'AED, était interrogé par le FigaroVox au sujet des déclarations du pape François dans l'avion du retour des JMJ :

"Le pape François a déclaré ce dimanche: «Tous les jours quand j'ouvre les journaux, je vois des violences en Italie, quelqu'un qui tue sa petite amie, un autre qui tue sa belle-mère, et ce sont des catholiques baptisés. Si je dois parler de violences islamiques, je dois aussi parler de violences chrétiennes». Que vous inspirent ces déclarations?

Marc Fromager. – On comprend bien le souci du pape François de ne pas envenimer la situation et de chercher avec persévérance à éviter un conflit religieux qui serait dramatique. Il multiplie donc les prises de parole et les symboles pour désamorcer la tentation croissante, et quelque peu compréhensible, de réactions qui nous feraient entrer dans un cercle vicieux où la haine finirait par l'emporter. Sur le fond, on ne peut que lui être reconnaissant pour ce combat incessant en faveur de la paix. On pourrait l'appeler «le combattant pour la paix!».

Reste à savoir si, sur la forme, ses initiatives sont toujours aussi efficaces que souhaitées. Lorsqu'il ne rapatrie que des musulmans dans son avion personnel, il prend le risque de surprendre et il faut bien reconnaître qu'un certain nombre de personnes dont je fais partie n'ont toujours pas très bien compris la pertinence d'un tel geste. Lorsqu'il évoque les faits divers des journaux italiens pour expliquer qu'il n'y a aucune corrélation entre l'islam et

Lire la suite de l'article

Après le Brexit, nos grands démocrates tombent le masque

Yves Daoudal recense :

L’un des sommets est cet éditorial du Nouvel Observateur titré :

En finir avec le référendum, tyrannie de la majorité.

Il est devenu banal de voir les grands démocrates demander l’interdiction du référendum, parce que ce sont les ploucs et les salauds de pauvres qui font la majorité contre les élites qui leur montrent pourtant le bon chemin. Mais aller jusqu’à dénoncer la « tyrannie de la majorité », c’est savoureux.

Les européistes suisses sont sans doute les plus frénétiques, et on les comprend, car le Brexit rend encore plus impossible leur déjà impossible adhésion à l’UE. Les titres du quotidien Le Temps suffisent à donner le climat :

Les baby boomers crucifient l’avenir des jeunes Britanniques

Le Brexit et la «dictature des vieux».

Et dans un autre article on prend connaissance de cette très démocratique idée de Jacqueline Fehr, conseiller d’Etat socialiste de Zurich et conseiller national (ce n’est pas une hurluberlue) : donner deux voix au 18-40 ans, une voix et demie (sic) aux 40-65 ans, et une voix aux plus de 65 ans. Sic."

Lire la suite de l'article

Les Français n’ont pas besoin de grands discours. Ils ont besoin d’être protégés

Le député Véronique Besse réagit au discours du Président de la République :

"Les Français en ont assez des discours. Maintenant ils veulent des actes. Ils veulent retrouver l’esprit de résistance !

  1. A l’international, il faut arrêter avec les bricolages d’apprentis sorciers. La politique internationale, c’est d’abord du réalisme. La priorité, ce n’est pas Bachar al-Assad. Désormais, tout le monde en est convaincu. La priorité, c’est une intervention militaire massive dans les airs et au sol là où sont les foyers de l’islamisme qui menacent la France, aux côtés notamment des Russes, des Iraniens et des Syriens.
  2. En France, il faut arrêter avec l’angélisme et reprendre le contrôle du sol national. Nous n’avons pas besoin d’une révision de la Constitution, mais avant tout de volonté politique. C’est-à-dire : l’arrêt immédiat de l’accueil de nouveaux migrants ; le rétablissement de nos frontières, synonyme de sécurité et de protection ; le rétablissement de nos forces militaires et policières ; la fin du laxisme judiciaire ; le désarmement des banlieues ; l’expulsion des djihadistes et des prêcheurs de haine.

Les Français n’ont pas besoin de grands discours, de grands débats ou de révision constitutionnelle. Ils ont besoin d’être protégés !"

Commentaires (19)

Depuis la Révolution Française et à cause d’elle, la République veut mettre la religion catholique sous cape ou mieux l’anéantir ; c’est assez réussi chez nous, la France ayant un des taux d’athéisme le plus important au monde. http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/18/carte-latheisme-monde-france-numero-4-257171

Depuis l’après 2ème guerre mondiale, avec une notoire accélération depuis

Lire la suite de l'article