Archives par étiquette : Grand

Le grand remplacement jusqu’au cinéma

De Michel Geoffroy sur Polemia :

King-arthur-legend-of-the-sword"Depuis longtemps les films hollywoodiens nous montrent que les méchants sont des albo-européens, même si leur nationalité peut varier selon le scénario. Des méchants mafieux siciliens, des méchants albanais qui organisent des réseaux de prostitution et surtout des méchants russes… Tous fachos et suppôts de Poutine ! Comme lorsqu’à la télévision, on nous présente des policiers procédant à une interpellation : le prévenu est toujours de la bonne couleur ! Car les codes hollywoodiens se sont imposés partout en Occident. Les asiatiques ont certes eu leur heure de gloire dans le registre du mal cinématographique : du Docteur No au méchant Thao qui veut voler la belle voiture de Clint Eastwood puisqu’il est bien connu que les gangs hmongs sont très puissants outre-atlantique…. Il y a encore périodiquement aussi des méchants terroristes islamistes au cinéma, mais ils sont heureusement souvent mis hors d’état de nuire par de gentils policiers musulmans ou noirs. Mais aujourd’hui, sur nos écrans, chacun peut constater que les méchants sont pour l’essentiel des « personnes perçues comme blanches ».

Les gentils sont afro-américains

Les afro-américains, par contre, entrent rarement dans la catégorie des méchants. Ils jouent en général des rôles de policiers, de militaires, de savants, de prêtres (non pédophiles) ou d’informaticiens dans les productions hollywoodiennes. S’ils commettent des hold-up c’est en général pour se venger des méchants blancs, car ce sont toujours de gentils bandits. Ils sont aussi Président des Etats-Unis ce qui, vous en conviendrez, est un gage de gentillesse.

Lire la suite de l'article

Un grand mérite de l’épopée Trump est d’avoir dévalué la « valeur média »

Vivien Hoch, docteur en philosophie et fondateur du Comité Trump France, dresse le bilan philosophique de la première année de la présidence de Donald Trump :

B_1_q_0_p_0"Il manque une description philosophique du tableau Donald Trump. Donald Trump mérite d’être pensé à sa juste valeur. Son comportement public, sa manière d’inscrire son action dans l’efficacité et de nouer des deals, demandent une analyse rigoureuse qui le prenne au mobilisent des concepts et transforment l’art de faire de la politique. Donald Trump n’est pas un politique. Il pratique la grande politique, qui inscrit ses actions dans le temps long et qui provoque une métamorphose de la société.

Chez Trump, la présidence des Etats-Unis vient couronner un tempérament, une stratégie et, comme le disent les philosophes, une vision du monde qui est gagnante.

Cet vision du monde, c’est celle du Businessman. Trump mène sa vie, sa famille, son entreprise, sa campagne et son pays comme un homme d’affaires : «Tout est de l’ordre des affaires, que vous le vouliez ou nom». Cette affirmation n’est absolument pas anodine : l’homme contemporain est un être-pour-les-affaires. Cela veut dire que l’homme se définit comme celui pour qui tout est à faire, tout est à construire, tout se négocie dans un seul but : son propre intérêt– en l’occurrence celui du peuple américain. Il ne s’agit pas de s’enfermer dans le monde des affaires, mais faire du monde une affaire.

Faire des affaires veut également dire : prendre des risques, s’aventurer dans des possibles inattendus, et désamorcer en

Lire la suite de l'article

La Marche pour la vie en Une d’un grand quotidien !

Sur Présent bien entendu :

9034-20180123L'article de Marie de L'Isle est accessible ici. Extrait :

"[…] Outre les familles, sont présents quelques religieux – des abbés en soutane, quelques religieuses en habit mais aussi des orthodoxes. Et des élus ceints d’une écharpe tricolore, comme Jean-Yves Denis, conseiller municipal de Vernouillet (Yvelines), adjoint au maire chargé des finances. « Mes revendications sont ni plus ni moins celles de toutes les autres personnes présentes dans cette manifestation. Mais je suis venu avec l’écharpe tricolore pour témoigner du soutien de certains élus à cette cause de défense de la vie. Je suis engagé depuis longtemps dans ce combat et subis les critiques régulières d’opposants, mais j’en fais mon affaire, » témoigne-t-il. […]"

Lire la suite de l'article

Et avec ça le “grand remplacement” est une “fake news”

20180114_ducthMohammed est le prénom le plus donné aux nouveaux-nés aux Pays-Bas. Les statistiques indiquent que c'est Noé (Noah) le prénom le plus donné, mais Mohamed arrive en fait en tête quand on fait la somme des différentes versions orthographiques :

  • Mohammed,
  • Mohamed,
  • Muhammed,
  • Mohammad,
  • Muhammad
  • Mohamad,
  • Muhamed,
  • Muhammet,
  • Mouhamed,
  • Muhamad
  • Mahamuud

Lire la suite de l'article

Philippe de Villiers : “Macron aura rendez-vous avec l’Histoire s’il affronte la question du Grand remplacement”

Extraits des propos tenus par Philippe de Villiers sur BFM TV :

"Je suis très inquiet pour mon pays car les Français vivent dans un sentiment de dépossession de leur territoire, de leur mémoire, de leur histoire et de leur identité. C’est l’heure de vérité, du destin d’Emmanuel Macron. Ou bien il a rendez-vous avec l’Histoire, ou bien avec les histrions à la fin de son mandat. Pourquoi ? Il faut qu’il ose affronter avec courage, je pèse mes mots, le face à face angoissant sur notre territoire de deux populations. Une de plus en plus nombreuse et jeune, transplantée, et qui là où elle est transplantée voudrait continuer à vivre avec ses racines, son art de vivre, ses croyances, sa civilisation. Et une autre population, de moins en moins nombreuse, de plus en plus vieillissante, qui se coupe de ses racines. J’attends de lui qu’il préserve la survie de la France, c’est-à-dire la civilisation de la France. Il aura rendez-vous avec l’Histoire s’il affronte la question du Grand remplacement (…)

Quant à Laurent Wauquiez et Marine Le Pen, il semble les renvoyer dos-à-dos :

"Wauquiez me fait penser à un souvenir d’enfance. Quand j’étais petit, il y avait une serre bretonne avec des lampes rougeoyantes et des artichauts qui montaient très haut. Quand on les mangeait, on disait à notre maman, “ces cœurs d’artichauts sont fades, ils n’ont pas de gout”

La dernière fois que je l’ai vue à la télé, elle m’a rappelé une Une de

Lire la suite de l'article

Pour près de 50% des Français, le Grand remplacement est une réalité

C'est ce qui ressort du sondage de l'Ifop intitulé "Enquête sur le complotisme", sondage réalisé à la demande de la fondation Jean Jaurès (proche du Parti socialiste) et de Conspiracy Watch Ainsi sur l'immigration, quatre affirmations sont proposées. Parmi, ces 4 affirmations, le Grand remplacement est proposé, sans le citer, comme projet délibéré et non comme fait démographique…

72% pensent que l'immigration est "un processus inquiétant, qui cause des problèmes de coexistence entre des cultures très différente set menace à terme notre mode de vie

47% réfutent le fait que "les pays européens ont le devoir d’accueillir les personnes poussées à l’exil par la guerre et la misère, et c’est aussi leur intérêt économique à long terme. On constatera au passage le belle fake-news des "migrants" fuyant des pays en guerre comme les Albanais, les Ivoiriens ou les Algériens (voir ici)

48% pensent que l'immigration est "un projet politique de remplacement d’une civilisation par une autre organisé délibérément par nos élites politiques,intellectuelles et médiatiques et auquel il convient de mettre fin en renvoyant ces populations d’où elles viennent. Notons que le termes de "Grand remplacement" n'est pas utilisé dans la question…

54% refusent de voir l'immigration comme "un phénomène inévitable compte tenu du vieillissement de la population européenne et des conditions de vie de ces populations dans leurs pays d’origine

Notons qu'il existe une différence entre le Grand remplacement vu comme un fait démographique consistant à un changement de population en Europe occidentale, fait

Lire la suite de l'article

Un grand merci pour votre aide !

Chers amis,

La période de l'Avent et de Noël est traditionnellement l'occasion de faire un bilan de l'année écoulée et de préparer les combats à venir. Je voulais vous dire un immense merci, au nom de toute notre petite équipe du Salon beige. Grâce à vous, en 2017, nous avons pu consacrer environ 180 000 euros à la défense des principes non négociables et de nos convictions.

En particulier, je vous dois un remerciement tout spécial pour ce que nous avons pu réaliser au moment des élections législatives: sur les 20 "cibles" que nous voulions contribuer à faire battre, 12 n'ont pas pu rentrer à l'Assemblée nationale. Naturellement, ce n'est pas seulement nous qui les avons fait battre, mais, du moins, les voix des catholiques cohérents leur ont-elles manqué et c'est un premier pas. Mais, surtout, je voudrais vous remercier chaleureusement pour ce que nous avons pu faire de positif à cette occasion: notre site présentant l'ensemble des candidats aux législatives a probablement été le site politique le plus fréquenté de la période (devant les médias "mainstream" d'après mes informations), avec plus d'un million de visiteurs. Cela nous a permis de faire connaître des centaines de "petits" candidats, dont beaucoup défendaient les principes non négociables, face à l'oligarchie libertaire. C'est un énorme atout pour les combats à venir.

Ainsi, progressivement, notre réseau se développe sur toute la France. Le récent succès des Veillées pour la vie en est un nouveau signe. Pour le reste, nous avons relancé, pour la

Lire la suite de l'article

Grand succès pour la crèche vivante à Nantes

Selon Breizh.info, près de 1000 personnes ont assisté à la crèche vivante le 16 décembre. L’assistance a profité du spectacle vivant, agrémenté de plusieurs cantiques bretons et de personnages en habits traditionnels bretons. D’autres costumes faisaient directement référence aux provinces françaises, notamment à l’Alsace et à la Vendée. Comme les années précédentes, la crèche vivante était organisée par le prieuré Saint-Louis de la FSSPX (Fraternité Sacerdotale Saint Pie X).

3

C

Lire la suite de l'article