Archives par étiquette : gouvernement

Français, ne dormez pas tranquille, le gouvernement reconnaît son incompétence totale face au terrorisme

Après Hollande, son fils Macron ne fait pas mieux. Pire peut-être.

"Benjamin Griveaux s'en est pris frontalement aux Républicains au lendemain de l'attaque qui a fait un mort à Paris, samedi 12 mai. Le porte-parole du gouvernement a répondu aux critiques de l'opposition et a notamment dénoncé le manque « d'unité nationale » face au terrorisme«

Ceux qui expliquent qu'un coup de baguette magique ou que des mesures sorties du chapeau permettraient de régler le problème, ceux-là mentent ». Et de poursuivre : « Il n'y a pas moyen d'empêcher ce type d'événements. » 

Lire la suite de l'article

Italie : Le Mouvement 5 Etoiles et la Ligue vont former un gouvernement

Dcx9dG_XcAMbEaQSilvio Berlusconi a donné son feu vert à cet accord entre son alliée, la Ligue, et le M5S, en laissant entendre qu'il ne mettra pas son veto. Les deux formations, qui disposent de la majorité au Parlement depuis les élections législatives du 4 mars, doivent s’entendre sur un chef de gouvernement et un programme commun.

Dans un communiqué, mercredi soir, M. Berlusconi a répété que les élus de son parti Forza Italia (FI) ne voteraient jamais la confiance à un gouvernement du M5S, mais

« si une autre force politique de la coalition de droite veut assumer la responsabilité de former un gouvernement avec les 5 étoiles, nous prendrons acte de ce choix avec respect ».

Berlusconi assure qu’un tel choix « ne marquera pas la fin de l’alliance » entre FI et la Ligue, en particulier dans les régions qu’ils dirigent ensemble, dans le nord du pays.

Ensemble, le M5S et la Ligue disposent d’une majorité de sept voix au Sénat et de trente-deux voix à la Chambre des députés, et elles pourraient bénéficier au coup par coup du soutien actif ou au moins d’une abstention bienveillante des partenaires de la coalition de droite, dont Forza Italia. Les deux partis ont en commun un rejet des forces politiques traditionnelles et des promesses voisines en matière de retraites, de lutte contre l’immigration ou de moralisation de la vie politique.

Lire la suite de l'article

La communauté presbytérienne a critiqué les propositions du gouvernement irlandais sur l’avortement

Capture d’écran 2018-05-01 à 11.50.48Dans une lettre bien sentie, lue dans toutes les églises presbytériennes de la République, le modérateur, le Dr Noble McNeely a conseillé aux fidèles d'examiner attentivement les implications du référendum sur l'avortement du 25 mai et de "voter en accord avec leur conscience". La lettre a également été signée par l'ancien modérateur, le Dr Trevor Morrow, basé à Dublin, et le révérend Trevor Gribben, greffier de l'Assemblée générale. Le haut clergé ne peut pas donner des consignes de vote, mais il a clairement indiqué la forte opposition de la communauté au projet de loi.

L'"Église presbytérienne" a conclu qu'une «protection significative de l'enfant à naître ne peut être assurée que si l'amendement est maintenu» – une référence au huitième amendement de la Constitution de la République, qui reconnaît l'égalité du droit à la vie de la mère et de l'enfant à naître. banissant de fait les avortements. Si l'amendement est abrogé, il permettra au gouvernement irlandais de légiférer sur l'avortement comme il l'entend, probablement jusqu'à 12 semaines. De ce fait, la communauté conseille à ses membres de voter «non» au référendum.

Le haut clergé a également souligné dans sa lettre que des représentants presbytériens avaient écrit à tous les députés et sénateurs en janvier. Ils avaient souligné la valeur de la vie humaine et l'importance de prendre soin des femmes, des enfants et des familles en temps de crise. Ils ont également exhorté les politiciens "à travailler pour une Irlande véritablement progressiste où les faibles et les vulnérables, y compris les enfants dans le

Lire la suite de l'article

ZAD, SNCF, Facs : l’actuel gouvernement oscille entre fermeté et laxisme

Dans Les 4 Vérités, Guillaume de Thieulloy écrit :

Capture d’écran 2018-04-10 à 19.30.18"Cinquante ans après, les atermoiements du gouvernement vont-ils produire les mêmes effets catastrophiques qu’en 1968? On est en droit de se poser la question quand on constate à quel point l’actuel gouvernement oscille entre fermeté et laxisme. 

Prenons l’exemple de Notre-Dame des Landes. À l’heure où j’écris, le gouvernement a décidé de faire en nrespecter la loi et d’évacuer la trop fameuse «ZAD» (zone à défendre dans le jargon de l’extrême gauche). Passons sur le fait que pas moins de 2500 gendarmes sont impliqués dans l’opération, face à une centaine d’extrémistes, alors que nous avons un cruel besoin de ces troupes sur tout le territoire national. Évidemment, je me réjouis devoir en n appliquer une politique de fermeté pour faire respecter le droit. Mais il est trop tard. Le gouvernement a déjà manifesté sa faiblesse et sa disposition à se soumettre à la violence et au fait établi, puisque, malgré toutes les décisions de justice et le référendum local, il a donné raison aux occupants illégaux de la « ZAD ». Il y a donc fort à craindre que le gouvernement cumule les effets négatifs. Non seulement il aura montré sa faiblesse, mais les extrémistes sont tout à fait capables de monter en épingle des « bavures » policières et de le mettre une nouvelle fois en difficulté.

Autre exemple: la réforme de la SNCF. Dans ce dossier, le gouvernement donne toutes les apparences de la fermeté. Mais il semble tellement tétanisé par

Lire la suite de l'article

Le gouvernement va-t-il publier la liste de tous les fichés S ?

UnknownDans sa loi contre la fraude fiscale, le gouvernement prévoit de publier le nom d’entreprises sanctionnées. Une pratique anglo-saxonne qu’Emmanuel Macron apprécie. Le texte, qui sera présenté mercredi en Conseil des ministres, officialise la pratique du "name and shame". Le nom des entreprises condamnées au pénal sera en effet systématiquement publié, sauf décision contraire du juge. Gérald Darmanin explique :

"La réputation d’une entreprise qui organise l’échappée de son impôt, elle mérite d’être connue des Français".

Et bientôt, la liste publique des fichés S et des imams salafistes. Non ? Ah.

Lire la suite de l'article

Pas de minute de silence dans les écoles : le gouvernement recule devant l’islamisme grandissant

Contrairement aux attentats de 2015, le ministère de l’Education nationale ne demande pas formellement à ce qu’une minute de silence soit observée dans les écoles et lycées en hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. Il a seulement appelé à un moment de recueillement accompagné d’un temps d’explication et d’échange notamment pour rappeler aux plus jeunes le rôle des forces de sécurité au service des Français. Le message du ministre fait bien attention de ne pas mentionner le caractère islamiste de l’attentat :

“Le vendredi 23 mars, quatre de nos compatriotes ont perdu la vie au cours d’une attaque terroriste à Carcassonne et à Trèbes (…) Dans les écoles et les établissements scolaires, il est important que ce moment de recueillement, dont la forme doit prendre en compte l’âge des élèves, puisse être accompagné d’un temps d’explication et d’échange.

L’acte héroïque du colonel Arnaud Beltrame, qui a donné sa vie pour en sauver d’autres, vient rappeler notre appartenance à un ensemble qui nous dépasse : la Nation. Cela nous invite à réfléchir aux notions de courage, de dépassement de soi et de citoyenneté au XXIe siècle. Ce moment d’hommage sera également l’occasion de rappeler le rôle des forces de sécurité au service des Français. Ainsi, les élèves pourront prendre conscience que la République se nourrit et grandit par l’engagement de chacun (…)

L’école a pour mission de transmettre des savoirs et des valeurs. A un moment où des forces obscurantistes cherchent à atteindre les fondements démocratiques de notre société, la

Lire la suite de l'article

Etats Généraux de la Bioéthique : la mascarade organisée par le Gouvernement

Communiqué de presse de Jean-Frédéric Poisson :

Unknown-41"Pour justifier son futur projet de loi, le Gouvernement avait assuré qu’un vrai débat public aurait lieu sur les enjeux bioéthiques. Pourtant, semaine après semaine, cette consultation nationale s’apparente à une manœuvre politicienne voire à une véritable mascarade dont nous ne devons pas être dupes. Partout en France, des faits et éléments nous sont remontés sur l’organisation insincère et manipulatoire de ces états généraux de la bioéthique.

Dernièrement, Olivier PIRRA, délégué du PCD dans le Rhône, nous a informé que lors d’un débat citoyen sur la PMA organisé à Lyon le 1ermars par l’Espace de Réflexion Ethique Région Auvergne-Rhône-Alpes (ERERRA), Jean-Louis Touraine était le seul homme politique invité, sans débatteur en face. Bien connu pour ses positions anti-famille, pro-PMA et pro-GPA, il a introduit et conclu les échanges sans tenir compte de ce que les citoyens présents ont dit. Où est le débat s’il n’y a aucun contradicteur ?

Pire encore, l’organisateur de cette réunion a fait la promotion d’une journée d’échanges organisée par la clinique GIREXX au Novotel de Lyon Confluence le samedi 24 mars, où la PMA sera proposée « aux femmes seules et aux couples de femmes ». Faut-il rappeler aux organisateurs que cette pratique est illégale en France ? La loi qui autorise ces pratiques est-elle donc écrite d’avance alors que les débats ne font que commencer ? La tenue scandaleuse et illégale d’une telle journée, en toute impunité, doit être sanctionnée.

Il ne s’agit malheureusement pas d’un cas

Lire la suite de l'article

Le gouvernement ne dément pas la suppression du quotient familial

Aujourd'hui, le député Gilles Lurton, Les Républicains, a interrogé le ministre suite à la nouvelle menace sur les familles, évoquée ce matin.

606712"Monsieur le Premier ministre, depuis quatre mois je travaille avec un de mes collègues de la majorité dans le cadre d’une mission d’information sur la politique familiale. Ce travail nous a permis de faire de nombreuses propositions. Je pense notamment au versement de la prime de naissance avant la naissance de l’enfant, disposition que le groupe Les Républicains avait défendue à l’automne dernier via un amendement, mais que votre majorité avait refusée. Je pense à la conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle, à la multiplication des solutions d’accueil pour les jeunes enfants. Je pense, enfin, à l’universalité des allocations familiales. Cette universalité signifie que toutes les familles françaises, sans aucune distinction, bénéficient de cette politique. Elle repose sur l’idée que chaque enfant est une richesse pour notre pays et pour son avenir, et cela, quelles que soient les ressources de ses parents.

Monsieur le Premier ministre, aujourd’hui, ce principe est mis à mal par une proposition de votre majorité visant à supprimer le quotient familial. Il s’agit de la ligne rouge qu’il ne fallait pas franchir ! Pour nous, c’est la remise en cause du fondement de la politique familiale, qui veut qu’une famille qui a des enfants ne voie pas son niveau de vie diminuer par rapport à une famille qui n’en a pas. Nous n’acceptons pas cette proposition et nous refusons de nous

Lire la suite de l'article

Jean-Marie Le Pen met en garde le gouvernement contre l’immigration massive qui vient

Invité surprise de l'Emission politique jeudi dernier sur France 2 face à Gérard Darmanin, Jean-Marie le Pen a exposé calmement et sans être interrompu les graves dangers liés à l'immigration massive qui menacent la France et l'Europe toute entière.

Quel dommage que Marine Le Pen n'ait pas disposé d'une page blanche durant son duel face à Macron pour faire de même

Croyant le déstabiliser, Gérard Darmanin a choisi de montrer la photo de son grand-père, tirailleur algérien et harki ayant fait le choix de la France en 1962. Sait-il seulement que Jean-Marie Le Pen est sans doute un des seuls hommes politiques encore vivant ayant défendu l'honneur des harkis et des soldats perdus qui, en 1961 et 1962, ont justement désobéi aux ordres du pouvoir gaulliste qui interdisait le retour de ces harkis en France ?

Commentaires (1)

elle ne vient pas elle est là depuis 40ans ce qui se traduit par 35% de bébés d'origine étrangère à 2 ou 3 générations, générations à intégration variable et quasi non assimilation
constituant une société étrangère mondialiste parallèle en cohabitation avec la société française.

Rédigé par : azerty | 19 mar 2018 15:37:51
____________________________________

Lire la suite de l'article