Archives par étiquette : gauche

LCI recycle les politiques de gauche

Unknown-3Julien Dray, ancien député PS de l'Essonne, actuel conseil régional PS d'Ile-de-France et cofondateur d'SOS Racisme serait en passe de rejoindre la chaîne d'information en continu LCI.  Il a été approché par Thierry Thuiller, le directeur général de LCI, afin d'intégrer la chaîne dès la rentrée prochaine. 

Ségolène Royal est elle aussi en train de discuter avec la chaîne info du groupe TF1. L'ex-ministre de l'Ecologie a été  approchée pour animer une émission hebdomadaire centrée sur les innovations écologiques et les débats environnementaux.

Roselyne Bachelot intégrera les équipes de LCI à la rentrée prochaine.

Lire la suite de l'article

Droit du sol : en plein doute, la gauche reporte le projet de loi

Unknown-11Le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni (Parti démocrate) a annoncé le renvoi à l'automne du vote au sénat sur le droit du sol visant à accorder la nationalité italienne aux enfants nés sur le territoire de parents étrangers.

"Considérant les échéances urgentes qu'on ne peut reporter à l'agenda du sénat et des difficultés survenues dans certaines franges de la majorité, je considère que les conditions ne sont pas réunies pour approuver le projet de loi avant la pause estivale".

Déjà adopté par les députés, le projet de loi était débattu depuis un mois au sénat où il a suscité des débats houleux entre la gauche, qui le défend, et la droite qui y est farouchement opposée.

Membre de la majorité, le parti centriste du ministre des Affaires étrangères Angelino Alfano a fait part de ses doutes quant à l'opportunité de voter le texte alors que l'Italie fait face à un afflux d'immigrés.

La Ligue du Nord qualifie ce projet "d'erreur culturelle".

Lire la suite de l'article

Valérie Pecresse confond couleurs anglaises et françaises. Pas étonnant, elle a toujours confondu gauche et droite

Libres !, Le nouveau mouvement lancé par Valérie Pécresse n'a pas même 24 heures d'existence qu'il fait déjà l'objet de nombreuses railleries en raison de son logo, qui témoigne d'une confusion entre la cocarde française et la cocarde britannique, notamment utilisée dans l'aviation militaire d'outre-Manche.

Cocarde anglaise :

Unknown-12

Cocarde française :

Unknown-13

Logo du mouvement de Valérie Pécresse :

Capture d’écran 2017-07-11 à 07.33.38

Réaction de Robert Ménard :

Lire la suite de l'article

Hervé de Lépinau (FN) : Le boulevard électoral était sur notre droite et les coups de volant n’ont eu de cesse de nous conduire vers la gauche pour finir dans une impasse.

Hervé de Lépinau vient de publier sa contribution à la refondation du FN sur son compte facebook. Extraits :

870x489_000_par7688760"L’onde de choc Macron n’en finit pas de déstabiliser quarante ans de vie politique française : le Parti Socialiste et Les Républicains ne sont plus qu’un vaste champ de ruines. Le Front National donne quant à lui l’illusion d’avoir résisté au séisme : sa présidente a été qualifiée pour le second tour de l’élection présidentielle et l’entrée de huit députés Front ou apparentés à l’Assemblée Nationale se traduit en chiffres par une progression du nombre de parlementaires de 300% ! Mais ces constats spectaculaires ne peuvent contredire le fait que les fondations de l’édifice frontiste sont passablement fissurées. Et en politique comme en sismologie, gare aux répliques !

J’en veux pour preuve la déperdition de voix FN entre le 1er tour de l’élection présidentielle et le 1er tour des élections législatives, qui atteint au niveau national, près de 60% ! Du jamais vu. Candidat à la succession de Marion Maréchal Le Pen sur la 3ème circonscription de Vaucluse, j’ai subi ce coup de rabot : 46% des électeurs qui avaient voté Marine au 1er tour se sont abstenus le 11 juin dernier… Et cette circonscription fait partie de celles qui ont le mieux résisté (49,33% au 2nd tour) pour être classée parmi les dix premières.

Le constat est implacable : le Front National obtient péniblement six députés et deux apparentés là où ses espérances étaient dix fois supérieures, sans qu’il soit

Lire la suite de l'article

Loi Taubira : Eric Ciotti abdique devant la gauche morale

Communiqué de Philippe Vardon, Conseiller régional FN de PACA :

Unknown-10"Sur Europe 1, Eric Ciotti a affirmé que sa position face à l'ouverture du mariage et de l'adoption pour les couples de même sexe avait changé, qu'il n'aurait sans doute "pas la même attitude aujourd'hui", et encore qu'il ne fallait plus revenir sur cette loi.

Au-delà de ce sujet précis, Eric Ciotti tombe ici dans les travers de son camp politique qui n'a eu de cesse d'abdiquer face aux injonctions de la gauche morale depuis des décennies. C'est ce genre de renoncements qui ont, par exemple, conduit un certain Nicolas Sarkozy à mettre fin à l'expulsion des criminels étrangers, une mesure de bon sens et de protection des Français combattue par la gauche qui y voyait une "double peine".

Reculant ici, Eric Ciotti s'engage au fond sur la même pente que son (ancien ?) ami Christian Estrosi."

Lire la suite de l'article

Marine Le Pen : un coup à droite, un coup à gauche

Marine Le Pen a lancé une procédure pour retirer la présidence de groupe à deux responsables régionaux du Front national :

  • Sophie Montel, en Bourgogne-Franche-Comté et bruyant alliée de Florian Philippot. Membre du bureau politique du FN, elle a exaspéré Marine Le Pen par des interventions publiques vues comme des «provocations», notamment sur les réseaux sociaux. Elle avait jugé «anxiogène» la ligne du FN en matière d’immigration. Sous pseudo, Marine Le Pen l'avait déjà recardée sur Twitter, alors que Sophie Montel militait pour que le FN amoindrisse son discours sur l'immigration :

Capture d’écran 2017-06-30 à 17.09.58

  • Pascal Gannat, en Pays-de-la-Loire et partisan d'une ligne plus conservatrice. Ce dernier avait annoncé dès hier sa démission de son poste de Secrétaire départemental :

Capture d’écran 2017-06-30 à 17.15.29

Le débat interne sur la refondation du parti voulue par Marine Le Pen "n'autorise pas les uns et les autres à avoir des propos très agressifs ou vindicatifs", a justifié une source frontiste.

En s’en prenant à des figures de chaque camp, Marine Le Pen ne résout pas le problème de ligne politique interne au FN. Pire, elle risque de mécontenter tout le monde. 

Mais pour le moment, c'est du côté de la complice de Florian Philippot que ça chauffe. Pascal Gannat, ancien directeur de cabinet de Jean-Marie Le Pen, est moins un excité des réseaux sociaux que la bande à Philippot, qui sait que la politique est une question de rapport de force et non de diplomatie (à ceci près que le rapport de force n'a jamais réussi aux adversaires

Lire la suite de l'article

Gay Pride : Valérie Pécresse rejoint les députés LR de gauche

Dans Têtu elle soutient la Gay Pride :

"La Région Île-de-France demeure en 2017 le premier financeur de la Marche des Fiertés, à hauteur de 25.000 euros, soit un quart du budget consacré à son organisation. Cette subvention est identique à celle de l’année précédente et a même augmenté depuis 2015. J’ai d’ailleurs reçu cette semaine les représentants de l’Inter-LGBT auxquels j’ai annoncé que la Région signera désormais une convention pluriannuelle afin de sécuriser son financement : nous voulons être un partenaire durable. J’espère que tous ceux qui ont diffusé des informations malveillantes sur notre désengagement rétabliront enfin la vérité. Je demande à être jugée sur mes actes, qui correspondent à mon parcours personnel et à mes engagements politiques contre l’homophobie. Comme l’an dernier, l’Île-de-France sera présente à cette Marche à travers le CRIPS (Centre régional d’information et de prévention du sida et pour la santé des jeunes), organisme qu’elle finance et qui œuvre pour la lutte contre les discriminations, la prévention du VIH/sida, et les comportements à risque chez les jeunes. Le CRIPS réalise un travail de prévention important dans les lycées.

Enfin, la Marche des Fiertés sera cette année l’occasion pour la Région Île-de-France de diffuser un message sur notre engagement et notre solidarité contre l’homophobie, partout où elle est présente, en France et dans le monde, avec un accent plus particulier mis sur la Tchétchénie où les persécutions se multiplient au vu et au su de tous.

Au-delà du soutien à la Marche, comment la région soutient-elle

Lire la suite de l'article

Une partie de la gauche serait tétanisée par La Manif pour Tous

Selon un média LGBT :

"Demain, l'Inter-LGBT défilera avec le mot d'ordre suivant: "La PMA sans conditions sans restrictions, c'est maintenant!". A quelques jours de la publication de l'avis du Comité Consultatif National d'Ethique (CCNE) sur la procréation médicalement assistée, ce mot d'ordre ne peut tomber mieux.

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s'est engagé à ouvrir la PMA à toutes les femmes, mais après avis du CCNE. Sans que l'on sache bien s'il passerait outre un avis négatif. Le président du Comité, le Pr Delfraissy a d'ores et déjà prévenu que cet avis ne contenterait pas grand monde. On sait aussi que les réformes économiques seront la priorité de son quinquennat, au détriment des loi dites "sociétales".

On sait enfin que le contexte parlementaire n'est pas des plus favorables. A l'Assemblée Nationale, la majorité présidentielle se compose de personnalités issues de la droite comme de la gauche. Lors du quinquennat précédent, la droite s'est arc-boutée contre le mariage pour tous au motif que celui-ci ouvrirait notamment à la PMA. Pour ne citer qu'un seul exemple, le Premier ministre Edouard Philippe s'était abstenu pour cette raison précise (Lire Edouard Philippe, un nouveau Premier ministre opposé à la PMA). Celles et ceux qui étaient contre la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules hier y seront-ils favorables lorsqu'il s'agira de voter une loi qui préconise justement d'aller dans ce sens? Chez une partie de la gauche tétanisée par la manif pour tous, cette mesure ne fait pas l'unanimité

Lire la suite de l'article

La droite française est le dhimmi de la gauche

Lu dans Minute :

Capture d’écran 2017-06-20 à 08.26.28"[…] Gagner le combat des idées, c’est gagner le combat des mots, c’est gagner le combat de la mémoire, c’est régner sur la culture, c’est gagner aussi et surtout le combat des comportements au quotidien, bref, c’est aller à la racine des choses. Et pour gagner ce combat, il faut à un moment l’engager concrètement, avoir du monde sur ce terrain. Or que voit-on ? Eh bien justement, pas grand monde et donc pas grand chose.

Les droites font des voix car il y a de la pauvreté, de l’immigration, de la violence. Mais elles ne font pas de force. Leurs victoires sont des victoires d’un jour, d’un buzz, car ces droites ont peur des idées de droite. Baroin, évidemment, mais même Wauquiez, le futur sauveur de la patrie boutiquière républicaine. Mais aussi le FN de 2017. Mais encore les réacs hors des murs qui ont l’œil fixé sur la ligne bleue de l’assimilation par épouvante du quand dira-t-on antiraciste.

La droite a peur car elle a honte. La droite ne gagne que quand la gauche perd, car, hormis en 2007, elle ne gagne jamais sur ce qui devrait être son socle doctrinal. On parle beaucoup des dhimmis, ces non-musulmans qui doi- vent courber l’échine et payer un impôt spécifique pour avoir le droit de vivre en terre coranique. Depuis plusieurs décennies, la droite française est le dhimmi de la gauche. Elle paye sans broncher son écot idéologique fait de renoncements et de trahisons. Pire :

Lire la suite de l'article

Jean-Frédéric Poisson : “Je suis un protecteur de droite et Aurore Bergé est une libérale de gauche”

Jean-Frédéric Poisson répond à Famille Chrétienne. Extraits :

Jean-frederic-poissonComment expliquez-vous un tel raz-de-marée en faveur des candidats d’Emmanuel Macron dans les bastions traditionnels de la droite, y compris dans votre circonscription ?

Il y a de nombreux facteurs. Tout d’abord, c’est la queue de comète des terribles sanctions qui ont frappé la droite : elle s’est montrée incapable de répondre aux attentes des Français (…). Le discrédit de François Fillon est encore très diffus. Dans la cohorte des abstentionnistes, il y a probablement beaucoup d’électeurs de droite (…) Enfin, ce vote bénéficie du trouble suscité par des figures de droite, comme Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin, qui apportent un soutien à peine masqué à Emmanuel Macron.

Quels sont les enjeux de l’élection législative dans la 10e circonscription des Yvelines ? Au-delà de la personne de votre concurrente, que représentent Aurore Bergé et les idées qu’elle porte ?

D’une certaine manière, le résultat eût été le même, que ce soit Aurore Bergé ou n’importe quel candidat. Edwy Plenel l’a très bien résumé : « un âne aurait l’étiquette En Marche, il aurait été élu » ! Nombre de ces candidats sont des individus venus de nulle part, qui ne connaissent pas les territoires où ils se présentent, et qui se permettent tout, sans aucune sorte de limite. Ils n’en représentent pas moins le projet d’Emmanuel Macron, qui nous ramène au libéralisme du XIXe siècle ! Nous le connaissons : c’est l’alliance de l’ordre policier sécuritaire, avec un musellement de la

Lire la suite de l'article

Il n’en reste pas moins que la gauche l’emporte

De Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

"Inutile de nous bercer de remarques lénifiantes : le premier tour des élections législatives confirme que la droite française est entrée dans une spirale infernale de déclin et, par conséquent, la France accumule les mauvaises nouvelles électorales. Car, si nous sommes électeurs de droite, ce n’est pas par esprit de parti, mais parce que nous jugeons – avec de solides raisons à l’appui – que la gauche est néfaste pour le pays.

D’une certaine façon, nous sommes tous un peu « KO debout »: après une longue et lassante campagne commencée à l’été dernier, pour préparer une élection présidentielle annoncée « imperdable », la droite va probablement enregistrer l’un de ses plus mauvais scores aux législatives.

Il était déjà remarquable qu’au premier tour de la présidentielle, le candidat de la « droite de gouvernement» n’ait réuni que 15 % des inscrits, alors que, voici 50 ans, les deux qualifiés pour le second tour appartenaient tous deux à cette droite de gouvernement et que le vainqueur, Georges Pompidou, avait réuni sur son nom 44,5 % des suffrages exprimés et près d’un tiers des électeurs inscrits. Mais, si l’on se fie aux projections en sièges, la coalition LR- UDI devrait avoir autour de 100 sièges, soit deux fois moins que l’UMP seule après la défaite de 2012 et moins que la coalition RPR-UDF après la bérézina de 1981 !

De son côté, le FN ne devrait pas être en mesure de constituer un

Lire la suite de l'article

Salman Rushdie trouve «consternant» d’entendre «Marine Le Pen analyser l’islamisme avec plus de justesse que la gauche»

16097234Salman Rushdie, qui vit toujours sous la menace d'une fatwa, lance un cri d'alarme en direction de l'Occident.

"Je suis en désaccord fondamental avec ces gens de gauche qui font tout pour dissocier le fondamentalisme de l'islam. Depuis cinquante ans, l'islam s'est radicalisé. Côté chiite, il y a eu l'imam Khomeini et sa révolution islamique. Dans le monde sunnite, il y a eu l'Arabie saoudite, qui a utilisé ses immenses ressources pour financer la diffusion de ce fanatisme qu'est le wahhabisme. Mais cette évolution historique a eu lieu au sein de l'islam et non à l'extérieur. Quand les gens de Daech se font sauter, ils le font en disant "Allahou Akbar", alors comment peut-on dès lors dire que cela n'a rien à voir avec l'islam ?"

Salman Rushdie trouve ainsi «consternant» d'entendre «Marine Le Pen analyser l'islamisme avec plus de justesse que la gauche».

«C'est très inquiétant de voir que l'extrême droite est capable de prendre la mesure de la menace plus clairement que la gauche». «Le présupposé constant de la gauche, c'est que le monde occidental est mauvais. Et donc tout est passé au crible de cette analyse».

Lire la suite de l'article