Archives par étiquette : France

Des sénateurs consternés par le nombre d’avortements en France

Le Sénat a présenté un document de travail « informatif », qui précise d’emblée qu’« il ne contient aucune prise de position susceptible d’engager le Sénat », sur les législations comparées de 8 pays concernant l'avortement : l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, la Suède, la Suisse, le Texas aux Etats-Unis, l'Irlande ou la Pologne. 

La sénatrice Françoise Laborde, qui est à l’origine de cette étude, a reconnu que les lois françaises, au coude à coude avec la Suède, étaient « en pointe ». En même temps, tout en déplorant les contraintes que certaines législations imposent aux femmes qui veulent avorter, elle s’est dite interrogée par l’exemple de l’Italie où le nombre d’IVG est passé de 234 801 avortements par an en 1983, à 87 639 en 2015. La France est toujours à 220 000 avortements par an.

Gilbert Barbier, chirurgien et sénateur du Jura, qui a installé le premier service d’orthogénie de France en 1976, s’est dit « consternée par le nombre d’avortements ». Il a ajouté qu’il apprécierait de le voir diminuer. 

Quand Françoise Laborde cherche à analyser la diminution du nombre d’avortements en Italie, elle l’explique par la « suppression, pour les majeures, de l’obligation de prescription médicale pour l’achat de la ‘pilule du lendemain’ ». De fait, le nombre de boites vendues a été quasiment multiplié par 10 entre 2012 et 2015. Cependant, la baisse du nombre d’IVG est antérieure à cette mesure : dans les années 1990, il n’est plus que de 160 000, 140 000 en 2004 et sa diminution est constante depuis cette

Lire la suite de l'article

Un élu FN rejoint le Parti de la France de Carl Lang

Alors que le FN est en séminaire de refondation afin d'examiner sa ligne politique, stratégie et sa communication, le PDF annonce que Rudy Fabre, 30 ans, conseiller municipal FN de Fleury d’Aude rejoint le Parti de la France. Rudy Fabre a évoqué ses désaccords concernant les orientations politiques de Marine Le Pen.

Lire la suite de l'article

De nombreux germes de guerre civile dans la France de 2017

Communiqué de Renaissance Catholique :

Public univ2017"Belle réussite de la 26e Université d’été de Renaissance Catholique, du 13 au 16 juillet, au Carrousel de Baronville à proximité de Chartres. Après une année électorale éprouvante, les participants ont pris un peu de recul sur les événements et réfléchi à l’avenir en s’interrogeant sur : À quoi sert la politique ?

Chacun a pu apprécier la qualité des intervenants qui ont néanmoins su se mettre à la portée des participants. « Ici, vous donnez un coup de pied dans un buisson et il en tombe une flopée de normaliens, agrégés de philosophie, énarques, polytechniciens, etc. » pouvait constater, enthousiaste, un nouveau venu. Une fois encore s’est réalisée la mystérieuse alchimie liant, en un cocktail unique, la qualité des conférences et des conférenciers, l'ambiance amicale et familiale, la distinction – sans séparation – du temporel et du spirituel, dans un lieu de prestige qui témoigne, dans la pierre, de notre enracinement dans notre tradition nationale.

À côté des valeurs confirmées : Philippe de Villiers, Jean-Yves Le Gallou, Arnaud Jaÿr, François-Xavier Bellamy, Jean-Marie Le Méné, Anne Coffinier, Pierre de Lauzun, Jean-François Chemain, de nouveaux conférenciers intervenaient pour la première fois : Victoire De Jaeghere (Pourquoi l’homme est-il un animal politique ?), Claire de Gatellier (Pour une nouvelle politique familiale), Clotilde Brossollet (ICHTUS), Enguerrand Boissonnet (Courir pour les chrétiens d’Orient), Claude Aubert (La dictature de l’administration).

À partir d’une rétrospective télévisée, Guillaume Bernard tira avec érudition et enthousiasme le bilan de cette année de campagne électorale

Lire la suite de l'article

22 juillet : chapelet pour la France à Toulouse

Le Groupe de Prière Toulousain “ Saint Louis de France” vous invite à un CHAPELET pour la FRANCE le Samedi 22 Juillet 2017 de 14h30 à 15h30, en l'église Notre-Dame de La Dalbade de Toulouse.

« France ! Qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Saint Jean-Paul II, au Bourget-Paris en 1980.

Lire la suite de l'article

Sur le tour de France, Macron réduit le chef d’état-major des armées à un simple petit exécutant

Dans cette affaire qui restera sa première faute politique majeure, Macron a déjà perdu le contact avec les armées. Aujourd'hui, il démontre encore son autoritarisme : 


Emmanuel Macron sur la demission de Pierre de Villiers

Les militaires savent faire la différence entre autorité et autoritarisme, professionnalisme et amateurisme. Comme beaucoup de Français, ils ont désormais choisi leur camp :

Les 5 lettres de ce tweet officiel en disent long :

Lire la suite de l'article

Toi et Moi le nouveau magazine du Centre Billings France

Capture d’écran 2017-07-18 à 07.59.43Le Centre Billings France propose un outil de communication, avec des témoignages et des réflexions, mais aussi des pages plus légères, sur la beauté et la grandeur du mariage vécu dans le respect de la nature de chacun des conjoints.

"Toi et Moi, magazine pour un couple amoureux", fruit d'un long travail, est une découverte-promenade au sein du couple, abordant un large panel de sujets : du bonheur simple d'être ensemble à la sexualité. On y présente un art de vivre au quotidien, dans l'esprit Billings bien sûr, mais tourné principalement sur l'émerveillement de la création de Dieu, la beauté du cycle féminin, de la complémentarité homme- femme qui permet la vie.

Les témoignages d'hommes et de femmes alternent avec les bases des méthodes de régulations naturelles des naissances et quelques astuces pour les vivre au quotidien, mais aussi des réflexions sur différents sujets qui nous tiennent à cœur: la fidélité, l'épanouissement, le don mutuel.

Enfin, TOI et MOI a été créé avec un maquettiste pro afin d'avoir une forme à la hauteur du fond, ce qui donne 52 pages en couleurs, sur papier glacé, avec photos, et les codes graphiques « magazine ».

À qui s'adresse-t-il ?

À tous, et surtout aux couples se préparant au mariage ! Chacun y apprend quelque chose, en approfondit une autre. Pour vous préparateurs au mariage, c'est une aide réelle pour faire réfléchir chaque couple puis en reparler. Pour les moniteurs c'est une pépite d'expérience et un outil. Vous l'aurez

Lire la suite de l'article

Irak : une famille française dont le père est djihadiste veut revenir en France

Débat sur BFM TV avec :

  • Vincent Brengarth, avocat de la famille française arrêtée à Mossoul
  • Alain Marsaud, ancien magistrat, strictement opposé à leur retour en France
  • Régis Le Sommier, directeur adjoint de Paris Match

Lire la suite de l'article

Les politiques de « déradicalisation » en France : inefficaces

C5SZ0FKXUA0Ro_EIl y a un endroit où l'Etat peut rapidement faire des économies. 100 millions d'euros ont été dépensés en trois ans pour la déradicalisation des musulmans extrémistes. Le résultat, selon un rapport parlementaire est plus que mitigé. Autant dire nuL.

C'est le bilan que tirent deux sénateurs, Esther Benbassa (EELV) et Catherine Troendlé (LR), dans un rapport rendu public le 12 juillet. Des associations «sans réelle expertise» ont bénéficié de juteuses subventions allant jusqu'à 435 000 euros, transformant cette œuvre de salut public en véritable «business». Plusieurs responsables sont d'ailleurs mis en cause pour des affaires de détournements de fonds.

Le centre expérimental de Pontourny, dont la création a déjà coûté plus de deux millions et demi d'euros, est aussi dans le viseur des rapporteurs. Les deux élues conseillent sa fermeture d'urgence au vu de son inefficacité. Des pensionnaires se surnomment «la bande des salafistes rigoristes». Un individu a été condamné pour apologie du terrorisme après son passage dans ce centre. 

Le rapport est en ligne ici.

Lire la suite de l'article

32 millions de personnes veulent émigrer vers la France

De Jacques de Guillebon dans La Nef :

L-ge-des-migrations_9782746744639"En 1891, un recensement des étrangers par la République française – la notion d’immigré n’existant pas encore – ne dénombra que 800 Africains et 300 Asiatiques sur le sol national. L’immigration ne consistait alors qu’en des populations venues de pays extrêmement voisins, pour la France de Belgique, d’Italie et d’Espagne. La comparaison avec notre époque devient plus vertigineuse encore si l’on suit l’étude de l’Institut Gallup réalisée entre 2008 et 2010 – dont il faudrait d’ailleurs amplifier certainement les prédictions avec le temps – selon laquelle plus de 600 millions de personnes dans le monde seraient prêtes à émigrer définitivement, dont 32 millions vers la seule France, c’est-à-dire l’équivalent de la moitié de sa population actuelle. Ce dernier chiffre suffit à désigner le danger mortel que courent, plus que les nations elles-mêmes, les civilisations telles qu’on les connaît, danger que nombre de nos élites s’emploient à nier, soit qu’elles ne le mesurent pas, soit qu’elles aient quelque intérêt à ce que ces migrations se produisent, soit seulement que leurs idéaux les encouragent à courir ce risque. Il est évidemment possible de plaider, à travers un changement de population, un changement de mode de vie, de culture et de mœurs. Au moins faut-il l’avouer. Le démographe Hervé Le Bras, chez qui ces chiffres sont tirés, s’entête pourtant, comme beaucoup d’autres, dans une improbable dénégation.

Car dans son ouvrage L’Âge des migrations, tous les chiffres, les faits, les analyses démontrent que

Lire la suite de l'article

La République du Panthéon, symbole de l’apostasie de la France

De Philippe Maxence :

7048431_5e929df8-505d-11e7-a74c-a6885e939e86-1_1000x625"L’annonce officielle par le Président de la République en personne du transfert de la dépouille de Simone Veil au Panthéon n’a étonné personne. Elle était en quelque sorte inscrite dans le parcours de l’ancienne ministre de la Santé, au moins depuis qu’elle avait endossé la loi dépénalisant l’avortement. On ne reviendra pas ici sur ce que nous ne cessons de répéter depuis le décès de Madame Veil. Quoi qu’il en fût de sa pensée personnelle et des limites qu’elle voyait à l’avortement, elle restera celle qui pour l’Histoire a ouvert la porte à une logique mortifère. […]

Pourquoi le Panthéon ?

Le penseur catholique Jean Madiran l’a écrit naguère dans un petit livre au titre révélateur : La République du Panthéon (DMM) :

« Le Panthéon résume (…) et symbolise parfaitement, l’histoire moderne de la France contrainte à l’apostasie. »

Il précisait plus loin :

« Le Panthéon, parfait symbole, nous avertit. Il n’a pas été construit à côté de la cathédrale, comme la Sorbonne ou le Louvre, ou comme le château de Versailles. Il a été établi à la place d’une église : une église annexée, désacralisée, colonisée par un culte hostile à la tradition religieuse constitutive de la France. »

Cette église portait un nom. Un nom cher au cœur des Français et des chrétiens : Sainte-Geneviève. Ce n’est donc pas par hasard ou par un clin d’œil de l’Histoire que cette église est justement installée sur la Montagne Sainte-Geneviève.

Histoire tourmentée d'une… église

Cette église était née d’un vœu, celui

Lire la suite de l'article