Archives par étiquette : française

Le jeu Le savoir vivre à la française pour les amoureux de la France

Thumbnail-18Découvrir ou redécouvrir ce qui rend la vie en famille, au travail, dans les relations sociales, entre amis si agréable ! 

Parents, il est tellement plus facile de le "dire " en jouant. 

Grands-parents, un savoir à partager avec vos petits-enfants sans être ringards. 

Entre amis, des soirées originales, loin des sentiers battus. 

Le savoir vivre a toujours existé: sans lui on bascule dans la loi de la jungle, la violence verbale, physique… La sympathique petite boîte de cartes vous suit partoutElle agrémentera de joyeux moments de convivialité.

Lire la suite de l'article

Wauquiez : le problème de la droite française, ce n’est pas de trop en dire, c’est de ne pas assez en faire

Interrogé dans Causeur, Laurent Wauquiez rejoint l'idée selon laquelle la droite a échoué car, si elle est parfois de droite dans ses discours, elle ne l'est pas dans ses actes :

Unknown-45"François Fillon a perdu à cause de l’instrumentalisation des affaires. Je lui suis très reconnaissant de ne pas avoir cherché à jeter son programme en pâture pour acheter la clémence de la meute. En cela, il a fait preuve de courage, car toute une partie de la droite essaie d’expliquer qu’on aurait perdu les deux dernières présidentielles, 2012 comme 2017, parce qu’on aurait trop défendu nos valeurs. Je crois exactement l’inverse : le problème de la droite française, ce n’est pas de trop en dire, c’est de ne pas assez en faire. Quand la droite se trahit, elle se recroqueville, quand elle s’assume, elle rayonne.

La formule est belle, mais vous ne nous ferez pas croire que la déconnexion entre LR et les Français s’explique par une histoire de costumes.

J’ai la conviction que les valeurs auxquelles les Français sont les plus attachés supposent un programme résolument et sereinement à droite. Le doute qui s’est instillé dans notre rapport avec les Français ne porte pas sur nos valeurs, mais sur notre capacité à tenir nos engagements. Au printemps, la France s’est retrouvée dans ce paradoxe hallucinant : elle se réveille avec un président de la République libéral-libertaire, l’exact inverse de ce que le pays attendait ! Aboutissement logique de cette supercherie, Macron est tombé à une vitesse ahurissante dans

Lire la suite de l'article

La politique française résumée en un carton d’invitation

Tout y est, jusqu'au nom de l'hémicycle :

0

Le Sida est vraiment homophobe : chez les hommes homosexuels, le nombre de contaminations reste à un niveau très élevé.

Commentaires (1)

c'est moi qui ne connais plus la grammaire ou leur "écriture" inclusive, en plus d'être débile, nous montre une belle faute d'ortograf ?
Elu-e-s, soyons les acteurs… serait plus cohérent, à moins qu'ils ne décident aussi que le pluriel est …phobe (vous pouvez mettre ce que vous voulez à la place des …, tout leur est bon).

Rédigé par : C. Chotard | 28 nov 2017 15:42:16
____________________________________

Lire la suite de l'article

L’armée française contrainte de se désengager et de prioriser ses actions pour espérer se reconstruire

5672f5659d07evlra-sableLe général Lecointre, chef d'état-major des armées, accorde un entretien au JDD. Retour sur quelques points clés.

La contrainte budgétaire et les retards pris dans le renouvellement des matériels imposent désormais des réajustements : 

"je ne crois pas qu'on puisse soutenir un volume élevé d'opérations extérieures tout en consolidant nos armées avant d'accélérer leur modernisation".

Les ressources financières restent toujours au conditionnel : 

"Si nous obtenons les ressources prévues, nous aurons les moyens de consolider nos armées et de faire face aux engagements".

Et cela impose avant tout de réduire la participation aux opérations extérieures et d'ajuster leur format à l'état piteux des matériels et à l'usure des soldats surmenés : 

"Sur Barkhane (force anti-djihadiste française de 4000 hommes déployée dans le Sahel, ndlr), je vais intensifier le soutien à nos partenaires du G5 Sahel pour qu'ils deviennent plus autonomes (…) en essayant de réduire autant que possible mon empreinte au sol (…) Je vais étudier comment rester efficaces, mais au moindre coût possible".

Une vraie problématique est enfin posée et devrait faire réfléchir chaque Français et les responsables politiques sur leur propre responsabilité.

"La grandeur de notre pays et son rang dans le monde tiennent aussi à sa capacité à contraindre sa dette. Mais la souveraineté a un prix, et la sécurité des Français nous oblige".

Pour aller plus loin sur le big crunch qui attend notre armée, lire ici.

Lire la suite de l'article

La Révolution française a remplacé l’intelligence de l’action, qui s’enrayait, par l’intelligence des idées, qui la paralyse

De François Bert sur Causeur :

Tvl"Ovni de la politique, Emmanuel Macron a eu un double mérite, celui de mettre à terre le système des partis et « en même temps » de faire la démonstration par les faits qu’il n’avait pas non plus les dispositions adéquates pour être en capacité de gouverner.

La fin d’un monde

Son instinct narcissique lui a fait repérer, non sans l’aide d’alliés intéressés, que se jouait dans une politique française à bout de souffle une opportunité historique de changer le modèle pour prendre le relais. L’élection reste une vente et, comme dans les négociations où le bagout des vendeurs prédomine, rien ne garantit la prestation future. Et c’est là que le phénomène Macron s’enlise et s’arrête : les défilés médiatiques sont à la politique ce que les défilés militaires sont à la guerre : plus on leur consacre d’argent et d’attention plus il est à craindre qu’ils cachent une sérieuse difficulté à passer à la pratique. Alors que nos élites phosphorent en tous sens pour ressusciter les partis, dont ils croient qu’ils traversent seulement une déconvenue, l’heure est au bilan et à l’écoute d’un authentique renouvellement.

Les bouffons préférés aux rois

Ce qui s’est passé lors de cette élection présidentielle est loin d’être conjoncturel. C’est un cycle de deux siècles qui arrive soudainement à son terme, après avoir indéfiniment cherché les variations pour subsister. La Révolution française a remplacé l’intelligence de l’action, qui s’enrayait, par l’intelligence des idées, qui la paralyse. Pendant cent cinquante ans, les régimes

Lire la suite de l'article

“La droite « conservatrice » française est un progressisme constipé”

L'Incorrect a sorti le vitriol :

CouvInco3"La droite « conservatrice » française est un progressisme constipé. Elle pèche par un esprit comptable sans vigueur ni intelligence, qui se révèle bien incapable de faire concurrence aux constructeurs enjoués des pyramides de la « modernité ». Tout au mieux arrive-t-elle à être aussi émotiviste et bureaucrate que les autres, avec ses envolées si peu lyriques de croquemitaine ou de Cassandre éplorée. La droite des « extrêmes », elle, n’est d’accord que sur des désaccords et des mécontentements, et elle est au moins aussi incapable que les autres de gouverner, pour reprendre les mots d’un funeste pamphlétaire.

Et nous autres chrétiens, l’on devrait miser soit sur le triomphe de l’un, soit sur l’union des deux ? Ou bien accorder au contraire notre foi à leurs jumeaux de gauche ? Et leur céder, en outre, tous les meilleurs scrupules qui font notre devoir d’État ? Quelle curieuse idée !

L’Etat « providence» est un Etre suprême impotent

Ces bonnes gens prétendent incarner l’équilibre contre « la dérive », l’orthodoxie contre les nouveaux fanatismes du sécularisme contemporain, que seuls des crétins persistent à traiter de « religieux ». Ils veulent nous faire pâmer avec des appels à la « fermeté » contre le laxisme, à « l’égalité » contre les « discriminations », et chacun dénonce un tiers pour lancer son « union sacrée ». Autant de catégories morales que nos tribuns sont bien en peine de pouvoir définir. Parce qu’ils vivent tous « après la vertu », bien loin d’Aristote, des Pères de l’Eglise, dans l’illusion d’une exégèse apocryphe, molle et littéraliste des enseignements bibliques. Et

Lire la suite de l'article

Remettre en cause l’universalité des prestations familiales sape la politique nataliste française

Sébastien Chenu, Député FN du Nord, dénonce la fin de l'universalité des allocations familiales :

Unknown-16"Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) poursuit le démantèlement du modèle social français en accentuant le matraquage des classes moyennes et des classes populaires.

S’agissant de la politique familiale, la politique gouvernementale se concentre désormais sur les familles monoparentales qui doivent évidemment être mieux accompagnées, mais aujourd’hui cela se fait au détriment de l’ensemble des familles avec la baisse de la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) qui a été votée alors que je m’opposais à cette baisse en hémicycle.

Plutôt que de sanctionner l’ensemble des familles par ces coups de rabot, les moyens de lutte contre les fraudes doivent être considérablement renforcés par exemple par la création d’une carte biométrique fusionnée avec la carte d’identité. Nous plaidons notamment pour un rehaussement progressif du quotient familial et une indexation des différentes prestations sociales sur l’inflation (y compris la PAJE).

Enfin, alors que le gouvernement entend probablement supprimer l’universalité des prestations familiales dès l’année prochaine, nous réaffirmons notre attachement à cette universalité. Remettre en cause ce principe est notre ligne rouge, car il s’agit du fondement même de la politique nataliste française."

Lire la suite de l'article

L’Académie française unanimement contre l’aberrante écriture dite inclusive

Pendant que Microsoft Word mettrait à jour un« langage inclusif non offensant », l'Académie française s'élève contre cette aberration.

DNEbJOfXkAMD_9Z

Déclaration de l'Académie française sur l'écriture dite "inclusive" adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre :

"Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La démultiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par

Lire la suite de l'article

L’Action française va poursuivre Europe 1 pour diffamation

Nos journalistes sont habituellement des professionnels du pas d'amalgame. Lorsqu'un terroriste musulman égorge une jeune fille, ils ne vont pas accuser toutes les mosquées qu'il a pu brièvement fréquenter pour en faire des foyers de terrorisme. Parce que ce ne serait pas bien. Pas gentil.

En revanche, si un déséquilibré (qui ne sera pas qualifié ainsi, c'est une maladie exclusivement musulmane…) de droite envisage un instant de commencer à penser à une éventuel attentat (contre Mélenchon ou Castener par exemple), alors tous les lieux qu'il a pu fréquenter sont suspects. 

C'est ainsi que, tranquillement, Europe 1 a accusé l'Action Française de terrorisme :

Capture d’écran 2017-10-24 à 07.44.11Et Jean-Luc Mélenchon a demandé tout simplement la dissolution de l'Action française. Souvenez-vous en pour, au prochain égorgement, demander la dissolution de l'islam en France…

Sur L'Incorrect, François Marcilhac dénonce :

"[…] Manifestement, la déontologie journalistique n’étouffe ni Céline Kallmann ni Nathalie Chevance. Profitant de l’arrestation, mardi 17 octobre, de quelques pieds-nickelés réputés d’ultra-droite à la suite de celle de Logan Nisin, en juin dernier, qui, en errance idéologique, et après de multiples autres tentatives de militantisme politique, avait eu l’idée malencontreuse de fréquenter les royalistes de l’AF Provence, où, pour reprendre les mots de l’article d’Elise Vincent, paru le 18 octobre dans Le Monde, il « trouve refuge » pour quelques mois, elles se sont livrées à un exercice particulièrement nauséabond de désinformation, quand leur consœur du Monde — mais font-elles vraiment le même métier ? —, elle, a enquêté. 

Le reportage de

Lire la suite de l'article