Archives par étiquette : français

Côte d’Ivoire: un soldat français tué

Images-6Un soldat français a été tué et un autre grièvement blessé mardi dans le crash d'un hélicoptère militaire près d'Abidjan. L'hélicoptère Gazelle s'est écrasé vers 17H00 à Modeste, un village situé à une dizaine de kilomètres à l'est de la capitale économique ivoirienne, tout près de la côte.

On ignore dans l'immédiat les causes de l'accident. Les Forces françaises en Côte d'Ivoire (FFCI) comptent environ 950 hommes, et constituent la principale base française sur la façade atlantique africaine. Cette base militaire est utilisée notamment dans le cadre de l'opération Barkhane de lutte contre les groupes jihadistes au Sahel.

RIP

Lire la suite de l'article

4 soldats français ont été blessés au Mali dimanche

Suite à l'annonce de dimanche, les quatre soldats blessés au Mali dimanche 1er juillet dépendent du 2e REI de Nîmes. Ils ont été rapatriés et hospitalisés en France.

Selon les autorités maliennes citant un bilan provisoire de source hospitalière, cet attentat a fait quatre morts et 23 blessés parmi des civils.

Des militaires français de la force Barkhane (4 000 hommes) sont tombés dimanche dans une embuscade tendue par des terroristes à la sortie qui mène vers la localité de Bourem. A Paris, l'armée française a assuré qu'aucun soldat français n'avait été tué dans cette attaque.

Le ministre des Armées, Florence Parly, a déclaré dans un tweet que "le terrorisme a encore lâchement frappé au Mali".

Le terrorisme est un moyen de combattre, ce n'est pas un ennemi, un personne ni une organisation. Il serait temps que le ministre nomme l'ennemi.

Lire la suite de l'article

Mali : des soldats français tombent dans une embuscade violente. Le gouvernement local annonce des morts et des blessés.

Lu ici

"Des soldats français de l'opération Barkhane ont été visés dimanche par une attaque «terroriste» dans la région de Gao, dans le centre-nord du Mali, ont indiqué des sources militaires occidentale et malienne. «Des militaires francais de l'opération Barkhane sont tombés ce dimanche dans une embuscade tendue par des terroristes à la sortie qui mène vers la localité de Bourem», a déclaré la source militaire occidentale. Une source militaire malienne a confirmé cette information

Les assaillants ont fait exploser une voiture piégée contre un ou deux véhicules blindés à bord desquels circulaient des éléments de Barkhane, a précisé l'une de ses sources. Une fusillade a suivi pendant plus de 15 minutes, a-t-elle dit à Reuters. «Il y a des morts et des blessés», a-t-elle affirmé (…)

Le Ministère malien de la Défense annonce deux soldats français tués et huit blessés.

«Des militaires français de l'opération Barkhane sont tombés ce dimanche dans une embuscade tendue par des terroristes à la sortie qui mène vers la localité de Bourem», a déclaré la source militaire occidentale. Une source militaire malienne a confirmé cette information".

Lire la suite de l'article

Le dictionnaire arabe littéral – français est autorisé pour toutes les épreuves écrites des baccalauréats

C’est un peu surprenant de voir l’arabe traité comme le latin ou le grec et non comme l’anglais ou l’allemand. Un signe de plus que le coran n’est même pas accessible aux arabophones…

IMG_1857

Lire la suite de l'article

Le Brexit n’a pas fait fuir les Français installés en Angleterre

Unknown-21Malgré le Brexit, les investisseurs institutionnels, chefs d’entreprise et promoteurs continuent, d’après une enquête de la City of London Corporation, de placer Londres en tête des villes européennes pour le business, devant Paris et Francfort. Chaque année, 1 200 sociétés s’installent dans le quartier d’affaires. Le «Brexodus » n’a donc pas eu lieu.

Estimés par l’ambassade à 300 000 dans tout le pays, les Français n’ont pas tous le cœur à fuir.

Lire la suite de l'article

À la veille de la « fête des pères », le rôle essentiel du père plébiscitée par les Français

Communiqué d'Alliance Vita :

Sondage-francais-paternite-ifop-alliance-vita"A la veille de la fête des pères, selon un sondage IFOP commandé par Alliance VITA, 93% des Français considèrent que « les pères ont un rôle essentiel pour les enfants ».

D’après cette même enquête, ce sont près des trois quarts des Français (73%) qui estiment que « les rôles du père et de la mère sont différents et complémentaires » par rapport à une minorité (27%) qui les jugent « identiques et interchangeables ».

Comme le constate Tugdual Derville, Délégué général d’Alliance VITA, « l’indifférenciation père-mère, promue par certain est largement rejetée et cela se confirme encore davantage quand sont pointées les conséquences de l’absence de père » : 89% des Français considèrent que celle-ci représente « quelque chose qui marque toute la vie » et 85% qu’elle « peut entrainer chez l’enfant des difficultés personnelles ».

Et lorsque l’on demande leur avis aux Français sur un point sensible du débat des Etats généraux de la bioéthique - l’ouverture de la PMA sans père aux femmes célibataires et couples de femmes – 61% des français pensent « qu’il faut privilégier le besoin de chaque enfant d’avoir un père en réservant la PMA aux couples homme-femme ayant un problème médical d’infertilité ». Et chez les pères, cet avis monte à 72%.

Pour Tugdual Derville, délégué général d'Alliance VITA « Il apparaît aussi clairement que le fait de connaître son père relève de l’intérêt supérieur de l’enfant pour une majorité de nos concitoyens »"

Lire la suite de l'article

De nombreux pharmaciens français licenciés par fidélité à leurs convictions

Grégor Puppinck, docteur en droit et directeur du European Centre for Law and Justice (ECLJ), est interrogé dans Le Figarovox sur les conséquences de la décision rendue lundi par la Cour suprême des États-Unis, concernant ce pâtissier qui avait refusé de faire un gâteau spécifique à 2 personnes du lobby LGBT :

Unknown-6"[…] Le couple d'hommes l'a traîné pendant six années devant les tribunaux pour cette raison. En réalité, ce combat juridique est révélateur des difficultés causées par le pluralisme croissant des sociétés occidentales où les «nouveaux droits» se heurtent aux anciens. Il est difficile de faire coexister les militants LGBT et les personnes qui estiment que l'homosexualité est peccamineuse. La Cour suprême a donné raison au pâtissier, en affirmant la protection des «objections religieuses et philosophiques au mariage gay». C'est donc une victoire pour la liberté de conscience. Cependant, cette décision a une portée limitée, car les juges américains ont tranché sur un aspect secondaire de l'affaire, estimant que les autorités du Colorado avaient fait preuve d'une «animosité évidente et inadmissible» à l'encontre de la foi chrétienne du pâtissier, dont les convictions ont été traitées de «rhétorique méprisable». […]

Vous défendez aussi la liberté de conscience des pharmaciens…

Un pharmacien français a récemment été condamné pour avoir refusé de délivrer un stérilet à une militante du Planning familial venue pour le tester. Il nous a demandé de l'aider et déposera bientôt une requête à la CEDH. Nous estimons que la sanction qu'il a subie n'était pas nécessaire, et a

Lire la suite de l'article

Mamoudou Gassama : Le général Gallet rappelle les 21 soldats français morts au Mali

Le général Gallet commande la Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris. Contrairement à l'hystérie ambiante, il rappelle cette réalité :

Lire la suite de l'article

Saint Vidal, pour qu’être français ne se résume pas à posséder une carte vitale

Vianney d'Alançon est l'initiateur du projet de la Forteresse de Saint Vidal (43). Il explique dans Le Figarovox :

Capture d’écran 2018-05-30 à 22.44.28"La France souffre de multiples fractures, sociales, générationnelles, territoriales, communautaires, qui semblent s'élargir au point de menacer la cohésion nationale. […] Ce sentiment de délitement de la société, de violence latente et d'incapacité d'être à la hauteur de nos idéaux, renvoie à la question du sens: qu'est-ce qui nous rassemble? Comment faire pour qu'être français ne se résume pas à posséder une carte d'identité ou une carte vitale? Comment faire pour réconcilier destins individuel et collectif? À ce stade, la société française semble n'avoir pas trouvé la parade au spectre de la décomposition et la seule promesse, par ailleurs complexe à tenir, d'une augmentation du pouvoir d'achat ne peut tenir lieu de projet de société pour notre terre charnelle.

Est-ce à dire qu'il faut baisser les bras? Non! La France a des ressources. Parmi elles, existe une richesse inouïe mais trop peu exploitée car tellement constitutive de notre univers quotidien que nous ne la voyons parfois plus: je veux parler de notre patrimoine culturel, de ces 43 600 monuments historiques protégés dans notre pays. Châteaux, églises, chapelles, calvaires, fermes, moulins, lavoirs… chaque village peut s'enorgueillir de son chef-d'œuvre! Mais aussi de notre patrimoine immatériel, encore moins protégé. Folklore, musique traditionnelle, patois, métier d'art, fête patronale… sont en train de disparaître petit à petit dans un silence assourdissant.

Faute de moyens ou parfois de volonté, ce patrimoine est trop abandonné. C'est un

Lire la suite de l'article

Saint Vidal, pour qu’être français ne se résume pas à posséder une carte vitale

Vianney d'Alançon est l'initiateur du projet de la Forteresse de Saint Vidal (43). Il explique dans Le Figarovox :

Capture d’écran 2018-05-30 à 22.44.28"La France souffre de multiples fractures, sociales, générationnelles, territoriales, communautaires, qui semblent s'élargir au point de menacer la cohésion nationale. […] Ce sentiment de délitement de la société, de violence latente et d'incapacité d'être à la hauteur de nos idéaux, renvoie à la question du sens: qu'est-ce qui nous rassemble? Comment faire pour qu'être français ne se résume pas à posséder une carte d'identité ou une carte vitale? Comment faire pour réconcilier destins individuel et collectif? À ce stade, la société française semble n'avoir pas trouvé la parade au spectre de la décomposition et la seule promesse, par ailleurs complexe à tenir, d'une augmentation du pouvoir d'achat ne peut tenir lieu de projet de société pour notre terre charnelle.

Est-ce à dire qu'il faut baisser les bras? Non! La France a des ressources. Parmi elles, existe une richesse inouïe mais trop peu exploitée car tellement constitutive de notre univers quotidien que nous ne la voyons parfois plus: je veux parler de notre patrimoine culturel, de ces 43 600 monuments historiques protégés dans notre pays. Châteaux, églises, chapelles, calvaires, fermes, moulins, lavoirs… chaque village peut s'enorgueillir de son chef-d'œuvre! Mais aussi de notre patrimoine immatériel, encore moins protégé. Folklore, musique traditionnelle, patois, métier d'art, fête patronale… sont en train de disparaître petit à petit dans un silence assourdissant.

Faute de moyens ou parfois de volonté, ce patrimoine est trop abandonné. C'est un

Lire la suite de l'article

Le ratio de dépenses publiques français est le plus élevé d’Europe

L'IREF s'inquiète de l'accroissement de la dette publique :

Images-3"Ce 23 mai 2018, à l’occasion de sa présentation du rapport de la Cour des comptes sur l’exécution du budget de l’État, Didier Migaud a synthétisé la situation budgétaire de l’Etat au 31 décembre 2017 :
le passif total est de 2 178 Md€ ;
• le total des actifs atteint 979 Md€ ;
• les engagements hors bilan de l’État s’élèvent à 4 166 Md€, dont la moitié correspond aux retraites civiles et militaires.

La situation nette, fortement négative, s’établit donc à -1 260 Md€ fin 2017, soit quatre années de produits fiscaux, contre seulement deux fin 2006 !

La Cour est très sévère sur les conditions d’élaboration et de gestion du budget : sous-évaluations manifestes de crédits, crédits non consommés et en report trop importants, faiblesse du pilotage, une forme de détournement de la mise en réserve de crédits, des indicateurs de performance insuffisants… Mais elle dénonce surtout la hausse continue des dépenses.

Grace à une croissance plus forte que prévu en 2017, les recettes de l’État se sont établies à 249,3 Md€, en hausse de 14,4 Md€ par rapport à 2016 et de 5,5 Md€ par rapport à la loi de finances initiale. Mais, note la Cour, les dépenses de l’État ont également connu une progression rapide, trop rapide. Les budgets des ministères, hors charge de la dette et pensions, ont connu une hausse inédite depuis 2007 : à 13,6 Md€, soit 6,2 %, à périmètre constant. Les dépenses de personnel, hors pensions, ont

Lire la suite de l'article

Le concile Vatican II représente pour le catholicisme français le moment du « décrochage »

C'est le constat auquel est arrivé Guillaume Cuchet, dans son ouvrage Comment notre monde a cessé d’être chrétien. L'Homme Nouveau publie une intéressante discussion entre l'auteur, l'abbé Claude Barthe et l'historien Jean Chaunu. Extraits :

102129_couverture_Hres_0"Je suis parti des données rassemblées par le chanoine Boulard qui était dans l’Église le grand spécialiste après-guerre des questions sociologiques et que les historiens connaissent bien, en raison notamment de la publication en 1947 de sa fameuse Carte religieuse de la France rurale, dite « carte Boulard », qui est un des documents les plus énigmatiques et les plus explicatifs de l’histoire de France. L’avantage de cette sociologie très modeste en apparence, qui s’est attachée à décrire la situation plus qu’à véritablement l’expliquer, est qu’elle permet de prendre le problème à la racine en commençant par compter et dater les phénomènes. Ce qui, paradoxalement, manquait le plus dans la littérature « scientifique » existante sur le sujet. Tout le monde avait des idées sur les explications, les interprétations, mais on paraissait avoir fait l’économie de la première des opérations historiographiques qui consiste à décrire précisément la situation et ses tendances.

De vingt ans de comptabilité approfondie, entre, en gros, 1945 et 1965, Boulard avait conclu à la stabilité globale des taux dans la longue durée moyennant une pente légèrement déclinante, un peu déprimante, certes, parce qu’en dépit d’efforts répétés on n’arrivait pas à redresser les courbes, mais assez rassurante tout de même, parce qu’elle préservait a priori de toute mauvaise surprise. […]

Lire la suite de l'article