Archives par étiquette : fonds

Lier le versement des fonds européens au respect des valeurs européennes ? Il ne va plus rester grand monde

D'Olivier Bault sur Réinformation.tv :

Unknown-27"La Commission européenne, soutenue par certains pays (France, Allemagne, Italie…) s’apprête à provoquer une nouvelle crise majeure dans l’UE. […] Il s’agit pour la Commission européenne non élue de lier le versement des fonds européens dans le cadre du budget pluriannuel qui sera décidé pour les années 2021 à 2027 au respect de l’état de droit et des valeurs européennes.

La Commission va faire connaître la version définitive de ses propositions lors du lancement officiel des discussions sur le prochain cadre budgétaire le 2 mai prochain. Un tel pouvoir arbitraire pour les instances européennes n’étant pas prévu dans les traités européens, ceux-ci sont contournés en expliquant qu’il s’agira par exemple de suspendre le paiement des fonds européens aux pays où l’indépendance de la justice ne sera pas garantie et ou l’on ne peut donc pas être sûrs que ces fonds ne seront pas dévoyés par des politiciens corrompus. Qui pourra juger de l’indépendance de la justice dans un pays de l’UE ? Ce pourrait être un vote à la majorité du Conseil européen sur demande de la Commission, une nouvelle instance « indépendante » ou bien la seule Commission. Dans tous les cas, il s’agirait de contourner l’exigence d’un vote à l’unanimité prévu pour imposer des sanctions à un pays membre en vertu de l’article 7 du Traité sur l’UE. Il ne serait plus questions de priver de ses droits de votes un État, qui ne respecterait par exemple pas les « valeurs européennes » de la majorité en refusant d’accueillir

Lire la suite de l'article

Un de Nous s’oppose au financement de l’avortement par des fonds européens

Le-pr-sident-Commission-europ-enne-Jean-Claude-Juncker-21-octobre-2016Alors que le nouveau président américain a rétabli la « politique de Mexico » stipulant qu’aucun financement fédéral ne devrait aider des organisations internationales ou étrangères qui pratiquent ou promeuvent l’avortement (cf. Donald Trump supprime le financement des ONG soutenant l’avortement), le ministre néerlandais du Commerce extérieur et de la Coopération au développement, Liliane Ploumen, a lancé une initiative pour le contrer sous le nom de « She decides ». Elle a annoncé la semaine dernière que ce fonds financerait des projets visant à

« accroitre l’accès à la contraception et à l’avortement ainsi qu’à l’éducation des femmes dans les pays en développement ».

Ce fonds est ouvert aux gouvernements, entreprises ou institutions sociales membres de l’UE ou non, dont certains ont déjà annoncé leur contribution.

« ‘She decides’ est très nettement opposée à l’initiative citoyenne européenne la plus réussie » a réagi la Fédération One of Us, qui s’apprête le 14 mars devant la Cour de Justice de l’UE à porter la voix des presque deux millions de citoyens européens ayant demandé à l’UE une politique respectueuse de la vie humaine de la conception à la fin naturelle :

« Nous sommes fermement opposés au financement de l’avortement par le budget commun de l’UE. Cette question ne relève pas de la compétence de l’Union européenne et doit rester strictement de la compétence des gouvernements nationaux ».

Carlo Casini, président honoraire de la Fédération One of Us a rappelé que

«la Cour européenne des droits de l’homme n’a

Lire la suite de l'article

Qui a dit : « Je m’oppose à l’usage de fonds publics pour payer l’avortement » ?

Marine Le Pen ? Non.

François Fillon ? Non.

Donald Trump, sur son site

  • « I oppose the use of government funds to pay for abortion ». « Je m’oppose à l’usage de fonds publics pour payer l’avortement ».
  • « The primary responsability of the federal government is to protect the rights of citizens. Life is the most fundamental right. » « la responsabilité première du gouvernement fédéral est de protéger les droits des citoyens. Le droit à la vie est le plus fondamental ».

Lire la suite de l'article

Vers la création d’un fonds d’aide pour les chrétiens d’Orient

Patrick Karam, président de la CHREDO, vice-président de l’assemblée régionale d'Ile de France, a annoncé que le Conseil régional allait créer un Fonds d’aide aux chrétiens d’Orient et aux autres minorités religieuses persécutées, destiné à financer le maintien sur place des communautés chrétiennes locales. Ce projet, initié par Patrick Karam et soutenu par la présidente du Conseil régional d’Île-de-France, n’est pas encore finalisé, mais l’on sait qu’il aura comme mission d’aider financièrement et matériellement des initiatives dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’habitat, de la création d’entreprises, le tout visant à fixer sur place les communautés chrétiennes par ces soutiens multiples. Ce fonds devrait être abondé par des subventions du Conseil régional, des conseils départementaux et des communes de l’Île-de-France.

Lire la suite de l'article

Le financement public de l’IVG hors délais proposée par le Planning familial s’apparente à un détournement de fonds publics

5b983a548473ab8803092a227ca13a6eJean-Marie Le Méné resitue sur le plan juridique et financier la polémique soulevée par Marion Maréchal Le Pen pendant la campagne des régionales sur le financement du Planning familial, et démontre que le soutien politique à ce monstre sacré appartient déjà au passé.

[…] "Il suffit de se pencher sur une seule association du Planning familial de la région PACA, celle des Bouches du Rhône, pour être convaincu que quelques questions ne sont pas illégitimes. Sur un total de ressources de 1.354.301 € en 2014, cette association a reçu près de 90 % de subventions publiques en provenance de l’État (ARS, DDCS, FNPEIS, DRDFE, FDVA, INPES, CPCAM, CUCS), du Conseil général, du Conseil régional et des communes. On apprend, en outre, que « des financements exceptionnels ont été accordés afin d’éviter des licenciements et une cessation de paiements ». Mais les charges continuent à augmenter. Et on lit que l’équipe du planning de ce département compte 30 salariés dont une troupe de théâtre de 15 comédiens…

Il y a plus grave. Sur le site de l’association figure un soutien explicite aux femmes voulant avorter mais qui ont dépassé le délai légal de 12 semaines de grossesse. Il est précisé que ces femmes ont encore la possibilité de se rendre dans un autre pays d’Europe où la législation est différente et les délais plus longs, comme l’Espagne, l’Angleterre ou les Pays-Bas, voire les États-Unis (où la réputation du Planned Parenthood n’est plus à faire, avec le scandale de la vente d’organes

Lire la suite de l'article

Refus d’une commission d’enquête sur la participation de fonds français au financement de Daech

Jeudi, l'Assemblée nationale a rejeté la proposition de résolution de M. Jean-Frédéric Poisson tendant à la création d’une commission d’enquête relative à la participation de fonds français au financement de Daech. Jean-Frédéric Poisson a défendu ainsi cette proposition :

345937"[…] [N]ous avons découvert et compris depuis – et c’est désormais un fait attesté – qu’en sus du pétrole, l’État islamique tire également profit du trafic d’êtres humains, de réseaux de prostitution, de trafic de drogue, d’armes et d’antiquités, du racket, sans compter les ressources dont il a dépouillé les habitants de ces régions en pillant les banques des villes qu’il a prises, notamment Mossoul. Il dispose désormais d’un patrimoine très conséquent. C’est dans le souci de connaître ses sources de financement et, bien entendu, de trouver les moyens de les assécher que notre groupe a souhaité la constitution d’une commission d’enquête.

En effet la commission d’enquête dispose de prérogatives dont aucun autre organe parlementaire ne peut se prévaloir, notamment le droit de procéder à des enquêtes sur pièces et sur place et celui de convoquer toutes personnes qu’elle juge bon d’entendre et de les faire déposer sous serment, celles-ci étant tenues de déférer à cette convocation. Le mécanisme de la commission d’enquête est donc celui qui nous a paru le plus solide. C’est la raison pour laquelle le groupe Les Républicains a accepté d’inscrire cette résolution à l’ordre du jour, ce dont je remercie le président Jacob.

Bien sûr, personne ne peut imaginer qu’il y ait ici un seul parlementaire qui ne soit pas

Lire la suite de l'article

Etats-Unis : pas de fonds publics pour l’avortement

Lu sur Gènéthique :

"La Chambre américaine des représentants, majoritairement républicaine, a adopté jeudi 22 janvier une proposition de loi qui doit pérenniser l'interdiction de l'utilisation de fonds publics fédéraux pour des avortements ou des assurances incluant l'avortement.

Depuis plus de 35 ans, le Congrès interdit par des mesures régulièrement reconduites l'usage de fonds fédéraux pour subventionner des procédures d'avortement, mais la proposition de loi adoptée jeudi, par 242 voix contre 179, rendrait ces interdictions permanentes.

Le texte a cependant peu de chance d'être adopté par le Sénat, où les démocrates ont une minorité de blocage, et parce que la Maison Blanche a brandi la menace d'un veto présidentiel. Mais les républicains au pouvoir au Congrès entendaient marquer le 42e anniversaire de la décision historique de la Cour suprême légalisant l'avortement aux Etats-Unis dans l'affaire Roe vs Wade.

Les démocrates et défenseurs du droit à l'avortement ont quant à eux dénoncé une « menace grave », car les personnes à bas revenus dont les assurances couvriraient l’avortement ne pourraient plus bénéficier de crédits d’impôt auxquels ils ont normalement droit suite à la réforme du système de santé dite "Obamacare". Avorter couterait plus cher aux assurances privées."

En France, le budget de l'Etat finance désormais à 100% l'avortement.

Lire la suite de l'article

Fonds de l’Onu pour la Population : sexe, drogue et avortement pour les enfants

Lu sur C-Fam :

U"La terre compte aujourd’hui une jeunesse plus nombreuse que jamais. D’après le dernier rapport du Fonds de l’Onu pour la Population (UNFPA), c’est le moment ou jamais de faire des progrès sans précédent, mais cela requiert que les futures générations soient moins nombreuses.

Les instructions de l’UNFPA visent à ce que le « dividende démographique » garantisse un libre accès à l’avortement aux adolescents, l’abrogation de l’âge minimal de consentement aux relations sexuelles, et l’affaiblissement du rôle des parents dans la formation sexuelle de leurs enfants.

« Les jeunes ont besoin d’accès à une large palette de services de santé sexuelle et reproductive, qui inclut […] des soins abortifs sans danger », explique le rapport 2014 sur l’état de la population mondiale. […] L’UNFPA est particulièrement préoccupée par l’âge de consentement, et par les législations exigeant une autorisation préalable des parents pour l’accès à l’avortement, à la contraception, ou à d’autres services, comme par exemple les programmes d’échange d’aiguilles pour les usagers des drogues.

« Les législations concernant l’âge minimal de consentement vont à l’encontre de l’idée selon laquelle les jeunes devraient participer à la prise de décision lorsqu’ils sont concernés par celles-ci, et selon leur capacité en évolution », affirme le rapport, mettant au même niveau la participation à la prise de décision, et le contrôle unilatéral.

L’UNFPA est également critique vis-à-vis des législations sur les « comportements homosexuels, l’usage de la drogue », parce qu’elles sont particulièrement « lourdes pour les jeunes qui veulent exercer

Lire la suite de l'article

Le PS encourage le détournement de fonds

Lu sur Mediapart :

"Vendredi s’ouvre au tribunal de Nîmes un procès qui révèle l’état interne du parti socialiste. Cinq ans durant, une permanente de la fédération du Gard, régulièrement en déficit, a détourné 380 000 euros. Au-delà de la malversation, l’indifférence générale et l’absence de contrôle, local et national, laissent pantois, la prévenue ayant même été propulsée suppléante aux dernières législatives."

Lire la suite de l'article

Le Salon Beige se dote d’un fonds de dotation

Chers amis du Salon Beige,

Salonbeige678Vous le savez, notre blogue est attaqué depuis quelques mois par l'oligarchie qui règne actuellement en France et veut y imposer en force ce que Benoît XVI appelait excellemment la "dictature du relativisme". Nous sommes attaqués et c'est un excellent signe : cela prouve qu'"ils" commencent enfin à comprendre que nous ne lâcherons rien ! Moyennant quoi, il est urgent de "muscler" notre riposte.

C'est pourquoi je suis heureux de vous signaler que nous venons de créer un fonds de dotation, structure assez proche de la fondation. Cela signifie, en particulier, que nous pouvons désormais émettre des reçus fiscaux (étant dans le collimateur, nous avions jusqu'à présent préféré éviter de le faire).

Mais cette création n'est pas principalement à vocation administrative ou fiscale, naturellement ! Ce fonds de dotation vise, notamment, à intervenir dans la vie publique, non plus simplement comme observateurs, mais comme acteurs. En particulier, nous allons, dès le début de 2014, commencer à travailler pour approvisionner les parlementaires pro-vie, pro-famille, pro-liberté scolaire en notes adaptées à leur travail.

Non seulement, nous ne nous tairons pas, mais nous allons désormais parler plus fort ! En attendant cette nouvelle étape, sur laquelle nous vous tiendrons bien sûr informés, je vous souhaite à tous de saintes fêtes de Noël.

Guillaume de Thieulloy Directeur de la publication

PS : puisque nous sommes désormais éligibles à la déduction fiscale, ceux d'entre vous qui souhaitent réduire leurs impôts pour 2013 peuvent naturellement faire un

Lire la suite de l'article