Archives par étiquette : fondateur

Bruno Retailleau : le pacte fondateur de l’UMP, en 2002, rassemblement de toutes les sensibilités de la droite “et” du centre, sonne faux

Extrait d'un article de Valeurs Actuelles sur le bras droit de François Fillon durant la campagne :

Unknown-2"[…] Avant l’automne, Bruno Retailleau publiera un livre « doctrinal ». Son équipe souhaite qu’il y intègre un peu de récit pendant l’été, afin de ne pas réduire le lectorat. Mais la doxa a déjà été accouchée. Elle part d’un postulat : le pacte fondateur de l’UMP, en 2002, rassemblement de toutes les sensibilités de la droite “et” du centre, sonne faux. « On a construit une maison commune sur du sable », estime l’homme de l’Ouest. Pour l’électeur conservateur, pour le citoyen friand de racines, Bruno Retailleau possède une capacité spécifique à verbaliser ce qu’est sa droite désirée, cette droite pour les autres élus indicible. Au printemps, cette année : « une droite qui ne baisse pas le regard ». Après la victoire de Fillon à la primaire : « apporter aux bonapartistes de l’autorité, montrer aux orléanistes qu’on assume la liberté et aux légitimistes les valeurs ». En février : « l’alliance du libéralisme enraciné et du conservatisme territorial ». Non daté : « retrouver la ligne mélodique de la France patrimoniale et d’un conservatisme apaisé ».

Quand les ténors de la droite font d’arrière-salles de restaurants les lieux majeurs de l’élaboration de leur stratégie, Bruno Retailleau organise des colloques dans une ancienne abbaye reconvertie, sans piété mais avec goût, en hôtel de luxe. Cela avait lieu à Fontevraud, le vendredi 24 mars. En pleine campagne présidentielle, le

Lire la suite de l'article

Le fondateur du Collectif contre l’islamophobie en France se présente dans la 8e circonscription du Val d’Oise

Unknown-47Samy Debah, fondateur en 2004 du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), se présente contre l’un des barons socialistes de l’Ile-de-France, François Pupponi, député-maire de Sarcelles. En indépendant.

Le CCIF est spécialisé dans les atteintes à la liberté d'expression : il passe son temps à poursuivre les courageux qui osent dire la vérité sur l'islam. Mais cela ne fonctionne pas encore à plein régime. Ivan Rioufol vient de sortir victorieux d'une longue procédure :

Lire la suite de l'article

Le pédophile Christophe Bejach, membre fondateur de Terra Nova, évite la prison

Cette information, diffusée par FDesouche, n'a pas été reprise de la presse française, qui semble ignorer les actes pédophiles lorsqu'il ne s'agit pas d'un prêtre. Elle provient de la presse britannique :

"Christophe Bejach, 53 ans possédait 60 images d’abus d’enfants, dont sept images de catégorie A – le type le plus sérieux dépeignant l’activité sexuelle pénétrante. Les officiers ont découvert cela sur l’ordinateur de Bejach quand ils ont fouillé sa maison de Bayswater."

Unknown-37Cet ancien conseiller du ministre français de l’Économie et de l’Industrie Arnaud Montebourg a évité la prison après qu’un agent de police en civil l’ait surpris en train d’organiser une séance de photos impliquant trois jeunes sœurs mineures en bikinis. Christophe Bejach avait acheté un stock de petites lingeries pour faire des photos de nus érotiques avec les enfants âgées respectivement de 8, 10 et 12 ans entre avril et juillet 2016. Bejach a décrit ses fantasmes sexuels à la présumée mère des filles, qui était en fait officier de police travaillant à la surveillance de la cyber-pédophilie.

La juge du Tribunal ne lui a donné que 9 mois avec sursis pendant deux ans pour un premier chef d’accusation d’offense sexuelle sur enfant mineure et trois autres chefs d’accusation pour possession de photographies d’enfants indécentes.

En 2006 il avait co-fondé Terra Nova.

Bejach doit signer le Registre des délinquants sexuels pendant dix ans, son ordinateur a été confisqué et il devra payer £1,200 de frais de tribunaux. Il a préalablement payé une caution de £100,000 à

Lire la suite de l'article

Le fondateur de Riposte laïque convoqué pour… un tweet

Lu sur Riposte laïque :

"Ce matin, le fondateur de Riposte laïque, convoqué à la brigade de répression de la délinquance à la personne, a subi ensuite une perquisition, sur ordre du Parquet (section A4). Pierre Cassen est accusé d’avoir envoyé un tweet jugé injurieux à l’égard de Anne Hidalgo et d’être le vrai responsable de Riposte laïque suisse !

Ce matin, une commission rogatoire a été délivrée par Madame Aline Batoz, juge d’instruction au Tribunal de Grande Instance de Paris. Après avoir été entendu à la Brigade de répression de la délinquance, Pierre Cassen a été accompagné à son domicile par 3 officiers de police qui ont perquisitionné et lui ont confisqué son ordinateur et son téléphone portable… […]"

Lire la suite de l'article

Un scout nous a quitté : Jean-Marie Sorlot fondateur et chef de district du Chesnay durant 40 ans

CPeu de temps après l’Abbé Coiffet qui fut son aumônier au district de longues années, Jean-Marie Sorlot, a quitté « l’existence joyeux et plein d’abandon, comme un scout, après les vacances, s’en retourne à la maison. »

Après ses années de scout, il a fait parti des tous premiers à rejoindre le Mouvement des Scouts d’Europe, à Versailles, puis il créa en 1969 le groupe du Chesnay. Soucieux de développer à la fois la pédagogie scoute traditionnelle et de transmettre la tradition de l’Eglise en particulier dans sa liturgie, il a consacré la totalité de sa vie à l’éducation de la jeunesse par le scoutisme. Chef de groupe, chef de district, il avait aussi animé un temps les « foulards blancs » regroupant des routiers et des chefs qui assuraient un service à Lourdes auprès des malades en particulier lors du pèlerinage national.

Il avait aussi mis ses unités à disposition des organisateurs du pèlerinage de Pentecôte organisé par le Centre Charlier puis Notre Dame de Chrétienté pour servir en particulier les Chapitres Enfants. Les chefs et les scouts au foulard vert et jaune y maintiennent toujours ce service.

CLe groupe du Chesnay a permis à de nombreux jeunes de vivre un scoutisme authentique et donné une soixantaine de vocations à l’Eglise. Son grand cœur lui a attaché beaucoup de ses anciens qui revenaient souvent le voir. Scout toujours, son baussant l’a accompagné jusque dans sa chambre d’hôpital. Et il a eu la Grâce d’assister quelques heures avant sa mort

Lire la suite de l'article

Le fondateur de SOS Racisme nommé à Euronext

BEuronexte est l'opérateur boursier européen. Et Stéphane Boujnah est bien plus qu’un banquier. Avec Julien Dray et Harlem Désir, il est l’un des fondateurs de SOS Racisme au milieu des années 80. Ses « potes » l’avaient surnommé le  « barriste » parce qu’il était le plus raisonnable d’entre eux. Cet homme de gauche est passé au cabinet de Dominique Strauss Kahn à Bercy entre 1997 et 1999, avant de rejoindre le monde bancaire, chez Credit Suisse First Boston, où il conseille notamment la fusion de Cogema avec CEA Industries pour créer Areva. Il se lance ensuite dans le conseil en levée de fonds et les fusions et acquisitions dans l’innovation avant d’être recruté par Deutsche Bank en 2005, comme responsable du développement des activités de banque d’affaires en France. En 2010, Santander fait appel à lui pour diriger ses activités de banque de financement, d’investissement et de marchés en France et au Bénélux, et, quatre ans plus tard, le nomme à la tête de sa division regroupant l’ensemble de ces activités en Europe continentale –hors Espagne et Portugal.

Lire la suite de l'article

L’idéologie dominante relativise le mythe fondateur des Lumières

La réforme du collège de Najat Vallaud-Belkacem prévoit que l’enseignement des Lumières en Histoire sera optionnel. L'Homme Nouveau a demandé au Professeur Xavier Martin son avis. Extrait :

Images"[…] Ladite annonce me laisse sans voix : j’ai cru d’abord que mes oreilles me trahissaient. Alors oui, pourquoi ? La France, pays des Lumières, pays des Droits de l’homme, pays des « valeurs de la République » : c’est un tout magmatique dans l’inlassable formatage médiatico-académique ici rappelé. Le sacro-saint anti-racisme (imaginaire), l’idolâtrée (mais sélective) liberté d’expression se prévalent jour et nuit des Lumières… La perspective de délaisser à la légère un adossement théoriquement aussi flatteur, de disqualifier voire mettre au rebut ce resplendissant esprit des Lumières comme une vieille chaussette, est pour le moins énigmatique, et laisse songeur. […]

Bref, à la question posée, je vois une seule explication rationnelle, mais j’ai du mal à y souscrire résolument : depuis vingt ans, une certaine relecture des Lumières a malmené assez vivement notre vulgate républicaine à cet égard. Elle montre sans grand mal, à la faveur d’une immense masse de citations, que ce courant, sous maints rapports déterminants, a été violemment le contraire de ce dont on le crédite : négation de l’unité de l’espèce humaine, hyper-élitisme forcené, mépris des gens de couleur, des femmes, des gens de condition modeste, mécanisation du comportement des individus (le fameux Homme Machine, 1747), donc négation du libre arbitre et conception mécaniciste des relations interindividuelles (donc, ipso facto, sociopolitiques), biologisme scientiste inclinant

Lire la suite de l'article

FN : après l’exclusion du fondateur, changement de nom

C'est le Canard Enchainé de demain qui révèle cette information : après l'exclusion de Jean-Marie Le Pen, le Front National va changer de nom.

Le directeur de cabinet de Florian Philippot, Joffrey Bollée, a déposé le 7 avril dernier à l'INPI la marque "Les Patriotes".

Lire la suite de l'article

Marine Le Pen renonce à nommer le fondateur de GayLib délégué à la Culture

La pression a payé :

"Selon les informations de Valeurs Actuelles au terme d'un bureau politique agité marqué par une fronde de la plupart de ses cadres à l'arrivée du fondateur de GayLib Sébastien Chenu, Marine Le Pen aurait renoncé à nommé cette "prise de guerre" délégué à la Culture du Rassemblement Bleu Marine.

Depuis 24 heures, le Front National était en pleine crise avec l'annonce de ce ralliement surprise et contesté par de nombreux militants, relayés par des cadres du mouvement".

Lire la suite de l'article

Procès en béatification des époux Manelli, parents du fondateur des Franciscains de l’Immaculée

Lu ici :

"la phase diocésaine du procès en béatification des époux Manelli, fils spirituels de Padre Pio et parents de padre Stefano, le fondateur des Franciscains de l’Immaculée, est close.

L’enquête diocésaine a été conclue vendredi 27 juin au Palais du Latran, en présence de nombreux membres de la famille Manelli et de tout autant de frères et sœurs représentant les Franciscains de l’Immaculée.

Comme l’a souligné le vicaire judiciaire en charge du dossier, Monseigneur Oder, « le plus édifiant chapitre » de leur existence a été la façon dont ils ont mené leur vie de famille (très) nombreuse « dans l’amour obéissant à la volonté de Dieu, vivant en époux enracinés dans l’Évangile, toujours ouverts à la vie ». Il faut dire que les époux Manelli ont bénéficié pendant plus de 40 ans, de la direction spirituelle de Padre Pio de Pietrelcina et ont donné naissance à une descendance extraordinairement féconde : 21 enfants dont 10 sont encore en vie aujourd’hui ; 55 petits-enfants et, pour l’heure, 80 arrière-petits-enfants. Une descendance qui compte de très nombreux religieux et religieuses et à laquelle on est tenté d’ajouter les Franciscains de l’Immaculée fondés par leur fils Stefano. […]"

Lire la suite de l'article

100 ans de la naissance du fondateur de la Fraternité Missionnaire Notre-Dame

La Fraternité Missionnaire Notre-Dame fête le 2 juillet 2014 le centième anniversaire de son Père fondateur, le Père Lucien-Marie Dorne, né le 2 juillet 1914 et décédé le 2 avril 2006, un an jour pour jour après St Jean-Paul II. Elle publie à cette occasion une vidéo d'archive : l'homélie qu'il prononça en son église de Saint-Pierre-de-Colombier le matin du 1er juillet 1984, jour où, accompagné des trois premiers frères de l'institut qu'il avait fondé avec Mère Marie-Augusta le 15 décembre 1946, il prononça ses voeux perpétuels reçus par Mgr Hermil.

Lire la suite de l'article