Archives par étiquette : fleur

Europe 1 enterre Le Lab. Ni fleur ni couronne

Unknown-3La direction d’Europe 1 a annoncé la fermeture du « Lab », site Internet de la radio entièrement consacré à la politique, lancé en décembre 2011. La décision a été prise mardi lors d’un comité d’entreprise, alors qu’Europe 1 vit une année difficile, marquée par de fortes baisses d’audience.

On se souvient de cet article du Lab d'Europe 1 qui expliquait que la séance vidéo où Marine Le Pen sur un bateau de pêche essayait de rappeler un dauphin observé par Gilbert Collard est un appel du pied…aux néonazis. L'article était tellement ridicule que la Lab l'avait supprimé.

Lire la suite de l'article

Love : Fleur Pellerin désavouée aux Etats-Unis

Alors que notre ministre de la culture se bat en France pour que le film pornographique Love puisse être diffusé aux mineurs - depuis le refus du Conseil d'Etat, le ministre songe à changer les règles de classement des films – ce même film vient de sortir sur les écrans américains. Mais classé X.

Image1

Lire la suite de l'article

Un camouflet pour Fleur Pellerin, adepte du porno pour les mineurs

Le Conseil d'Etat a confirmé l'interdiction aux moins de 18 ans du film "Love" du cinéaste Gaspar Noé. Il rejette ainsi un recours du ministère de la Culture qui contestait cette interdiction. Dans son arrêt, le Conseil d'Etat valide une décision du tribunal administratif de Paris qui, le 30 juillet, avait jugé que le film "Love" devait être interdit aux moins de 18 ans en raison de ses scènes de sexe non simulées.

Avocat de l’association Promouvoir qui a fait interdire le film Love aux moins de 18 ans, Me André Bonnet explique à Minute :

F"À mon sens, ce n’est pas véritablement le ministre qui entreprend ces actions. Fleur Pellerin n’est d’une certaine manière que la main serve d’un lobby. Le film Love n’est plus à l’affiche dans les cinémas. Cette action en justice vise donc en fait, d’abord, à requalifier le film afin qu’il puisse passer à la télévision, pour que ses producteurs touchent les droits de diffusion et les aides du Centre national du cinéma qu’ils attendaient. Mais aussi à obtenir une jurisprudence qui puisse rassurer les producteurs qui investissent dans ce genre cinématographique. Quant au comité de réflexion que le ministre tient à mettre en place, pour revoir les dispositions prévues par le Code du cinéma, il aura beaucoup de mal à éviter l’échec. Car pour y parvenir, il faudrait réformer le Code pénal dont l’article 227-24 punit de trois ans d’emprisonnement quiconque diffuse un message pornographique susceptible d’être perçu par un mineur. Concrètement,

Lire la suite de l'article

La priorité de Fleur Pellerin : la débauche pour tous

XLe ministre de la Culture Fleur Pellerin a promis de changer la réglementation qui interdit aux mineurs tous les films comportant des scènes de "sexe non simulé", après la récente interdiction par la justice du film "Love" de Gaspar Noé aux moins de 18 ans. La justice avait été saisie par l'association Promouvoir, qui a obtenu gain de cause contre l'avis de la commission de classification qui recommandait une interdiction aux moins de 16 ans.

Pour le ministre, cette association "proche de l'extrême-droite" y est parvenue car

"nous avons une réglementation qui prévoit que tout film qui montre des scènes de sexe non simulé doit être interdit aux moins de 18 ans". "Ça va changer". "On réfléchit avec les gens chargés de classifier les films pour voir comment faire évoluer les choses, en respectant la protection des mineurs". sic.

Le ministre a annoncé qu'elle introduirait un recours en Conseil d'Etat contre la décision du tribunal administratif interdisant "Love" aux moins de 18 ans.

Début août, Le Monde a publié un portrait au vitriol d'André Bonnet, qui dirige l'association Promouvoir. Celui-ci a fait paraitre un droit de réponse :

« Dans votre “article” relatif à mon rôle dans l’interdiction du film Love aux moins de 18 ans, vous insistez sur le fait que je me présenterais sous deux noms différents (Patrice André et André Bonnet) et me “cacherais” (!) derrière l’association Promouvoir. Vous aviez eu pourtant l’information la veille, par mail : j’étais président de tribunal lorsque j’ai écrit La Constitution

Lire la suite de l'article

Qui sait, Fleur Pellerin lit peut-être la presse

… à défaut de lire des livres. D'après le Figaro Madame, à Paris, un tiers des viols de mineurs sont commis… par d'autres mineurs. Le chef de la Brigade de protection des mineurs met en cause la banalisation de la pornographie. Mais Fleur Pellerin, qui a annoncé vouloir déposer un recours devant le Conseil d'Etat pour contester l'interdiction aux moins de 18 ans du film pornographique "Love", semble avoir oublié la seconde partie de l'intitulé de son ministère.

Lire la suite de l'article

Fleur Pellerin tient à pervertir la jeunesse

Une petite association qui s'attaque à un film primé au Festival de Cannes, c'est un peu David contre Goliath. On avait pensé dans un premier temps que l'association Promouvoir avait remporté une victoire en obtenant l'interdiction aux moins de 18 ans (contre 16 auparavant) du film "Love", contenant de nombreuses scènes pornographiques. 

Mais c'était compter sans Fleur Pellerin, qui introduit un recours devant le Conseil d'Etat pour contester la décision du tribunal administratif de Paris, afin que les mineurs de plus de 16 ans puissent voir le film. Le ministre ne motive pas cette décision et son entourage reste sybillin : "l'objectif du recours devant le Conseil d'État est la levée de l'interdiction du film aux mineurs", et c'est tout.

Comment ne pas s'inquiéter de la désinvolture de ce gouvernement pour la jeunesse, mineure en particulier, et ne pas se dire qu'il veut tout mettre en œuvre pour la pervertir ? Mais comme David remporta la victoire contre Goliath, on peut espérer que le recours de Pellerin ne sera pas entendu par la justice.

Lire la suite de l'article

Fleur Pellerin prononce un discours lors du dîner de Présent

Vous n'y croyez pas et vous avez raison : elle a prononcé un discours lors du dîner organisé par le journal L'Humanité. C'était le 11 septembre dernier.

Le journal L'Humanité est en déclin depuis de nombreuses années et ne doit sa survie qu'aux aides de l'Etat. L'Huma est en effet le titre le mieux servi, en 2013, avec 0,63 € de subvention par exemplaire.

Lire la suite de l'article

“Le Ramadan est une période où les gens sont à fleur de peau”

En fin de semaine dernière, un centre de loisirs à Perpignan a dû être délocalisé suite à une série d'agressions. Des pneus ont été crevés. Quelques voyous sont venus insulter les animatrices et la directrice du centre parce qu'elles portaient des shorts. Certains seraient même allés jusqu'à pénétrer à l'intérieur du centre pour menacer le personnel. Le directeur départemental explique :

"Le Ramadan est une période où les gens sont à fleur de peau. Notamment ceux qui boivent ou qui fument le reste de l'année"

Suite à ces incidents, les responsables ont demandé que la structure soit exceptionnellement délocalisée pour sa dernière semaine d'ouverture en juillet. La municipalité, incapable de faire régner l'ordre et la sécurité, a donc donné satisfaction à l'association.

Lire la suite de l'article