Archives par étiquette : filiation

Filiation : nouvelle lettre ouverte du Fr Jean-Marc Miele à La Croix

Capture d’écran 2018-01-12 à 16.32.49Suite à la lettre ouverte datée du 6 janvier du Frère  Jean-Marc Miele (religieux de saint Vincent de Paul) à Loup Besmond de Senneville (voir ici), Guillaume Goubert, Directeur de La Croix, a répondu.

Le dialogue étant désormais ouvert, le Frère Miele lui a renvoyé une nouvelle lettre, que vous pouvez lire en indiquant votre adresse ci-dessous :

Lire la suite de l'article

Filiation : lettre ouverte du Fr Jean-Marc Miele à La Croix

LargeUn religieux de Saint Vincent de Paul, le Fr Jean-Marc Miele, membre de la communauté religieuse de Notre-Dame de la Salette à Paris, a publié une lettre ouverte de 6 pages à Loup Besmond de Senneville, journaliste à La Croix, à propos du dossier consacré à la future loi de bioéthique paru le 3 janvier, avec un sondage biaisé sur la PMA, la GPA et l’euthanasie. Dans cette lettre, il accuse les journalistes de La Croix de se faire l’instrument d’une campagne médiatique et idéologique et leur demande de jouer leur rôle de journaliste d’un quotidien catholique, devant éclairer les consciences sur les enjeux de cette loi.

Vous pouvez téléchargez gratuitement cette lettre en renseignant votre adresse courriel ci-dessous.

Lire la suite de l'article

Le Pen et Macron face aux enjeux principaux de la défense de la famille et de la filiation

Capture d’écran 2017-04-24 à 21.01.01Le site Boomerang animé par La Manif Pour Tous a été actualisé : les positions des 2 finalistes sur les questions familiales sont en ligne. Extraits

Mariage :

  • Marine Le Pen : Créer une union civile (PACS amélioré) qui viendra remplacer les dispositions de la loi Taubira, sans effet rétroactif.
  • Emmanuel Macron : Nous défendrons le mariage pour tous, qui est un acquis fondamental du quinquennat

Location d'utérus (GPA) : 

  • Marine Le Pen : Face aux pressions d’autorités supranationales, maintenir l’interdiction de la GPA
  • Emmanuel Macron : je m’engage à ce que les enfants issus de la GPA nés à l’étranger voient leur filiation reconnue à l’état-civil français.

Genre :

  • Marine Le Pen : vous avez quelque part, comme les socialistes d’ailleurs, toujours une petite tendance, une petite dérive totalitaire.
  • Emmanuel Macron :  Oui, il convient de mener une réflexion prospective sur l’enregistrement à l’état civil des personnes intersexuées

Natalité :

  • Marine Le Pen : Mettre en œuvre une vraie politique nataliste réservée aux familles françaises, en rétablissant l’universalité des allocations familiales et en maintenant leur indexation sur le coût de la vie.
  • Emmanuel Macron : nous défendrons le droit à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). 

Ecole :

  • Marine Le Pen : Garantir la liberté de scolariser ses enfants selon ses choix
  • Emmanuel Macron : la lutte contre la haine anti-LGBT doit être abordée dans le cadre de l’enseignement moral et civique

Lire la suite de l'article

La famille et la filiation sont des marqueurs entre les candidats de la primaire de gauche

Capture d’écran 2017-01-16 à 19.08.09Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, constate :

« On constate que tous les candidats sont opposés à toutes formes de Gestation Pour Autrui (GPA) à l’exception de Vincent Peillon qui n’a pas fait part de sa position et de François de Rugy. C’est une évolution positive du paysage politique : le scandale des mères porteuses est aujourd’hui dénoncé par la plupart des responsables politiques. Reste à voir quels sont les moyens pour mettre fin à cette pratique intolérable : il y a encore beaucoup de travail avant d’obtenir l’abolition universelle de la GPA »

La Manif Pour Tous déplore le peu d’intérêt des candidats pour le transhumanisme ainsi que pour la politique familiale : celle-ci fait ainsi l’objet d’un nombre très limité de propositions. Les candidats qui l’évoquent le font uniquement pour en revoir le système de financement ou pour l’utiliser à d’autres fins que la famille : François de Rugy veut faire « basculer les cotisations familiales sur la CSG » et Manuel Valls veut financer « un revenu décent pour tous (…) sur la branche famille de la Sécurité sociale » « issu de la fusion de minimas sociaux, ce revenu décent sera attribué, sous conditions de ressources ». Manuel Valls souhaite qu’ « une part de 30% de la durée du congé [soit] non transférable à l’autre parent » : projet fort étonnant puisqu’il a déjà été mis en place sous son mandat de Premier ministre ! Pour Ludovine de La Rochère, 

« on est très loin du compte. Les candidats sont éloignés des réalités quotidienne des

Lire la suite de l'article

PMA sans tiers donneur : les règles d’établissement de la filiation paternelle de l’enfant

Intéressant arrêt que vient de rendre la Cour de cassation dont l'intérêt principal est qu'il fait primer la réalité biologique sur les constructions intellectuelles :

"Le 16 mars 2016, la première chambre civile de la Cour de cassation se prononce quant à l'établissement de la filiation paternelle d'un enfant né à la suite d'une procréation médicalement assistée (PMA).

En l'espèce, un homme et une femme, non mariés, avaient signé un protocole de consentement en vue d'une insémination artificielle. À la naissance de l'enfant, seule mention de la filiation maternelle était rapportée sur les registres de l'état civil. Quelques années après, la mère assignait le prétendu père aux fins de voir établir son lien de filiation avec l'enfant.

Le 20 janvier 2015, la cour d'appel de Paris déclare l'homme, père de l'enfant. Les juges du fond motivent leur décision par la relation sentimentale vécue par le couple ainsi que sur sa démarche volontaire engagée dans la mise en œuvre d'une PMA. Elle rappelle, en particulier, que l'« homme avait donné son accord pour la congélation de son sperme ».

L'homme se pourvoit en cassation et invoque, parmi les moyens, l'absence de projet parental. Il ajoute que la filiation hors mariage s'établit, comme se conteste, par tous moyens. Le consentement donné à une PMA interdit toute action aux fins d'établissement ou de contestation de la filiation, sauf à soutenir que l'enfant n'en est pas issu.

La démonstration n'emporte guère l'adhésion de la Haute juridiction, laquelle rejette le pourvoi. Elle précise que l'établissement judiciaire

Lire la suite de l'article

Une militante de la GPA invitée à un colloque sur la filiation aux Bernardins

Famille, mariage, filiation, droits de l’enfant : en 2015, La Manif Pour Tous ne lâche rien

Communiqué de La Manif Pour Tous :

"Campagne contre la GPA (Gestation Pour Autrui, c’est à dire le recours aux mères porteuses), droits des enfants à être élevés par un père et une mère, solidarité intergénérationnelle, sans oublier l’abrogation de la loi Taubira, la mobilisation pour la famille s’annonce d’ores et déjà très forte en 2015, année qui sera marquée par les élections départementales et régionales.

Après avoir rassemblé des centaines de milliers de manifestants lors des manifestations organisées tout au long de l’année 2014, La Manif Pour Tous entend poursuivre son action en gardant les ingrédients clé de son succès que sont l’enthousiasme, l’audace et la détermination. Le report sine die du projet de loi famille au lendemain des manifestations du 2 février et le changement de position du Premier Ministre, Manuel Valls, sur la GPA à la veille des manifestations du 5 octobre n’ont fait que renforcer la conviction des sympathisants de La Manif Pour Tous de la nécessité de poursuivre leur mobilisation."

Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, déclare :

« L’année 2014 a été riche de succès pour notre mouvement. Une de nos revendication majeure est l’abrogation de la loi Taubira et force et de constater que grâce à la mobilisation constante et pacifique de millions de Français, ce sujet est aujourd’hui sur la table et les ténors de la vie politique se prononcent les uns après les autres pour son abrogation ». « Cette loi Taubira est injuste pour les enfants

Lire la suite de l'article

Famille : un rapport pour détruire la filiation

Famille chrétienne a décrypté le rapport sur la faamille. Extrait :

"Dans le rapport, une vingtaine d’experts de la famille sont convoqués (sociologues, psychanalystes, médecins spécialistes de l’assistance médicale à la procréation (AMP)… mais pas les associations familiales. Citons la pédopsychiatre Caroline Eliacheff, le professeur de gynécologie Israël Nisand, et la philosophe Fabienne Brugère.

La question de la filiation est le fil rouge du texte, où les auteurs s’efforcent de prouver que vouloir donner un statut familial à d’autres personnes que les parents sert la cause de l’enfant. La filiation deviendrait « un lien différent de tous les autres ». Pas évident à définir. Dans cette « nouvelle hospitalité familiale », parent « biologique », parent adoptif, parent donneur, parent porteur, beau-parent, parent 1, parent 2 auraient tous un droit fondamental à l’enfant. Irène Théry entend « lutter contre l’effacement institutionnel » de tous ceux qui ont un enfant, quelle que soit la manière dont il a été obtenu.

Pourtant, comme le rappelle clairement Aude Mirkovic, maître de conférences à l’université d’Évry, « la PMA pour les femmes ou la GPA pour les hommes consistent à fabriquer des enfants délibérément privés de leur père ou de leur mère pour pouvoir être adopté par un 2e homme ou une 2e femme ». Le don de gamètes est une « injustice contraire aux droits de l’enfanty compris pour les couples homme-femme, car il prive délibérément l'enfant de sa filiation biologique. En outre, lorsqu'il est réalisé au profit d'un couple d'hommes

Lire la suite de l'article

NKM se déclare favorable à la privation de filiation pour les enfants

L'association des familles homoparentales (ADFH) a envoyé un questionnaire aux candidats aux municipales, parmi lesquelles ces 2 questions :

  • "Considérez-vous que l'adoption d'enfants par les couples homosexuels soit un progrès social ?"
  • "Considérez-vous que l'adoption intraconjugale homoparentale (adoption de l'enfant du conjoint) soit un progrès social ?".

A ces deux questions, Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) répond "oui".

Par ailleurs, NM n'a pas signé la charte de La Manif Pour Tous, ce qui est cohérent avec son idéologie.

Aux Parisiens d'être cohérents dans leur vote. C'est un mauvais calcul pour NKM qui se met à dos les défenseurs de la famille, mais ne gagne pas pour autant les électeurs LGBT, car elle reste opposée à la PMA, contrairement à Anne Hidalgo.

Parmi les autres candidats à Paris, Wallerand de Saint-Just et Charles Beigbeder ont signé la charte de La Manif Pour Tous.

Lire la suite de l'article

Le problème de la loi Taubira ne réside pas uniquement dans la filiation

Suite à un tweet de Frigide Barjot promouvant l'union civile pour les personnes homosexuelles, Philippe Arino écrit :

"Elle n’a toujours pas compris que la véritable homophobie, C’EST la pratique homosexuelle ; C’EST le couple homo, puisque tous deux rejettent la différence des sexes qui est LA condition de l’existence des personnes homosexuelles, LA condition du respect de tout être humain, et LA condition pour être comblé en amour (je n’ai pas dit « pour être satisfait », car je ne doute pas que certains couples homos puissent trouver une forme de satisfaction à être ensemble).

En promouvant (ou en ne s’opposant pas, comme le fait le très courageux et « pondéré » Koz Toujours*) l’union civile, Frigide Barjot réduit sa contestation à la loi Taubira uniquement à une affaire de FILIATION, et non à ce qui devrait aussi être déjà une affaire de RESPECT DES PERSONNES, de CONJUGALITÉ, de DIFFÉRENCE DES SEXES et de BONHEUR PLEIN. D’où la totale contradiction de sa démarche : d’un côté, elle s’oppose au « mariage pour tous » (donc à la pratique homosexuelle érigée en modèle social d’amour et de filiation), et de l’autre, elle défend par entêtement orgueilleux l’« union civile » (donc la pratique homosexuelle en tant que modèle social sans ouverture à la filiation).

Koz Toujours ne fait pas tellement mieux ; la seule différence avec Madame Tellenne, c’est que lui ne propose pas l’union civile mais refuse de s’y opposer et de l’abroger. En gros, pour eux, la

Lire la suite de l'article