Archives par étiquette : Fausses

La loi liberticide sur les fausses nouvelles votée par… 54 députés. Le délit d’entrave à l’avortement s’est invité dans le débat

Les parlementaires se préoccupent de la liberté d'expression en France… Ils étaient 77 (sur 577) dans l'hémicycle et 54 ont voté pour la loi de censure des nouveaux médias.

Le détail des votes est accessible ici. On y découvre qu'il y avait 7 députés LR (sur 102).

Lors de la discussion, le député Emmanuelle Ménard a défendu un amendement intéressant, mais qui a été hélas rejeté. Voici le débat :

DhPUI7WW0AArk6x"Il y a presque un mois, alors que nous débutions l’examen de la proposition de loi et que la majorité, appuyée par le Gouvernement, tentait de présenter ce texte sur la manipulation de l’information, j’ai été prise à partie par Mme la ministre, qui a fait état de la « gêne » et de l’« embarras » que lui inspirait le fait que j’aie « osé » déposer un amendement visant à supprimer le délit d’entrave à l’IVG.

Puisque nous parlons de combattre les fausses informations, je constate, madame la ministre, que vous en usez avec une certaine dextérité. Ce que j’ai demandé n’est pas, en effet, la suppression du délit d’entrave à l’IVG, mais l’abrogation de la loi du 20 mars 2017 relative à l’extension de ce délit, ce qui est tout à fait différent. Et, puisque vous avez fait part de votre « gêne » et de votre « embarras », à mon tour de vous faire part de ceux que j’éprouve en constatant qu’il existe en France des sujets sanctuarisés par la doxa et dont on n’a plus le droit de parler. Ce que je dis ne

Lire la suite de l'article

Après des fausses alertes, des individus espionnent les pompiers de Paris

Lu dans L'Express, cette information inquiétante :

DebRmN0X4AAJ5zT

Commentaires (3)

Au moins là il y a un aveu…
La crainte d'un sur attentat, comme au Liban en Syrie

Mais pourquoi, Daesh, nous attaquerait-il? ce n'est pas le problème palestinien.
Daesh s'excusant quand il frappe Tsahal, voir le time d'Israël avril 2017, et l'aveu d'un ministire israélien.

https://www.timesofisrael.com/ex-defense-minister-says-is-apologized-to-israel-for-november-clash/
Alors qui est réellement visé?

Daesh lutte soit disant contre Assad, Fatah al sham est soutenu par les bombardements israéliens, et a eu des armes.

Alors quel est le véritable enjeu?

Septembre 2011, Sarkozy a exaucé les voeux de sharon, il a bombardé la Lybie, il reçoit le patriarche maronite, et lui dit qu'il n' y a plus de place pour les chrétiens, au proche et moyen orient.

Et qui est réellement chassé dans les régions citées? les chrétiens.

Rédigé par : vaut mieux lire cela qu’être aveugle | 31 mai 2018 09:23:54
____________________________________

"ils" font la même chose avec les vehicules police/gendarmerie.

Rédigé par : Papon | 31 mai 2018 09:31:45
____________________________________

Trois réactions me viennent à l'esprit :

1) ces agissements sont-ils bien constatés et vérifiés ? Peut-on identifier ces "choufs" ?

2) a t-on réfléchi aux moyens de permettre malgré tout le passage des véhicules des pompiers, grâce à un bulldozer par exemple ?

3) a t-on réfléchi à la possibilité de faire accompagner (ou précéder) les pompiers par des gens armés chargés de faire le nettoyage devant eux ?

Et par dessus tout, quelles catastrophes va t-on encore devoir subir

Lire la suite de l'article

Loi sur les fausses nouvelles : la Pravda pour tous

Lu dans Les 4 Vérités :

Capture d’écran 2018-05-30 à 07.08.56[…]

Capture d’écran 2018-05-30 à 07.09.06 Capture d’écran 2018-05-30 à 07.09.17

Cette loi est liberticide et ressemble parfaitement à une forme de censure imposée par le pouvoir. Il ne peut pas y avoir d’information « vraie » cautionnée et approuvée par le pouvoir. Les Français sont suffisamment responsables pour faire le tri. C’est justement l’abondance de l’information et la possibilité de s’informer librement qui nous donnent les repères nécessaires.

Commentaires (3)

Il ne restera plus que les samizdat.

Rédigé par : Papon | 30 mai 2018 09:10:01
____________________________________

Il n'y aura plus qu'à ressusciter les journaux clandestins. De modestes feuilles circuleront sous le manteau, faute d'internet devenu la nouvelle police du régime. Il est temps de camoufler vos imprimantes qui seront bientôt confisquées et de stocker les ramettes de papier.

Rédigé par : Stephe | 30 mai 2018 09:28:27
____________________________________

Ces "fakins" ne sont que des faquins.

Rédigé par : Exupéry | 30 mai 2018 09:28:28
____________________________________

Lire la suite de l'article

L’amalgame, les fausses nouvelles et Le Monde : une seconde nature

C'est de la propagande :

Capture d’écran 2018-04-28 à 12.09.36Avec évocation de… La Manif Pour Tous :

"Mais il est vrai que l’on observe une multiplication récente des attaques violentes de mouvements sociaux et de migrants par des groupuscules d’extrême droite. « Le FN subit actuellement un trou d’air, ce qui peut inciter les groupuscules d’extrême droite à chercher à occuper l’espace en se rendant visibles » Cela renvoie à plusieurs logiques : d’abord, le mouvement de 2012-2013 contre l’égalité des droits (La Manif pour tous) les a mis en confiance et leur a permis de recruter"

Alors que plusieurs dizaines de gendarmes ont été blessés par les violences des zadistes, que les universités ont été saccagées par l'extrême-gauche, que les manifestations de gauche voient systématiquement des hordes de casseurs…

Lire la suite de l'article

Après la chasse aux fausses nouvelles, l’Etat fait la chasse aux vraies nouvelles

Lu dans Le Point :

Unknown-23"Début janvier, le magazine économique Challenges publie un court article révélant que Conforama a été placé sous « mandat ad hoc », une procédure selon laquelle une entreprise en difficulté est accompagnée, les mandataires étant soumis à une stricte confidentialité. Saisi par l'enseigne, le tribunal de commerce de Paris a condamné la rédaction de Challenges à retirer l'information de son site sous peine d'une amende de 10 000 euros par jour. Ce jugement a provoqué l'émoi des journalistes, des juristes, des lecteurs, des avocats et même de certains responsables politiques."

Lire la suite de l'article

Donald Trump a remis les prix des fausses nouvelles

Trump-fist-JFC-petition_1501684853_Content_Consumption_Large_1501684958Imitant un peu la cérémonie des Bobards d'or, créée en France par Jean-Yves Le Gallou pour dénoncer la désinformation (la prochaine aura lieu le 12 mars), Donald Trump a décerné hier les prix "Fakes News".

Le gagnant est Paul Krugman, prix Nobel d'économie 2008 et éditorialiste pour le New York Times, qui avait avait affirmé le jour de la victoire historique du président Trump que l'économie ne s'en remettrait jamais. Actuellement Wall Street bat record sur record.

La liste épingle également l'erreur d'un journaliste vétéran de la grande chaîne ABC, Brian Ross, qui a été suspendu pendant quatre semaines. Il avait rapporté à tort que Donald Trump avait donné pour instruction à son conseiller Michael Flynn de contacter des émissaires du Kremlin avant son élection en novembre 2016.

3e place pour la chaîne d'information CNN, Fake News Network selon le facétieux président des USA. Une belle place pour avoir affirmé à tort que Trump et son fils avaient eu accès à des documents piratés de WikiLeaks.

4e place pour la magazine Time qui avait affirmé à tort que Donald Trump avait retiré un buste de Martin Luther King du "bureau ovale".

5e place pour Dave Weigel (Washington Post) pour avoir tweeté une photo de la salle d'un meeting de Trump à moitié remplie. Problème, la photo était prise avant le remplissage d'une salle devenue comble.

6e place pour CNN (à nouveau !) et son montage vidéo de Donald Trump nourrissant des carpes au Japon donnant l'impression d'une maladresse.

7e

Lire la suite de l'article

La Commission européenne crée un groupe d’experts de haut niveau contre les… fausses nouvelles

FLa Commission a lancé aujourd'hui une consultation publique sur les fausses nouvelles et la désinformation en ligne et a créé un groupe d'experts de haut niveau représentant les milieux universitaires, les plateformes en ligne, les médias d'information et les organisations de la société civile.

Les travaux du groupe d'experts de haut niveau et les résultats de la consultation publique contribueront à l'élaboration d'une stratégie de l'UE destinée à lutter contre la diffusion de fausses nouvelles, qui sera présentée au printemps 2018.

Le premier vice-président de la Commission, M. Frans Timmermans, a déclaré à cette occasion:

«La liberté de recevoir et de transmettre des informations ainsi que le pluralisme des médias sont consacrés dans la Charte des droits fondamentaux de l'UE. Or nous vivons à une époque où le flot d'informations et la désinformation nous submergent presque. C'est pourquoi nous devons donner à nos concitoyens les moyens d'identifier les fausses nouvelles, de pouvoir croire ce qu'ils lisent en ligne et de gérer les informations qu'ils reçoivent.» 

M. Andrus Ansip, vice-président pour le marché unique numérique, s'est quant à lui exprimé en ces termes:

«Nous devons trouver un équilibre entre la liberté d'expression, le pluralisme des médias et le droit des citoyens à des informations diverses et fiables. Tous les acteurs concernés, comme les plateformes en ligne ou les médias d'information, devraient contribuer à la solution.»

Mme Mariya Gabriel, commissaire chargée de l'économie et de la société numériques, a déclaré:

«Ce qui est au cœur de mon action, c'est la

Lire la suite de l'article

Un sénateur veut-il faire condamner la presse pour diffusion de fausses nouvelles ?

… A moins qu'il ne s'agisse que de lutte contre la liberté d'expression sur internet :

Capture d’écran 2017-03-28 à 18.53.37La sénatrice UDI Nthalie Goulet explique :

"La présente proposition de loi s'est imposée au regard de l'actualité récente concernant notamment le référendum au Royaume-Uni du 23 juin 2016, l'élection présidentielle aux États-Unis d'Amérique du 8 novembre 2016 et les débats parlementaires en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis d'Amérique. […]

Cependant, la presse écrite a connu ces dernières années une métamorphose sans précédent avec l'émergence d'internet et du monde numérique. M. Robert BADINTER, lors des débats au Sénat en 2004 rappelait déjà que « la technique a fondamentalement modifié les données du problème. […] Nous ne sommes plus au temps de la presse imprimée ! Nous sommes tous ici des défenseurs de la liberté de la presse et j'ai, pour ma part, beaucoup plaidé pour elle au cours de ma vie. Mais nous sommes là devant un outil qui est sans commune mesure avec la presse écrite que nous avons connue, et qui était en fait celle de 1881. L'internet pose des problèmes considérables et il faut prendre des dispositions adaptées. » En effet, la presse n'est plus constituée majoritairement de journalistes de métier, consciencieux et expérimentés, ou de jeunes pigistes animés par les idéaux éthiques de la profession. Et comme la profession de journaliste n'est, à juste titre, pas une profession réglementée, chacun peut aujourd'hui publier ses écrits depuis un ordinateur ou un téléphone portable. C'est en soi une très bonne chose, mais il faut prendre acte de cette

Lire la suite de l'article

Décodex : ce site diffuse régulièrement de fausses informations…

D D1
Dans un article, Libération conteste le droit du Monde à juger les autres journaux :

"[…] A ma droite, en vert, tous les médias «professionnels», avec journalistes encartés. A ma gauche, en rouge, tous les autres. Hors carte de presse, point de salut. D’un coup d’un seul, l’apport historique d’Internet à l’enrichissement de l’info traditionnelle est jeté avec l’eau du bain Trump-Brexit. Ainsi, Valeurs actuelles, et sa condamnation à la haine raciale, est en vert, alors que Fakir, le site de François Ruffin, auteur de Merci patron !, est en rouge.[…]

Mais ce n’est pas le pire. Le pire, c’est que ce partage lui-même ne vaut que pour la presse française. Si le Monde n’a pas voulu se fâcher avec les chers confrères (et concurrents) français en les badigeonnant tous de vert, il n’a pas les mêmes scrupules s’agissant de la presse étrangère. Prenons la Grande-Bretagne. Le Daily Mail, pro-Brexit, qui a repris les mensonges du camp du «Leave», est catalogué orange («présente souvent les faits de manière racoleuse et exagérée»). Pourquoi pas ? Mais le Guardian, média phare du Remain anti-Brexit, qui a multiplié les prédictions apocalyptiques pour l’instant nullement confirmées dans les faits, est catalogué fiable. Pourquoi l’un et pas l’autre ?

Plus sérieux : de quel droit, une source d’information vient-elle dire que d’autres sources d’informations concurrentes sont fiables ou non ? Quelle est sa fiabilité ? C’est comme si on demandait à la compagnie de taxis G7 de labelliser Uber ou aux agences immobilières de

Lire la suite de l'article

Ne croyez pas les fausses nouvelles colportées par la grosse presse

C14a86qXUAEtyE3Si ces fausses nouvelles avaient été publiées et relayées par la réinfosphère, tous les "désintox" et autres "décryptages" de la grosse presse s'en seraient donné à coeur joie. 

Ainsi le site Buzzfeed a transmis à la presse un « rapport » d’un « ancien agent du renseignement britannique » contenant de « nombreuses informations compromettantes » sur Donald Trump… et sur la Russie, qui a les moyens de le faire chanter. Buzzfeed a quand même précisé ne pas avoir authentifié ce rapport, ce qui n'a pas empêché l'ensemble des médias d'en relayer les détails croustillants.

Patatras, tout cela a été vigoureusement démenti par le Kremlin et par Donald Trump. Mais aussi par Wikileaks. Buzzfeed n'aurait fait que prendre au sérieux une histoire créée par un utilisateur du site 4chan. Comme le révèle 4chan lui-même, un de ses utilisateurs a inventé toute l’histoire et l’a envoyée à un consultant républicain en médias, Rick Wilson. Ce dernier, connu pour ses positions anti-Trump, l'a ensuite diffusée… 

Lire la suite de l'article