Archives par étiquette : fausse

Fausse nouvelle

Rédacteur en chef du mensuel Ruptures, Pierre Lévy réagit avec ironie aux vœux à la presse prononcés le 3 janvier par le président français.

DSoiXaDXUAEwe2g"La soirée s’annonçait sous les meilleurs auspices. L’ambiance était chaleureuse et détendue, les petits fours, délicats et exquis, le président, urbain et charmeur comme à son habitude. Renouant avec la coutume des vœux à la presse, le maître de l’Elysée rencontrait, ce 3 janvier, l’élite des confrères.

Et il n’a pas déçu, se livrant à un remarquable plaidoyer pour la liberté des médias et exaltant l’intelligence des lecteurs et des internautes.

Au titre du premier thème, il n’a pas hésité à s’insurger contre l’emprise de quelques mastodontes privés sur les plus grands titres de la presse française, dénonçant sans trembler les Drahi, Bouygues, Dassault, Niel et autres oligarques : ceux-là symbolisent à ses yeux une concentration médiatique menaçant l’information libre et indépendante. Et il a promis un train de mesures visant à favoriser et renforcer le pluralisme de la presse, l’expression de toutes les sensibilités, bref, le libre débat. 

Quant à son second plaidoyer, il a marqué les journalistes présents par sa hauteur de vue. Prenant implicitement ses distances avec ceux professant un contrôle étroit des médias (tout particulièrement avec un texte publié récemment appelant à suspendre la chaîne RT, ont noté les plus attentifs), il a au contraire fait valoir que le peuple français était un peuple adulte, et que les femmes et les hommes de ce pays savaient parfaitement distinguer l’information honnête des «fake

Lire la suite de l'article

A Chalon-sur-Saône, interpellation d’un homme armé et équipé d’une fausse ceinture d’explosifs et tenant des propos terroristes

Bien sûr il s'agit d'un déséquilibré : 

"Un homme de 46 ans, armé d'un couteau et ceint d'une ceinture d'explosifs factice, a été interpellé et placé en garde à vue après avoir fait irruption dans une galerie marchande de Chalon-sur-Saône, en Saône-et-Loire, a indiqué aujourd'hui une source proche de l'enquête.

Les faits se sont déroulés jeudi peu avant 20 heures dans une boutique Orange accueillie par l'enseigne Carrefour quand l'homme, "aux antécédents psychiatriques assez sérieux" et "connu de la justice pour consommation de stupéfiants", a "exercé des menaces" qui restaient encore à être évaluées par les enquêteurs.

"Des témoins ont fait plus ou moins référence à une demande d'argent pour soutenir une cause terroriste, sans véritables menaces de violence à l'égard des personnes présentes", a-t-on poursuivi de même source".

Lire la suite de l'article

Législatives – François Potié Lussigny (PCD-Paris) : “Les Républicains incarnent une fausse droite”

François Potié Lussigny est candidat PCD à l'élection législative dans la 12è circonscription de Paris. Il a accepté de répondre à nos questions :

Image1. Vous avez annoncé votre candidature à l'élection législative dans la 12e circonscription de Paris. Pourquoi vous lancez-vous en politique ?

Je ne me lance pas en politique, j'y suis depuis de très nombreuses années au moment où Christine Boutin a commencé à se présenter aux élections présidentielles (Je suis l'auteur de sa première réunion publique à Paris.) Je construis la nouvelle France depuis lors auprès de Jean-Frédéric POISSON. J'ai des convictions inébranlables depuis tout petit. Ses convictions ne sont plus représentées sur le devant de la scène française si ce n’est par le Parti Chrétien-Démocrate. Alors que ce sont ces mêmes convictions qui font la grandeur et le rayonnement de la France. Nous avons à cœur d’innover en politique à partir du socle universel de la pensée sociale chrétienne. Je veux servir et représenter un programme ambitieux. C’est la raison pour laquelle j’ai répondu à l’appelle de Jean-Frédéric pour les élections législatives.

Ce qui est bon pour les plus fragiles est bon pour tous. De nombreux Français sont morts pour défendre notre belle France. Ils ont donné leur vie. Ne l'oublions pas.

2. Vous vous opposez au député sortant LR Philippe Goujon. N'êtes-vous pas en train de diviser la droite, vérifiant la formule selon laquelle nous avons la droite la plus bête du monde ?

Non seulement je ne divise pas mais je multiplie.

Lire la suite de l'article

Immigration : Dupont-Aignan en a assez “de la fausse générosité, des bons sentiments de personnes qui refusent de voir la misère sociale”

Nicolas Dupont-Aignan est interrogé dans Famille chrétienne. Extrait :

Numero-2036-samedi-21-janvier-2017-est-on-victime-de-son-education_media_sidebar"Vous êtes critique vis-à-vis des prises de position du pape François sur les migrants. Vous ne croyez pas qu’il soit possible de concilier une juste régulation des flux migratoires et une nécessaire hospitalité humaine, chrétienne dirions-nous ?

A partir du moment où l’hospitalité se fait au détriment de nos propres citoyens, nous marchons sur la tête ! Quand vous avez des gens modestes qui n’ont plus les moyens de vivre et qu’au même moment l’Etat, avec fausse générosité, donne l’argent des impôts des Français pour accueillir toujours plus d’étrangers, je dis : « folie ! ». L’hospitalité doit être raisonnable. Or le stade du raisonnable a été dépassé.

Plutôt que de faire de la charité mal comprise et contre-productive, en culpabilisant et en menaçant nos propres concitoyens qui souffrent, on ferait mieux, nous Européens, de nous projeter dans les trente prochaines années et de nous dire que la seule question importante est de savoir comment gérer le doublement de la population africaine. La banque centrale européenne donne chaque année 1000 milliards d’euros aux banques, et on n’est pas capables d’apporter 50 milliards d’euros d’aide au développement ? On n’est pas capable de développer le projet de reforestation au Sahel, et on n’est pas capable d’intervenir en Somalie ? Mais à quoi servent les dirigeants européens ?

Le rôle d’un chef d’Etat est différent de celui d’un pape. Je comprends les sentiments religieux, et les sentiments tout court. Mais il y a aussi la raison d’État qui, à un

Lire la suite de l'article

La campagne LGBTiste n’est pas seulement immorale, elle est scientifiquement fausse

A l’heure où le Ministère des Affaires sociales et de la Santé a lancé sa nouvelle campagne sur le thème « S’aimer, s’éclater, s’oublier », il est bon de relire cet excellent texte de 2003 du Cardinal Trujillo « Les valeurs familiales versus la sexualité sans risques » car cette campagne n’est pas seulement immorale, elle est scientifiquement fausse :

"Le virus du sida est 450 fois plus petit qu’un spermatozoïde."

Pour toutes sortes de raisons, le préservatif ne « fonctionne » qu’à 85%. Au bout de 20 rapports sexuels avec un « partenaire » malade, vous n’avez que 3,8% de chance d’être encore sain !

La stratégie différenciée entre la Thaïlande et les Philippines démontre l’échec des campagnes promouvant le préservatif :

"Dans ces deux pays, les premiers cas du VIH/sida ont été rapportés en 1984. En 1987, la Thaïlande avait 112 cas, pendant que les Philippines en avaient plus, avec 135 cas. En 2003, il y avait environ 750  000 cas en Thaïlande, où le 100% Condom Use Program a eu un grand succès. D’un autre côté, il y avait environ seulement 1935 cas aux Philippines - et ceci, en considérant que la population des Philippines est environ 30% supérieure à la celle de la Thaïlande ! Le taux relativement bas de l’utilisation du préservatif par les gens en général, et la ferme opposition de la part de l’Église et d’un nombre considérable de leaders du gouvernement contre le programme du préservatif et de la promiscuité sexuelle, sont des faits bien connus dans

Lire la suite de l'article

Alain Juppé montre le vrai visage de cette fausse droite et espère le soutien de la gauche

Billet d'Yvan Rioufol dans le Figaro :

"Alain Juppé, dans son coming out politique, dévoile l’imposture de son passé à droite. En se rangeant aux arguments de la gauche pour contester François Fillon, il montre le vrai visage de cette fausse droite qui a toujours été plus préoccupée de plaire aux progressistes qu’à son propre électorat. Alors que le maire de Bordeaux avait regretté récemment la "nullité du débat politique", quand Nicolas Sarkozy avait évoqué "nos ancêtres les Gaulois", le voilà qui n’hésite pas à multiplier les coups bas contre son adversaire, en puisant ses arguments caricaturaux dans ceux du Camp du Bien.

Quand L’Obs présente Fillon, ce mercredi, comme "archi-réac, ultra-libéral, pro-Poutine", Juppé ne dit pas autre chose. Son désir de courir après le modernisme lui a toujours dicté des positions faciles. Lorsque la mode était à l’altermondialisme, par exemple, il aimait envoyer des signaux de connivence vers ce mouvement aujourd’hui tombé dans l’extrême. Soucieux de flatter le féminisme, avec cette fois son épouse Isabelle en témoin d’honorabilité, il laisse entendre que le favori de la primaire, qu’il qualifie de traditionnaliste, aurait des réticences à autoriser l’avortement, ce que Fillon a démenti. Ces accusations, faux-procès et insinuations culpabilisantes laisseront des traces. Le Juppé prétendument rassembleur risque au contraire de faire exploser Les Républicains. Cela aura au moins le mérite de mettre de la clarté dans ce mouvement.

L’homme "droit dans ses bottes" a choisi en réalité de passer dans le camp d’en face. Juppé espère en effet le soutien de

Lire la suite de l'article

40 % des femmes souffriraient de stress post-traumatique après une fausse couche

C'est une étude de la revue BMJ Open reprise par tous les médias généralistes et spécialisés ce soir : Ouest-France, Franceinfo, Pourquoi docteur?, ActuSanté.net :

"Les fausses couches du premier trimestre surviennent en moyenne dans au moins 15% des grossesses. Souvent difficile à vivre pour les femmes, la fausse couche est loin d’être exceptionnelle, mais bel et bien fréquente, et les retentissements psychologiques mal évalués. 38% des femmes qui ont fait une fausse couche souffrent de stress post-traumatique, selon une étude parue dans le BMJ Open.

Trois mois après une fausse couche, 38% des femmes ont montré des troubles de stress post-traumatique, 20% d’entre elles ont souffert d’anxiété et "5% de dépression" […]

L’étude déplore un manque de prise en charge psychologique pour ce genre d’évènements qui livre les femmes à elle mêmes. L’un des auteurs, le Dr Jessica Farren explique le problème :

« Nous étions surpris du nombre élevé de femmes qui souffrent des symptômes de stress post-traumatique après une fausse couche. Pour le moment il n’y a pas de suivi ou rendez-vous pour les femmes qui ont fait une fausse couche ou une grossesse extra-utérine. Nous avons des indicateurs en place pour détecter les dépressions post-partum mais rien pour le traumatisme qui suit la perte d’un enfant »."

Et après les menteurs du gouvernement osent prétendre que le syndrome post-avortement, lui, n'existerait pas. C'est un véritable déni de réalité motivé par l'idéologie mortifère !

Lire la suite de l'article

PMA : la tribune des 130 médecins est fausse, discriminante, déshumanisante

La Fondation Lejeune réagit à la tribune des 130 médecins et biologistes :

"A trois jours de la Journée mondiale de la trisomie, lundi 21 mars, visant à faire connaître la réalité de la trisomie 21 et le potentiel positif des personnes porteuses de cette particularité génétique, la Fondation Jérôme Lejeune dénonce le message eugéniste véhiculé par le manifeste des scientifiques transgresseurs portant sur la procréation médicalement assistée.

Réunis autour du gynécologue René Frydman, plus de 130 médecins et biologistes de la reproduction ont publié, dans Le Monde de ce jour un manifeste pour « mettre fin aux incohérences de la politique d’aide à la procréation ».

Dans ce manifeste ils ne se contentent pas d’avouer d’avoir « aidé des couples homosexuels à avoir des enfants, même si la loi l’interdit ». Ils s’offusquent du fait que la trisomie 21 ne soit pas dépistée dans le cadre d’une PMA : « aujourd’hui, la trisomie 21, par exemple, n’est pas dépistée en cas de fécondation in vitro, car ces embryons peuvent donner naissance à des enfants viables ».

Ce qui laisse penser que les personnes porteuses de trisomie 21 seraient des monstres, des poisons, un danger dont il faut se protéger pour éviter le malheur.

Ce qui est faux, discriminant, déshumanisant.

A quelques jours du 21 mars, la Fondation Jérôme Lejeune rappelle l’importance des messages positifs à exprimer aux personnes trisomiques et les initiatives qu’elle conduit dans cette intention :

> Vidéo How do you see me, déjà vue plus

Lire la suite de l'article

François Hollande fait dans le mensonge médiatique : fausse spontanéité et vrai montage

 Lu ici

C'est le genre d'image qui fait rêver les communicants politiques: François Hollande, en déplacement jeudi dernier en Lorraine, a semble-t-il rendu visite au pied levé à Lucette Brochet, retraitée de 69 ans habitante de Vandoeuvre-Lès-Nancy.

La photo a d'ailleurs rapidement été twittée par l'influent Gaspard Gantzer, chef d'orchestre de la communication présidentielle. Une image d’Épinal montrant l'exécutif disponible et accessible pour les citoyens, et qui n'est pas sans rappeler la proximité volontiers affichée en son temps par Valéry Giscard d'Estaing.

Mais BFM TV révèle ce dimanche des coulisses beaucoup plus préparées qu'escompté : tout relève en réalité d'une mise en scène millimétrée, des propos échangés jusqu'aux fleurs exposées sur la table de cette électrice convaincue".

  

Commentaires (1)

Pauvre Lucette, qui ne semble pas une lumière! Après s'être faite manipulée par l'Elysée et le maire socialiste, la voilà qui se fait piéger par une journaliste très futée.
Chapeau pour le montage de la vidéo!

Une question, la mairie, qui est repartie avec chaises, tasses sales et thermos, je suppose (ils sont chics, ils ont laissé les fleurs) a-t-elle envoyée une femme de ménage pour tout remettre en ordre?

Et toute l'opération de comm aux frais du contribuable de Vandoeuvre. A moins que le budget comm de l'Elysée ait participé, avec nos impôts ?

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/les-coulisses-de-la-rencontre-entre-francois-hollande-et-lucette-brochette-677543.html

Lucette s'est aussi épanchée dans la presse régionale
http://www.estrepublicain.fr/actualite/2015/10/31/chez-lucette-le-jour-d-apres

Ca lui fera des souvenirs…

Rédigé par : gabbrielle | 1 nov 2015 19:02:02
____________________________________

Lire la suite de l'article

L’Eglise ne peut pas se laisser conditionner par des sentiments de fausse compassion

Voici l’intervention au synode de Mgr Stanisław Gądecki, archevêque métropolitain de Poznan, président de la conférence épiscopale polonaise :

Unknown-12"Avant toute chose, je voudrais mettre l’accent sur le fait que la présentation qui suit n’exprime pas mon opinion personnelle mais celle de la conférence des évêques de Pologne tout entière.

1. Il n’y a pas de toute que l’Eglise de notre temps – dans un esprit de miséricorde – doit aider ceux qui sont divorcés et « remariés » civilement à voir (avec une prompte charité) qu’il ne sont pas séparés de l’Eglise et qu’ils peuvent – et même doivent – participer à sa vie dans la mesure où ils sont baptisés.

Ils doivent être exhortés à écouter la Parole de Dieu, à assister au Sacrifice de la messe, à persévérer dans la prière, à apporter leur contribution aux œuvres de charité et aux initiatives de la communauté en faveur de la justice, à élever leurs enfants dans la foi chrétienne, à cultiver l'esprit de pénitence et à en accomplir les actes, afin d'implorer, jour après jour, la grâce de Dieu. Que l’Eglise elle-même se montre une mère miséricordieuse et qu’ainsi elle les maintienne dans la Foi et l’Espérance.

2. L’Eglise, néanmoins, dans son enseignement relatif à l’accès des divorcés civilement « remariés » à la sainte Communion ne peut pas se plier à la volonté de l’homme mais à la volonté du Christ. Par conséquent, l’Eglise ne peut pas se laisser conditionner par des sentiments de fausse compassion pour les personnes ni par

Lire la suite de l'article