Archives par étiquette : faudra

Colonel Jacques Hogard : “A un moment, il faudra faire donner l’armée”

Le colonel Jacques Hogard est ancien officier de la Légion étrangère et commandant des forces spéciales au Kosovo en 1999. Sa décision de porter secours aux communautés monastiques en danger et de protéger les monastères orthodoxes victimes des pires exactions de la part des Albanais de l’UCK, lui a valu la plus haute distinction de l’Eglise serbe orthodoxe. Le militaire respecté et écouté est un des meilleurs spécialistes des Balkans. C’est à ce titre qu’il revient sur la condamnation décriée du général Ratko Mladic, ancien chef militaire des Serbes de Bosnie. Pour TV Libertés, le colonel Hogard revient sur la révision de l’opération Sentinelle et sur l’action et la personnalité de l’ancien chef d’Etat major, le général de Villiers. Un entretien sans concession et avec un aveu de taille :”A un moment donné, il faudra, hélas, faire donner l’armée face au radicalisme sur le sol français".

Lire la suite de l'article

Délit d’entrave : il faudra s’attendre très rapidement à des opérations de testing des numéros verts et à des poursuites pénales

Grégor Puppinck, docteur en droit et Directeur du Centre Européen pour le Droit et la Justice (ECLJ-Strasbourg), analyse pour Gènéthique la décision du Conseil Constitutionnel sur le délit d'entrave à l'avortement :

Le Conseil constitutionnel vient de valider la loi élargissant le délit d’entrave à l’IVG au numérique moyennant deux réserves ? Faut-il s’en réjouir ?

Le Conseil constitutionnel valide la loi tout en réduisant la portée de la modification apportée par l’élargissement du délit à l’entrave numérique à l’IVG. Par son interprétation, la décision des « sages » est un camouflet pour le gouvernement et l’actuelle majorité parlementaire, parce que ses réserves censurent une partie essentielle de leur loi. Les informations destinées à un public indéterminé – par exemple sur internet – ne sont plus menacées. De ce point de vue, on peut se réjouir de la décision. Elle donne raison aux nombreuses critiques formulées durant les débats parlementaires à l’encontre de ce texte liberticide.

Cependant, il faut souligner que l’interprétation du Conseil Constitutionnel maintient le délit à l’égard des « informations » destinées à un public « déterminé » par des personnes ayant des compétences réelles ou supposées en la matière. Ainsi, ce qui reste visé par la loi, ce sont surtout les services d’écoute et d’assistance téléphoniques, les « numéros verts » qui paraissent sur les sites pro-vie. Les personnes qui répondent à ces numéros verts pour écouter et conseiller les femmes qui appellent spontanément pourront être poursuivies pénalement dès lors que leurs propos sont susceptibles d’être interprétés comme étant de nature à induire volontairement en erreur

Lire la suite de l'article

Marion Maréchal Le Pen : il faudra revenir sur le remboursement intégral de l’avortement

Marion Maréchal-Le Pen est interrogée sur le délit d'entrave à l'avortement par Samuel Martin dans Présent. Extraits : 

Images-29Pourquoi, selon vous, les partisans de l’avortement ne veulent-ils pas que les femmes soient informées avant de prendre une décision aussi lourde ?

La gauche aujourd’hui n’a plus aucune consistance idéologique, son camp est divisé et son électorat traditionnel a fondu comme neige au soleil, elle a donc besoin de réactiver de vieux combats dépassés qui ont fait les grandes heures de son hégémonie culturelle pour se rassurer et se réunir. Le combat en faveur de l’avortement est certainement l’un des plus symboliques. Il faut donc le faire durer à l’envie en allant toujours plus loin : droit fondamental, remboursement intégral de tous les actes liés à l’IVG (aujourd’hui l’échographie d’une femme qui avorte est mieux remboursée que l’échographie d’une femme qui souhaite garder son enfant), suppression du délai de réflexion et maintenant création d’un délit d’opinion pour tous ceux qui, par tous moyens (pas seulement numériques), chercheraient à proposer une alternative aux femmes qui hésitent. Les gens de gauche se donnent ainsi l’impression de résister face à une menace réactionnaire et conservatrice. Les pauvres, j’ai envie de vous dire, et pauvre de nous face à une telle bêtise.

Les sites d’information sur l’IVG sont accusés de « désinformation » par Laurence Rossignol. Que vous inspire cette inversion des réalités ?

C’était en effet l’argument avancé pour soi-disant protéger les femmes de la « pression » de ces sites qui les orienteraient dans une mauvaise direction avec de « fausses

Lire la suite de l'article

Yannick Moreau : Si nous gagnons en 2017 il faudra être capable de proposer des mesures concrètes pour la vie à naître

Yannick Moreau, député Les Républicains de Vendée (qui a évoqué hier les crimes de la Terreur) répond aux questions du Rouge & le Noir sur le délire d'entrave à l'avortement :

Unknown-69"Les socialistes ont engagé une procédure accélérée parce qu’ils savent bien que leur fin est proche ! Il ne reste plus que 3 mois avant la fin de la session parlementaire et 5 mois avant la fin d’un quinquennat funeste pour la France. Fragmentée à l’Assemblée nationale, la majorité se déchire à sa tête pour savoir qui du Président de la République ou du Premier ministre va les représenter. La gauche joue son « va-tout » avec des textes symboliques et clivant, ressuscitant les fantasmes pour mobiliser l’extrême-gauche à quelques semaines des primaires de la gauche. […]

Une enquête de l’IFOP de 2010 indique que 47 % des Français estiment que c’est « la situation matérielle » qui est principalement à l’origine des interruptions définitives de grossesses. C’est notamment pour cela que j’ai déposé un amendement pour réintroduire le détail des aides proposées aux femmes enceintes et aux jeunes mères, dans le livret officiel d’information remis aux femmes enceintes consultant en vue d’une interruption volontaire de grossesse. Une mesure à laquelle sont d’ailleurs favorables 84% des Français selon une étude IPSOS de septembre 2016. […]

Il est assez évident que les socialistes ont une vision très réduite de la liberté d’expression. Ils en font la démonstration régulièrement. Nous avons déposé, avec mes collègues de l’Entente parlementaire pour la Famille, un amendement pour

Lire la suite de l'article

Les Etats-Unis ont changé d’heure, il faudra s’y faire…

Voici la couverture recto-verso d'un livre qui vient juste d'arriver chez les libraires et qui stipule de manière affirmative que le 45 ème président américain est…Hillary Clinton :

Capture d’écran 2016-11-13 à 18.09.02

Capture d’écran 2016-11-13 à 18.09.09

Et vu sur le blog de Daoudal :

2782307082

Cette femme qui pleure en voyant sur un écran la victoire de Donald Trump, c’est Ilyse Hogue, présidente de NARAL Pro Choice America, l’un des plus importants lobbies de l’avortement sans limite aux Etats-Unis.

On peut signer la pétition qui félicite Donald Trump et l’exhorte à tenir ses promesses pro-vie.

Lire la suite de l'article

Il faudra un jour que le rôle joué par Chritiane Taubira dans cette sombre affaire soit révélé

Sans-titreMarine Le Pen a commenté la décision de justice annulant à la fois la condamnation d'Anne-Sophie Leclere (ex-FN) mais aussi celle du FN, qui avait été condamné à 30 000 € d'amende, notamment grâce au professionnalisme des avocats dont la tâche n'était pas aisée :

"Moi ce qui m'intéresse, c'est la situation du FN, qui avait été condamné d'une manière tout à fait inadmissible dans cette affaire, à la demande de l'association de Mme Taubira. La ministre de la Justice s'est servie de son association politique pour venir jeter l'opprobre sur un mouvement politique. La Cour d'appel a enfin dit le droit, a renvoyé l'association Walwari à son code pénal, ce qui est une très bonne chose. Mais il n'en demeure pas moins que le rôle qu'a joué Mme Taubira, la ministre de la Justice dans cette sombre affaire devra un jour quand même être révélé"

Anne-Sophie Leclere ne risque pas pour autant d'être réintégrée au sein du FN puisque le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire et renvoyé le dossier à septembre 2015 dans l'attente du jugement guyanais…

Lire la suite de l'article

“Il faudra donc que LMPT concoure d’une façon ou d’une autre à l’expression du suffrage”

Georges Michel, candidat FN à Bollène où il s'était désisté au profit de la Ligue du Sud, réagit à la mutation de la Manif pour Tous en parti politique :

"Avouons-le, on a connu des fondations de partis politiques un peu plus glorieuses et porteuses de sens que l’érection de la Manif pour tous en parti pour raison « technique », qualificatif utilisé par Mme de La Rochère, sa présidente, pour justifier cette décision la semaine dernière (…)

Et pourtant, la Constitution, en son article 4, reconnaît aux partis leur rôle dans le fonctionnement de la démocratie : « Les partis et groupements politiques concourent à l’expression du suffrage », suffrage qui peut être direct ou indirect, comme le précise l’article 3. Ce n’est pas rien et cela justifie pleinement que l’on puisse accorder des déductions fiscales aux personnes physiques qui font des dons aux partis. La démocratie n’a pas de prix !

Il faudra donc que LMPT concoure d’une façon ou d’une autre à l’expression du suffrage, suffrage qui ne s’exprime pas en manifestant mais en votant, s’il veut honorer le rôle que lui confère notre Constitution. Or, les responsables de ce parti flambant neuf nous annoncent qu’il n’est pas question de présenter des candidats aux élections. À voir… Si c’est une promesse, on sait ce qu’il en est en politique ! Ce serait, en tout cas, une première.

Alors, il faudra au minimum que LMPT donne des consignes de vote à l’occasion des prochains

Lire la suite de l'article

Il faudra remettre en cause notre sacro-sainte laïcité

Une bonne synthèse, dans Causeur, de la sidération produite par les attentats sur nos "élites" médiatico-politiques, enfermées désormais

"dans la répétition mécanique des mêmes clichés inopérants qu’elle dresse depuis des décennies, vainement, en dérisoire barrage contre l’irruption du réel."

Laurent Dandrieu émet plusieurs propositions pour nous sortir de l'immobilisme. Notamment celle-ci :

"Mais il faudra aller plus loin encore, et remettre en cause notre sacro-sainte laïcité. Car cette laïcité républicaine que l’on présente aujourd’hui comme l’alpha et l’oméga de la lutte contre l’islamisme, c’est aussi en son nom que l’on a transformé la France en un vaste désert spirituel, où la religion, pourvu du moins qu’elle soit chrétienne, est exclue du débat public, où toute conviction fondée sur la foi est disqualifiée d’emblée, où celle-ci est repoussée avec agressivité dans la sphère privée comme pour mieux l’étouffer (que cette offensive islamiste intervienne si peu de temps après l’offensive des “libre-penseur” contre les crèches de Noël est à cet égard éminemment symbolique), où l’identité chrétienne de notre pays est niée contre toute évidence… La nature ayant horreur du vide, ce désert spirituel, occupé par un consumérisme désespérant et vide de sens, a créé un formidable appel d’air pour des formes dévoyées d’absolu – la multiplication, au sein de la jeunesse française, des candidats au djihad, en est un effroyable signal. Eric Voegelin a mis en lumière le rôle de « l’illettrisme spirituel » comme condition nécessaire au triomphe du nazisme en Allemagne : aujourd’hui ce même illettrisme spirituel constitue en France un terreau

Lire la suite de l'article

Pour avoir des subventions, il faudra propager la théorie qui n’existe pas

Le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes propose de conditionner les financements publics, accordés notamment aux médias audiovisuels, à la lutte contre les stéréotypes de sexe.

Cette méthode doit être appliquée à trois champs prioritaires: les médias, la communication institutionnelle et l'éducation, préconise ce rapport remis aux ministres Marisol Touraine (Affaires sociales) et Pascale Boistard (Droits des femmes).

Le Haut conseil a défini des grilles pour aider à mesurer les stéréotypes de sexe, notamment dans les fictions télé, et propose de s'en servir pour moduler la contribution à l'audiovisuel public. Des indicateurs devraient également être utilisés pour les émissions d'information, de divertissement et de téléréalité.

L'Etat et les collectivités territoriales devraient aussi s'engager à respecter des critères pour que leur communication institutionnelle soit dépourvue de stéréotypes de sexe.

Lire la suite de l'article

Tant que l’on votera pour un parti, il ne faudra pas s’étonner d’être trahi !

Le député-maire d'Orange est interrogé dans Présent. Extraits :

"Je dois avouer que je fais assez peu campagne à Orange, en revanche je bats le pavé pour soutenir 22 listes de villages dans la région parce qu’elles me l’ont demandé. Ma philosophie est simple, je considère que si on sollicite mon soutien c’est pour suivre mon exemple, j’ai donc tendance à l’accorder. J’ai refusé de supporter trois villages uniquement parce que les trois listes de droite étaient en concurrence avec d’autres listes de droite et je ne savais que faire. […] Je prône l’union de la droite chaque fois que cela m’est possible…

[…] Nous vivons dans un pays étrange. La politique française est polluée par les partis, alors que l’on ne peut accorder sa confiance, et encore avec modération, qu’aux hommes et aux femmes pris chacun individuellement. Tant que l’on votera pour un parti, il ne faudra pas s’étonner d’être trahi ! […]"

Lire la suite de l'article