Archives par étiquette : famille”

La famille peut avoir du sens pour les socialistes devenus LREM…

Valeurs actuelles relève https://www.valeursactuelles.com/politique/video-les-juteuses-combines-familiales-dune-deputee-en-marche-89561cette information : 

"D'après une information du site Mediacités, la députée LREM Monique Iborra a versé 55% de ses dépenses de campagne, lors des législatives de 2012, à l'entreprise de sa fille, Sophie Iborra. La députée, alors au Parti socialiste, a dépensé 50 527 euros lors de cette campagne. Elle en a versé 27 688,17 TTC à Com La Boite, l'entreprise de sa fille, dont 7 774 € pour le site web de la campagne ou encore 1 194 € pour la photo de la candidate. Monique Iborra s'est aussi fait rembourser 35 348 euros par l'État, soit 47,5% du plafond des dépenses autorisées dans sa circonscription. Mère et fille ont ensuite poursuivi leur collaboration au sein de l'Assemblée pendant 5 ans".

Lire la suite de l'article

La résolution sur la Convention d’Istanbul annonce de prochaines attaques contre la vie, la famille, l’éducation

Le Parlement européen a adopté le 12 septembre une résolution en faveur de l’adhésion de l’Union européenne à la convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (la « Convention d’Istanbul »). On peut lire dans cette résolution que « le refus d’accorder des services liés aux droits et à la santé sexuelle et génésique, y compris la possibilité d’avortements sûrs et légaux, constitue une forme de violence à l’encontre des femmes et des filles » et que le Parlement européen « invite tous les Etats membres à garantir une éducation sexuelle complète, un accès aisé des femmes à la planification familiale et l’ensemble des services de santé génésique et sexuelle, y compris les méthodes de contraception modernes et l’avortement sûr et légal ». Marek Jurek, ancien président de la Diète polonaise et député polonais au Parlement européen, commente cette « attaque contre le droit à la vie » dans Présent :

"C’est une attaque frontale contre les pays qui protègent la vie dès la conception, une manière de prononcer leur exclusion morale de l’UE. J’ai donc demandé au Commissaire [à la Justice, aux Consommateurs et à l’Egalité des genres] Vera Jourova, qui participait au débat, de reconnaître clairement au nom de la Commission européenne le respect et l’inviolabilité des droits des Etats qui s’opposent à l’avortement. Elle n’a pas réagi, ce qui montre une fois de plus que le Parlement dit tout haut ce que l’exécutif de l’UE pense tout bas.

Le rapporteur, Christine Revault

Lire la suite de l'article

La prochaine conférence de Terre et Famille à Briant aura lieu le 21 octobre

Terre et Famille en Brionnais : samedi 21 octobre 2017 à 20h30 salle communale de Briant (Saône et Loire) sur « Le bouddhisme, une invention anti-chrétienne?»

Pourquoi répète-t-on toujours que "le bouddhisme n'est pas une religion", que "le Bouddha était un simple philosophe" et que "la méditation est une technique laïque", "scientifiquement prouvée", devant conduire au "bonheur" et à "l'épanouissement personnel" ?

Cette conférence montrera que ces affirmations, toutes fausses, sont en réalité issues d'un contexte et d'une entreprise bien particuliers : celui de la déchristianisation de l'Europe dans la seconde moitié du 19e siècle.

Marion Dapsance est docteur en anthropologie de l'Ecole pratique des hautes études (Paris) et a enseigné deux ans à l'Université de Columbia à New York. Elle est l'auteur des Dévots du bouddhisme (Max Mio 2016).

Après la conférence, Terre et Famille vous invite à prolonger la discussion autour d'un buffet.

Participation libre aux frais

Lire la suite de l'article

Le seuil de la famille est infranchissable par l’Etat

La Manif pour tous le rappelle : 

L'Eglise l'a toujours dit et Léon XIII par Rerum Novarum l'a gravé dans le marbre : 

"Aussi bien que la société civile, la famille, comme Nous l'avons dit plus haut, est une société proprement dite, avec son autorité propre qui est l'autorité paternelle. C'est pourquoi, toujours sans doute dans la sphère que lui détermine sa fin immédiate, elle jouit, pour le choix et l'usage de tout ce qu'exigent sa conservation et l'exercice d'une juste indépendance, de droits au moins égaux à ceux de la société civile. Au moins égaux, disons-Nous, car la société domestique a sur la société civile une priorité logique et une priorité réelle, auxquelles participent nécessairement ses droits et ses devoirs. Si les citoyens, si les familles entrant dans la société humaine y trouvaient, au lieu d'un soutien, un obstacle, au lieu d'une protection, une diminution de leurs droits, la société serait plutôt à rejeter qu'à rechercher.

C'est une erreur grave et funeste de vouloir que le pouvoir civil pénètre à sa guise jusque dans le sanctuaire de la famille. Assurément, s'il arrive qu'une famille se trouve dans une situation matérielle critique et que, privée de ressources, elle ne puisse d'aucune manière en sortir par elle-même, il est juste que, dans de telles extrémités, le pouvoir

Lire la suite de l'article

Irak : une famille française dont le père est djihadiste veut revenir en France

Débat sur BFM TV avec :

  • Vincent Brengarth, avocat de la famille française arrêtée à Mossoul
  • Alain Marsaud, ancien magistrat, strictement opposé à leur retour en France
  • Régis Le Sommier, directeur adjoint de Paris Match

Lire la suite de l'article

La Russie fête l’Amour, la Famille et la Fidélité

De Sabine de Villeroché :

9f05b82cdfcbe5f4564c6d135c137889"Tandis que, dans nos villes françaises, les désormais traditionnelles « marches des fiertés » n’en finissent plus d’agiter le droit au bonheur des couples homosexuels, les Russes, eux, ont choisi de mettre à l’honneur la famille traditionnelle.

Tous les 8 juillet, en effet, le gouvernement russe appelle son peuple à « la fête de l’Amour, de la Famille et de la Fidélité ». Les couples mariés depuis 25 ans et plus sont mis à l’honneur et reçoivent une médaille des autorités.

Ce choix du 8 juillet n’est pas un hasard du calendrier officiel, loin de là. C’est précisément le jour de la fête des saints Piotr et Fevronia, morts en 1228, couple vertueux symbole de longévité, de bonheur et de fidélité. La médaille de la fidélité est frappée de l’effigie des saints orthodoxes. Une marguerite, fleur typiquement russe, symbole de pureté, de fidélité et de tendresse y est également apposée.

La renaissance de cette tradition orthodoxe et son officialisation dans tout le pays à partir de 2008 correspondent très exactement aux objectifs des autorités russes : stimuler le taux de natalité en encourageant la stabilité des familles traditionnelles. Choix crucial pour le pays à l’heure où les démocraties occidentales, elles, préfèrent l’immigration de masse pour combler leur déficit démographique.

Chez les Russes, il se dit que la fête des saints Piotr et Fevronia aurait même tendance à éclipser la Saint-Valentin, jugée trop commerciale ou… trop libérale ?"

Lire la suite de l'article