Archives par étiquette : fait

Agressions sexuelles le soir de la victoire de la Coupe du Monde : que fait Marlène Schiappa ?

Gabrielle Cluzel se désole suite aux nombreuses femmes agressées sexuellement dans les rues le soir de la victoire de la coupe du monde de  football, rappelant les viols du 31 décembre à Cologne :

DiNz_EeW4AAmMRj"[…] L’écriture inclusive n’y peut rien. L’éradication des cartables roses non plus. Tous les bouquins de Marlène Schiappa encore moins : le premier droit de la femme devrait être celui d’évoluer librement où elle veut, dans la rue, les bars ou les transports en commun, quand elle veut, le matin, dès potron minet ou le soir, entre chien et loup, et si cela lui chante. Mais l’égalité entre homme et femme ne peut se concevoir que si une toute petite chose, purement matérielle, qui fait défaut à cette dernière et que l’on appelle la force physique, n’est pas toute puissante dans l’espace public. Et elle le devient sitôt qu’une société, par laxisme, paralysie, inconscience, idéologie, retourne à la loi de la jungle autrement appelée… celle du plus fort.

Mais que croyait-on, au juste ? Que des petites frappes alcoolisées et agressives, cognant les passants, défiant les forces de l’ordre, saccageant les voitures, brisant les devantures et pillant les magasins allaient s’incliner, devant les jeunes filles en fleur, comme des gentlemen déférents : « mais après vous, mademoiselle ! ».

Prise en étau entre une population masculine autochtone biberonnée à l’école libertaire – qui a dérégulé les relations hommes-femmes pour une plus grande fluidité du commerce sexuel (au vieux sens du terme), comme l’école libérale a dérégulé les relations marchandes pour

Lire la suite de l'article

La révolution fait passer le peuple “des mains de la minorité qui a le droit de le commander à la minorité qui a l’art de le tromper”

Un excellent article sur le mensonge de la révolution dite française.

 

Lire la suite de l'article

Marion Maréchal : Macron a fait une grave erreur en insultant le peuple italien

Capture d’écran 2018-07-13 à 00.11.07Marion Maréchal a accordé un entretien au Corriere della Sera. Extraits :

"Les Français partagent l'exaspération des Italiens sur les questions migratoires et européennes. Je trouve que le succès de Salvini est naturel, ce qui n'est pas arrivé en France à cause d'une loi électorale antidémocratique qui empêche des forces similaires à la Ligue d'arriver au pouvoir ». "Salvini défend les intérêts des Italiens, comme tout dirigeant avisés devraient le faire. Chaque peuple a ses propres spécificités mais nous sommes unis par une vision générale commune: sauvegarder l'identité, l'indépendance et la souveraineté de nos pays au sein d'une Europe forte et indépendante ".

«Macron a fait une grave erreur en insultant le peuple italien. Mais vous n'êtes pas les uniques victimes de son mépris. Il l'exprime également contre les Français. Pour lui la France est une start-up, l'Europe est un marché et les peuples un agglomérat d'individus interchangeables».

«Quand Merkel décide d'accueillir un million de migrants, elle les impose aux autres pays».

Contre l'immigration, elle appelle  «à une politique commune contre les ONG qui sont complices des trafics d'êtres humains».

«Une Europe des Nations qui défend une civilisation aux racines chrétiennes, en lutte contre les excès du libéralisme et la domination de la finance et une politique de soutien à la natalité plutôt que le recours à l'immigration pour la relance démographique, voilà la vision soi-disant «autoritaire» d'Orbán.»

«Emmanuel Macron est le moins bien élu de tous les présidents de la Ve République. Lequel des deux est

Lire la suite de l'article

Nantes : dans une rue ravagée, le commerce halal est tout à fait intact

Breizh Info évoque les émeutes en cours :

20180705_022731_resized"Les lignes de tramway 1, 2 et 3 ainsi que plusieurs lignes de bus ont été perturbées entre 6 et 8h ce matin à cause de nouvelles barricades et émeutes notamment à Bellevue, Malakoff et aux Dervallieres. Au Clos Toreau où deux voitures ont brûlé cette nuit une barricade en flammes barrait le Busway devant la mairie annexe Nantes sud vers six heures du matin, selon une riveraine.

Il est une heure et demie. Dans la rue du maréchal Joffre, au centre de Nante, une forte odeur de brûlé flotte. C’est le vent qui rabat les fumées des incendies du quartier Malakoff. Au fond, un voile flotte sur la place Louis XVI, seul le roi en haut sur sa colonne surnage au milieu de la fumée.

A Malakoff, la maison de quartier des Haubans, incendiée vers minuit, est complètement détruite. La poste a aussi vu sa vitrine fracassée, mais le commerce halal au fond de la place est tout à fait intact.

Nous nous rendons sur place. Aux divers accès de la place, des véhicules ont brûl Des affrontements ont opposé plusieurs dizaines de délinquants aux policiers. Une voiture, retournée sur le toit entre la place et le pont, clignote toujours. Les délinquants n’ont pas eu le temps de l’allumer. Une dizaine de voitures au bas mot a brûlé dans le quartier, entre le boulevard de Sarrebruck – dont deux près de l’église – et la place Rosa Parks.

Lire la suite de l'article

Projets d’attentats de l’ultradroite : l’affaire fait un flop

Comme nous pouvions nous y attendre, le chef de file présumé d’un groupe d’ultradroite, dont les autorités redoutaient « un passage à l’acte violent » contre des musulmans, ainsi qu’un autre suspect, ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Guy S., un policier à la retraite, et un autre membre de ce groupe nommé « Action des forces opérationnelles » (AFO) avaient été incarcérés le 27 juin dans l’attente d’un débat ultérieur sur leur détention provisoire.

Les deux hommes avaient été mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », après quatre jours de garde à vue. Quatre d’entre eux avaient été alors placés en détention provisoire et quatre autres avaient été libérés sous contrôle judiciaire.

En attendant, il paraitrait que l'on ne peut pas interpeller les "fichés S". On se demande bien pourquoi.

Lire la suite de l'article

La trahison des 4 députés argentins qui a fait basculer le vote sur l’avortement

Voici une une vidéo sous-titrée en français qui explique ce qui s’est passé à Buenos Aires lors de la session de vote pour la légalisation de l’avortement. La corruption et le non respect de la parole donnée de ces députés a laissé bon nombre d’Argentins stupéfaits alors qu’il semblait que cela ne passerai pas à l’Assemblée nationale. Il reste l’approbation du Sénat mais déjà les espoirs s’amenuisent puisque certaines grandes figures (comme l’ex-présidente Kirchner) ont annoncé qu’elles voteraient en faveur du crime de l'enfant à naître.

Lire la suite de l'article

Le Brexit n’a pas fait fuir les Français installés en Angleterre

Unknown-21Malgré le Brexit, les investisseurs institutionnels, chefs d’entreprise et promoteurs continuent, d’après une enquête de la City of London Corporation, de placer Londres en tête des villes européennes pour le business, devant Paris et Francfort. Chaque année, 1 200 sociétés s’installent dans le quartier d’affaires. Le «Brexodus » n’a donc pas eu lieu.

Estimés par l’ambassade à 300 000 dans tout le pays, les Français n’ont pas tous le cœur à fuir.

Lire la suite de l'article

La déséquilibrée était en fait bien équilibrée

Unknown-19Hier, suite à l'attaque au cutter, le procureur de la République de Toulon indiquait très très vite aux médias que 

Or, cette femme a été reconnue responsable de ses actes par un expert psychiatre :

"L'examen psychiatrique effectué par un expert psychiatre l'a déclarée responsable des faits, avec aucune atténuation de sa responsabilité. Elle est handicapée adulte, mais handicapée physique".

"Selon les témoins sur place, elle a dit qu'elle était la fiancée d'Allah, ce qu'elle ne nie pas en garde à vue. Mais il n'y a aucun élément pour établir un lien avec Daech à ce stade".

Lire la suite de l'article

Cohérence politique? La région de Wauquiez subventionne la Licra qui fait campagne contre le slogan des Républicains

Lire la suite de l'article

Cathophobie larvée : quand on fait semblant de s’inquiéter qu’un lycée catholique soit… catholique

Ca se passe à Saint Jean de Passy. La tiédeur est partout. Même en minorité, elle se fait entendre : 

"Des parents et des enseignants dénoncent un virage «tradi» de la part de la direction du lycée privé catholique parisien, arrivée il y a trois ans. Qui se défend.

Que se passe-t-il derrière les hauts murs de Saint-Jean-de-Passy ? La vie au sein du vénérable lycée du XVIe arrondissement, dont la devise latine est « Labor et Dilectio » (travail et amour), n’est plus un long fleuve tranquille. Les initiatives du chef d’établissement, François-Xavier Clément, suscitent de forts remous en interne.

Si l’Apel, l’association locale des parents d’élèves, loue son action – « Saint-Jean-de-Passy a pris un coup de fouet, parce que François-Xavier Clément sait ce qu’il veut et qu’il avance », selon sa présidente – certains parents et enseignants, sous couvert d’anonymat, décrivent une « inflexion de l’esprit d’ouverture de Passy », craignant une « dérive national catholique » selon l’un des frondeurs.

C’est cette mère, choquée du rythme des confessions beaucoup plus « soutenu » qu’avant, selon elle. C’est ce professeur, qui évoque une collégienne privée des « compliments » à son conseil de classe, il y a un an, au motif qu’elle « passe trop de temps avec des garçons » (suite).

Lire la suite de l'article