Archives par étiquette : fait

Cohérence politique? La région de Wauquiez subventionne la Licra qui fait campagne contre le slogan des Républicains

Lire la suite de l'article

Cathophobie larvée : quand on fait semblant de s’inquiéter qu’un lycée catholique soit… catholique

Ca se passe à Saint Jean de Passy. La tiédeur est partout. Même en minorité, elle se fait entendre : 

"Des parents et des enseignants dénoncent un virage «tradi» de la part de la direction du lycée privé catholique parisien, arrivée il y a trois ans. Qui se défend.

Que se passe-t-il derrière les hauts murs de Saint-Jean-de-Passy ? La vie au sein du vénérable lycée du XVIe arrondissement, dont la devise latine est « Labor et Dilectio » (travail et amour), n’est plus un long fleuve tranquille. Les initiatives du chef d’établissement, François-Xavier Clément, suscitent de forts remous en interne.

Si l’Apel, l’association locale des parents d’élèves, loue son action – « Saint-Jean-de-Passy a pris un coup de fouet, parce que François-Xavier Clément sait ce qu’il veut et qu’il avance », selon sa présidente – certains parents et enseignants, sous couvert d’anonymat, décrivent une « inflexion de l’esprit d’ouverture de Passy », craignant une « dérive national catholique » selon l’un des frondeurs.

C’est cette mère, choquée du rythme des confessions beaucoup plus « soutenu » qu’avant, selon elle. C’est ce professeur, qui évoque une collégienne privée des « compliments » à son conseil de classe, il y a un an, au motif qu’elle « passe trop de temps avec des garçons » (suite).

Lire la suite de l'article

Obama a fait espionner la campagne électorale de Trump

Lu dans Présent :

1030355135"Depuis dix jours, le président Donald Trump ne décolère pas. Que ce soit au cours de ses « points de presse », à l’issue de ses très fréquentes allocutions, dans des conversations privées rapportées par des témoins ou dans des messages passés sur Twitter, il se montre déçu, ulcéré, indigné. Et affirme : « Le précédent gouvernement a infiltré et fait surveiller ma campagne électorale. Pour des raisons politiques. Pour que ma concurrente gagne. C’est indigne. C’est un scandale qui va plus loin que celui du Watergate. Imaginez un espion placé au cœur d’une lutte serrée par des gens et un parti appartenant au pouvoir en place. Et tout cela pour tenter d’obtenir un avantage, des gains électoraux. »

Trump a demandé que l’équipe – spécialement le ministère de la Justice et son bras armé, le FBI, la police fédérale – qui a gouverné le pays jusqu’au 19 janvier 2017 soit placée sous enquête officielle. Son porte-parole à la Maison Blanche a précisé : « Il faut que le peuple américain sache que son président est furieux parce qu’il a été traité d’une manière déloyale et illégale. »

Le geste a produit les secousses d’une bombe sur l’opinion. Il est, en effet, extrêmement rare qu’un président en exercice se voit obligé de demander des comptes à celui qui l’a précédé pour des raisons qui touchent à la dignité de la fonction : faire espionner un adversaire politique pour améliorer les chances de son « héritière » manque singulièrement d’élégance. Cependant, ce dérapage dans les bas-fonds

Lire la suite de l'article

Le Réseau angevin antifasciste fait la promotion de la pornographie

Capture d’écran 2018-05-23 à 21.57.14Je pense que c'est ainsi qu'il faut le comprendre puisque Ouest-France nous apprend que le Réseau angevin antifasciste reproche à la mairie d’avoir loué une salle aux organisateurs d'une conférence de François Billot de Lochner contre la pornographie, qui aura lieu le 1er juin.

Bon, il faut dire aussi que Ouest-France écrit :

"François Billot de Lochner, catholique traditionaliste proche de l’Opus Dei"

J'ignore ce que cette expression signifie vraiment puisque d'une part l'Opus Dei n'est pas dans la mouvance dite traditionaliste, d'autre part François Billot de Lochner m'avoue lui-même qu'il ignorait être proche de l'Opus Dei, et qu'enfin il ne fréquente pas habituellement les messes selon la forme extraordinaire…

Commentaires (1)

So : Ouest-France vient de lancer une fake-news.
Allo, Macron ?

Rédigé par : Cosaque | 23 mai 2018 22:29:20
____________________________________

Lire la suite de l'article

Internet : la Communauté Saint-Jean fait peau neuve

Les Frères de Saint-Jean annonce la sortie de leurs nouveaux sites internet : un site institutionnel francophone et un site France. Frère Renaud-Marie, responsable de la communication des Frères de Saint-Jean, déclare :

« Nous avions deux défis à relever : dire qui nous sommes, mieux faire connaitre notre vie et également faciliter l’accès aux nombreuses propositions et initiatives missionnaires de nos prieurés. C’est pourquoi nous avons distingué un site institutionnel francophone – qui a vocation à être déployé à l’international et un site France qui regroupe les propositions de nos 22 prieurés français. ».

Capture d’écran 2018-05-14 à 21.52.11

Lire la suite de l'article

C’est la France qui a fait la Nouvelle-Calédonie

D'Alain Sanders dans Présent :

Images-6"[…] Rappelons que les Kanaks – et cette graphie est nécessaire pour les dissocier des Canaques, très majoritairement loyalistes – ne représentent qu’eux-mêmes, c’est-à-dire pas grand monde. Les Européens et les Caldoches (les « pieds-noirs » de Nouvelle-Calédonie) sont aussi nombreux que les Canaques, et l’île compte des Mélanésiens, des Wallisiens, des Tahitiens, des Vietnamiens, des Indonésiens, des milliers de personnes originaires du Vanuatu, des Comores, des Antilles, de la Réunion, de Djibouti. Tous ceux-là, qu’on a vu manifester à Nouméa sous une forêt de drapeaux tricolores le 3 mai dernier, voteront bien sûr contre l’indépendance.

A l’occasion du déplacement présidentiel, on a entendu les habituels chiens couchés répéter que les « colons » avaient volé aux Canaques « les terres de leurs ancêtres ». Vide d’hommes (l’île de Shihoku, au Japon, compte près de 5 millions d’habitants pour une même superficie ; Chypre, deux fois plus petite, a quatre fois plus d’habitants), la Nouvelle-Calédonie pourrait, pour être réellement mise en valeur, accueillir sans problème cinq fois plus d’habitants.

Quant à une prétendue « nation canaque » (et a fortiori « kanak »), elle n’a jamais existé. C’est la France qui lui a donné un semblant de consistance en pacifiant une myriade de clans antagonistes et ennemis qui ne parlaient pas la même langue, s’étripaient allégrement et s’entre-dévoraient : il y avait des tribus dites « garde-manger » chez lesquelles les dominants allaient « faire leur marché », et le cannibalisme a été difficilement éradiqué."

Commentaires (3)

Derrière les indépendantistes, il y a les Australiens, qui voudraient bien pouvoir faire main basse

Lire la suite de l'article

Israël fait pression pour que Trump dénonce l’accord sur le nucléaire iranien

D'Antoine de Lacoste sur Boulevard Voltaire :

Unknown-6"C’est le grand feuilleton que Donald Trump savoure depuis longtemps. Déjà, pendant sa campagne électorale, le futur président n’avait pas de mots assez durs pour dénoncer cet accord, « le pire » que l’Amérique ait signé. Il est vrai qu’avec lui, le pire est souvent atteint. Depuis son élection, le discours a certes connu des variations, mais la tendance générale est à la dénonciation et donc au retrait américain de ce traité qui fut signé par les cinq membres du Conseil de sécurité de l’ONU, plus l’Allemagne et l’Iran.

Appelé JCPOA (Joint Comprehensive Plan of Action), il avait été très complexe à mettre en œuvre. La France y était opposée malgré les pressions des milieux d’affaires qui rêvaient de s’implanter en Iran. Laurent Fabius, fit tout pour faire capoter les négociations. Israël également. Mais l’habileté de Lavrov, la détermination d’Obama et les concessions iraniennes aboutirent à une signature en juillet 2015.

Les fréquentes envolées de Trump sur le sujet laissaient penser que l’affaire était entendue et que le retrait américain était certain, comme pour le traité sur le climat. Mais la détermination européenne (on croit rêver en accolant ces mots) a fini par peser sur l’obstination de Trump. La France et l’Allemagne lui ont rappelé qu’un accord, même imparfait, était préférable à l’absence d’accord. Macron a donc proposé de le renégocier pour y inclure des discussions sur les missiles balistiques et sur la présence iranienne en Syrie.

Les Russes ont doctement rappelé que

Lire la suite de l'article

Macron fait juste un meilleur numéro de théâtre : plus sophistiqué, plus cultivé, plus ferme mais cela reste superficiel

François Bert, Saint-Cyrien, officier parachutiste à la Légion étrangère puis gérant de portefeuilles et manager commercial, auteur de l'ouvrage Le Temps des chefs est venu (Edelweiss, 2017), écrit dans Le Figarovox à l'occasion de l'anniversaire de l'élection d'Emmanuel Macron :

Images-2"Les émissions télévisées se succèdent ces temps-ci comme des teasers de mouvements de rues et, si le Président de la République se donne l'occasion de montrer qu'il a du caractère, une sensation sableuse d'inertie et d'inaction commence à se faire sentir. Beaucoup de sujets en effet ont été pris en compte (loi travail, formation professionnelle, ZAD, SNCF, réforme de l'État, immigration, etc.) sans pour autant engager d'inflexion profonde: avoir du caractère, quand on fait de la politique, ce n'est pas se faire entendre mais se faire acteur (au premier sens du mot et non au deuxième). Depuis trop longtemps, la politique s'est réduite à faire des mesures symboliques sur un maximum de sujets pour montrer que l'on est aux commandes mais sans jamais entrer dans l'épaisseur opérationnelle et la conduite qu'elle induit pour que les changements soient probants. Macron n'échappe pas à la règle: il fait juste un meilleur numéro de théâtre. C'est plus sophistiqué, plus cultivé, plus ferme mais cela reste superficiel.

Front ou percée?

Tout combattant qui se respecte le sait: on n'avance pas à la guerre en occupant seulement une ligne de front. Vient le moment où il faut choisir un axe de pénétration prioritaire pour faire une brèche qui deviendra ensuite tête de pont et enfin

Lire la suite de l'article

Gérard Leclerc ne participe pas du procès fait aujourd’hui contre ce qu’on appelle le repli identitaire

Gérard Leclerc, éditorialiste à France Catholique et Radio Notre-Dame, est interrogé dans La Nef sur Mai 68. Extraits :

Vous consacrez un chapitre à Maurice Clavel : quelle était sa « perspective chrétienne » sur Mai 1968 ?

Unknown-17Maurice Clavel est un personnage clé de cette période, dont il a donné une analyse personnelle, qui défiait toutes les coordonnées sociologiques et idéologiques en cours. Il s’était converti au catholicisme à la suite d’une violente crise intérieure, qu’il racontera par la suite dans un grand livre intitulé Ce que je crois. C’est à la lumière de sa propre expérience qu’il comprend la crise de 68. Car il s’agit pour lui non pas d’un problème d’adaptation à des mutations technologiques ou économiques, mais d’une crise qui met en cause les fondements souterrains d’une civilisation. Celle-ci n’a plus les énergies nécessaires pour donner du sens à l’existence sociale. Fondamentalement, c’est le rapport de la société à l’absolu qui est en cause. Un absolu que les Lumières et les idéologies modernes ont voulu abolir et qui se réveille d’une façon intempestive pour nous secouer. Il est auprès des gauchistes les plus incandescents, car il a le sentiment que leur extrémisme est sans débouché s’il n’aboutit pas à une véritable metanoïa spirituelle. Pour ma part, je l’ai lu sur le moment et j’ai totalement adhéré à son diagnostic. Plus tard je l’ai rencontré et je me suis trouvé en communion avec son projet qui se précisait à mesure d’une révolution spirituelle de fond engageant un changement de trajectoire

Lire la suite de l'article

Antisémitisme : Le Monde fait l’amalgame… avec La Manif Pour Tous

Admirez la réflexion grotesque d'Alban Ketelbuters, suite à la tribune contre «l’antisémitisme musulman», pour relativiser cet antisémitisme musulman :

"[…] C’est comme si, au nom de cette réalité sanglante, monstrueuse et intolérable, nous écrivions que les manifestants qui ont défilé en 2013, dans toute la France, en rose et bleu n’étaient en aucune manière homophobes. Homophobe, La Manif pour tous ? Vous n’y songez pas ! C’est comme si nous écrivions que les fondamentalistes chrétiens et les foules réactionnaires qui ont insulté les homosexuels pendant des mois et des mois, qui se sont battus de toutes les manières possibles contre l’égalité des droits et l’ouverture du mariage civil aux couples de même sexe n’étaient pas homophobes, ou que leur homophobie, dans la mesure où elle n’a fait aucun mort, était quantité négligeable.

C’est comme si nous écrivions que les intégristes qui ont pollué de l’intérieur les États généraux de la bioéthique, ces mêmes intégristes qui ont ouvert un espace éphémère passage Choiseul, à Paris, pour diaboliser l’homoparentalité et criminaliser les procréations médicalement assistées et la gestation pour autrui n’étaient rien de moins que de gentils homophobes. Au fond, tout cela n’est-il pas sympathique en comparaison de la barbarie djihadiste ? Pourtant, cette homophobie mérite elle aussi d’être condamnée et combattue de toutes nos forces.

Il en va de même pour l’antisémitisme. […]"

Commentaires (2)

Dites donc à cet abruti que des nombreux homosexuels sont proches de la manif pour tous et ne se sentent nullement en osmose avec

Lire la suite de l'article