Archives par étiquette : faire

24 mai à Toulon : Comment faire un film indépendant (sans perdre son âme) ?

Le livre du film La Rébellion cachée est présenté ce jeudi 24 mai à 19h30 au pub Le Graal de Toulon (Missionnaires de la Miséricorde). Comment faire un film indépendant (sans perdre son âme) : les coulisses d’un docufilm qui brise tous les tabous d’une industrie politiquement correcte. Ou quand les cathos sont à la pointe.

Dédicace, projection du making-of avec le réalisateur – bière ou rosé…

Affiche  Pub Le Graal - légère

Lire la suite de l'article

Difficile gratuité : Rousseau n’a pas fini de faire mourir nos relations

Réflexion de la CFTC Métallurgie des Yvelines :

"Un collègue d’Ariane Group (Les Mureaux) nous a remonté un fait significatif de son entourage professionnel traduisant l’isolement des personnes, et plus précisément un facteur d’auto-isolement de certains travailleurs : « je n’ose pas demander parce que je ne veux rien devoir à personne ». Délégués du personnel, délégués de proximité, élus CFTC : soyez attentifs ! Il existe de multiples sources de l’auto-isolement : la pudeur ou la honte, la toute-puissance (« j’y arriverai tout seul »), le manque de temps ou de disponibilité intellectuelle, etc. Dans ce cas précis, il s’agit de la question de la gêne face à la gratuité.

Celui qui ne veut rien devoir à personne se situe, ne lui en déplaise, dans une logique du donnant-donnant, d’une sorte de contrat social de type commercial – Rousseau n’a pas fini de faire mourir nos relations : « je ne consomme que si je paie immédiatement ». D’une certaine façon, c’est assez juste car une telle attitude montre que la personne qui se met dans cette logique a des scrupules qui la mettent à l’abri d’une dérive trop souvent rencontrée partout : celle des consommateurs-prédateurs du système, dérive que ce blog a souvent dénoncée.

En revanche, c’est sur un excès inverse que cet article veut porter l’attention.

D’où vient-il? Probablement d’une « culture » hybride de valeurs chrétiennes (tu ne voleras pas) mâtinée d’économisme où tout se paie, tout se monnaie, tout est objet de marché. Une culture où il n’y a pas de place ni pour la

Lire la suite de l'article

Silence on tue : prière de se faire égorger en silence

Lu dans Minute à propos du dernier attentat à Paris :

Stories.virtuemart.product.2872_page_01nsp_106"[…] Alors maintenant, que va-t-il se passer ? Rien. Absolument rien. L’attentat de Trèbes, c’était il y a deux mois à peine. Ce jour-là, le naturalisé était marocain. Que s’est-il passé depuis ? Rien ! Ah si… L’attentat du quartier de l’Opéra. Il ne va rien se passer parce que les Français ont pris le pli et que ça leur va bien. On meurt plus sur les routes que sur les trottoirs. Faudra faire gaffe pour les départs en vacances !« Chéri, t’as vérifié la pression des pneus ? »

En 2017, les Français ont majoritairement voté pour un homme qui avait publiquement affirmé qu’il « n’allait pas inventer un programme antiterroriste en une nuit ». Apparemment, en un an non plus.

Il ne va rien se passer parce que nos gouvernants ont peur. Et pas que des Tchétchènes. Samedi dernier également, le commissariat de Champigny-sur-Marne, à une demi-heure en mobylette volée de l’Elysée, a été assailli. Pas harcelé deux minutes par une poignée de guignols qui auraient aussitôt détalé, non : assiégé, encerclé, attaqué par une cinquantaine d’hommes cagoulés, munis de cocktails Molotov et de mortiers !

Nos gouvernants, Macron aujourd’hui,Hollande hier, Sarko avant-hier, n’ont de pouvoir que sur ceux qui veulent bien encore obéir, à commencer par la quasi-totalité des Français. Face aux autres, ils ont abdiqué. Police et gendarmerie sont abandonnées en première ligne, tandis que l’IGPN, la « police des polices », veille.

Quant aux

Lire la suite de l'article

“Homophobie” : l’arme de sidération pour faire taire les opposants à l’agenda LGBT

Selon l'association militant LGBT "SOS Homophobie", le nombre d’actes homophobes a augmenté en France en 2017 avec 1650 témoignages contre 1575 témoignages en 2016, rapport repris sans recul par les médias. Or, quand ce lobby parle d'homophobie, on imagine des violences physiques insupportables. Sauf que ce n'est pas le cas.

Ainsi, dans le rapport, page 104-105, le discours de l'Eglise catholique est considéré comme homophobe, tout comme celui des associations qui réclament le respect des droits de l'enfant comme Alliance Vita et les AFC, nommément citées :

Capture d’écran 2018-05-17 à 07.03.28 Capture d’écran 2018-05-17 à 07.03.37 Capture d’écran 2018-05-17 à 07.04.17
Enfin, la secte LGBT refuse que ses membres puissent la quitter et fait donc tout pour empêcher une personne ayant des tendances homosexuelles de se corriger :

Capture d’écran 2018-05-17 à 07.05.36Evidemment, La Manif Pour Tous est homophobe :

Capture d’écran 2018-05-17 à 07.10.12 Capture d’écran 2018-05-17 à 07.11.09Et au cas où vous n'auriez pas compris, la fin du rapport se termine par une publicité militante en faveur de la PMA :

Capture d’écran 2018-05-17 à 07.12.37Si c'est cela l'homophobie, alors oui nous sommes homophobes et nous sommes fiers de militer pour le respect des droits de l'enfant et de la famille naturelle.

Lire la suite de l'article

Alpes : des habitants profitent de la misère pour se faire de l’argent en passant les clandestins, puis ils donnent des leçons

Extrait du reportage de Louis Lecomte dans L'Incorrect sur l'action de Génération Identitaire dans les Alpes :

GI4-338x225"[…] L’ennui se fait rapidement sentir. Pour nous occuper, nous visitons une bergerie un peu plus loin en direction de la frontière italienne. Dans cette maisonnette en bois, nous découvrons une quantité impressionnante de nourriture, de vêtements d’hiver et de matériel de randonnée. Deux indices prouvent indiscutablement qu’il s’agit d’un relais pour clandestins : la présence d’un drapeau des NO TAV (groupe d’extrême gauche ultra violent italien) et d’un plan indiquant les chemins pour arriver en France depuis l’Italie.

Sur le chemin, nous rencontrons un habitant de Briançon. Il est excédé de voir passer plusieurs dizaines de milliers de migrants clandestins pendant toute la belle saison. Son opinion est largement partagée par les habitants qui d’ailleurs se montrent très favorables à cette action : outre les encouragements, deux jeunes se sont spontanément joints aux identitaires. Il nous montre un autre relais comportant également de la nourriture, mais aussi un four à feu. La plus intéressante des informations qu’il nous donne est que le passage n’est pas assuré par des mafieux hors-sol : ce sont des habitants connus de tous qui passent les clandestins en prenant un billet au passage. L’homme se met en colère à leur évocation : « c’est révoltant. Ils profitent de la misère pour se faire de l’argent, et ils donnent des leçons. Mais je vais vous dire ; des clandestins il y en a 8000 rien qu’au village olympique de Turin. C’est

Lire la suite de l'article

Encore des milliiards pour la banlieue, alors qu’il faudrait y faire régner l’ordre

Jean-Louis Borloo a remis au Premier ministre un rapport sur la politique de la ville intitulé "Vivre ensemble – vivre en grand la République". Ce rapport réclame « au moins 48 milliards d’euros »… A 2 milliards près Borloo nous refourgue son plan de 2002 quand il était ministre de la Ville. La France rurale qui travaille, se tait, paie et ne casse rien, attendra….

Intéressante réaction de Malek Boutih, ancien député PS de l'Essonne, ex-président de SOS-Racisme :

Unknown-11"Ce rapport […] est voué, comme tout ce qui a été entrepris précédemment, à un échec profond. Parce qu'il est basé sur une erreur d'analyse fondamentale, qui consiste à penser que la banlieue dysfonctionne sur l'encadrement, le social, l'économie, alors que dans ces territoires, c'est la République qui est en train de s'effondrer. Le temps passant, l'accumulation des erreurs politiques a changé la nature de certains territoires où règne désormais le désordre social. Ce sont des territoires en marge de la République.

Ces quartiers "en marge" doivent-ils bénéficier d'un traitement différent des autres territoires, ce qui semble être la philosophie profonde du plan Borloo ?  

Le rapport préconise une sorte de "Make banlieue great again". Mais ce temps est révolu. Soit la banlieue rejoint la France, soit la fracture qui est déjà terrible va continuer à s'aggraver. La banlieue est vue dans ce texte comme une start-up potentielle pour la France. Il s'agirait plutôt de renouer avec une tradition très ancrée : celle d'une République garante du traitement égalitaire

Lire la suite de l'article

Le juge qui veut faire mourir Alfie Evans est membre du lobby LGBT

Unknown-7Jeanne Smits indique que la cour d’appel de Londres a rejeté les recours de Tom Evans et de Kate James en affirmant que rien ne permet de dire que le juge de Manchester, Justice Anthony Paul Hayden avait eu en tous points raison d’empêcher les parents d’Alfie Evans d’essayer de le faire soigner à Rome ou à Münich. Alfie, dont le cerveau a subi des dommages « irréversibles » selon les médecins et les juges, ne doit plus recevoir autre chose que des « soins palliatifs » par ce qu’il est dans son intérêt « bien compris » de mourir ! Ce juge Hayden qui a noté dans son jugement du 20 février dernier que Tom Evans s’est « entiché » (ou « obnubilé » : besotted) de son petit garçon…

Le juge Anthony Paul Hayden fait partie d’une association judiciaire pro-LGBT, et il est également le coauteur d’un manuel juridique sur les enfants des couples de même sexe. En tant que membre du BLAGG (Bar Lesbian and Gay Group : groupe lesbien et gay du barreau), Anthony Paul Hayden fait partie de ces juristes qui soutiennent les « lesbiennes, hommes gays, bisexuels et personnes transgenres à tous les niveaux » des professions judiciaires.

Dans le livre qu’il a cosigné avec quatre autres auteurs, le juge Anthony Paul Hayden s’intéresse à tous les aspects de l’homoparentalité, avec des conseils spécifiques, notamment pour ceux qui veulent avoir recours à une mère porteuse (la GPA) rémunérée, pratique interdite au Royaume-Uni où la gestation

Lire la suite de l'article

Le trait commun de la Vendée : le sentiment d’appartenance à un territoire qu’il faut défendre et faire prospérer

Sur RTL, Olivier Mazerolle célèbre la Vendée, sans évoquer toutefois la réussite du Puy du Fou :

Unknown-31"Le petit club des Herbiers va disputer la finale de la Coupe de France face au Paris Saint-Germain le 8 mai prochain. Les Herbiers, 16.000 habitants, se situent en Vendée. C'est dans ce département qu'est logé le club cyclise de Jean-René Bernaudeau avec, jusqu'à présent comme chef de file, Thomas Voeckler, un dur au mal qui a tenu tête à Lance Armstrong. La Vendée d'où part tous les quatre ans le Vendée Globe. La Vendée, où Les Herbiers affichent un taux de chômage inférieur à 5%. Le trait commun à tout cela : la volonté, le sentiment d'appartenance à un territoire qu'il faut défendre et faire prospérer.

Restée fidèle à l'Église, la Vendée a été martyrisée pendant la Révolution. Le général républicain chargé de la répression se ventait d'avoir empilé des pyramides de cadavres, d'avoir les enfants et les femmes pour qu'elles n'enfantent plus de brigands. La Vendée a mis du temps à s'en remettre. Elle est restée plus d'un siècle à l'écart, sans grandes villes, sans usines, sans connaître le boom économique industriel.

Et malgré cela, ils ont réussi. Comme le dit un responsable local : "quand on n'a pas de ressources, soit on baisse les bras soit on se mobilise". C'est ce qui s'est passé après la Seconde Guerre mondiale. Des gars du pays se sont lancés dans l'aventure de l'entreprise dans un contexte favorable parce que la Vendée avait échappé

Lire la suite de l'article

Etats-Généraux de la bioéthique : Faire appel au Médiateur

3b2ec717-0d9e-11e8-bcf1-0242ac110009_default_blockHeaderChers amis, nous sommes dans les derniers jours de la consultation en ligne. Or nous avons analysé les compte-rendus faits par la société Cap collectif qui a développé et gère la plate-forme de consultation en ligne des EGB. Nous avons également suivi les déclarations du Pdt du CCNE et des directeurs d'espaces éthiques régionaux.

Nous constatons le risque fort d'un compte-rendu très incomplet, omettant notamment l'ampleur de l'opposition à la PMA sans père et autres transgressions. C'est à dire que seuls les arguments seraient comptés, mais le nombre massif de soutien aux arguments "contre" pourraient n'être pas publiés, ou en tout cas de manière réduite. Plusieurs actions sont en cours de préparation pour éviter cela. Mais l'une des actions ne peut être conduite que par chacun de nous : il s'agit d'écrire au médiateur en lui demandant :

  1. Si les arguments seront non seulement comptés mais repris dans le CR ?
  2. Si les votes par proposition et par argument seront vérifiés (des personnes "pour" ont voté "contre" et vice-versa, en raison de l'ambiguïté des questions) ?
  3. Si les nombres de votes par proposition et par argument, après rectification des erreurs de colonne, seront bien publiés ?
  4. Si les "like" (les pouces) seront bien comptés également ?

Souligner fortement (et aimablement) l'importance d'un dépouillement authentique et complet compte-tenu de l'importance des enjeux humains et éthiques pour les générations venir !

A poster sur cette page.

Par ailleurs, le médiateur est bien médiateur de l'ensemble du processus et pas seulement de

Lire la suite de l'article

Vincent Lambert: faire monter nos prières vers le Ciel, afin de faire barrage à l’idéologie mortifère

De l'abbé Christian Bouchacourt, Supérieur du District de France de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X :

20180412_105238"Le CHU de Reims, pour la quatrième fois, s’est prononcé pour un arrêt des traitements de Vincent Lambert, à savoir arrêt de son alimentation et de son hydratation. Dans une semaine, le malade ne sera plus alimenté et donc condamné à mort.

Nous ne pouvons rester passifs devant une telle décision létale qui, si elle est exécutée, sera suivie, demain, de l’euthanasie de milliers d’autres Vincent Lambert.

Aussi je vous invite à réciter le chapelet en famille ou dans vos prieurés, à offrir des communions et des sacrifices afin que le corps médical renonce à cette condamnation. Ayons foi en l’efficacité du chapelet !

Que Notre-Dame, « forte comme une armée rangée en bataille », sauve Vincent Lambert, soutienne sa famille et éclaire les médecins.

Soyons généreux pour faire monter nos prières vers le Ciel, afin de faire barrage à l’idéologie mortifère que certains essaient d’imposer dans notre pays.

Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat."

Lire la suite de l'article

Comment faire battre le cœur de la France dans les cités ?

Le 6 mars, Les Veilleurs d'Espérance recevaient Albéric de Serrant, premier Directeur du Cours Alexandre Dumas, école pilote d’Espérance Banlieue, installée au cœur d’un quartier difficile de Montfermeil ; adjoint de direction du collège Saint Philippe à Meudon, aux apprentis d’Auteuil ; et Cyril Tisserand, Fondateur de l’association le Rocher Oasis des Cités qui assure une présence bienveillante à visée éducative dans une dizaine de cités en France où elle envoie des jeunes en mission.

Lire la suite de l'article

A Rome, les prélats rappellent aux élus que l’accueil des immigrés doit se faire avec prudence et discernement

Hervé de Lépinau, Conseiller départemental Front National de Vaucluse, conseiller municipal de Carpentras, était à Rome avec les 200 élus emmenés par les évêques du sud de la France. Il témoigne sur Boulevard Voltaire :

PQ6HM7NI_400x400"[…] Le moment fort a évidemment été l’audience privée avec le Saint-Père. J’ai eu l’occasion avec mon épouse d’échanger avec le Saint-Père et de lui confier des intentions de prière. Chaque participant a pu avoir un bref échange avec le pape. 

Nous avons également rencontré son secrétaire d’État, le cardinal Parolin, le Monsignore qui fait office de ministre des Affaires étrangères. Nous avons débattu des thèmes qui font l’actualité dans le monde, et plus particulièrement en Europe, et notamment la question des migrants et celles de bioéthique. Il était très intéressant de constater que l’Église reste fidèle à une approche permanente dans les fondements de l’analyse sur ces deux sujets. Sur les migrants, il y a bien un message évangélique d’accueil du migrant, de la personne en difficulté, mais les prélats nous ont rappelés que cet accueil doit se faire avec prudence et discernement, et en fonction des capacités d’accueil du pays concerné. On n’est donc absolument pas dans cette approche angélique et donc tronquée du discours du Saint-Père sur la question des migrants repris par les mouvements de gauche et la presse mainstream en France.

Ce voyage d’élus de sensibilités différentes a-t-il donné lieu a des relations cordiales ?

Nous avions en effet une parfaite transversalité sur l’échiquier politique. Nous avions le maire d’Arles qui

Lire la suite de l'article