Archives par étiquette : face

Les chrétiens doivent se montrer bien plus fermes face à la modernité

Auteur du Pari bénédictin, Rod Dreher a été interrogé dans le numéro de janvier du mensuel La Nef. Extrait :

Couverture299"[…] Le pari bénédictin est une stratégie pour vivre sa foi chrétienne dans un monde qui y est de plus en plus hostile. Les chrétiens, d’après moi, doivent se montrer bien plus fermes face à la modernité que ce qu’ils ont fait jusqu’à présent. Longtemps, l’Eglise a tâché de s’accommoder à la vie moderne, reprenant notamment à son compte l’égalitarisme et l’individualisme. C’est un désastre, non seulement pour elle, mais encore pour l’Occident, qui revit spirituellement ce que Rome a connu lors de sa chute. J’invite les chrétiens désireux de survivre à devenir des versions laïques des moines bénédictins, qui se sont dressés au milieu des ruines de l’Empire romain. Nous ne sommes pas appelés à la vie monacale, mais la Règle de saint Benoît contient nombre de leçons et de pratiques adaptables à la vie laïque et utiles pour faire face aux défis, voire aux persécutions modernes. Comme me le disait le père Cassien Folsom, fondateur d’une communauté bénédictine à Nursie, la ville natale de saint Benoît, les chrétiens qui ne font pas, d’une manière ou d’une autre, le pari bénédictin, ne parviendront pas à remporter les épreuves à venir.

Parce que nos histoires et nos sociétés diffèrent, le pari bénédictin ne sera pas le même en France qu’aux Etats-Unis. Dans tous les cas, il s’agira de bâtir des communautés au sein desquelles les chrétiens pourront, ensemble, étudier

Lire la suite de l'article

L’Etat jacobin face au respect des particularités provinciales

Extrait de l'éditorial de Monde & Vie, à propos de la victoire des nationalistes en Corse :

M"[…] Que veut réellement Simeoni, aujourd’hui l’homme fort de l’île ? Désire-t-il vraiment doter la Corse d’un statut particulier au sein de la nation française ? Si tel est le cas, rien n’est plus légitime et d’autres provinces historiques pourraient à bon droit formuler la même requête : pourquoi les Lillois devraient-ils être soumis aux mêmes règlementations que les Ajacciens ? Le respect des particularités provinciales ne serait même pas une nouveauté, puisque c’est ainsi que la France s’est construite. Voilà plus de deux siècles qu’au contraire, la centralisation républicaine et le jacobinisme ligotent ses forces vives et asphyxient les énergies locales.

Reste à savoir si les libertés des provinces sont conciliables avec l’État républicain. Sous l’Ancien régime, le roi incarnait la France dans sa diversité et l’État était l’instrument de sa politique et de sa puissance. Après l’assassinat de Louis XVI, les révolutionnaires ont idéalisé la nation et pour sauvegarder l’unité de l’ensemble, l’État s’est fait roi, s’est superposé à la France, l’a investie et soumise. Cette évolution était inévitable : pour conserver la cohésion du corps dont on venait de couper la tête, il fallait que la colonne vertébrale – l’État – se solidifie, au prix d’une sclérose de la société française. C’est toute l’équivoque de la notion d’État-nation, alors que nos aïeux parlaient du royaume. De même parlaient-ils de la France, que nos politiciens résument à la République. Nous

Lire la suite de l'article

Forum Polémia : “Face à Macron : une bonne droite!”

L'Opinion annonce le forum de la dissidence Polémia qui aura lieu le samedi 18 novembre à Paris :

Polemia2017-jpg-petit-web-only"(…) Le 18 novembre, à Paris, se tiendra le troisième « forum de la dissidence Polemia » sur un thème clair et net : « Face à Macron : une bonne droite! » Il s'agit, précise l'invitation, de « soutenir l’union de la droite face au politiquement correct » car « le salut ne viendra pas des partis politiques tant qu’ils resteront médias dépendants. Il viendra des intellectuels, des militants, des réinformateurs, des médias alternatifs ».

Quatre « constats fondamentaux» seront faits lors de cette réunion: « Premièrement, le peuple de Droite existe. Deuxièmement, les idées de Droite sont majoritaires. Troisièmement, les intellectuels de Droite se réveillent. Quatrièmement, LMPT [la Manif pour tous], le plus puissant mouvement social récent, fut de droite

Parmi les participants annoncés figurent le directeur du mensuel L'Incorrect(dont le numéro 3 vient de sortir) Jacques de Guillebon, et son actionnaire principal Charles Beigbeder, les anciens conseillers régionaux FN Jean-Yves Le Gallou et Martial Bild (fondateur de TV Libertés), l'ancien patron du Front national de la Jeunesse Julien Rochedy (que l'on a vu aussi chez les « Amoureux de la France» de Nicolas Dupont-Aignan), le fondateur de Riposte laïque Pierre Cassen, l’universitaire Bérénice Levet et, pour couronner le tout, l’ancien député, eurodéputés et numéro 2 du FN, Bruno Mégret (…)"

Lire la suite de l'article

FN : Eric Dillies maintient sa candidature face à Marine Le Pen

Eric Dillies, le patron du FN à Lille, avait fait savoir le 20 octobre qu'il souhaitait se présenter face à Marine Le Pen pour la présidence du parti. Pour être candidat, il faut le parrainage de vingt secrétaires départementaux du FN. Le candidat de dernière minute réclamait alors de changer le mode de parrainage et de reporter l'échéance du dépôt de candidature, fixé au 21 octobre.

Le 23 octobre, le bureau politique lui avait accordé une fin de non-recevoir, confirmant la candidature unique de Marine Le Pen lors du congrès prévu à Lille les 10 et 11 mars 2018.

Eric Dillies répond à L'Express:

"[…] Si Marine Le Pen le souhaite, elle peut donc être parfaitement reportée. Je persiste et signe donc et maintiens ma candidature. Mais ce maintien d'une candidature est de pure forme… On ne peut pas avoir d'élection sans élection. On ne peut pas avoir de débat sans débat. Et donc, on ne peut pas avoir un seul candidat, il en faut plusieurs. Nous venons de passer une période électorale difficile. Nous ne pourrons pas en tirer d'enseignements sans débat libre, loyal et sincère. Mais pour que la liberté, la loyauté et la sincérité soient au coeur de la démarche de refondation du parti, il faut que Marine Le Pen puisse permettre que le débat ait vraiment lieu.

En avez-vous parlé directement avec Marine Le Pen?

Avant le bureau politique du 23 octobre, je l'avais appelée pour lui en parler. Elle m'avait alors dit que c'était

Lire la suite de l'article

L’OTAN a une guerre de retard : elle craint de ne pouvoir faire face à une attaque russe

Faut-il sortir de Saint-Cyr pour savoir qu'en 2017, l'ennemi de la France tel que défini par le chef des armées lui-même, ne vient plus de l'est?

"L'Otan n'est pas en mesure de contrer une agression russe à l'est tant sa capacité militaire s'est "atrophiée" depuis la fin de la Guerre froide, affirme Der Spiegel, s'appuyant sur un rapport confidentiel de l'alliance.

"La capacité de l'Otan de soutenir au niveau logistique un renfort rapide dans le territoire très étendu", sous la responsabilité du commandement suprême des forces alliées en Europe (SACEUR), "s'est atrophiée depuis la fin de la guerre froide", selon ce rapport, dont l'hebdomadaire allemand dit s'être procuré un exemplaire.

Toujours selon ce document, il n'y a "pas de garantie suffisante que même la force de réaction (NRF, ndlr) serait en mesure de réagir rapidement et si besoin sur la durée".

Le rapport, qui doit être prochainement discuté par les ministres de l'Otan, décrit ainsi une organisation incapable de contrer une éventuelle agression militaire russe, en raison essentiellement d'"une structure de commandement clairsemée", résume Der Spiegel, dans des extraits de son édition à paraître samedi" (suite).

Lire la suite de l'article

Le plus grand danger auquel nous devons faire face aujourd’hui, c’est l’indifférence d’une Europe qui nie ses racines chrétiennes

Du 11 au 13 octobre s’est tenue à Budapest une réunion internationale sur la persécution des chrétiens, organisée par le gouvernement hongrois. Chistianophobie Hebdo a traduit une partie du discours d’accueil du Premier Ministre Viktor Orbán. Extrait :

Unknown-8"[…] Aujourd’hui, je voudrais dire quelques mots sur cette forme de persécution des chrétiens.Nous nous sommes rassemblés ici, venant du monde entier, pour trouver des réponses à une crise qui n’a été que trop longtemps cachée. Nous sommes venus de différents pays et, pourtant, quelque chose nous relie : responsables d’Églises chrétiennes et hommes politiques chrétiens. […] Dans le Livre d’Ezéchiel nous lisons que, si le veilleur voit l’ennemi approcher mais qu’il ne sonne pas l’alarme, le Seigneur le tiendra pour responsable de la mort de ceux qui ont été tués à cause de son inaction.

Bien des fois au cours de notre histoire, nous les Hongrois nous avons dû nous battre pour rester chrétiens et Hongrois. Pendant des siècles, nous avons combattu sur les frontières méridionales de notre patrie pour défendre toute l’Europe chrétienne. […] Ici, dans cette salle, se trouvent des personnes plus âgées que moi qui ont fait l’expérience de première main de ce que c’est que d’avoir vécu en chrétien fidèle sous un régime despotique. Pour nous, toutefois, par une cruelle et absurde ironie de l’Histoire nous voici vivant comme des membres d’une communauté assiégée. Où que nous vivions dans le monde – que nous soyons catholiques, protestants, orthodoxes ou Coptes –, nous sommes membres d’un seul corps et

Lire la suite de l'article

Laurent Wauquiez refuse de débattre face à Marine Le Pen

ImagesAvec le débat du 2nd tour de la présidentielle, tout le monde avait compris que Marine Le Pen ne brillait dans les débats. Mais visiblement Laurent Wauquiez n'a pas eu la même perception. Le candidat à la présidence des Républicains a refusé la proposition de France Télévisions d'affronter la semaine prochaine la présidente du FN, qui participe à l'Emission politique.

L'entourage du candidat évoque des raisons d'agenda et des choix de communication, préférant se consacrer à une campagne de terrain plutôt que de multiplier les apparitions médiatiques.

Lire la suite de l'article

Kurdes et Syriens bientôt face à face à Deir ez-Zor ?

Analyse d'Antoine de Lacoste pour les lecteurs du Salon Beige :

Syrie-carte-2-400x355[1]Depuis maintenant une semaine, l'armée syrienne a rompu le siège de Deir ez-Zor. L'Etat islamique avait conquis les deux tiers de la ville il y a trois ans et n'a jamais pu prendre le dernier tiers comme nous l'avons expliqué la semaine dernière.

Aujourd'hui, c'est l'inverse qui se produit et ce sont les hommes de Daesh (dont de nombreux étrangers) qui sont encerclés dans les poches qu'ils détiennent encore, à l'est de la ville.

La reprise complète de Deir ez-Zor est inéluctable dans un délai finalement plus court que prévu. Cela en dit long sur l'effondrement de l'Etat islamique dont les jours sont maintenant comptés. D'ailleurs de nombreux combattants disparaissent dans la nature, parfois pour rentrer chez eux discrètement mais le plus souvent pour se fondre dans la population des régions sunnites afin de préparer de futurs attentats.

Dans le même temps, les dirigeants survivants de Daesh se préoccupent des finances du mouvement et organisent le rapatriement, notamment en Europe, de fonds qui serviront à financer des actions terroristes. Les Syriens en auront probablement  fini plus tôt que nous avec l'Etat islamique…

Ce qui est certain, c'est que l'armée syrienne a repris plusieurs puits de pétrole dans la région de Deir ez-Zor, et que bientôt plus aucun ne sera aux mains de Daesh. Ce sont ainsi 800 millions de dollars annuels qui ne rentreront plus dans les caisses des islamistes.

Plus au nord-ouest, à 120 km de Deir ez-Zor,

Lire la suite de l'article