Archives par étiquette : experts

C’est aussi le choc pour les analystes et experts politiques

Les "experts" de l’Observatoire des radicalités se sont réunis. Voici quelques unes de leurs conclusions :

"Il est faux de prétendre, comme l’a fait encore dimanche soir Nicolas Sarkozy, que c’est un vote d’exaspération. Il y a une adhésion au discours du FN" (Jean-Yves Camus)

"Pour beaucoup de Français, le FN est devenu le parti de la droite. Ainsi même un Christian Estrosi, pourtant tenant de la droite forte et décomplexée, ne tient pas le choc face à Marion Maréchal Le Pen" (Joël Gombin)

"Lorsque Marine Le Pen parle, les gens comprennent ce qu’elle dit! Le FN a un discours qui dit toujours être en prise avec le réel. Il est audible" (Sylvain Crépon)

"Les 18-30 ans estiment que la classe politique traditionnelle est éloignée de leurs préoccupations, et parle une langue qui ne leur correspond pas davantage que la moyenne des Français. Le FN est davantage dans le concret" (Jean-Daniel Lévy)

Autant dire que les "experts" se sont réveillés ce matin avec la gueule de bois. Toutes ces années dans le déni sans se rendre compte de rien…

Lire la suite de l'article

Etonnant que les experts ne s’alarment pas devant l’état de déliquescence des sociétés

Le dimanche 29 novembre, premier Dimanche de l'Avent, a été aussi le jour de l'ouverture à Paris de la COP21. Dans son homélie pour ce 1"' Dimanche de l'Avent, le T.R.P. Dom Jean Pateau, Abbé de Notre-Dame de Fontgombault, a évoqué quelle est la véritable "confusion de la nature" à laquelle nous sommes confrontés :

"L'Évangile de ce premier dimanche de I'Avent offre à notre méditation la confusion de la nature qui annonce la proximité du retour du Seigneur. Il ne semble pas que les perturbations climatiques, qui inquiètent tant aujourd'hui les experts, atteignent le point décrit par le Seigneur. En revanche, il est étonnant que les experts en humanité ne s'alarment pas devant l'état de déliquescence des sociétés, des familles, des hommes. L'abandon de la quête du bien commun au profit d'intérêts particuliers par les hommes d'État, les familles brisées et recomposées, les unions contre nature, les meurtres que sont l'avortement et l'euthanasie, tout cela est présenté désormais comme la normalité dans une société moderne, évoluée, et surtout libérée. Les récents attentats, revers de cette triste médaille, révèlent bien l'état du monde. L'Église, en défendant le service désintéressé de l'État en vue du bien commun, l'indissolubilité du mariage, la vérité sur la famille, la vie préservée de la conception à sa fin naturelle, apparaît comme attardée. La tentation est grande, parfois, au sein de l'Église, au sein surtout de médias qui se présentent comme chrétiens, de faire siennes et de proposer les idées du monde, avec,

Lire la suite de l'article

Ce sont les “experts” qui décident de la vie et de la mort

Le blog de Jeanne Smits : Aux Pays Bas, une octogénaire a été soustraite par sa famille à l'établissement de soins où elle vivait afin d'être euthanasiée dans un établissement spécialisé. L'établissement de soins estimait que cette femme, dans l'incapacité de réclamer l'euthanasie, ne devait pas la subir, au moins, pas dans l'urgence. La famille, qui voulait l'euthanasier, s'est alors tournée vers la justice, qui a décrété l'obligation de faire euthanasier la patiente, ce qui a été fait tambour battant sur avis éclairé de la "Clinique de fin de vie".

"Deux juges ont ainsi suivi l’opinion de la famille de la victime et de sa famille selon lesquels la femme avait le désir de mourir aux termes d’une décision qu’elle avait prise alors qu’elle était en pleine possession de ses moyens. C’est  la première fois qu’un tel conflit autour d’un refus d’euthanasie aboutit ainsi devant la justice. Et la première fois aussi qu’un juge donne plus de poids à l’avis de la Clinique de fin de vie (Levenseindekliniek) qu’à celui du médecin traitant qui est proche d’une patiente qu’il connaît bien, et d’une institution qui affirme aujourd’hui avoir voulu protéger une personne âgée vulnérable."[…]

L’établissement où elle était soignée avait au contraire tenu compte de sa situation cognitive d’ensemble, faisant appel au médecin traitant, au psychologue « maison » et à l’ensemble du personnel. Le juge d’Utrecht a estimé cela insuffisant, puisqu’il n’était pas apparu qu’ils avaient la connaissance ni l’expérience spécialisées que l’on peut attendre en matière d’évaluation de demandes d’euthanasie. La Clinique

Lire la suite de l'article

Prospective : les “experts” américains se sont bien trompés

Thomas Flichy, membre du centre Roland Mousnier, CNRS – Université de Paris-IV Sorbonne, écrit :

"Malgré l’efficacité du marketing qui entoure leurs rapports de prospective, les États-Unis ont une grande difficulté à anticiper les évolutions à venir. Nous pouvons prendre pour exemple le rapport "Global trends 2015", document élaboré en l’an 2000, afin d’anticiper le monde que nous connaissons aujourd’hui.

Croissance pour tous

Malgré quelques intuitions, force est de constater que la partie centrale de l’analyse se présente comme la projection d’un fantasme, celui d’un monde pacifié par la mondialisation et incapable de se structurer face à la puissance américaine. 

En l’an 2000, les plus grands experts américains estiment que l’économie mondiale aura retrouvé vers 2015, son niveau de croissance des années 1960, ou du début des années 1970. La croissance touchera non seulement les pays émergents mais également les pays industrialisés. En effet, l’amélioration des politiques macro-économiques, le maintien de taux d’inflation très bas, et surtout la création de l’Euro contribueront à la croissance économique et par conséquent à la stabilisation politique du monde.

L'apogée du capitalisme mondialisé

En Europe, "l’expansion rapide du secteur privé conjugué à la dérégulation et à la privatisation stimulera la croissance économique et générera une pression concurrentielle permettant d’utiliser plus efficacement les ressources". La révolution de l’information permettra aux entreprises du monde entier d’imiter les "meilleures pratiques des entreprises les plus efficaces" (entendre ici les pratiques du capitalisme mondialisé).

En 2015, l’Europe, continent pacifié, ayant retrouvé la prospérité

Lire la suite de l'article

Assises de La Roche : les gauchistes veulent censurer des experts

Prévues le 31 mars, les Assises de l’éducation, un moment de concertation voulu par la ville de La Roche-sur-Yon, sont destinées à évoquer les relations parents-école et les rythmes scolaires. Les gauchistes de la FCPE, SUD et du PS souhaitent empêcher la venue de 2 personnes, car elles sont proches de la Manif pour tous :

  • François-Xavier Bellamy, adjoint à Versailles, auteur notamment de Les déshérités, l’urgence de transmettre (chez Plon)
  • Jean-Paul Mongin, tête pensante et exécutive de SOS éducation.

Anne-Sophie Fagot, élue en charge de l’éducation à la Ville, minimise cette polémique. Pour elle, ce qui prime reste d’abord et avant tout « l’intérêt des enfants ».

La liberté d'expression c'est pour salir les enfants, pas pour les défendre.

Commentaires (3)

FCPE, SUD, PS : "Ce sont tous des charlots !"

Là voilà, leur fameuse défense de la liberté d'expression…

Rédigé par : Jean | 6 mar 2015 16:43:29
____________________________________

Des sectaires ennemis du débat démocratique..

Rédigé par : c’est ici | 6 mar 2015 22:02:54
____________________________________

Il est interdit d'interdire.

Rédigé par : rijkov | 7 mar 2015 08:43:48
____________________________________

Lire la suite de l'article

Des experts accusent le gouvernement de légaliser la vente d’êtres humains

A la suite de l’annonce par le ministre de la Justice espagnol de la prochaine approbation de plusieurs amendements à la réforme du registre civil, afin de prendre en compte l’enregistrement des naissances par mères porteuses, des experts en éthique accusent le gouvernement espagnol de légaliser de façon dissimulée les « ventres de location » et la vente d’êtres humains.

Répondant à ce projet du ministère de la Justice espagnol d’inscrire au Registre Civil les naissances générées par « gestation par procuration », connue comme maternité de subrogation ou « ventre à louer », les experts en éthique s’expriment : la gestation par procuration est une pratique illégale en Espagne. Ces dernières années s’est développé un commerce fort lucratif par lequel des couples de sexe identique ou différent, ou bien des personnes célibataires, se rendent dans certains pays afin de « se procurer » des enfants portés par des femmes de là-bas.

En toute logique, les enfants portés par des mères à l’étranger ne sont pas coupables de ne pas êtres enregistrés en Espagne. Ce qui est logique et cohérent si l’on suit l’ordonnance juridique, serait d’inscrire les enfants dans leur pays de naissance et comme enfants de leur mère biologique, puis de faire les démarches d’adoption munie de toutes les garanties.

En tous les cas, le gouvernement espagnol ne doit pas légaliser l’enregistrement de ces enfants s’il veut être cohérent avec la législation interdisant la maternité subrogée. Cette pratique doit être universellement abolie parce qu’elle fragilise la dignité de la femme et convertit l’enfant en un

Lire la suite de l'article

La guerre française au Mali est “exemplaire”, selon des experts américains

L'un des think tanks les plus influents au Pentagone salue la capacité d'adaptation de notre armée, efficace avec des moyens limités.

Was-2879193-jpg_2515698_652x284

[…] "Les Français ont prouvé avec Serval qu'ils savent projeter rapidement des forces limitées mais hautement efficaces, taillées pour des besoins et des objectifs spécifiques", poursuivent les analystes américains. Comment nos généraux ont-ils réussi un pareil tour de force ? "Ils ont poussé la modularité sous le niveau du bataillon, leur permettant d'adapter chaque élément des brigades", explique le rapport. […]

[Article complet sur Le Point.fr]

Lire la suite de l'article

La guerre française au Mali est “exemplaire”, selon des experts américains

L'un des think tanks les plus influents au Pentagone salue la capacité d'adaptation de notre armée, efficace avec des moyens limités.

Was-2879193-jpg_2515698_652x284

[…] "Les Français ont prouvé avec Serval qu'ils savent projeter rapidement des forces limitées mais hautement efficaces, taillées pour des besoins et des objectifs spécifiques", poursuivent les analystes américains. Comment nos généraux ont-ils réussi un pareil tour de force ? "Ils ont poussé la modularité sous le niveau du bataillon, leur permettant d'adapter chaque élément des brigades", explique le rapport. […]

[Article complet sur Le Point.fr]

Lire la suite de l'article

3 experts nommés pour examiner Vincent Lambert

Le Conseil d'Etat a désigné les 3 experts chargés de se pencher sur l'état de santé de Vincent Lambert. Le président de la section du contentieux du Conseil d'Etat a désigné comme experts

  • Marie-Germaine Bousser, professeur émérite des universités, chef de service honoraire à l'hôpital Lariboisière de l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP),membre du CCNE.
  • Lionel Naccache, professeur des universités-praticien hospitalier, neurologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière de l'AP-HP, membre du CCNE. Il avait déclaré sur l'euthanasie :

"Personnellement, je suis extrêmement soucieux de ce que pense le malade : ce qu’il nous dit, ce qu’il souhaite, ses directives, tout cela est essentiel, et je m’attache à prendre en compte cette subjectivité des patients. Pour autant, il faut garder une certaine distance. Et ne pas nécessairement arrêter une décision à partir du seul discours d’un patient. Je n’ai pas une position arrêtée. Ma seule conviction est que cette question doit laisser de côté tout abord idéologique."

  • Jacques Luauté, professeur des universités-praticien hospitalier, chef de service à l'hôpital Henry Gabrielle du centre hospitalier universitaire de Lyon.

Ces troix spécialistes de neurosciences, qui ont prêté serment aujourd'hui, ont deux mois pour rendre leur expertise. Ils devront

  • "décrire l'état clinique actuel de Vincent Lambert",
  • "se prononcer sur le caractère irréversible des lésions cérébrales dont il souffre et sur le pronostic clinique",
  • "déterminer s'il est en mesure de communiquer, de quelque manière que ce soit, avec son entourage"
  • "apprécier l'existence éventuelle de signes manifestant une volonté d'interruption ou au contraire

Lire la suite de l'article