Archives par étiquette : évêque

Mgr Czeslaw Kozon, évêque de Copenhague, présidera le pèlerinage 2018 Summorum Pontificum

220px-Czeslaw_KozonEn 2018, le pèlerinage international du peuple Summorum Pontificum à Rome retrouvera sa date de prédilection et se tiendra du vendredi 26 au dimanche 28 octobre, pour le week-end du Christ-Roi. Le pèlerinage sera guidé par Mgr Czeslaw Kozon, évêque de Copenhague.

PROGRAMME PRÉVISIONNEL

Vendredi 26 octobre

  • De 11 heures à 17 heures – Rencontres Populus Summorum Pontificum à l'invitation de Paix Liturgique, de la Fédération internationale Una Voce et de Juventutem, Pontificia Università San Tommaso d’Aquino (Angelicum). Inscription : 30 euros, déjeuner compris
  • 18 heures – Messe d'ouverture du pèlerinage en l’église de la Très Sainte Trinité des Pèlerins

Samedi 27 octobre

  • 9h30 – Adoration Eucharistique (confessions)
  • 10h30 – Procession solennelle vers la Basilique St Pierre, sous la conduite de Mgr Kozon
  • 12 heures – Grand Messe Pontificale dans la Basilique St Pierre (autel de la chaire de Pierre), célébrée par SER Mgr Czeslaw Kozon, évêque de Copenhague, chœur dirigé par le maestro Aurelio Porfiri
  • 14 heures – Buffet pour le clergé (inscription requise) au Palais Cesi
  • 18 heures – Vêpres du Christ-Roi en l’église de la Très Sainte Trinité des Pèlerins

Dimanche 28 octobre

  • 9h30 – Messe du Christ-Roi en l'église de Jésus-et-Marie (ICRSP) pour les pèlerins désireux de participer à l'Angelus du Saint-Père
  • 11 heures – Messe pontificale du Christ-Roi célébrée par Mgr Kozon, en l’église de la Très Sainte Trinité des Pèlerins

Lire la suite de l'article

“Chaînes et terreur, un évêque dans les geôles communistes”

Ioan_ploscaruTel est le titre de l’autobiographie posthume de Mgr Ioan Ploscaru, grande figure de l’Eglise catholique roumaine et martyr du communisme, qui vient d’être publiée en français aux éditions Salvator.

En 1698, l’Eglise gréco-catholique rejoint l’unité romaine. Aujourd'hui, elle représente un peu moins de 1% de la population roumaine (chiffre de 2011). Au XXe siècle, les communistes, dans leur fureur antichrétienne, ont voulu faire disparaître physiquement cette partie de l’Eglise au profit des communautés orthodoxes manœuvrées depuis Moscou.

Mgr Ploscaru fait partie de ces évêques qui ont refusé le schisme. Pour cette raison, il a subi 15 ans d’emprisonnement, de tortures et d’humiliations en tous genres. Mgr Gérard Defois, archevêque émérite de Lille, a bien connu le prélat. Il a salué au micro de Vatican News, le 19 décembre 2017, l’édition française de son autobiographie :

« avec ce texte , nous entrons en prison avec lui » et nous découvrons la « résistance humaine et spirituelle » de cet évêque pour qui « la torture était devenue une seconde nature ». Pour survivre, il « avait réinventé une vie monastique en prison où les moindres détails – un papillon de nuit, un rat – étaient une occasion de rendre grâces ».

Lire la suite de l'article

Un évêque irlandais assimilie union homosexuelle et mariage

Lu dans La Croix :

"Tous les trois ans, l’Église catholique organise une grande rencontre internationale des familles. C’est l’Irlande, pays où l’identité catholique est encore forte mais menacée par une sécularisation rampante, qui a été choisie pour accueillir la prochaine, en août 2018 à Dublin. Alors que les évêques irlandais ont lancé les préparatifs dans leurs diocèses, l’un d’eux a eu une prise de position assez rare à ce niveau de la hiérarchie catholique du pays.

À la tête du diocèse de Limerick, dans le Sud-Ouest de l’Irlande, Mgr Brendan Leahy a affirmé que les couples homosexuels doivent être les bienvenus à cette rencontre mondiale et que ce serait une occasion manquée si l’Église ne rassemblait pas les familles dans toute leur variété.

« Mon espoir pour la rencontre de l’an prochain, c’est qu’elle soit pour toutes les familles : les familles traditionnelles, monoparentales, les personnes engagées dans une deuxième union, divorcées remariées, les croyants comme les non croyants, les personnes d’autres religions, ceux qui sont en phase avec l’Église et ceux qui ne sont pas d’accord avec elle », a-t-il développé, vendredi 13 octobre, en marge du lancement des préparatifs dans son diocèse, selon le quotidien irlandais The Independent.

« Nous vivons à une époque de changement et la famille aussi change », a-t-il dit, tout en soulignant l’importance d’une telle rencontre en Irlande où « la famille a un sens très fort ».

Les Irlandais ont voté massivement en faveur du mariage homosexuel, lors d’un référendum organisé le 22 mai 2015 (le « oui » l’avait emporté

Lire la suite de l'article

Lettre de Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, au sujet de la PMA

Longue de 8 pages, elle est en ligne sur le site du diocèse. Extrait :

201509092265-full"[…] On peut s’interroger par ailleurs sur la pérennité des conclusions du CCNE qui déclarait dans son avis n°90 de novembre 2005 :

« L’AMP a toujours été destinée à résoudre un problème de stérilité d’origine médicale et non à venir en aide à une préférence sexuelle ou à un choix de vie sexuelle. L’ouverture de l’AMP à l’homoparentalité ou aux personnes seules ouvrirait de fait ce recours à toute personne qui en exprimerait le désir et constituerait peut-être alors un excès de l’intérêt individuel sur l’intérêt collectif. La médecine serait simplement convoquée pour satisfaire un droit individuel à l’enfant. » (§ I.3.5).

En 2005, donc, le comité d’éthique proscrit la légalisation de l’AMP pour les couples homosexuels ou pour les personnes seules, en soulignant qu’on ne peut pas utiliser la médecine pour satisfaire un droit à l’enfant. En 2017 le même comité autorise l’AMP en estimant que le désir des femmes de procréer passe avant toutes les questions relatives à l’enfant.

Les fondements de la réflexion éthique changent donc en quelques années. Cela pose un problème de méthode. Recourir à l’éthique, c’est nous inviter à prendre du recul, de la hauteur, nous extraire des modes et des polémiques pour distinguer ce qui est durable, permanent, et ce qui est provisoire, passager ; c’est faire reposer la réflexion sur des principes qui dépassent les intérêts particuliers et les désirs individuels. A moins, bien sûr,

Lire la suite de l'article

Un évêque interdit les funérailles catholiques pour les personnes ayant conclu un mariage avec une personne de même sexe

Bishop-thomas-paprockiUn évêque américain a publié des lignes directrices pour que les paroisses interdisent aux personnes ayant conclu des "mariages homosexuels" de recevoir la communion et les empêchent d'avoir des funérailles à l'Eglise. Mgr Thomas Paprocki, de Springfield Illinois, a déclaré que ces personnes ne devraient ni chercher à recevoir ni être admises à la sainte communion parce que leurs relations sont d'une nature "objectivement immorale". En ce qui concerne les funérailles, il écrit:

«À moins d'avoir donné des signes de repentir avant leur mort, les personnes décédées qui ont vécu ouvertement dans un mariage homosexuel donnant un scandale public aux fidèles doivent être privées des rites funèbres ecclésiastiques. En cas de doute, le bon pasteur ou administrateur paroissial doit consulter l'évêque ordinaire local, dont le jugement doit être suivi."

Lire la suite de l'article

Mgr Xavier Malle nommé évêque de Gap

Xavier-Malle-cure-IB-187x300Le pape François a nommé aujourd'hui Monsieur l'Abbé Xavier Malle, Doyen de Chinon et Curé et recteur du sanctuaire de Notre-Dame de la Prière de l'Île Bouchard, évêque de Gap.

Né le 14 septembre 1965 à Valenciennes, l’abbé Malle a fait des études de droit et de science politique à Nancy avant d’entrer à Sciences Po à Paris. En 1994, il entre à la Communauté de l’Emmanuel, à Namur (Belgique), puis en 1995 il part au séminaire français de Rome et étudie à l'Université pontificale grégorienne. Il est diplômé d’étude universitaire en droit, de l’Institut d’études politiques de Paris et il a obtenu en 2001 une Licence en théologie spirituelle.

Les lecteurs du Salon Beige le connaissent déjà un peu, en raison de ses méditations et neuvaines de prière pour la France (ici et ).

Lire la suite de l'article

Mgr Antoine Hérouard, nommé évêque auxiliaire de Lille

Unknown-12Le pape François a nommé, mercredi 22 février, Mgr Antoine Hérouard évêque auxiliaire du diocèse de Lille.

Il était jusqu’à présent Recteur du Séminaire pontifical français de Rome. Il succède à Mgr Gérard Coliche, qui, atteint par la limite d’âge, a remis sa démission au Pape.

Lire la suite de l'article

Malaise à l’Ecole privée sous contrat : parents, écrivez à votre évêque

Logo-parents-pour-l-ecole-2Hier, Parents Pour l'Ecole invitait dans une lettre les évêques de France à "se tourner vers les autorités de l’École Catholique, locales ou nationales, dans le but d’ouvrir avec ces dernières un dialogue respectueux et vrai".

Aujourd'hui, Parents Pour l'Ecole souhaite aller plus loin, et propose aux parents de l'Ecole privée sous contrat d'écrire directement aux évêques :

"Chers parents, les contacts que nous établissons avec vous depuis quelques mois signalent, à l’égard de l’enseignement privé sous contrat, un sentiment de malaise. Si vous reconnaissez la qualité du travail des enseignants autant que le dévouement des chefs d’établissement, vous ne comprenez plus les décisions qui sont prises à l’échelle nationale.

Ainsi, certains d’entre vous nous ont fait part de leurs interrogations au sujet du portail «Gabriel», ensemble de données informatiques concernant les familles comme le personnel enseignant et collectées par le Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique. Quelle sera la nature de ces données ? A qui seront-elles transmises ? Qui, d’ailleurs, les transmettra ? Ces questions manifestent, parmi tant d’autres, une inquiétude et une forme d’incompréhension. Ainsi êtes-vous nombreux à nous dire que vous ne vous reconnaissez plus dans l’école libre.

Aussi est-il temps pour nous tous de nous adresser directement à notre évêque. Comme le stipule le Statut de l’Enseignement Catholique, c’est lui qui est responsable et garant de l’enseignement dispensé dans son diocèse. C’est donc à votre évêque que nous vous proposons d’écrire personnellement. Ne laissons plus l’école libre devenir une école comme les autres, encourageons l’épiscopat français à défendre le

Lire la suite de l'article

Un évêque diocésain insatisfait de la position des autels qu’on met entre le prêtre et le peuple

Il s'agit de Mgr Pascal N’Koué, évêque de Parakou au Bénin :

"Je tiens à vous rappeler que la célébration "versus orientem" est autorisée par les rubriques du Missel (de Paul VI), qui précisent les moments où le célébrant doit se retourner vers le peuple. Il n’est donc pas besoin d’autorisation particulière pour célébrer face au Seigneur" Card. Robert SARAH. Et voilà le vieux débat relancé. Le prêtre à l’autel doit-il faire face au peuple, ou se tourner avec les fidèles vers l’Orient, le Soleil levant ? L’auteur du grand livre "Dieu ou rien" tranche sur le vif : "Le Concile n’a jamais demandé de célébrer face au peuple".

NLa première fois où j’ai eu le privilège de concélébrer avec le Pape Jean-Paul II, dans sa chapelle privée au Vatican, l’autel était collé au mur. Nous tous (les célébrants et le peuple) étions tous tournés vers la même direction, vers l’autel pour la célébration du Saint Sacrifice. Quel recueillement ! J’en ai été marqué pour la vie. Depuis ce jour, j’ai toujours été insatisfait de la position des autels qu’on met entre le prêtre et le peuple, où on se fait face à face. On m’avait toujours dit que c’était le Concile Vatican II qui l’avait décrété. Un autre argument qu’on donne souvent c’est que, ce n’est pas poli de célébrer la messe "dos au peuple". Mais là, en 1989, j’étais dans la chapelle du Pape Jean-Paul II, qui lui aussi a participé au Concile. Et le Pape, ce "roc

Lire la suite de l'article

Monseigneur Emmanuel Gobilliard, recteur de la cathédrale du Puy-en-Velay, nommé évêque auxiliaire de Lyon (Add.)

EgDans la presse locale. Ici :  

Il deviendra l’un des principaux collaborateurs du cardinal Barbarin. « C’est un événement qui bouleverse une vie, c’est très impressionnant. Je n’ai jamais choisi mes missions et j’en ai toujours été très heureux. Le pape me fait confiance, ce n’est pas rien », nous déclare-t-il.

Et là

"«Je suis très heureux. C’est une grande marque de confiance qui m’est faite… ». D’une voix posée, ce jeudi matin dans une des salles de l’évêché, le père Emmanuel Gobilliard, actuel recteur de la cathédrale du Puy-en-Velay, ne dissimule pas son émotion même si la nouvelle de sa nomination au rang des évêques de France il l’a apprise voilà une dizaine de jours. « C’est soudain, complète-t-il. C’est quelque chose qui bouleverse une vie, on change de lieu, de fonction, de mission… On change de vie ».

Sa prochaine mission désormais, il va la conduire auprès du cardinal-archevêque Philippe Barbarin, primat des Gaules, à Lyon, en tant qu’évêque auxiliaire. « Je suis ordonné évêque mais je n’ai pas autorité sur le diocèse de Lyon, précise-t-il. Il sait aussi qu’il arrive dans un diocèse secoué par plusieurs affaires de pédophilie. « C’est un diocèse traumatisé, meurtri, qui vit des choses difficiles, de grandes douleurs », confie Emmanuel Gobilliard. 

« La première chose, pour lui, c’est la souffrance de tous ceux qui ont été maltraités par certains ». Il ajoute : « on prend le diocèse comme il est, avec ses joies et ses difficultés. Et malgré ces difficultés, il continue de vivre. Je

Lire la suite de l'article

Monseigneur Didier Berthet, nouvel évêque de Saint-Dié

Lu ici :

"Ordonné en 1992 pour le diocèse de Nanterre, Mgr Berthet fut nommé vicaire de la paroisse Saint-Pierre Saint-Paul de Rueil (1993-1994) avant de devenir responsable de l’aumônerie de l’enseignement public de Rueil-Malmaison. Entre 1998 et 2006, Mgr Berthet fut successivement curé de la paroisse Saint-Joseph de Buzenval à Rueil-Malmaison jusqu’en 1998 puis curé de la paroisse Saint-Saturnin d’Antony et doyen d’Antony entre 1998 et 2006.

Entre 2001 et 2003, il fut chargé de l’accompagnement des séminaristes. De 2003 à 2006, il devint vicaire épiscopal du secteur sud de Nanterre et membre du Conseil épiscopal. Puis il fut nommé curé de la paroisse Saint-Maxime d’Antony entre 2005 et 2006 avant de devenir chancelier du diocèse de Nanterre, membre du Conseil épiscopal et de l’équipe animatrice du Séminaire Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux (2006-2007).

Depuis 2007, il était supérieur du Séminaire Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux".

L'ordination épiscopale de monseigneur Berthet est prévue le dimanche 4 septembre à 15h00 et on installation le lundi 5 septembre à 17h30 en la cathédrale de Saint-Dié.

Lire la suite de l'article