Archives par étiquette : européen

Guy Verhofstadt, chef des libéraux au Parlement européen, adepte de la théorie du complot

Dans un tweet il a écrit:

"L’Europe a une cinquième colonne dans ses rangs : les pom-pom girls de Poutine qui veulent détruire l’Europe et la démocratie libérale de l’intérieur : Le Pen, Wilders, Farage, Orbàn, Kaczynski, Salvini utilisent l’argent et les services de renseignement du Kremlin. Comme l’ami de Farage Arron Banks, qui était de mèche avec les Russes pour obtenir le Brexit."

Verhofstadt n’a pas peur du ridicule, parce que traiter le russophobe Kaczynski de marionnette du Kremlin, faut oser… Le député de l’UKIP Ray Finch a répondu dans les colonnes de The Independent :

« C'est un théoricien du complot qui mérite notre pitié. C'est amusant qu'il n'ait pas mentionné son grand ami George Soros qui a publiquement donné des milliards à des campagnes politiques. »

Lire la suite de l'article

La catholique Irlande rejoint le troupeau européen des peuples qui se suicident

Extrait de l'éditorial d'Hilaire de Crémiers dans Politique Magazine, à propos du référendum irlandais sur l'avortement :

Couv"[…] L’avortement sera donc légal jusqu’à trois mois de grossesse et, sur justification médicale, entre trois et six mois. Le Premier ministre Leo Varadkar, d’origine indienne et lui-même homosexuel affiché, s’est félicité de cette « révolution tranquille ». Ce référendum fait suite à celui de 2015 qui avait autorisé le prétendu mariage homosexuel. La catholique Irlande qui, il y a encore vingt ans, se refusait à ce genre d’évolution dite « sociétale », rejoint le troupeau européen des peuples qui se suicident, dans la pratique qui sera généralisée et, sans le dire, quasi obligatoire sous contrainte morale, d’une « culture de mort » qu’avait véhémentement dénoncée en son temps saint Jean-Paul II. En la circonstance, la voix souveraine de l’Église ne s’est pas fait entendre. Et c’est, peut-être, ce qu’il y a de plus grave.

La lecture des éditoriaux du Monde et de Libération – on n’ose pas avancer d’autres titres ! – donne à comprendre, avec les mêmes arguments continuellement ressassés, quel plan diabolique oriente tout cet ensemble de décisions auquel l’Europe institutionnelle a amené tous les pays d’Europe ou presque ! Au nom des droits de l’Homme, le permis de tuer et de forniquer comme on veut, autant qu’on veut. Avec interdiction d’interdire sous peine de délit et de crime. Et ces lois sont les bases intangibles du nouvel ordre social : Sodome et Gomorrhe, et l’infanticide généralisé ! Exultation des médias : un référendum qui donne envie de référendum, écrit Le

Lire la suite de l'article

Le député européen Bernard Monot rejoint Nicolas Dupont-Aignan

L'ex-député FN, qui siègera au Parlement européen dans le même groupe que Florian Philippot, présidé par Nigel Farage, annonce rejoindre Debout La France :

Il explique :

DeiEKmuWkAESmaS DeiEKmyXcAEQGd4

Lire la suite de l'article

Coup d’arrêt européen à la PMA sans père

Les Juristes pour l'enfance se réjouissent de ce revers du lobby LGBT :

Capture d’écran 2018-02-08 à 17.42.26"La Cour européenne des droits de l’homme vient de rendre ce jour sa décision dans l’affaire Charron and Merle-Montet v. France. Deux femmes mariées s’étant vues refuser une insémination artificielle par un hôpital français ont saisi la Cour européenne des droits de l’homme. L’hôpital n’avait fait qu’appliquer la loi française qui ne prévoit la PMA que pour compenser un problème d’infertilité pathologique, médicalement diagnostiquée selon les termes de l’article L 2141-2 du Code de la santé publique. Elles invoquaient une prétendue atteinte à leur vie privée et une prétendue discrimination subie par rapport aux couples homme/femme ayant accès à la PMA. La Cour européenne n’examinera pas leur requête car les intéressées n’ont pas épuisé les voies de recours internes. Mais, en tout état de cause, ni la vie privée des intéressées, ni l’égalité ne sont en cause ici.

Vie privée des femmes ? 

Les femmes revendiquent leur autonomie à avoir des enfants de la manière qu’elles choisissent ; pourtant, dès lors qu’elles sollicitent le législateur, elles cessent d’être autonomes et le comité d’éthique ne peut que constater l’évidence : ce qui est revendiqué comme une « libre disposition de soi requiert d’impliquer les autres (corps médical, tiers donneur, enfants, société) » (CCNE, Avis n° 126 du 15 juin 2017 sur les demandes sociétales de recours à l’assistance médicale à la procréation (AMP), p. 6). En effet, les femmes qui invoquent leur prétendue autonomie, en réalité exigent de la société qu’elle leur

Lire la suite de l'article

Le Parlement européen inflige un camouflet à Macron en refusant les listes transnationales

Coup d'arrêt au fédéralisme acharné ? Oui et non, les motivations d'un vote identique négatif étaient différentes selon le groupe politique. Pour les eurosceptiques et souverainistes, cette opposition allait de soi. pour LR et d'autres, c'est parce que ce pas en avant vers encore plus de fédéralisme aurait été trop voyant :

"Le Parlement européen s'est prononcé mercredi contre la constitution de listes transnationales et pour la reconduction du système de têtes de liste pour désigner le président de la Commission, infligeant un camouflet à Emmanuel Macron. Le président français avait émis des réserves sur un mode de désignation donnant trop de poids aux partis, lors de son discours de la Sorbonne, en septembre dernier. "Je ne laisserai pas à ces grands partis européens le monopole du débat sur l’Europe et les élections européennes ! Parce qu’il faut que les citoyens le refondent, par la base, par le bas, par le vrai", avait-il déclaré. "Et je souhaite qu’aux élections suivantes, le vrai pas en avant puisse être que la moitié du Parlement européen soit élue sur ces listes transnationales", avait-ils ajouté. Les députés européens l'ont totalement contredit (…)

Le Parlement européen a dans le même temps désavoué sa propre commission des Affaires constitutionnelles sur les listes transnationales souhaitées par le président français. Cette commission proposait de mettre à profit le départ du Royaume-Uni, qui sera effectif en mars 2019, pour affecter 27 des 73 sièges de députés ainsi libérés à la constitution de listes transnationales (…)

La

Lire la suite de l'article

Complot ? Mario Draghi épinglé par le Médiateur européen

Ce n'est ni une fausse nouvelle ni un délire complotiste. Source en vo.

B_1_q_0_p_0Après une enquête d’un an, Mario Draghi, gouverneur de la banque centrale européenne, a été informé mercredi par le Médiateur européen, Emily O’Reilly, que ses relations étroites avec le groupe G30 basé à Washington menaçaient la réputation de la banque, malgré ses assurances contraires.

Les membres de ce club sont choisis par un conseil d’administration anonyme. Seule l’identité du président du conseil d’administration, Jacob A Frenkel, président de JPMorgan Chase International, a été rendue publique. O’Reilly a noté le secret et le manque de transparence du groupe quant au contenu de ses réunions. Elle a également demandé que tous les futurs présidents de la BCE soient interdits d’adhésion au club, qui était auparavant nommé Groupe consultatif pour les affaires économiques et monétaires internationales.

Cette décision faisait suite à une plainte déposée par le Corporate Europe Observatory (CEO), une ONG basée à Bruxelles, qui affirmait que la relation étroite de Draghi avec le G30 était contraire au code d’éthique de la BCE. Au cours de sa présidence de la BCE, M. Draghi, économiste italien qui a précédemment travaillé chez Goldman Sachs, a assisté à quatre réunions du G30, en 2012, en 2013 et à deux reprises en 2015. Mme O’Reilly a déclaré qu’il y avait un danger que l’indépendance de la banque pourrait être perçue comme compromise par l’implication de Draghi dans le groupe, dont les membres comprennent un certain nombre de gouverneurs de banque

Lire la suite de l'article

Parlement européen : défense des chrétiens persécutés

Intervention de Marie-Christine Arnautu (FN) en séance plénière du Parlement européen

"Au siècle dernier, les dictatures communistes et l’Empire ottoman persécutèrent violemment les chrétiens, certains régimes athées, tels les laïcards français, les républicains espagnols ou les révolutionnaires mexicains en firent autant.

Aujourd’hui, ils sont encore nombreux à souffrir et mourir à cause de leur foi. Les rapports de l’Aide à l’église en détresse et de Portes Ouvertes sont alarmants : près de 200 millions de chrétiens, 50 pays concernés.

En Chine communiste, des réfugiés chrétiens sont renvoyés en Corée du Nord avec seule issue la mort ou les camps d’internement. Au Moyen-Orient et en Afrique, ils sont victimes de l’islamisme institutionnel ou djihadiste. En Inde, les fondamentalistes hindous multiplient les brimades… La liste est longue.

Si les dirigeants européens veulent être entendus, ils doivent être cohérents. Il est hypocrite de s’apitoyer sur le sort des chrétiens persécutés puis refuser de rappeler les racines chrétiennes de l’Europe dans les traités, et vilipender les dirigeants polonais, hongrois, russes ou américains pour leur attachement à l’identité chrétienne de leurs peuples. Respectez d’abord nos traditions et notre héritage spirituel malmenés par des décennies d’individualisme consumériste et d’accommodements “raisonnables” avec l’islamisme !"

Lire la suite de l'article

Au Parlement européen : célébration de la révolution bolchévique, lobbying LGBT, euthanasie…

EOn me signale par ailleurs qu'une pétition pro-euthanasie a circulé au Parlement dans les boîtes mail des députés et qu'une conférence a lieu sur le sujet. Il ne serait donc pas étonnant que ce sujet soit évoqué, en commission, puis par la Commission.

Lire la suite de l'article