Archives par étiquette : été

Un “Brestois” âgé de 30 ans a été abattu par la police néerlandaise

Lu dans Le Telegramme :

"C'est une scène sortie d'un film d'action à laquelle ont assisté de nombreux témoins dans le sud-est des Pays-Bas, près des frontières belge et allemande. Les faits se sont déroulés mercredi 11 octobre, en tout début d'après-midi. La police planque depuis quelques heures aux abords de l'aérodrome de Budel, à 60 km au nord de Maastricht. Les enquêteurs savent que des malfaiteurs vont tenter de faire évader un détenu par hélicoptère. La veille, ils ont averti plusieurs aérodromes de la région.

La prison de Ruremonde est située à 30 km à vol d'oiseau de l'aérodrome. Le détenu s'appelle Benaouf A. et est présenté comme appartenant à un gang spécialisé dans le trafic de cocaïne. Impliqué dans l'assassinat d'un très important trafiquant de drogue marocain (Najeb Boubouh) en octobre 2012, à Anvers, il a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle en 2016. Lui-même a échappé de justesse à un règlement de comptes musclé, deux mois plus tard (fin 2012), à Amsterdam. Les deux complices avec lesquels il circulait en voiture ont été tués, au terme d'une course-poursuite en pleine ville, ponctuée de tirs de Kalachnikov (une balle a été retrouvée dans une chambre d'enfant, rapporte le journal hollandais Het Parool). Cet épisode prend place dans le cadre d'une guerre des gangs pour le contrôle du trafic de drogue, qui a fait plus de 20 morts depuis 2012. À l'origine : la disparition, toujours en 2012, de plus de 200 kg de cocaïne dans le

Lire la suite de l'article

Un policier qui avait identifié Merah a été ignoré car sa hiérarchie privilégiait la piste de l’ultra-droite

D'Ivan Rioufol :

"En France, un autre écœurement prend à la gorge avec le dévoilement des coulisses de l’affaire Mohamed Merah. Merah est cet islamiste abattu en mars 2012 à Toulouse après ses attentats contre des soldats et des enfants juifs.

Lundi, lors du procès de son frère, Abdelkader, aux assises spéciales de Paris, l’ancien patron du renseignement toulousain, Christian Balle-Andui, a révélé un scandale vite oublié. Parce que la pression de la gauche morale désignait l’extrême droite comme coupable, la hiérarchie ne voulut pas entendre ce policier qui désignait des djihadistes. Dès le 15 mars et les meurtres de deux militaires à Montauban, Balle-Andui communiqua une note contenant des noms de suspects, dont le tueur. Le document fut ignoré, comme le fut sa demande de visionner les vidéos. Le policier a assuré, lundi, qu’il aurait pu reconnaître Merah et peut-être stopper sa course. Quatre jours plus tard, il tuait un adulte et trois enfants dans l’école juive de Toulouse. Mais le FN était, et demeure, l’ennemi officiel."

Lire la suite de l'article

L’Afghanistan a été consacré au Cœur immaculé de Marie

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

WP_20170921_16_30_14_Pro 1"Vendredi 13 octobre, jour du 100e anniversaire de la dernière apparition de Fatima, l’Afghanistan a été consacré au Cœur immaculé de Marie, à Kaboul, par le P. Giovanni Scalese.

Il y a une seule église catholique en Afghanistan, c’est la chapelle de l’ambassade d’Italie. Le P. Scalese est le « supérieur » de la « mission sui juris » d’Afghanistan, érigée en 2002 (il est supérieur de lui-même et de quelques religieuses). Il s’agit bien du même Père Scalese dont les billets sur son blog ne sont pas tendres pour François, c’est le moins qu’on puisse dire (voir les nombreuses traductions sur Benoît et moi). C’est sans doute pourquoi François l’a envoyé en Afghanistan, dans une chapelle invisible d'un pays où il n'y a aucun catholique autochtone. Mais il réussit quand même à faire parler de lui…

La consécration de l'Afghanistan « cœur de l'Asie martyre » au Cœur immaculé de Marie a eu lieu à 18h locales après le rosaire et la messe. Il y avait là notamment l’aumônier catholique de la base de l’OTAN (un dominicain tchèque) et quelques militaires, le premier conseiller de l’ambassade d’Italie, les sœurs de la mission, et quelques fidèles venus des ambassades et autres institutions internationales."

Lire la suite de l'article

122 écoles libres ont été créées à la rentrée 2017

Selon la Fondation pour l'école, 122 nouveaux établissements scolaires (écoles maternelles et/ou élémentaires, collèges et lycées) ont ouvert leurs portes, soit 29 de plus que l'année dernière. La croissance s'accélère d'année en année : + 9,5 % en 2015, + 12 % en 2016 et + 14 % cette année.

  • 84 % des 122 nouveaux établissements créés sont non confessionnels (contre 80 % l'an dernier).
  • 1 tiers des créations concerne un établissement du secondaire (collège ou lycée).
  • Depuis l'an dernier, la tendance générale est en faveur des écoles Montessori (28 %), talonnées de près par les écoles démocratiques (23 %).
  • Parmi ces écoles, 30 % proposent un parcours bilingue, trilingue ou international. Elles sont également nombreuses à offrir des solutions pour les enfants dys ou haut potentiel.

Pour mémoire :

  • La France compte en tout 1 305 établissements scolaires indépendants en activité
  • 3 établissements sur 5 non confessionnels
  • Plus de 65 000 élèves sont scolarisés dans les écoles indépendantes, soit 0,5 % des enfants relevant de l'instruction obligatoire
  • Comme les autres independent schools du monde, les écoles indépendantes françaises se caractérisent par la liberté de recrutement de leur corps professoral et la liberté de leur programme académique. En France, l'État ne participe pas au financement de ces écoles.

Lire la suite de l'article

Elle ressort un ancien manuel de lecture : “ça a été radicalement efficace”

L'apprentissage de la lecture, c'était mieux avant, comme en témoigne cette institutrice de CP en Seine-et-Marne :

1ere consonne boscher"J'enseigne au CP depuis 17 ans. En 2000, voyant les résultats catastrophiques des enfants, qui apprenaient par coeur, qui ne déchiffraient pas, qui ne lisaient pas, je suis allée dans une librairie regarder les manuels existants, à la recherche d'une autre méthode. J'ai cherché un manuel efficace, et le Boscher, qui utilise la méthode alphabétique, m'est apparu comme celui qui était le plus rigoureux, le plus construit, et qui surtout qui donnait des résultats immédiatement.

Je l'ai testée dans ma classe, ça a été radicalement efficace. Les enfants déchiffraient très, vite construisaient des mots qu'ils pouvaient lire immédiatement. Il n'y avait pas de "globalisation" comme aujourd'hui. Il y a plusieurs étapes à la lecture: le fait de déchiffrer, d'accéder directement au mot. On a une forme de lecture qui est vraiment alphabétique. C'est la base même de la lecture depuis les Phéniciens. Boscher entrait dans la continuité d'une transmission ancestrale. Tandis que les méthodes dites semi-globales et globales, par idéogrammes, ne fonctionnaient pas. J'ai moi-même essayé à mes débuts et j'ai tout de suite arrêté.

Les élèves parviennent à déchiffrer avec une base de mots et quelques syllabes. Une fois que le mécanisme de déchiffrage est enclenché, c'est exponentiel: les sons complexes, qu'on ajoute, se déduisent très rapidement. Quand un enfant apprend "ca-ma-ra-de", ce sont des sons simples. Dès qu'on introduit le "ou", le "on", il va de lui même déduire le mot.

Lire la suite de l'article

Adoption LGBT : une petite fille de 18 mois meurt 2 semaines après avoir été adoptée

L'article n'insiste pas vraiment sur cette adoption par deux hommes :

"Il avait mis entre parenthèses sa carrière de professeur de fitness pour être père au foyer et s'occuper de sa fille adoptive. C'est du moins l'image qu'aimait à donner de lui Matthew Scully-Hicks, Britannique de 31 ans, accusé de violences répétées ayant entrainé la mort de la petite Elsie, 18 mois. Depuis des mois, le père indigne "abusait de la fillette et l'agressait", ainsi que vient de l'établir la cour de Cardiff aujourd'hui chargée de le juger.

Avec son mari Craig, Matthew Scully-Hicks avait entamé les démarches en vue d'une adoption en septembre 2015. Une procédure officiellement reconnue huit mois plus tard. Mais moins de deux semaines après cette bonne nouvelle, la petite Elsie est morte des suites de traumatismes crâniens. L'enfant est décédé à l'hôpital universitaire de Wales, à Cardiff, ainsi que le rapporte le Daily Mail. Ses chances de survie étant nulles, son appareil de respiration artificielle a été débranché.

Après le décès tragique de la fillette, la police a saisi les appareils électroniques qui appartenaient à Matthew Scully-Hicks, notamment son iPad. Sur la tablette, les enquêteurs ont retrouvé des messages troublants, envoyés douze jours à peine après l'arrivée d'Elsie. A un de ses amis, l'accusé écrivait : "Je vis l'enfer avec Elsie ! Les repas et le coucher sont mon pire cauchemar en ce moment. Là, elle hurlait non-stop depuis dix minutes. Elle vient d'arrêter mais je doute que ce soit

Lire la suite de l'article

Cardinal Cañizares : « Nous célébrons le rétablissement de la foi catholique, qui avait été éliminée sous la domination de l’envahisseur musulman »

De Daniel Hamiche sur l'Observatoire de la christianophobie :

"Le 29 septembre 1238, après 18 mois de siège, les musulmans qui occupaient Valence capitulèrent devant le roi Jacques Ier d’Aragon, dit le Conquérant – né, disons-le en passant, à… Montpellier… Le 9 octobre suivant, le roi fit procéder à la consécration de la grande mosquée qui avait été construite sur l’ancienne cathédrale wisigothique, qui fut ainsi rendue au culte catholique et dédiée à la Vierge Marie. C’est en souvenir de cette journée du 9 octobre que se célèbre chaque année la fête aux « gloires valenciennes » (las Glorias valencianas). Un Te Deum y est chanté dans la cathédrale mais, depuis trois ans, les autorités municipales – une alliance de l’extrême gauche, des socialistes et des nationalistes catalans – se refusent d’y assister et même d’entrer dans la cathédrale : célébrer la libération de la ville de la domination musulmane les insupporte… Le cardinal Antonio Cañizares, archevêque de Valence, n’a visiblement pas les mêmes sentiments. Il a présidé cette cérémonie hier et a précisé dans son homélie : « Nous célébrons avec une immense joie le rétablissement de la foi catholique à Valence, qui avait été éliminée de l’espace public sous la domination de l’envahisseur musulman ». Cela ne va pas lui faire que des amis à la mairie mais celui lui vaut, évidemment, notre respect et notre admiration…"

Lire la suite de l'article

“J’ai été très surpris par le succès de la Manif Pour Tous. Aux Etats-Unis, nous avons l’idée que l’Europe est fichue”

Dans Le Figarovox, Eugénie Bastié a interrogé Rod Dreher, auteur de Comment être chrétien dans un monde qui ne l'est plus- Le pari bénédictin. Extrait :

"Ne pensez-vous pas que l'évangélisme soit le comble de l'émotivisme individualiste?

Je crois que beaucoup d'évangéliques aux Etats-Unis sont plus catholiques que les catholiques, dans le sens où ils croient davantage à ce que l'Eglise enseigne. J'ai été catholique avant de me convertir à l'orthodoxie. Je lisais Jean-Paul II et je trouvais cela formidablement nourrissant. Mais en entrant dans l'Eglise je me suis rendu compte que les catholiques américains pratiquaient en réalité une forme de protestantisme. La plupart des églises américaines prêchent ce que les sociologues Christian Smith et Melinda Lundquist Denton appellent le «déisme éthico-thérapeutique», une version molle et édulcorée du christianisme qui en gros affirme qu'il faut être gentil et que les bons iront au paradis. Une version totalement compatible avec le monde moderne et qui rejette la Tradition. L'Eglise catholique a pourtant toutes les ressources pour résister aux forces de la modernité. Mais elle ne les utilise pas. Richard John Neuhaus, un prêtre célèbre aux Etats-Unis a écrit dans les années 1980 Le moment catholique: les paradoxes de l'église dans le monde postmoderne, où il expliquait qu'enfin les catholiques pouvaient prendre la parole dans l'espace public. Mais ce «moment catholique» n'est jamais arrivé. Après le concile Vatican II la formation des jeunes catholiques a été complètement délaissée. Lorsqu'on regarde les sondages aujourd'hui, les catholiques américains ne sont

Lire la suite de l'article

L’immigration extra-européenne aura été le principal fait générateur de l’apparition d’un islam de combat

Lu dans L'Incorrect, à propos du procès du clan Merah :

DLZBAJdXkAAyJgp"[…] On aura beau gloser, s’agiter et chercher à masquer la réalité, le discriminant commun des terroristes islamistes est qu’ils sont ultra majoritairement issus de familles de culture musulmane, qu’ils soient de nationalité française, binationaux ou étrangers en situation irrégulière. L’immigration extra-européenne aura donc été le principal fait générateur de l’apparition d’un islam de combat sur notre sol. Et que faisons-nous collectivement, en France et sur le continent européen, pour réduire le phénomène ? Nul n’a prétendu qu’il serait aisé de répondre à ces défis majeurs. Toutefois, peut-être devrions nous commencer par prendre quelques mesures de bon sens, de celles qui auraient pu permettre d’éviter le double assassinat de deux jeunes filles dans la gare Saint-Charles de Marseille par exemple.

Ahmed H. ? Bachir H. ? Salahdine H. ? Yanis H. ? Autant d’identités derrière lesquelles s’abritait ce délinquant d’habitude (arrêté en situation irrégulière en 2005 en possession de stupéfiants, appréhendé pour port d’arme prohibé en 2014…), qui a égorgé Laura et Mauranne au nom d’Allah. Le vendredi 29 septembre, soit deux jours avant la commission de ses meurtres, ce « vagabond » était une nouvelle fois interpellé à Lyon pour des faits de vol à l’étalage, avant d’être placé en garde à vue puis relâché dans la nature comme il se doit. Par la suite, celui qui s’était présenté comme un ancien « amateur de drogues dures » n’aura pas été placé en Centre de rétention administrative

Lire la suite de l'article

L’immunité parlementaire du député Gilbert Collard a été levée

Quel crime a donc commis le député apparenté FN ? Aurait-il assommé l'un de ses confrères à coups de casque de scooter ? Pire que ça :

L'affaire remonte à décembre 2015, quand l'animateur Jean-Jacques Bourdin avait évoqué sur BFMTV une "communauté d'esprit" entre deux formes de repli identitaire : la montée du FN et celle du jihadisme. Le député Rassemblement bleu Marine du Gard avait ensuite répondu sur le réseau social, en postant la photo d'une exécution, accompagnée du commentaire : "Bourdin compare le FN à Daech : le poids des mots et le choc des bobos !"

Gilbert Collard assure que le bureau de l'Assemblée nationale est "ridicule" et l'avocat se réjouit d'avance :

"Je vais enfin démontrer publiquement les mécanismes de vengeance politico-judiciaire car je vais leur faire un procès. Je citerai Cazeneuve, de Rugy et le président de la Commission, ils vont voir ce qu'est un vrai procès."

Commentaires (2)

Cela promet ! Ne lâchez rien monsieur.

Rédigé par : Antoine de Lisbonne | 27 sep 2017 15:25:39
____________________________________

Chouette !

Rédigé par : mouette | 27 sep 2017 15:35:57
____________________________________

Lire la suite de l'article

«A chaque fois que le vrai socialisme a été appliqué, il n’a semé qu’angoisse, dévastation et échec.»

Lire la suite de l'article