Archives par étiquette : étaitelle

La préparation de l’évasion de Redoine Faîd était-elle connue de l’Etat?

C'est ce que pense ce twittos qui cite un article du 22 juin :

"Redoine Faïd, braqueur multirécidiviste, aurait demandé de l’aide à Jacques Mariani, parrain corse, pour s’évader de la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne. En échange, Faïd lui aurait promis de le débarrasser de ses ennemis installés sur son île au nom « des valeurs communes et une éthique du grand banditisme » qu’ils partagent.

 Redoine Faïd, condamné à plusieurs reprises pour des vols à main armée, surnommé « le roi de l’évasion » pour s’être évadé de la maison d’arrêt de Sequedin en 2013, contacte Jacques Mariani au printemps 2017.

A cette époque, le Corse de 52 ans vient de sortir de prison. Il reçoit un jour un appel lui demandant de contacter un numéro. Il s’exécute et se retrouve en ligne avec le frère de Redoine Faïd, Rachid. Une rencontre est organisée à Paris. Mariani ne s’y rend pas, et envoie un de ses proches" (suite).

Lire la suite de l'article

La maman de Christophe Castaner était-elle religieuse ?

Christophe Castaner,  délégué général de la République en Marche (LREM), invité ce matin sur RTL, est revenu sur l'entretien d'Emmanuel Macron dimanche soir, et notamment celui sur le voile islamique, au sujet duquel le président de la République a déclaré que « dans la République, nous devons le tolérer », tout en critiquant :

« Ce n’est pas conforme à la civilité dans notre pays, c'est-à-dire au rapport qu'il y a entre les hommes et les femmes ».

Christophe Castaner justifie stupidement :

« On s’est posé la question, il y a quelques années, quand toutes les femmes catholiques portaient un voile ? Je ne crois pas. » « Il y a quelques années, quand en France, y compris nos mamans portaient un voile, portaient le voile catholique, on ne se posait pas la question ».

Les historiens sont perplexes… Seules les religieuses catholiques portent le voile. Les femmes, conformément au code de droit canonique de 1917, portaient une mantille à l'église. Le code de 1983 n'en parle plus.

Méfiez-vous des intégristes catholiques… :

Da6GnNjX4AANMUN

Lire la suite de l'article

La Révolution française était-elle inéluctable ?

Le 19 novembre, la Pologne était solennellement consacrée au Christ Roi pour son 1 500e anniversaire. La veille se tenait un colloque pendant lequel est intervenu Bernard Antony. L'Homme Nouveau publie son discours. En voici le début :

"Monseigneur, messieurs les députés, chers militants et amis de l’héroïque Pologne catholique, mesdames, messieurs.

Lorsque mon ami de longue date, Marek Jurek, m’a demandé de prononcer devant votre nombreuse assemblée une allocution de vingt minutes j’ai été doublement inquiet. D’abord parce que je demeure dans l’infirmité de ne pouvoir m’adresser à vous dans votre langue ; ensuite parce que le sujet qu’il m’a fixé est passionnant mais nécessiterait au moins une longue conférence pour le traiter sur le fond.

Alors, je vous demanderai beaucoup d’indulgence, me fixant simplement le but de vous donner peut-être quelques perspectives de lectures et de répliques dans la vérité sur la réalité sinistre de la Révolution française et sur ce qu’elle a entrainé de réactions dans le domaine des idées et des courants politiques.

D’abord, une première interrogation : la Révolution française était-elle inéluctable ?

Si on raisonne selon le prétendu sens de l’histoire longtemps invoqué par les communistes, elle l’était comme constituant la grande étape préalable à la révolution socialiste puis à l’âge d’or communiste, celle de la révolution bourgeoise, si louangée par Marx et Engels, notamment dans le Manifeste du Parti communiste.

Or, on a vu durant un siècle d’abomination depuis octobre 1917 ce qu’a produit pour le monde la révolution communiste, heureusement renversée en Pologne par votre

Lire la suite de l'article