Archives par étiquette : estiment

Michel Onfray : les «collabos» d’aujourd’hui sont ceux qui estiment que l’Islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour

A l’occasion de la parution de son dernier livre, Miroir du nihilisme, Houellebecq éducateur, un essai consacré à Soumission de Michel Houellebecq, Michel Onfray a accordé un entretien au FigaroVox. Extrait :

V_9782718608577Beaucoup ont vu dans ‘Soumission’ une critique de l’islam radical. Vous y voyez plutôt un grand roman de la collaboration. Qui sont les «collabos» d’aujourd’hui?

Ceux qui estiment que l’Islam est une religion de paix, de tolérance et d’amour et ne veulent pas entendre parler d’un Islam de guerre, d’intolérance et de haine. Certes, il existe un islam pratiqué par des gens qui voient en cette religion une coutume familiale ou un signe d’appartenance dans laquelle dominent effectivement la tolérance, la paix et l’amour.

Mais il y a aussi, dans le Coran et dans l’histoire de l’islam, terrorismes inclus, une autre voie qui est celle de la misogynie, de la phallocratie, de l’homophobie, de l’antisémitisme, du bellicisme, de la guerre qui constituent des valeurs à exporter par le djihad guerrier.

Le collaborateur ne veut voir que le premier islam en estimant que le second n’a rien à voir avec l’islam. Le Coran est un livre dont les sourates justifient aussi bien le premier que le second islam. Concrètement, ces collaborateurs sont les islamo-gauchistes qu’on trouve ici ou là au NPA, dans la France Insoumise, dans l’aile gauche du PS, au PCF, ou à EELV. Il y en a également dans l’aile gauche des Républicains – chez les juppéistes par exemple.

C’est aussi une critique

Lire la suite de l'article

72% des Français estiment que l’Etat doit garantir aux enfants nés par PMA le droit d’avoir un père et une mère.

Capture d’écran 2017-09-22 à 14.38.59

72% des Français estiment que l'Etat doit garantir aux enfants nés par PMA le droit d'avoir un père et une mère. Malgré une très légère baisse par rapport à la précédente étude réalisée en juin, une immense majorité des Français sont donc opposés au principe de la PMA sans père.

Dans le détail :

  • 77% des électeurs d'Emmanuel Macron au 1er tour de la présidentielle sont favorable à ce que la PMA repose sur la filiation père-mère-enfant.
  • près de 7 Français sur 10 estiment qu'ouvrir des débats sur les questions de société (mères porteuses, PMA sans père, euthanasie) aurait pour conséquence de diviser les Français.
  • Enfin, le débat sur la PMA sans père est le dernier souci des Français. Les priorités sont la lutte contre le chômage (47%), le terrorisme (38%), l'insécurité et la délinquance (29%), le rétablissement des comptes publics (29%), la politique migratoire (24%) …
  • L'ouverture du débat sur la filiation n'est attendue que par 3% des Français. 

Lire la suite de l'article

61% des sondés estiment que la religion musulmane n’est pas compatible avec les valeurs de la France

Lire la suite de l'article

72% des Français estiment que la société devrait davantage aider les femmes à éviter le recours à l’avortement

Alliance VITA, dont le service d’écoute SOS Bébé a été pointé par le gouvernement, rend public les résultats du sondage qu’elle vient de commanditer à l’IFOP : les Français et l’IVG

  • Pour 52% des Français (55% des femmes !) le nombre d’avortements est non pas « une situation normale » mais « une situation préoccupante ».
  • 89% d’entre eux pensent « qu’un avortement laisse des traces psychologiques difficiles à vivre pour les femmes ».
  • 72% estiment que « la société devrait davantage aider les femmes à éviter le recours à l’interruption de grossesse ».
  • 35% ne sont « pas d’accord » avec la loi de 2001 « autorisant les jeunes filles mineures à avorter sans que leurs parents soient au courant ».
  • Enfin 84% (contre 16%) sont favorables à ce que soit « intégré dans le livret officiel remis aux femmes enceintes le détail des aides aux femmes enceintes et aux jeunes mères ».

Capture d’écran 2016-09-28 à 19.41.45Les résultats de ce sondage corroborent l’action de terrain effectuée par Alliance VITA auprès des femmes enceintes en difficulté et de celles qui expriment un mal-être consécutif à un avortement.

Ils contredisent par ailleurs les assertions qui persistent sur le site officiel gouvernemental (www.ivg.social-sante.gouv.fr) : dans une vidéo et par écrit, un médecin croit devoir nier toute idée de traumatisme post IVG à long terme, ce qui constitue, pour les femmes, une tromperie manifeste

Alors que, depuis la loi Aubry de 2001, les pouvoirs publics ont renoncé à offrir aux femmes qui consultent en vue d’une IVG un guide des aides

Lire la suite de l'article

Des gendarmes du GIGN estiment qu’ils auraient pu intervenir plus tôt au Bataclan

Des gendarmes du GIGN ont envoyé une virulente lettre anonyme de trois pages à leur chef pour dénoncer sa frilosité en ne faisant pas intervenir ses hommes le soir des attentats du 13 novembre à Paris.

Au début des attentats, un groupe du GIGN s'est pré-positionné, à la demande des autorités, à la caserne des Célestins, dans le centre de Paris, pour intervenir en cas de nouvelles attaques.

« Alors que nous étions 40 opérationnels (…) prêts à mener un assaut, prêts à faire cesser la tuerie », le colonel Bonneau « attendait sagement d'être appelé » et « se cachait derrière une histoire de compétence territoriale », accusent-ils, se disant « scandalisés et traumatisés par cet événement ».

L'assaut au Bataclan contre les djihadistes a été mené par les unités de la police. La commission d'enquête parlementaire sur les attentats qui vient de rendre ses conclusions a conclu qu'il n'était « pas nécessaire » de solliciter le GIGN, estimant que la BRI et le Raid étaient mobilisés en nombre suffisant à la salle de spectacles…

Lire la suite de l'article

65% Français estiment que la retranscription à l’état civil des naissances GPA = légalisation

Lire la suite de l'article