Archives par étiquette : Eric

FN : Eric Dillies maintient sa candidature face à Marine Le Pen

Eric Dillies, le patron du FN à Lille, avait fait savoir le 20 octobre qu'il souhaitait se présenter face à Marine Le Pen pour la présidence du parti. Pour être candidat, il faut le parrainage de vingt secrétaires départementaux du FN. Le candidat de dernière minute réclamait alors de changer le mode de parrainage et de reporter l'échéance du dépôt de candidature, fixé au 21 octobre.

Le 23 octobre, le bureau politique lui avait accordé une fin de non-recevoir, confirmant la candidature unique de Marine Le Pen lors du congrès prévu à Lille les 10 et 11 mars 2018.

Eric Dillies répond à L'Express:

"[…] Si Marine Le Pen le souhaite, elle peut donc être parfaitement reportée. Je persiste et signe donc et maintiens ma candidature. Mais ce maintien d'une candidature est de pure forme… On ne peut pas avoir d'élection sans élection. On ne peut pas avoir de débat sans débat. Et donc, on ne peut pas avoir un seul candidat, il en faut plusieurs. Nous venons de passer une période électorale difficile. Nous ne pourrons pas en tirer d'enseignements sans débat libre, loyal et sincère. Mais pour que la liberté, la loyauté et la sincérité soient au coeur de la démarche de refondation du parti, il faut que Marine Le Pen puisse permettre que le débat ait vraiment lieu.

En avez-vous parlé directement avec Marine Le Pen?

Avant le bureau politique du 23 octobre, je l'avais appelée pour lui en parler. Elle m'avait alors dit que c'était

Lire la suite de l'article

Eric Dillies se déclare candidat à la présidence du FN

Eric Dillies, Conseiller régional des Hauts-de-France, Conseiller municipal de Lille et Conseiller communautaire de la Métropole Européenne de Lille, écrit dans un communiqué :

Eric Dillies"Élu de terrain et militant de notre mouvement depuis 30 ans, j’ai décidé de me présenter à la présidence du Front National. Il ne peut exister d’élection crédible sans choix. Or, nous sommes à quelques heures de la clôture du dépôt des candidatures et il n’y a pas, pour le moment, d’autre candidat que la présidente sortante.

Je demande donc au Front National et à sa présidente, Marine Le Pen, de reporter l’échéance du dépôt de candidature et d’en changer son mode de parrainage. Ainsi, seront mises en place les conditions nécessaires au vrai débat démocratique dont notre mouvement a besoin pour accomplir sa refondation.

Nous ne pouvons plus écarter des débats les questions aussi essentielles et trop longtemps éclipsées que sont : 

  • la liberté, 
  • la famille, 
  • la défense des classes moyennes, 
  • l’hyperfiscalité, 
  • la préservation de notre vocation culturelle et spirituelle qui s’enracine dans notre histoire chrétienne et qui fait de la France une exception dans le monde.

Enfin, je vous demande à tous de réfléchir à la question suivante : alors que tout nous donne raison aujourd’hui, comment se fait-il que nous ne soyons pas majoritaires dans le pays ?"

Au second tour des législatives, Eric Dillies avait appelé à voter pour le candidat de la France insoumise contre celui de LREM.

Lire la suite de l'article

Monseigneur Eric Aumonier érige la chapellenie Notre-Dame des Armées en paroisse personnelle

Unknown-8L'Abbé Renaud de La Motte, chapelain de Notre-Dame des Armées à Versailles l'annonce dans son bulletin du mois d'octobre :

"Cette année, un évènement majeur va illuminer la vie de notre communauté : en effet, notre Evêque, Monseigneur Eric Aumonier, a décidé d’ériger la chapellenie Notre-Dame des Armées en paroisse personnelle pour la forme extraordinaire du rite romain. Monsieur l’abbé Jacquemin, que nous connaissons, donnera une conférence pour expliquer ce qu’est une paroisse personnelle. Actuellement chapellenie, Notre-Dame des Armées sera érigée en paroisse officiellement le 1er décembre. Je vais être nommé ensuite premier curé de la paroisse et la cérémonie de mon installation par Monseigneur aura lieu le dimanche 10 décembre à 10h30, avec la messe d’action de grâces. Vous êtes tous conviés et nous comptons bien sur votre présence !"

L’abbé Renaud de la Motte, né en 1968, ordonné le 29 juin 1995 au sein de la Fraternité de Saint Pie X, a été accueilli dans le diocèse de Versailles en juin 2015.

Après Toulon (St-François de Paule), Bordeaux (St Eloi), Strasbourg (la Croix-Glorieuse) et Blois (Saints-Apôtres), c'est la 5e paroisse personnelle dévolue à la forme extraordinaire du rite romain en France.

La communauté de Notre-Dame des Armées fut d’abord, de 1870 à 1945, le Foyer du soldat, centre de vie et de formation spirituelle, encadré par les Pères Eudistes, dans la dévotion aux Cœurs de Jésus et de Marie. A partir de 1973 elle est devenu le lieu à Versailles où était célébrée la messe selon la forme

Lire la suite de l'article

Eric Ciotti reprend à son compte l’argument bidon du «démariage» pour s’opposer à l’abrogation de la loi Taubira

La gauchisation de LR est toujours bien là :

Commentaires (4)

Ils appartiennent à un monde s'effondrant, ils vont être engloutis, eux et leurs sbires

Rédigé par : Essel | 10 sep 2017 16:47:05
____________________________________

Eric Ciotti est un fieffie coquin qui declare ne vouloir aucune alliance,le moment venu, avec le FN.
En clair un homme qui parle comme un patriote,mais qui se comporte comme NKM.
A fuir son contact et n accorder aucun credit a ses paroles martiales

Rédigé par : Alpin | 10 sep 2017 16:57:21
____________________________________

Cela ne m'étonne pas!!Ces gens là n'ont aucune morale ni Chrétienne ni laïque!!quand on pense que LA Manif pour tous a fait alliance avec ces gens là!!

Rédigé par : Choveton Caillat | 10 sep 2017 17:02:19
____________________________________

Guignol !!
Un socialo-communiste néo-libéral infiltré au sien de la fausse droite ………. Et qui sait doublé d'un mafi…x, ce qui irait de pair dans sa région ?

Rédigé par : J.EFF | 10 sep 2017 17:08:30
____________________________________

Lire la suite de l'article

Loi Taubira : Eric Ciotti abdique devant la gauche morale

Communiqué de Philippe Vardon, Conseiller régional FN de PACA :

Unknown-10"Sur Europe 1, Eric Ciotti a affirmé que sa position face à l'ouverture du mariage et de l'adoption pour les couples de même sexe avait changé, qu'il n'aurait sans doute "pas la même attitude aujourd'hui", et encore qu'il ne fallait plus revenir sur cette loi.

Au-delà de ce sujet précis, Eric Ciotti tombe ici dans les travers de son camp politique qui n'a eu de cesse d'abdiquer face aux injonctions de la gauche morale depuis des décennies. C'est ce genre de renoncements qui ont, par exemple, conduit un certain Nicolas Sarkozy à mettre fin à l'expulsion des criminels étrangers, une mesure de bon sens et de protection des Français combattue par la gauche qui y voyait une "double peine".

Reculant ici, Eric Ciotti s'engage au fond sur la même pente que son (ancien ?) ami Christian Estrosi."

Lire la suite de l'article

Nouvelle trahison LR : Eric Ciotti estime qu’on ne doit pas revenir sur la loi Taubira

Le député LR des Alpes-Maritimes s'est vivement opposé à la GPA, tout en admettant que son parti avait pu "commettre des erreurs" en s'opposant frontalement à la loi Taubira :

"C'est une porte ouverte à la GPA qui m'inquiète. C'est un blanc-seing à une forme de marchandisation du corps", "le législateur doit désormais prendre ses responsabilités, autrement on va aller vers la GPA et personnellement je considère que c'est extrêmement grave." 

Cette opposition est-elle comparable à celle des Républicains au moment du débat sur la loi Taubira ? 

"Chacun a ses choix". "À l'époque, on a pu commettre des erreurs d'appréciation. Sur le mariage pour tous, je n'aurais peut être pas la même attitude aujourd'hui. Aujourd'hui je le dis clairement, je pense que ce texte est dans le droit et qu'on ne doit pas revenir dessus. Par contre, là, c'est d'une autre nature, c'est l'achat d'un enfant." 

Ce n'est pas d'une autre nature, c'en est la suite logique. Impossible de lutter contre la GPA si on ne remet pas en cause la loi Taubira.

Lire la suite de l'article