Archives par étiquette : enfants

« On s’indigne de l’injustice qui prive chaque année 220 000 enfants de voir la lumière du jour »

Lire la suite de l'article

Tous les enfants veulent avoir un père

Un Français de 34 ans veut relancer le débat sur l'anonymat du don de sperme :

Images-2"À deux jours de l'ouverture des États généraux de la bioéthique, un Français de 34 ans conçu par insémination artificielle avec donneur de sperme et qui milite pour l'accès aux origines, affirme avoir retrouvé son donneur.

Membre de l'association Procréation médicalement anonyme (PMA), tout comme sa femme Audrey, Arthur Kermalvezen, espère que la question de l'anonymat du donneur ne passera pas à la trappe lors de ces états généraux.

Il affirme avoir fait réaliser via internet un test ADN par une entreprise américaine, pour 99 dollars à partir d'un simple prélèvement salivaire. La base de données de la société américaine montre une compatibilité génétique entre lui et un Londonien nommé Larry, qui a des racines françaises. En étudiant l'arbre généalogique de ce dernier sur un site spécialisé, Arthur tombe sur la seule personne en âge d'être son donneur. En quelques clics, il trouve son adresse et lui fait passer une lettre. Ce dernier confirme qu'il est bien le géniteur. « Mon donneur est ravi, juge ma quête légitime et veut me donner toutes les informations sur ma généalogie », juge Arthur.

Le couple estime que la facilité à faire des tests ADN met à mal le principe de l'anonymat du donneur. « Les gens finiront tous par retrouver leurs origines par eux-mêmes, donc soit on ne fait rien, soit on l'encadre », martèle Arthur."

Lire la suite de l'article

2000 cierges allumés à Moscou en mémoire des enfants victimes des avortements

Les orthodoxes fêtent les Saints Innocents :

281965.p"Le jour de la fête des saints Innocents, les activistes du mouvement « Pour la vie » de toute la Russie ont allumé 2000 cierges en mémoire des enfants dont la vie a été interrompue par avortement. Selon les statistiques officielles, 2000 avortements ont lieu quotidiennement en Fédération de Russie. Malgré la crise démographique et la majorité conservatrice, la Russie maintient sa législation ultra-libérale en matière d’avortements.

La date de l’événement a été choisie délibérément, à savoir le jour où l’Église commémore les terribles événements qui se sont produits à Bethléem immédiatement après la Nativité du Christ, lorsque le roi Hérode, effrayé par la nouvelle du Sauveur qui venait de naître, ordonna l’extermination de tous les nouveau-nés, espérant que le Christ se trouverait parmi eux. La crainte, pour Hérode, de perdre son pouvoir, s’est avérée plus importante que les vies de milliers d’enfants. Le résultat de ses ordres fut l’assassinat d’environ 14.000 nouveau-nés.

« Malheureusement, l’industrie moderne de la consommation s’efforce de commercialiser la fête de la Nativité du Christ, de lui faire perdre son sens et de la transformer en une coquille séduisante mais vide, dénuée de la tragédie et de la compréhension de la fragilité de la vie naissante. Ce serait une bonne chose pour notre peuple de se rappeler que durant les jours anciens, la Nativité, des pièces étaient jouées, au cours desquelles les enfants et leurs parents pouvaient voir des représentations théâtrales du roi Hérode et des enfants

Lire la suite de l'article

Etats-Unis : vers la protection des enfants survivants à un avortement

Istock_57547974_small_1Lu sur Gènéthique :

"Aux Etats-Unis, un projet de loi prévoit que tout médecin qui ne fournit pas des soins appropriés à un nourrisson né vivant suite à un avortement pourra être condamné à une peine de cinq ans de prison.

« L’idée de cette loi est simplement qu’un bébé né après un avortement raté a le droit aux mêmes soins médicaux que n’importe quel autre bébé », explique Kevin McCarthy, chef de la majorité républicaine de la Chambre des Représentants.

Le « Born Alive Infants Protection Act » de 2002 prévoyait déjà des traitements d’urgence pour ces nourrissons, mais n’avait pas mis en place de peines.

La Chambre des Représentants devrait voter cette loi le 19 janvier, rendez-vous annuel de la marche pour la vie organisée à Washington DC."

En France, ces enfants sont le plus souvent abandonnés à la mort sans soins, luttant pour respirer pendant parfois plusieurs heures, ou tués par injection létale ou asphyxie, puis jetés avec les déchets biologiques. 10 % des enfants avortés ou nés prématurément à partir de la 20e semaine naissent vivants.

Lire la suite de l'article

Cantine : les enfants musulmans, depuis dix ans, déjeunaient à des tables à part

Le maire FN de Beaucaire Julien Sanchez a décidé de remettre du porc une fois par semaine au menu des cantines de la ville. Il explique à Caroline Parmentier dans Présent :

DTF_d3KX4AAEC0f"[…] J’ai souhaité revenir sur les repas de substitution qui existent depuis 2008 à Beaucaire, depuis l’ancien maire en fait. Ces repas de substitution n’existent que le jour où il y a du porc. J’ai voulu mettre fin à ça parce que c’est une intrusion du fait religieux dans l’espace scolaire. Le porc n’est pas un aliment particulièrement allergène, on ne connaît pas d’allergie au porc sauf cas très rare. Je ne vois pas pourquoi et au nom de quoi on n’en servirait pas. Je me suis rendu compte également que les enfants musulmans, depuis dix ans, déjeunaient à des tables à part. Il y avait une sorte d’apartheid de fait parce que les agents de cantine ne voulaient pas risquer de donner le mauvais aliment au mauvais enfant. Avec des tables pour ceux qui mangeaient le cochon et ceux qui ne mangeaient pas le cochon. Ce qui pose aussi un problème en termes de droits de l’enfant.

Est-ce qu’il y a une grosse demande de repas confessionnels à Beaucaire, combien cela représente-t-il d’enfants scolarisés ?

150 enfants sur 600. Tout le monde est prévenu. Le porc sera au menu du lundi, c’est indiqué et connu d’avance. Ce qui permet aux familles des enfants qui ne souhaitent pas manger de porc de s’organiser ce jour-là. Les

Lire la suite de l'article

« SOS Villages d’enfants » convertit de force les enfants à l’islam

De l'agence Fides :

B_1_q_0_p_0"Une trentaine d’enfants chrétiens (orthodoxes) ont déjà été convertis de force à l’islam et le même danger pèse sur quelques 120 enfants, adolescents et jeunes chrétiens qui se trouvent dans 12 maisons d’accueil pour orphelins de Gode, dans la région somalienne de l’Ethiopie, grâce au projet et à l’ONG SOS Villages d’enfants international. La nouvelle a été transmise à Fides par une source locale qui demande à conserver l’anonymat et confirme l’alerte lancée par les deux prêtres orthodoxes oeuvrant sur place, les Pères Freu et Ephrem.

Selon la dénonciation parvenue à Fides, quelques 30 enfants chrétiens orthodoxes ont déjà été convertis à l’islam dans la mosquée construite par une ONG d’origine autrichienne qui fait office d’école coranique. Les enfants présents dans ces centres d’accueil doivent prier à la mosquée cinq fois par jour. La même situation concerne également 120 enfants chrétiens confiés à une femme, généralement veuve sans enfant, et à sa tante, deux femmes musulmanes d’origine somalienne. « Tous les enfants sans exception – indique la source locale de Fides – sont contraints à se rendre à la mosquée et à répéter les versets du coran ».

Déjà en 2014, le Père Freu avait avisé ses supérieurs orthodoxes du phénomène d’islamisation. Depuis lors, plus de trois années ont passé et il raconte ce qui se passe actuellement sous le toit de SOS Villages d’enfants international de Gode. « Je suis responsable de leur foi devant Dieu. Je suis prêt à donner ma vie

Lire la suite de l'article

Bioéthique : un sondage qui ignore les enfants

Graphique 2Alors que s’ouvriront les états généraux de la bioéthique le 18 janvier, LA CROIX, en partenariat avec l’Ifop et le Forum Européen de Bioéthique ont interrogé les Français sur le regard qu’ils portent sur les sujets de bioéthique. Ce sondage est censé confirmer le consentement d’une grande partie de la société à des sujets comme l’élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes LGBT (60 %) et aux femmes seules (57 %), à une évolution de la loi sur la fin de vie (89 %), ou à la levée de l’interdiction de la gestation pour autrui (GPA) (64 %). 

Point important de ce sondage : aucune question ne concerne directement les enfants. Si la question : pensez-vous que l'on puisse délibérément priver un enfant de père ou de mère avait été posée, quel en aurait été le résultat ?

Graphique 5Idem sur la modification génétique des embryons humains. Si l'on avait posé la question autrement, à savoir, êtes-vous favorable à la congélation d'embryons humains et à leur destruction dans une proportion des 4/5 dans le cadre d'une modification génétique, la réponse aurait-elle été la même ?

Quant au suicide assisté, comme d'habitude avec les médias pro-euthanasie, pas de question sur les soins palliatifs permettant une mort douce.

Graphique 3

Il est dommage, mais pas étonnant, que La Croix se prête à cette manipulation des consciences en orientant délibérément ses questions dans un sens libertaire.

Lire la suite de l'article

La Maison des plus petits, pour des enfants malades et handicapés

L'objectif de la Maison des plus petits est d'accueillir en internat, toute l'année, 7 enfants de 0 à 6 ans, présentant des problèmes de santé (handicaps, maladies chroniques, maladies orphelines…) dans un cadre qui se rapproche le plus possible d'un environnement familial.

La maison peut aussi accueillir des enfants nés sous le secret, abandonnés par leurs parents. La première maison doit ouvrir ses portes à Paris en septembre 2018.

Découvrir le projet.

Lire la suite de l'article

Permettre aux enfants de découvrir des métiers

FA l'occasion des 10 ans de la Malle aux Mille Trésors, le Mouvement Catholique des Familles édite un album regroupant tous les métiers parus dans la revue depuis 2008.

L’objectif de cet album est de permettre aux enfants de découvrir des métiers, et de faire naître chez eux des centres d'intérêt.

Une belle idée de cadeau à l'occasion de Noël ! Le prix de lancement est fixé 15 euros jusqu'au 31 décembre. Les frais de port sont de 8 euros pour l'achat d'un album. Ils peuvent être réduits en cas de commande groupée (nous consulter par tél. 07 63 93 12 42)

Lire la suite de l'article

Un livre illustré pour enfants sur le martyre des chrétiens d’Orient

N"L'espérance de Nour", un beau cadeau à l'approche de Noël ! Ce conte écrit et dessiné par deux jeunes artistes, évoque la tragédie des chrétiens du Moyen-Orient. L’histoire touchante de Nour, petite fille qui subit de plein fouet la déferlante islamiste.

Un récit attachant qui enchantera petits et grands. Une sensibilisation tout en douceur sur le drame des chrétiens d’Orient…

Roch Malessine et Ange Volska sont deux jeunes auteurs passionnés par le dessin et par l’univers des contes et de la bande dessinée. Leur rencontre avec des réfugiés irakiens et leur sentiment d’impuissance face aux événements qui se déroulent au Moyen-Orient, les ont poussés à s’engager au service de la cause des chrétiens d’Orient. Conseillés par une amie syrienne, ils ont écrit et illustré ce conte pour témoigner sur le martyre des chrétiens d’Orient.

Une initiative soutenue par l’AED et SOS Chrétiens d’Orient Prix Unitaire: 12 € + 3 € de frais de port

Lire la suite de l'article

Report de la loi visant à généraliser la résidence alternée des enfants de parents séparés

De Pauline Quillon dans Famille chrétienne :

Images-12"La proposition de loi (PPL) MoDem, visant à poser comme principe la résidence alternée des enfants après un divorce, a été âprement discutée à l’Assemblée, le jeudi 30 novembre. Jusqu’à présent, et depuis 2002, la loi prévoit la possibilité pour les parents, s’ils le souhaitent, de mettre en place une résidence alternée. Cette possibilité deviendrait alors une obligation. Sur les quarante-deux amendements à étudier, seuls dix ont été traités et, après quatre heures de discussion, les députés ont fini par jeter l’éponge à 1 h du matin. Cet échec, dû à la mobilisation des associations féministes et des professionnels de l’enfance, souligne que la société reste sensible à l’idée que l’intérêt des enfants doit l’emporter sur les revendications égalitaires des parents. […]

Adeline le Gouvello, avocate et membre de l’association Juristes pour l’enfance, témoigne que « la résidence alternée est parfois demandée dans l’unique but de contrarier la partie adverse ou pour ne pas payer de pension alimentaire ». Si elle peut parfois se révéler une bonne (ou moins mauvaise) solution, la résidence alternée est très contestée par les professionnels de l’enfance. L’Association internationale pour la santé mentale du bébé (WAIMH) alertait ainsi en 2012 sur ses « conséquences délétères sur l’état psychique » des enfants, et demandait que la loi interdise purement et simplement la résidence alternée pour les enfants en bas âge.

[…] Le texte devrait être à l’ordre du jour de la prochaine niche parlementaire centriste, le 17 mai 2018, à moins

Lire la suite de l'article

Le Sénat des Etats Unis a adopté un projet de réforme fiscale qui « donne des droits aux ‘enfants in-utéro’ »

Lu sur Gènéthique :

"Samedi 2 décembre, le Sénat des Etats Unis a adopté « à 51 voix contre 49 » un projet de réforme fiscale qui « donne des droits aux ‘enfants in-utéro’ ».

Dans la section 1202 de la réforme fiscale sont évoqués les « Plans 529 », un programme existant depuis 1996 « qui permet aux familles américaines d'épargner pour offrir des études à leurs enfants, tout en bénéficiant d'avantages fiscaux ». Ont été ajoutés aux membres de la famille, les « enfants in utero », avec une définition de l’embryon compris comme « un membre de l'espèce des homo-sapiens, quel que soit son stade de développement, porté dans le ventre [d'une femme] ». Cet ajout, qui implique que la personnalité juridique « s’acquiert à la conception », pourrait remettre l’avortement en question.

Pour entrer en vigueur, cette nouvelle loi doit être « harmonisée avec le texte déjà adopté par la Chambre des Représentants », possiblement avant Noël selon les vœux des Républicains."

Lire la suite de l'article