Archives par étiquette : élèves

Les élèves de l’Académie Musicale de Liesse chanteront au Chesnay et à Paris les 3 et 4 février

Image006

Image007

Samedi 3 février à 20h30 : Concert de musique sacrée en l’église Saint Antoine de Padoue Le Chesnay

Dimanche 4 février à 11h : Messe chantée en l’église Sainte Elisabeth de Hongrie, pour les personnes handicapées, les bénévoles et les membres de l’Ordre de Malte – Paris.

Dimanche 4 février à 14h30 : Concert en l’église Sainte Elisabeth de HongrieParis.

Tous ces événements sont entrée libre.

L’Académie Musicale de Liesse est une école maîtrisienne catholique. Elle accueille des garçons passionnés de chant et de musique du CM1 à la Terminale, en horaires aménagés (3 à 4H de musique chaque jour). Renseignements sur https://www.academiemusicaledeliesse.fr/

Lire la suite de l'article

Concerts des élèves de l’Académie Musicale de Liesse

Les élèves de l’Académie Musicale de Liesse vous invitent à leur grand WE de Noël !

  • Mardi 19 décembre à 20h30 : Concert de musique sacrée en l’église Saint André – Reims
  • Jeudi 21 décembre à 18h : Concert sur le thème de Mozart – piano et instruments classiques – Académie Musicale de Liesse
  • Vendredi 22 décembre à 20h30 : Concert de musique sacrée à la Basilique de Liesse Notre Dame
  • Samedi 23 décembre à la Salle Millénium – Liesse Notre Dame De 9h30 à 16h30 : Marché de Noël 11h : Concert de Piano 15h : Concert de musique actuelle avec la présence du groupe UNUM.

0

1

2
3

Lire la suite de l'article

20 & 21 décembre à Guyancourt (78) : pastorale des Santons animée par les élèves de la Chêneraie

Venez nombreux à la Pastorale des Santons, animée par les élèves du collège hors-contrat de la Chêneraie au Cap Saint Jacques – Guyancourt :

Le mercredi 20 décembre à 14H30 et le jeudi 21 décembre à 20H.

P

Lire la suite de l'article

Nouvelle discrimination pour les élèves des écoles indépendantes

H FLe département des Hauts de Seine (92) vient de mettre en place le "PASS +", soit une aide financière directement versée aux associations en échange de l'inscription de son enfant à une activité sportive ou artistique, qu'il soit scolarisé ou domicilié dans les Hauts de Seine.

Ce droit de subvention de 80€ est refusé pour une famille dont l'enfant est scolarisé dans une école hors-contrat du 92 avec comme simple réponse : "établissement hors-contrat non éligible au Pass".

C'est tout simplement inadmissible. Surtout, signalez-vous auprès de la FPEEI (contact@fpeei.fr) si vous avez rencontré le même problème ! Partagez cette information !

Lire la suite de l'article

Les élèves de Pavillons-sous-Bois privés de gymnase au profit des immigrés

Philippe Dallier, sénateur de Seine-Saint-Denis (LR) et maire des Pavillons-sous-Bois écrit :

D"Monsieur le Préfet de la Seine-Saint-Denis vient de prendre, pour un mois, un arrêté de réquisition du gymnase se situant dans l’enceinte du stade Léo Lagrange aux Pavillons-sous-Bois afin d’y organiser un centre d’accueil et d’hébergement temporaire pour migrants. Ainsi, dès demain, les 2.000 adhérents des clubs sportifs de la commune, les centres de loisirs et dans quinze jours, les 2.000 élèves et collégiens utilisant ces installations en seront privés jusqu’au 18 septembre. Dans le département le plus jeune de France qui est aussi celui qui compte le moins d’installations sportives, à l’heure où l’on se gargarise, matin midi et soir, de la probable organisation des jeux olympiques de 2024, voilà où en est la cinquième puissance économique du monde.

Arguant de l’urgence de la situation, le Préfet utilise les pouvoirs que lui donne la loi en son article L2215-1 du code général des collectivités territorial qui stipule :

« En cas d'urgence, lorsque l'atteinte constatée ou prévisible au bon ordre, à la salubrité, à la tranquillité et à la sécurité publiques l'exige et que les moyens dont dispose le préfet ne permettent plus de poursuivre les objectifs pour lesquels il détient des pouvoirs de police, celui-ci peut, par arrêté motivé, pour toutes les communes du département ou plusieurs ou une seule d'entre elles, réquisitionner tout bien ou service, requérir toute personne nécessaire au fonctionnement de ce service ou à l'usage de ce bien et prescrire toute mesure

Lire la suite de l'article

Les élèves du Hors-Contrat souffrant d’un handicap ne peuvent bénéficier d’aide financière pour financer une AVS (assistante de vie scolaire)

1-300x121Communiqué de la Fédération des Parents d’Élèves des Écoles Indépendantes :

"AVS : sachant que les élèves du Hors-Contrat souffrant d'un handicap (trisomie, maladies diverses de l'intelligence etc…) ne peuvent bénéficier à l'heure actuelle d'aide financière pour financer une AVS (assistante de vie scolaire), la FPEEI demande aux parents concernés de lui envoyer un témoignage accompagné d'une photo (voir témoignages sur fpeei.fr) afin que la FPEEI puisse engager DES MAINTENANT une action auprès du gouvernement pour l'obtention de cette aide financière. Votre soutien Nous est précieux pour Vous aider !"

Lire la suite de l'article

Il a parlé de la Bible à ses élèves, il est suspendu

Lu dans Minute sous la plume de Jeanne Smits :

Stories.virtuemart.product.2825_page_01nsp_106"Tout a commencé, pour cet enseignant arrivé il y a deux ans dans le « RPI » (regroupement pédagogique intercommunal) de Malicornay, le jour où un de ses élèves lui a demandé : « C’est qui le Monsieur accroché sur la croix ? » Dans ce petit coin de France profonde où parler de « chères têtes blondes » a encore un sens, la question a sonné comme une accusation. Elle mettait à nu l’incapacité contemporaine de transmettre la culture, l’histoire, les images mentales, les références communes d’un peuple – ou tout simplement d’expliquer ce que fait là ce bâtiment, avec un clocher, au centre du village.

Aussi l’instituteur a-t-il décidé d’enseigner le « fait religieux » en s’appuyant sur des textes de l’Exode et quelques autres. […] L’instituteur a dispensé 6 (six) heures de cours autour de la Bible et des textes chrétiens en cinq mois, dictées comprises – bien moins que les heures consacrées à Shakespeare ou à Harry Potter, et la moitié de son cours sur Sherlock Holmes ! – lorsqu’on se décida à mettre le holà. « On », c’est-à-dire on ne sait qui. Les courageux dénonciateurs de ce scandale ont adressé une lettre anonyme à l’inspection académique, signée : « Un collectif de parents ». Qui ça ? Mystère. Peut-être le directeur académique les connaît-il : Pierre-François Gachet, hussard noir en chef, a pris le corbeau au sérieux. On ne sait jamais ce qui peut

Lire la suite de l'article