Archives par étiquette : écrits

Opération antiterroriste : découverte d’explosif et des écrits à la gloire d’Allah

Une opération antiterroriste est en cours à Villejuif. Des composants d’explosifs ont été découverts. Du TATP, un explosif très instable utilisé lors de plusieurs attentats terroristes, a été retrouvé dans un appartement vide de Villejuif, dans le Val-de-Marne, lors d'une perquisition. D

eux hommes ont été arrêtés. Parmi les éléments découverts par les démineurs de la préfecture de police, figurent notamment des bonbonnes de gaz et du fil électrique. De l’eau oxygénée, des seringues, des piles et de nombreux écrits en arabe à la gloire d'Allah ont aussi été retrouvés.

2 hommes ont été rapidement arrêtés et placés en garde à vue. Il s'agit du propriétaire de l'appartement, âgé de 36 ans et originaire d'Amiens, et d'un autre homme de 47 ans, né en Tunisie.

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête. 

Lire la suite de l'article

Pour l’Église, les écrits de Maria Valtorta ne sont qu’une «vie de Jésus mal romancée»

D'Yves Chiron dans Aletheia :

"Maria Valtorta [1897-1961] est une mystique italienne dont les très abondants écrits (plus de 15 000 pages manuscrites) sont tenus par certains comme «révélés». Elle aurait notamment reçu la révélation d’une Vie de Jésus.

L’édition de ces écrits, à l’initiative des éditions Pisani, a commencé en 1956, sans nom d’auteur et sous le titre anodin : Il poema di Gesu pour le premier volume, puis sous le titre Il poema dell’Umo-Dio pour les suivants. Les quatre premiers volumes ont été mis à l’Index librorum prohibitorum (Index des livres interdits) par décret du Saint-Office en date du 5 janvier 1960 1.

Ne tenant aucun compte de cette condamnation, le même éditeur a poursuivi l’édition italienne, qui compta dix volumes, et a engagé des traductions en diverses langues. La première traduction étant celle en espagnol publiée à partir de 1976. La traduction française, en dix volumes, est parue à partir de 1979 sous un titre sensationnaliste : L’Évangile tel qui m’a été révélé. Le titre français, théologiquement inacceptable, sera repris désormais pour les autres traductions et pour la nouvelle édition italienne. L’édition des écrits de Maria Valtorta est devenue une véritable entreprise commerciale, l’éditeur Pisani assurant aussi la diffusion des livres dans les différents pays. En quelque soixante ans, quatre millions d’exemplaires de l’ouvrage auraient été vendus, en différentes langues.

Cet éditeur a décidé de faire réaliser une nouvelle traduction en français des écrits de Maria Valtorta. Il l’a confiée à Yves d’Horrer. Le premier volume de

Lire la suite de l'article

“Ecrits historiques de combat” : un nouveau livre de Jean Sévillia

Ecrits historiques de combatLes éditions Perrin publient le 22 septembre, sous le titre Ecrits historiques de combat, un volume qui réunit trois livres de Jean Sévillia : Historiquement correct, Moralement correct et le Terrorisme intellectuel.

Avec une préface inédite, une bibliographie actualisée et un index des noms propres.

Trois classiques de la lutte contre le politiquement correct et la manipulation des esprits à posséder dans sa bibliothèque.

Lire la suite de l'article

Une enfant de 10 ans interrogée par la gendarmerie pour ses écrits pro-terroristes

Une petite fille de 10 ans (CM2) a été entendue par les gendarmes pour avoir écrit à la fin d'un devoir : «Je suis d'accord avec les terroristes d'avoir tué les journalistes, car ils se sont moqués de notre religion.»

"Un message qu'elle n'a pas su expliquer aux enquêteurs. «On ne sait pas pourquoi elle a écrit ça, confie Georges Gutierrez. Ce n'est pas explicable. Elle a été peut-être impressionnée par le contexte, qui l'a un peu perturbée. Ou elle est peut-être influençable – mais elle n'a pas subi de pression.»" […]

L'affaire a été classée sans suite : 

«Ce n'est pas une famille à problèmes. Nous n'avons rien vu d'anormal », confie le procureur, qui souffle : «C'est un non-événement…»

Un "non-évènement", peut-être, mais qui laisse tout-de-même une impression de malaise et d'inachevé : cette république qui se targue de "sanctuariser l'école" n'hésite pas à faire interroger par la gendarmerie une enfant de 10 ans mais laisse les parents tranquilles dans un contexte terroriste. Feront – ils la même chose lorsqu'un de nos enfants écrira dans une rédaction "moi, je ne suis pas pour qu'on tue les bébés dans le ventre de leur maman", ou "moi, je n'accepte pas le mariage des personnes de même sexe" ?

Lire la suite de l'article