Archives par étiquette : écoles

Freiner l’essor des écoles libres ?

De Constance Prazel sur Liberté Politique :

"L’image globalement positive donnée par le ministre de l’Education nationale choisi par Emmanuel Macron, Jean-Michel Blanquer, ses déclarations sur les méthodes de lecture ou l’uniforme, ne doivent pas endormir trop rapidement la vigilance de ceux qui attendent une vraie réforme de notre système éducatif.

En effet, une proposition de loi soutenue par la sénatrice Gatel n° 589 « visant à simplifier et mieux encadrer le régime d’ouverture des établissements privés hors contrat » s’apprête à être examinée en première lecture le 21 février prochain au Sénat.

Ne nous y trompons pas, il s’agit ni plus ni moins que de ressusciter, sous une forme à peine atténuée, le projet d’atteinte à la liberté de l’éducation soutenu il y a quelques mois par Najat Vallaud-Belkacem, contre l’ouverture des écoles indépendantes.

On se souvient en effet que l’ancienne ministre de l’Education nationale, Mme Najat Vallaud-Belkacem, avait mené une offensive particulièrement musclée en leur direction. Elle voulait transformer l’actuel régime de déclaration en régime d’autorisation, structurellement plus restrictif des libertés d’enseignement et d’entreprise. Son projet de réforme avait été rejeté par le Conseil constitutionnel, parce qu’il portait « une atteinte disproportionnée à la liberté constitutionnelle d’enseignement, indissociable de la liberté d’association » (décision n° 2016-745 DC du 26 janvier 2017.)

La proposition de loi de Mme Gatel, tout en prétendant rester dans un régime de déclaration, présente les mêmes dangers, sinon plus, en accablant les écoles indépendantes qui souhaiteraient ouvrir leur porte d’obstacles juridiques et administratifs :

Lire la suite de l'article

Nouvelle menace sur les écoles libres

D'Anne Coffinier :

Unknown-19"Une proposition de loi soutenue par la sénatrice Gatel n° 589 « visant à simplifier et mieux encadrer le régime d’ouverture des établissements privés hors contrat » sera examinée en première lecture le 21 février prochain au Sénat. Présentée par des centristes, elle ressuscite fort inopportunément et d’une manière à peine atténuée le projet que Najat Vallaud-Belkacem avait essayé de faire adopter in extremis par voie d’ordonnance.

On se souvient en effet que l’ancienne ministre de l’Education nationale, Mme Najat Vallaud-Belkacem, avait mené une offensive particulièrement musclée en direction des écoles indépendantes pour restreindre leurs conditions d’ouverture. Elle voulait transformer l’actuel régime de déclaration en régime d’autorisation, structurellement plus restrictif des libertés d’enseignement et d’entreprise. Son projet de réforme avait été rejeté par le Conseil constitutionnel, parce qu’il portait « une atteinte disproportionnée à la liberté constitutionnelle d’enseignement, indissociable de la liberté d’association » (décision n° 2016-745 DC du 26 janvier 2017.)

Malheureusement, c’est sous une forme renouvelée, mais tout aussi pernicieuse, que se présente une nouvelle menace sur les ouvertures d’écoles, tout en prétendant rester dans un régime de déclaration. Explications.

Cette proposition de loi consiste à soumettre l’ouverture des écoles, collèges et lycées privés hors contrat à un régime juridique particulièrement restrictif et dissuasif, qui a tout du régime d’autorisation sauf le nom :

1°Les délais d’opposition à l’ouverture seraient allongés à 2 mois (pour le maire) et 3 mois (pour les recteur, préfet, et procureur) au lieu de 8 jours actuellement pour le maire

Lire la suite de l'article

Nouvelle discrimination pour les élèves des écoles indépendantes

H FLe département des Hauts de Seine (92) vient de mettre en place le "PASS +", soit une aide financière directement versée aux associations en échange de l'inscription de son enfant à une activité sportive ou artistique, qu'il soit scolarisé ou domicilié dans les Hauts de Seine.

Ce droit de subvention de 80€ est refusé pour une famille dont l'enfant est scolarisé dans une école hors-contrat du 92 avec comme simple réponse : "établissement hors-contrat non éligible au Pass".

C'est tout simplement inadmissible. Surtout, signalez-vous auprès de la FPEEI (contact@fpeei.fr) si vous avez rencontré le même problème ! Partagez cette information !

Lire la suite de l'article

Annulation des interventions pro-gender dans des écoles catholiques

648x415Victoire ! Le 14 novembre, nous alertions sur des "spectacles" de propagande LGBT qui allaient se tenir dans des écoles catholiques de l'Aveyron. Hier, la compagnie théâtrale explique avoir reçu mercredi

« un courrier l’interdisant de se produire dans plusieurs lycées privés de l’Aveyron où devait se jouer une dizaine de représentations dès [ce jeudi] et jusqu’au 1er décembre, décision prise en concertation avec le diocésain de l’Enseignement Catholique».

 
Bravo à l'enseignement catholique. Dans une lettre, un chef d’établissement des environs de Rodez motive l’annulation « par la polémique grandissante concernant cette pièce ». Elle précise que « la décision est prise en concertation » avec le directeur diocésain de l’enseignement catholique et « en accord avec le Père Evêque ».

20 Minutes dénonce ensuite la "fachosphère", à savoir Riposte catholique et Le Salon Beige. 

Lire la suite de l'article

Qu’en est-il du financement des Auxiliaires de Vie Scolaire dans les écoles qui acceptent les enfants handicapés ?

Témoignage : ses deux filles sont dans une école indépendante qui était la seule option à proximité de la maison. Résultat : l'AVS qui était financée dans le public ne l'est plus et ils doivent compter sur la famille et les amis pour les aider. Est-ce normal ?

Lire la suite de l'article

122 écoles libres ont été créées à la rentrée 2017

Selon la Fondation pour l'école, 122 nouveaux établissements scolaires (écoles maternelles et/ou élémentaires, collèges et lycées) ont ouvert leurs portes, soit 29 de plus que l'année dernière. La croissance s'accélère d'année en année : + 9,5 % en 2015, + 12 % en 2016 et + 14 % cette année.

  • 84 % des 122 nouveaux établissements créés sont non confessionnels (contre 80 % l'an dernier).
  • 1 tiers des créations concerne un établissement du secondaire (collège ou lycée).
  • Depuis l'an dernier, la tendance générale est en faveur des écoles Montessori (28 %), talonnées de près par les écoles démocratiques (23 %).
  • Parmi ces écoles, 30 % proposent un parcours bilingue, trilingue ou international. Elles sont également nombreuses à offrir des solutions pour les enfants dys ou haut potentiel.

Pour mémoire :

  • La France compte en tout 1 305 établissements scolaires indépendants en activité
  • 3 établissements sur 5 non confessionnels
  • Plus de 65 000 élèves sont scolarisés dans les écoles indépendantes, soit 0,5 % des enfants relevant de l'instruction obligatoire
  • Comme les autres independent schools du monde, les écoles indépendantes françaises se caractérisent par la liberté de recrutement de leur corps professoral et la liberté de leur programme académique. En France, l'État ne participe pas au financement de ces écoles.

Lire la suite de l'article

Remise du premier Label de Qualité pour les écoles libres

Samedi 30 septembre, au Théâtre Montansier à Versailles, était remis pour la première fois à deux écoles indépendantes, lors d'une cérémonie officielle, le Label de Qualité de la Fondation pour l'école. Les établissements lauréats étaient :

Lire la suite de l'article

Des enseignants turcs dans les écoles communales

Voici la position de Philippe de Beauregard, maire (FN) de Camaret sur Aygues (84) et conseiller régional PACA, à propos du dispositif ELCO (enseignements des langues et civilisations étrangères) qu’impose l’Education nationale à certaines communes.

Courrier DASEN

Lire la suite de l'article

Appel d’urgence aux dons en faveur de deux écoles indépendantes

L'APE (association populaire d'éducation) St Gabriel à Presly (APESGP) et l'APE du Berry, deux associations de parents qui tentent d'ouvrir respectivement un internat pour garçons à Presly (18380) et un externat pour filles à Bourges, hors contrat avec l'Etat, sont victimes depuis plusieurs mois de persécutions de la part de la justice et surtout du rectorat d'Orléans. Ce dernier s'ingénie à interdire l'ouverture de ces écoles sans aucune justification légale ni explication, au mépris de la constitution qui garantit la liberté de scolarisation, comme l'a rappelé récemment le Conseil Constitutionnel à la ministre de l'éducation de François Hollande.

Cette bataille est longue et difficile, mais force doit rester au droit, dans le département du Cher comme ailleurs. C'est pourquoi, après un référé liberté adressé au tribunal administratif d'Orléans, qui les a déboutés, ces deux associations ont décidé de saisir conjointement le Conseil d'Etat.

Pour ce faire, elles ont besoin de collecter en urgence des fonds afin de payer les avocats et les frais de justice.

L'APESGP possède un site Internet  qui vous informe sur la façon d'effectuer ces dons. Ces dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66%. Reçu fiscal fourni sur simple demande.

Lire la suite de l'article