Archives par étiquette : d’une

Consécration d’une nouvelle église Maronite à Issy-les-Moulineaux

MPour la première fois dans l’histoire des Maronites en Europe, une paroisse est créée dans les murs d’une ancienne église. Pour que cette église redevienne un lieu de culte pour les Maronites, Mgr Maroun-Nasser Gemayel, évêque des Maronites de France vous invite à une cérémonie rituelle de re-consécration en préambule d’une Grand’Messe le samedi 27 Janvier 2018 à 18h00.

La messe sera suivie par la remise d’une médaille de reconnaissance à une vingtaine de personnalités françaises qui ont aidé le Liban et les Libanais pendant les durs moments que le pays des Cèdres a traversés les quatre dernières décennies.

L’église desservira les communes d’Issy-les-Moulineaux, Vanves, Malakoff, Montrouge, Châtillon, Bagneux et Clamart, ainsi que le XVe attenant. Elle a été acquise pour le compte de l’éparchie maronite grâce à un seul donateur M. Bernard Azzi, qui a pris en charge également, les frais de sa rénovation et de son équipement.

L’église peut contenir 600 places assises. Six mois de travaux et elle retrouvera son éclat et sa jeunesse. Les activités paroissiales débuteront dans la semaine qui suit sa re-consécration.

Lire la suite de l'article

Le député Rixain, scandalisé par un colloque pro-vie, chargé d’une mission sur… la maternité

Unknown-17Marie-Pierre Rixain, député LREM et présidente de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes, s'était scandalisée à propos de la journée pour la vie, organisée par le député Lorho, le 17 janvier à l'assemblée (au passage, nous la remercions pour la pub, le colloque affiche complet).

Elle vient d'être chargée d'une mission sur le congé maternité :

Capture d’écran 2018-01-11 à 20.37.41

Commentaires (3)

Dommage qu'une si jolie figure ne soit faite que de courants d'airs… Comment peut-on être scandalisée d'une "Marche pour la Vie" ? Va t-elle organiser une marche pour la mort ?

Rédigé par : Irishman | 12 jan 2018 09:14:23
____________________________________

Que vaut donc cette litanie de diplômes, dont certains ne s'acquiert qu'en versant un droit d'entrée extrêmement onéreux, pour obtenir au final une personne pro-mort? Quelle éducation à t'elle reçue pour en arriver là? Bourgeoisie libertaire très certainement, et en matière d'obscurantisme régressif elle se pose là en soutenant le droit à tuer.

Rédigé par : Stephe | 12 jan 2018 10:27:24
____________________________________

quand on s'appelle Marie Pierre l'on aurait pu penser que cette personne véhicule une pensée autrement plus précieuse pour la vie que leur culture de mort.

Rédigé par : estebe | 12 jan 2018 10:44:44
____________________________________

Lire la suite de l'article

Le président de la République islamique d’Iran entre partisans d’une ouverture à l’Occident et Gardiens de la Révolution

Thomas Flichy de la Neuville, enseignant et chef du département des études sur la guerre à l'école spéciale de Saint-Cyr, est interrogé sur RT France :

Lire la suite de l'article

Des enseignantes interrompent la projection d’une séance quand elles s’aperçoivent qu’il s’agit d’une histoire de Noël

A rire ou à pleurer :

Etoile-de-noël"Le 13 décembre, un groupe scolaire de 83 écoliers du Langonnais assistait à une projection du film d’animation américain « L’Étoile de Noël » au cinéma Le Rio de Langon quand celle-ci a été interrompue à la demande des enseignantes. Elles se sont en effet aperçues qu’il y avait un problème de thématique et qu’il ne correspondait pas au choix qu’elles avaient fait.

Il est vrai que le synopsis de ce film de Timothy Reckart parle avant tout d’une histoire d’animaux : « Un petit âne courageux, Bo, rêve d’une vie meilleure loin du train-train quotidien du moulin du village. Un jour, il trouve le courage de se libérer pour vivre enfin la grande aventure avec une brebis, une colombe, trois chameaux déjantés et des animaux de la ferme, très excentriques… »

Mais on se rend compte au fil de l’histoire qu’il ne s’agit pas d’un film sur une légende de Noël mais sur l’histoire de la nativité, de la naissance de Jésus, du périple de Marie et Joseph jusqu’à Bethléem… Le film puise d’ailleurs son contenu dans les Évangiles, ce qui n’est pas laïque…

« J’avoue que je n’avais pas vu le film avant, il vient d’un grand studio américain », reconnaît le responsable du Rio, Emmanuel Raymond, qui a remboursé la séance. Les écoliers sont retournés en classe et une autre séance de cinéma aura lieu l’an prochain."

On espère que ces enseignantes passeront leur 25 décembre à corriger

Lire la suite de l'article

L’eurodéputé FN Christelle Lechevalier dénonce la dégradation d’une église

Suite au vandalisme de l'église Sainte-Croix dans la Manche, Christelle Lechevalier, député européen FN, a demandé au Préfet de condamner ces actes scandaleux :

Lire la suite de l'article

A quand la création d’une structure de réflexion, une sorte de Terra Nova de la droite ?

Robert Ménard est interrogé sur Boulevard Voltaire :

Images-6"Avec votre union de la droite, ne seriez-vous pas un peu mono-obsessionnel ?

J’applique la méthode dite du pic-vert. Comme lui, je frappe sans cesse au même endroit avec les mêmes mots, espérant percer l’écorce des préjugés, des vieux réflexes, des excommunications. Je suis persuadé que nous y arriverons. Laissons les uns et les autres régler – ou tenter de régler – leurs problèmes internes. Même si nous savons d’ores et déjà qui sera aux manettes du côté des Républicains comme des frontistes… Et, de notre côté, continuons à travailler. À regrouper, à partir de la base, des élus locaux. À renforcer ce maillage militant, ces projets alternatifs que nous mettons en œuvre.

Un peu à la manière des communistes au lendemain de la guerre ou de l’Église catholique du temps de sa splendeur ?

Exactement. Les écoles hors contrat, les mutuelles municipales, les scouts quand ils ne sont pas de simples garderies, les associations caritatives, le Puy-du-Fou… les exemples ne manquent pas de cette « contre-société » du bon sens, du bien commun que nous devons construire parallèlement au travail de conviction, de persuasion, d’élaboration. Pour cela, nous disposons maintenant d’un vrai réseau de médias alternatifs : TV Libertés, Le Salon Beige, Fdesouche, L’incorrect et, évidemment, Boulevard Voltaire. Nous pouvons également nous appuyer sur des intellectuels qui, au-delà de leurs divergences, ont en commun de questionner ce monde si difficile pour les plus modestes. Je pense à Éric Zemmour, Alain Finkielkraut, Michel Onfray,

Lire la suite de l'article

Saint Jean-Paul II : “Je vois l’Église affligée d’une plaie mortelle (…) elle se nomme l’islamisme”

Extrait d'une conférence donnée par Mgr Mauro Longhi sur Jean-Paul II traduite sur le site Benoit-et-moi

51732_jean-paul-ii-croix-portrait-hors-serie"Mgr Mauro Longhi, du presbytère de la Prélature de l'Opus Dei, très souvent en contact étroit avec le Pape polonais au cours de son long pontificat (…) De 1985 à 1995, le jeune économiste bocconien Mauro Longhi (qui sera ordonné prêtre en 1995) a accompagné et accueilli le Pape Wojtyla dans ses promenades à ski et en montagne (…) Parmi les nombreuses anecdotes racontées, cependant, l'épisode qui a le plus frappé le public de l'ermitage de Bienno, et qui s'inscrit dans le cadre de l'une des nombreuses promenades sur le Massif du Gran Sasso, est sans doute celui qui concerne l'Islam et l'Europe :

C'est alors que Wojtyla change de ton et de voix et, me faisant partager l'une de ses visions nocturnes, il me dit: "Rappelle-le à ceux que tu rencontreras dans l'Église du troisième millénaire. Je vois l'Église affligée d'une plaie mortelle. Plus profonde, plus douloureuse que celles de ce millénaire" – se référant à celles du communisme et du totalitarisme nazi -. "Elle se nomme l'islamisme. Ils envahiront l'Europe. J'ai vu les hordes venir de l'Occident vers l'Orient", et il me fait une par une la description des pays: du Maroc à la Libye en passant par l'Egypte, et ainsi de suite jusqu'à la partie orientale. Le Saint-Père ajoute: "Ils envahiront l'Europe, l'Europe sera une cave, vieilles reliques, pénombre, toiles d'araignée. Souvenirs familiaux. Vous, Eglise du troisième millénaire,

Lire la suite de l'article

Appel à l’aide d’une école

Entretien avec Eric Lougnon, Président de l'APESGP (Association populaire d'éducation de l'Institut Saint-Gabriel à Presly) :

Capture d’écran 2017-11-09 à 06.58.331) Pouvez-vous nous présenter l'école de l'Angélus?

L'Angélus "était" une école catholique privée hors contrat pour garçons du primaire au lycée reconnue canoniquement par le diocèse de Bourges, s'adressant aux familles désireuses de voir leurs enfants instruits avec les méthodes et la pédagogie classiques qui ont fait leurs preuves et éduqués dans le respect du message immuable de l'Evangile et de la liturgie selon la forme extraordinaire. Créée il y a près de 8 ans au lieu-dit l"Angélus", près de Presly (18380), par la Fraternité Enseignante des Coeurs de Jésus et Marie (FECJM), l'école était dirigée par l'Abbé Régis Spinoza et comptait environ 110 élèves au printemps 2017. Voici son site Internet, encore actif : http:// angelus.fecjm.org.

2) Quelle est la nature de votre différend avec l'Etat?

… Je dis "était", parce que depuis cet été, cette école n'existe plus suite à sa fermeture administrative le 2 juin, puis à la pose de scellés judiciaires, ainsi qu'à la mise en examen de son directeur et de l'association gestionnaire de l'école, pour des motifs qui relèvent davantage de la persécution administrative et judiciaire que du prétendu intérêt des élèves, dont le moins qu'on puisse dire est qu'ils ont subi, avec leur famille, un très important préjudice et un réel traumatisme à la veille des différents examens d'état. Ainsi, on reproche pêle-mêle au directeur d'avoir organisé du travail dissimulé (traduction :

Lire la suite de l'article

Coexister : derrière les apparences d’une comédie, une charge haineuse contre la religion catholique

Bruno de Seguins Pazzis livre aux lecteurs du Salon beige sa critique du film Coexister :

CSynopsis

Nicolas Lejeune est un producteur de musique de variété dont la carrière et la vie de famille battent de l'aile : il est en panne de talents à produire et sa femme le rejette en raison de ses infidélités. Sophie Demanche, qui dirige le groupe dont fait partie son petit label, lui lance comme défi de remplir le music-hall parisien l'Olympia avec un nouveau projet dans un délai maximum de six mois. Au pied du mur, Nicolas et son assistance Sabrina vont monter un groupe de musique composé d'un curé, le père Benoit, d'un rabbin, Samuel, et d'un imam, Moncef, pour chanter la diversité et le « vivre-ensemble ». Le recrutement n’est pas facile et les membres du groupe vont rencontrer quelques difficultés pour s'accorder. Avec : Fabrice Éboué (Nicolas Lejeune), Ramzy Bédia (Moncef, l'imam), Guillaume de Tonquédec (Benoit, le curé), Jonathan Cohen (Samuel, le rabbin), Amelle Chahbi (Alexia), Audrey Lamy (Sabrina), Mathilde Seigner (Sophie Demanche), Grégoire Foessel (un technicien du cinéma), Mylene Bude (une groupie), Michel Drucker (lui-même), Jean-Pascal Zadi (Pink Kalash). Scénario : Fabrice Éboué. Directeur de la photographie : Philippe Guilbert. Musique : Guillaume Roussel.

Plus que christianophobe, anti-catholique

Qui d’autre pouvait produire ce tas d’immondices si ce n’est EuropaCorp, la maison de production de Luc Besson, le sinistre producteur et réalisateur d’un Jeanne d’Arc (1999) blasphématoire. Dans un jeu de mot stupide, le Chicago Sun-Times qui n’apprécie pas le film écrit « Coexister est un film qui n’existe pas ». Cette affirmation est malheureusement fausse. Coexister existe bel et bien et pas pour le bien du spectateur

Lire la suite de l'article