Archives par étiquette : dominant»

Marquer clairement une volonté d’insoumission à l’ordre idéologique dominant

Figure de la vie intellectuelle québécoise, Mathieu Bock-Côté est docteur en sociologie, chargé de cours aux HEC à Montréal et chroniqueur au Journal de Montréal et à Radio-Canada. Ses travaux portent principalement sur le multiculturalisme, les mutations de la démocratie contemporaine et la question nationale québécoise. Dans une tribune publiée sur le Figarovox, il se demande Comment être de droite dans un système médiatique de gauche?

Unknown-2"Nous avons assisté ces dernières années à une renaissance intellectuelle du conservatisme. Des ouvrages majeurs ont montré de quelle manière le fondamentalisme de la modernité menaçait les fondements mêmes des sociétés occidentales. Mais cette renaissance intellectuelle ne pourra se traduire politiquement que lorsque les leaders de la droite ne chercheront plus à donner des gages à ceux qui les menacent sans cesse de diabolisation médiatique. Ils devront se délivrer de l'hypnose progressiste.

Il ne s'agit pas de transgresser pour transgresser, ou de provoquer pour provoquer, mais de marquer clairement une volonté d'insoumission à l'ordre idéologique dominant qui continue de reposer sur le refoulement systématique du conservatisme, dans lequel on ne veut voir qu'une série de phobies. Cela exige non seulement du courage mais aussi, une résolution ferme à ne pas penser le devenir des sociétés occidentales sous le signe d'un sens de l'histoire qui les pousserait toujours plus loin sur le chemin du multiculturalisme et de l'individualisme radical.

La chose est attendue depuis longtemps par l'électorat de droite. Il n'est pas insensé de croire que cette espérance puisse aujourd'hui aboutir ou du moins, fonder

Lire la suite de l'article

“Les “catholiques d’identité”, le courant conservateur désormais dominant”

Selon l'AFP.

Commentaires (1)

Quand les journalistes cherchent ce qui fait avancer les cathos… leurs explications semblent toujours un peu à côté de la plaque… la sociologie ramène tout à des cadres, des normes, des sigles… ils ne comprennent pas que "nous ne sommes pas de ce monde"… qu'importent les "d'ouverture" et les "conservateurs", les "JMJ" et les "LMPT" c'est la même Eglise en marche à travers le temps et l'histoire…

Rédigé par : ODE | 27 nov 2014 23:50:51
____________________________________

Lire la suite de l'article

«Les chrétiens qui ont honte des croisades sont victimes du laïcisme dominant»

L'évêque italien Mgr Negri n'hésite pas à défendre les Croisades (traduction de Benoît-et-moi) :

"[…] Pour citer mon grand ami Franco Cardini (né en 1940, historien spécialisé dans l'histoire du Moyen Âge qui a enseigné à l'université de Florence, fr.wikipedia.org/wiki/Franco_Cardini), les Croisades ont été un grand «pèlerinage armé» dont le protagoniste a été, au long des siècles, le peuple chrétien dans son ensemble. Une avant-garde de saints, une masse de chrétiens ordinaires, et à l'arrière-garde, quelques délinquants.

Le fait est que nous – chrétiens du troisième millénaire – nous devons beaucoup aux croisades. Nous leur devons que ne se soit pas perdue l'occasion des grands pèlerinages en Terre Sainte: dans les lieux de la vie historique de Jésus-Christ et de la naissance de l'Église. Aux Croisades, nous devons qu'ait été retardée d'au moins deux siècles la fin de la grande épopée de la civilisation byzantine, et surtout qu'aient été sauvées de la domination turque les régions de notre belle Italie, en bordure de la mer Adriatique, la mer Tyrrhénienne et la mer Ionienne, décimées par les raids systématiques des pirates et des Turcs qui au cours des siècles ont appauvri notre peuple. 

[…] A présent, pour récupérer cette beauté de l'histoire chrétienne, il faut regarder la réalité, selon toute l'étendue catholique. Ma génération et celle de beaucoup d'amis après moi – qui, par l'intelligence et l'ouverture de Mgr Luigi Giussani ont pu dialoguer personnellement par exemple avec Régine Pernoud, avec Léo Moulin, Henri de Lubac, Hans Urs von Balthasar,

Lire la suite de l'article