Archives par étiquette : doitelle

Budget de défense : l’Armée doit-elle combattre avec les mains ?

I3323-11Emmanuel Macron a sorti cette phrase incroyable à l'encontre du général Pierre de Villiers :

"Moi j’ai des soldats sur des théâtres d’opérations, des gens qui attendent beaucoup, je les respecte, je leur dois, la protection : l’intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels".

En effet, ce sont les industriels qui vont pâtir des 850M€ en moins dans le budget des Armées, dans la mesure où il semble impossible de ne plus verser les soldes aux militaires ni d’arrêter les opérations en cours, comme Barkhane, Chammal ou Sentinelle. Le plus simple est donc de reporter des commandes, soit en matière d’acquisitions, soit pour le maintien en condition opérationnelle. Le potentiel des armées va donc en souffrir.

Or, cela fait des décennies que les armées souffrent du report de commandes de matériel. Prenons le cas de l'Armée de Terre. C’est en 1976 que le 1er Régiment d’Infanterie accueillait le premier VAB, fruit d’un programme lancé en 1970 par Robert Galley, alors ministre de la Défense. Le ministère de la Défense en commanda 4000 exemplaires. Plus de 40 ans plus tard, les VAB sont encore en service au sein de l’armée de TerreEn mai 2016, de retour du Sahel, NKM avait constaté la vétusté des matériels français :

"Il y a effectivement un problème de matériel. C’est d’abord un problème de quantité. Il n’y a, par exemple, pas assez d’hélicoptères. Lors de mon passage à Madama, dans l’extrême nord du Niger, il n’y en

Lire la suite de l'article

Pédophilie : Najat Valaud Belkacem doit-elle prendre ses responsabilités ?

Suite à l'enquête de l'association Innocence en danger, il faut demander à Manuel Valls ce qu'il en pense : "Un an après l'affaire de Villefontaine, l'association Innocence en danger a dressé mercredi un bilan mitigé des mesures prises par le ministère de l'Education nationale pour prévenir les actes de pédophilie au sein des écoles, estimant que "l'omerta" prévalait encore.

Vingt affaires de pédophilie au sein de l'école sont actuellement en cours et traitées par les avocats de cette association de protection de l'enfance, a déclaré Homayra Sellier, sa présidente, lors d'un point de presse.

Trois directeurs d'écoles, dix enseignants dont une femme, un assistant maternel et quatre animateurs sont mis en cause dans ces dossiers, dans plusieurs académies du territoire.

Ces enquêtes n'ont entraîné que trois suspensions et aucune révocation, a dit Me Marie Grimaud, une des avocates de l'association."

Bizarrement, les médias français sont muets sur ces affaires…

Lire la suite de l'article