Archives par étiquette : d’imposer

La prétention de l’Etat d’imposer sa domination par une religion civile

De l'abbé Michel Viot , qui vient de publier un ouvrage intitulé “L’heure du royaume de France est-elle venue?”:

L-heure-du-royaume-de-france-est-elle-venue-"[…] Si les causes de nos malheurs et de notre inexorable décadence depuis plus de deux siècles sont toujours contestées, quand elles ne sont pas occultées, ce qui nous pourrit la vie aujourd’hui est en revanche très clair. Le terrorisme qui a engendré la première république est toujours là. Apparemment tout le monde le condamne, avec des nuances certes… mais soyons encore patients. En revanche ce qui est intellectuellement intolérable, mais hélas compréhensible en cette époque d’amnésie historique c’est d’entendre les défenseurs des idéaux de la République révolutionnaire, persévérer dans cette référence funeste tout en prétendant combattre la barbarie! Une communauté, une idéologie, un système politique n’échappent jamais aux conditions dans lesquelles ils sont nés. La République révolutionnaire que tous nos dirigeants politiques ne cessent d’invoquer a vu le jour à la suite d’une longue série d’actes inspirés par un terrorisme des plus élaborés qui va trouver son apogée avec Robespierre et la Terreur. Pire, il va perdurer au travers de l’idéal patriotique de la Révolution pour lequel il est préférable de mourir pour sa patrie que de vivre pour elle! Qu’on me comprenne bien, loin de moi l’idée de critiquer qu’on puisse choisir de mourir pour sa patrie, si c’est là la seule façon d’accomplir son devoir en accord avec son honneur. Le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame est mort non seulement en héros, mais en saint comme le Père Maximilien

Lire la suite de l'article

L’idée d’imposer le port du voile provoque des éclats de rire en Egypte

Cela se passait en 1953… Aujourd'hui, en France, la république reconnaît cette déchéance de la femme comme un "droit".

Lire la suite de l'article

De quel droit nous permettons-nous d’imposer notre laxisme au monde entier?

Lu dans Les 4 Vérités :

"Il y a quelque chose d’indécent dans l’activisme diplomatique de l’Union européenne, et tout spécialement de la France, pour contraindre l’Indonésie à renoncer à la peine de mort. Et, nommément, éviter que cette peine ne s’applique au cas de Serge Atlaoui. J’ignore si Serge Atlaoui est trafiquant de drogue comme l’affirme la justice indonésienne. Et il me semblerait naturel que la France assure à son ressortissant un procès équitable. Mais je note que ce n’est pas du tout sur ce point que se battent « nos » gouvernants ou les belles âmes occidentales. Tout ce beau monde conteste la légitimité de l’Indonésie à utiliser la peine de mort pour le crime de trafic de drogue. C’est cela que je trouve particulièrement choquant. Ce n’est pas parce que la majorité actuelle est particulièrement laxiste envers le trafic de drogue que tous les pays sont tenus d’en faire autant. Car, enfin, à ce compte-là, quelle sera la prochaine étape ? Faire pression sur Djakarta pour qu’elle ouvre une salle de shoot jume- lée avec les parisiennes? De quel droit nous permettons-nous d’imposer notre laxisme au monde entier? Comment ne pas y voir une forme sordide de néo-colonialisme idéologique?

Quant à la peine de mort, cette majorité est singulièrement mal venue de faire la leçon à l’Indonésie sur le sujet. Cette peine a été supprimée, malgré l’avis massivement contraire du peuple français. Encore aujourd’hui, malgré 25 ans de propagande, 45 % des Français sont favorables à ce

Lire la suite de l'article

De puissants lobbies sont en train d’imposer l’idéologie du genre comme une dictature

Extrait d'un texte issu d’une catéchèse prononcée par le père Mario Pezzi – le prêtre qui, avec Kiko et Carmen, constitue le trio dirigeant du Chemin néocatéchuménal :

"[…] En 2012, le pape Benoît XVI a prononcé, lorsqu’il a présenté ses vœux de fin d’année à la curie romaine, un discours historique dans lequel il a affirmé que nous étions aujourd’hui confrontés à un changement qui fera date, semblable à celui qui s’est produit au temps de la chute de l'empire romain et de l’invasion des peuples barbares. Les bases de la société, de la civilisation catholique sont en train de disparaître. Le pape Jean-Paul II avait lui aussi déclaré, à Fatima en 1982 : “Ce qui était autrefois considéré comme un péché, a aujourd’hui acquis droit de cité”.

Au cours de l’histoire, il y a eu de très nombreuses attaques contre la famille chrétienne. Le dernier en date de ces assauts violents est représenté par ce que l’on appelle l’idéologie du genre. De puissants lobbies sont en train d’imposer cette idéologie comme une dictature. Parmi les racines philosophiques qui sont à l’origine de ce monstre qui menace nos familles, surtout dans les écoles, il y a le marxisme. Dans la pensée de Marx, la thèse selon laquelle l’essence de l’homme consiste à pouvoir se créer lui-même est liée au dépassement des genres sexuels et à la destruction de la famille.

Le débat relatif au genre s’est ensuite transféré surtout aux États-Unis, où l’idée qu’il y a

Lire la suite de l'article