Archives par étiquette : d’Humanae

50 ans d’Humanae Vitae, 50 ans de contestations

Capture d’écran 2018-06-01 à 15.18.08Dans son numéro de juin, La Nef revient sur l'encyclique Humanae Vitae, dont nous fêtons le 50e anniversaire. Encyclique fortement contestée, encore aujourd'hui, même au sein de l'Eglise, il s'agit pourtant d'un enseignement du magistère qui ne peut être remise en cause, comme le souligne le saint pape Jean-Paul II 20 ans plus tard :

Capture d’écran 2018-06-01 à 15.17.44 Capture d’écran 2018-06-01 à 15.17.59
Et Thibaud Collin montre que nos débats actuels sur la bioéthique sont issus de la même mentalité que celle qui a amenée l'avènement de la pilule contraceptive :

"[…] À partir du moment où l’on dissocie artificiellement les deux significations de l’acte conjugal, la signification unitive (communion des époux) et la signification procréative, la sexualité peut être considérée dans la seule dimension de la jouissance et de la relation interpersonnelle. Mais alors, la procréation peut être de même pensée indépendamment de l’union conjugale, même si elle est choisie par le couple et réalisée à l’intérieur du couple (sans don de gamètes). La « PMA pour toutes » est donc virtuellement contenue dans la logique des lois de 1994 sur la PMA réservée aux couples homme/femme. L’Église a perçu très tôt la logique immanente à ce processus; elle l’a manifestée en 1987 dans un texte de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, Donum vitae, en s’appuyant justement sur Humane vitae. En effet, la logique d’une argumentation et ses conséquences prévisibles se perçoivent à partir des principes énoncés. Dès 1968, l’Église avait anticipé les racines anthropologiques de la révolution procréatique et son

Lire la suite de l'article

Journée spéciale “50 ans d’Humanæ Vitæ” pour tous les prêtres

Journee-pretres-22janvier2018Lundi 22 janvier 2018 de 9h à 17h au Centre Ozanam, 24 rue du Maréchal Joffre, 78000 Versailles.

Organisée par l'abbé Bruno Bettoli, avec des foyers-moniteurs du Centre Billings France https://www.methode-bil lings.com

Sujet : L’encyclique du Bx Paul VI et son application pastorale, notamment dans l’accompagnement des couples, dans l’esprit de la collaboration prêtres-foyers. Les exposés alterneront avec des échanges entre confrères et foyers-moniteurs.

Programme :

  • Les développements d’Humanæ Vitæ dans le Magistère depuis 50 ans, et leurs applications pastorales. Abbé Bruno Bettoli ; avec un document du père Basile osb
  • Humanæ Vitæ, cadeau prophétique pour les époux et pour les prêtres. Bertrand et Gabrielle Vialla
  • Le cœur du pasteur dans l’accompagnement des situations difficiles. Père Antoine-Marie Berthaud op
  • 50 ans après Humanæ Vitæ, la contraception, un drame de santé publique. Dr Marie-Adèle Declerck-Ecomard, médecin endocrinologue
  • L'apostolat entre foyers à la lumière des Bx Beltrame-Quattrocchi. Abbé Antoine de Roeck
  • Témoignage. Devenir foyer-moniteur fils et fille d'Humanæ VitæJérôme et Émilie Duthey
  • L’écologie intégrale : de nouvelles voies pour annoncer Humanæ VitæPère Michel crmd
  • Etude de cas pratiques sur l’accompagnement des foyers ; apports de la collaboration prêtres-foyers.

Messe possible à 17h15.

Participation libre aux frais de location de salle. Cantine sur place. Hébergement possible dans un presbytère ou chez un foyer de Versailles.

Renseignements et inscriptions bruno.bettoli@c atholique78.fr et 06 98 04 21 86.

Lire la suite de l'article

Journée spéciale “50 ans d’Humanæ Vitæ” pour tous les prêtres (9e année)

Lundi 22 janvier 2018 de 9h à 17h au Centre Ozanam, 24 rue du Maréchal Joffre, 78000 Versailles

Organisée par l'abbé Bruno Bettoli, avec des foyers-moniteurs du Centre Billings France https://www.methode- billings.com

Sujet : L’encyclique du Bx Paul VI et son application pastorale, notamment dans l’accompagnement des couples, dans l’esprit de la collaboration prêtres-foyers. Les exposés alterneront avec des échanges entre confrères et foyers-moniteurs.

Programme :

  • Les développements d’Humanæ Vitæ dans le Magistère depuis 50 ans, et leurs applications pastorales. Abbé Bruno Bettoli ; avec un document du père Basile osb
  • Humanæ Vitæ, cadeau prophétique pour les époux et pour les prêtres. Bertrand et Gabrielle Vialla
  • Le cœur du pasteur dans l’accompagnement des situations difficiles. Père Antoine-Marie Berthaud op
  • 50 ans après Humanæ Vitæ, la contraception, un drame de santé publique. Dr Marie-Adèle Declerck-Ecomard, médecin endocrinologue
  • L'apostolat entre foyers à la lumière des Bx Beltrame-Quattrocchi. Abbé Antoine de Roeck
  • Témoignage. Devenir foyer-moniteur fils et fille d'Humanæ Vitæ. Jérôme et Émilie Duthey
  • L’écologie intégrale : de nouvelles voies pour annoncer Humanæ Vitæ. Père Michel crmd
  • Étude de cas pratiques sur l’accompagnement des foyers ; apports de la collaboration prêtres-foyers.

Messe possible à 17h15

Participation libre aux frais de location de salle. Cantine sur place. Hébergement possible dans un presbytère ou chez un foyer de Versailles.

Renseignements et inscriptions : bruno.bettoli@catholique78.fr et 06 98 04 21 86.

Lire la suite de l'article

Appel pour rappeler l’enseignement d’Humanæ Vitæ et de Veritatis Splendor

L'Homme nouveau publie un texte du Dr David S. Crawford, professeur associé de théologie morale et de loi de la famille de l’Institut pontifical Jean-Paul II à Washington et du Dr Stephan Kampowski, professeur d’anthropologie philosophique à l’Institut pontifical Jean-Paul II à Rome. Texte signé par de nombreuses personnalités. Extraits :

"Le 23 juin 2015 a été publié l’Instrumentum laboris (« document de travail ») en vue de la XIVe Assemblée ordinaire du Synode des évêques. Ce document couvre une série de sujets liés au thème de la famille choisi par le Synode. Le paragraphe 137 concerne un document clé du Magistère moderne, l’encyclique Humanæ Vitæ. Il en traite d’une manière qui à la fois remet en question la force de cet enseignement et propose une méthode de discernement moral résolument non catholique. Cette approche du discernement contredit tout ce qui, jusqu’à présent, a été enseigné par le Magistère de l’Église concernant les normes morales, la conscience et le jugement moral, en suggérant qu’une conscience bien formée puisse se trouver en conflit avec les normes morales objectives.

En notre qualité de théologiens moralistes et de philosophes moralistes catholiques, nous pensons qu’il est de notre devoir de prendre la parole contre la distorsion de l’enseignement catholique implicitement présente dans le paragraphe 137. Si cela était approuvé par le Synode, ce texte défectueux de l’Instrumentum laboris conduirait à porter la confusion parmi les fidèles. Le paragraphe 137 devrait être supprimé et remplacé par un paragraphe qui parle de la

Lire la suite de l'article

Le refus de l’enseignement d’Humanae vitae mène au “mariage” LGBT

Extrait d'un article de Christophe Geffroy dans La Nef sur le oui irlandais à la dénaturation du mariage :

N"[…] Ce manque d’engagement de la plupart des évêques a sans doute favorisé le vote en faveur du « oui ». Mais le Père Sean [religieux investi dans une paroisse de Dublin], ainsi que l’abbé Michael Nevin, qui est l’un des trois prêtres à célébrer la forme extraordinaire à St. Kevin’s, importante paroisse de Dublin, ont bien insisté sur le fait que le mal était profond et ancien.

Pour le Père Sean, il faut au moins remonter à l’esprit de Mai 68 et au refus de l’enseignement d’Humanae vitae (1968), l’encyclique de Paul VI rejetant la contraception. Il aime citer la philosophe G.E.M. Anscombe qui affirmait que si l’on n’acceptait par Humanae vitae, on ne pourrait plus rien arrêter derrière. Le grand mal de nos sociétés occidentales est pour lui la déconnexion opérée entre sexualité et procréation. Car à partir de là, rien n’empêche la sexualité de s’exercer dans n’importe quelle condition, hors mariage, mais aussi entre personnes de même sexe, sans parler de la procréation artificielle (PMA, GPA). Pour le Père Sean, c’est à ce moment que s’accomplit la rupture entre l’Église et une partie des fidèles catholiques.

Autre aspect sur lequel insistent nos deux prêtres : l’abandon de la foi dans les écoles catholiques d’Irlande qui scolarisent 90 % des élèves du primaire. En Irlande, le catéchisme est enseigné par les professeurs dans le cadre de l’école, il

Lire la suite de l'article

Le pape François fait l’éloge d’Humanae Vitae

A Manille, le pape est revenu sur cette encyclique qui a été si mal accueillie par bon nombre de catholiques, y compris des prélats, qui confondent, encore aujourd'hui, la miséricorde et le laxisme. Encore récemment, les Philippines ont été le théâtre d'une confrontation entre l'Eglise et les autorités politiques à propos de la contraception. Jeanne Smits en a traduit quelques extraits significatifs (qui viennent compléter le post de Louise, le pape a beaucoup improvisé par rapport à son discours préparé – texte intégral ici): 

"Soyons attentifs aux nouvelles colonisations idéologiques. Il y a des colonisations idéologiques qui cherchent à détruire la famille. Elle ne naissent pas du songe, de la prière, de la rencontre avec Dieu, de la mission que Dieu nous donne. Elles viennent du dehors, c’est pourquoi je dis que ce sont des colonisations. Ne perdons pas la liberté de la mission que Dieu nous donne, la mission de la famille. Et de même que nos peuples à un moment de leur histoire sont parvenus à la maturité qui leur a permis de dire « non » à n’importe quelle colonisation politique, en tant que familles nous devons être très, très sagaces, très habiles, très fortes pour dire « non » à n’importe quelle colonisation idéologique de la famille. Et demander à saint Joseph, qui est ami de l’ange, de nous envoyer l’inspiration qu’il nous faut pour savoir quand nous pouvons dire « oui » et quand nous devons dire « non ». (…) 

La famille est aussi menacée par les tentatives croissantes, de la part

Lire la suite de l'article