Archives par étiquette : d’histoire

25-30 septembre: Symposium sur saint Joseph en France, pour la première fois en 50 ans d’histoire

JEntretien avec le frère Dominique Joseph. Moine de la Famille de Saint Joseph et directeur de l’Institut Redemptoris Cutos, il coordonne le XIIe symposium international sur saint Joseph qui aura lieu du 25 au 30 septembre 2017 à Puimisson (34480).

1) Pouvez-vous nous présenter le symposium international sur saint Joseph que vous organisez ?

La tradition remonte à la fin des années 60 quand le père Roland Gauthier, frère de la Sainte-Croix (la communauté de frère André Bessette, canonisé par Benoît XVI en 2010) a entrepris un tour des bibliothèques universitaires du monde entier pour recenser tout ce qui avait été écrit sur saint Joseph. Il a ainsi créé un réseau informel de chercheurs passionnés pour saint Joseph. Ils se sont réunis pour la première fois à Rome à 1970. Depuis, tous les quatre ans, la tradition se perpétue. Après l’Espagne, le Canada, la Pologne, le Mexique, Malte, San Salvador et l’Allemagne, pour la première fois, la France sera le pays hôte. Il revient ainsi à Famille de Saint Joseph d’accueillir les amis de saint Joseph dans notre monastère de Saint-Joseph de Mont-Rouge (près de Béziers).

2) Pourquoi ce choix de « marier » études universitaires d’un côté et prière et formation « grand public », de l’autre ?

Effectivement, nous proposons de casser la frontière entre le monde des chercheurs, les circuits de vulgarisation et le monde de la dévotion à saint Joseph. Avant d’être un choix, c'est un reflet de notre identité. Nous sommes des moines et

Lire la suite de l'article

L’islam raconté avec complaisance à nos enfants à l’école : “De telles erreurs dans des manuels d’histoire laissent perplexe”

 Oui à l'éducation familiale! Parents, premiers éducateurs de vos enfants et responsables de leur éducation, lisez cette analyse et posez-vous les vraies questions : 

"En outre, les objectifs de la conquête ne sont jamais exposés aux élèves, or la conquête territoriale est consubstantielle à la naissance de l'islam et les propos de Mohamed dans le Coran et la Sunna sont sans ambiguïté: l'islam est prosélyte, a vocation à éclairer l'humanité, la conquête territoriale en est le principal instrument. Cette fusion du politique et du religieux doit être soulignée si l'on veut éclairer certains discours fondamentalistes actuels pour les déconstruire. Ici la notion de jihad devrait être abordée, elle sert dès le début de l'islam à une justification religieuse de la conquête de type impérialiste – tout à fait banale à l'époque – constituée de pillages, de massacres et de colonisation. L'ouvrage de Sabrina Mervin est utilisé à plusieurs reprises pour présenter les conquêtes, mais cet ouvrage n'est pas un livre d'histoire factuelle, il a un objet d'étude singulier à savoir l'histoire des doctrines de l'islam et leurs représentations. Elle insiste dans sa préface sur le fait que son livre ne retrace «pas l'histoire politique ou sociale du monde musulman» or c'est exactement ainsi que des extraits sont utilisés dans les manuels, pervertissant le travail de l'historienne. Les citations de l'ouvrage montrent un projet théocratique parfait, réalisé sans entrave, là où l'historienne décrit une représentation sociale de ce projet par les doctrinaires musulmans. La partie leçon d'un manuel

Lire la suite de l'article

Le scandale des livres d’histoire de la rentrée 2016

scandale-livre-histoire-rentree-2016Dans la deuxième partie de l’émission hebdomadaire Passé Présent, l’Histoire présentée par Philippe Conrad, sur TV Liberté, Jean-Pierre Maugendre nous parle du scandale des livres d’histoire de la rentrée 2016 (à partir de la 29e minute).

Jean-Pierre Maugendre dédicacera les manuels d’Histoire aux Journées Chouannes 2016, les 3 et 4 septembre à Chiré.

Lire la suite de l'article

Secrets d’Histoire des Jésuites

HTandis que Les Brigandes s'en prennent une fois de plus aux Jésuites (voir aussi ici), dans la plus pure tradition révolutionnaire et anticléricale, un journal sérieux, l'Homme Nouveau, consacre son numéro d'été aux Jésuites. En voici le sommaire :

J

Et voici l'un des articles, signé d'Anne Bernet, qui montre que les Lumières voulaient abattre les Jésuites pour détruire l'Eglise :

F

Lire la suite de l'article

Sainte Tunique : 150 000 “amateurs d’histoire” sont attendus

Pour Direct Matin, tous les catholiques doivent être des amateurs d'histoire :

CeaEfirXEAIckrD.jpg-large

C'est aujourd'hui que commence l'ostension de la Sainte Tunique du Christ, Vendredi Saint 25 mars dans la basilique Saint-Denys d'Argenteuil (95), à l'issue du Chemin de Croix (vers 16h30). La confession sera possible en permanence. L’ostension ne s’interrompera que durant les messes.

Capture d’écran 2016-03-25 à 17.43.58

Tous les renseignements sont ici.

Lire la suite de l'article

Le médiéviste Sylvain Gouguenheim passe au crible le nouveau programme d’histoire de 5e

D'après l'historien médiéviste, "les programmes d’Histoire de la classe de 5ème témoignent d’une volonté de façonner les esprits dans le sens d’une vision politique assez précise." Ses précisions sur le site Magistro :

"Le thème n°1 est consacré à la Méditerranée : "un monde d’échanges VIIe-XIIIe siècle". Dans ce thème l’étude de l’islam "débuts, expansion, société et culture" est obligatoire ;  ensuite les enseignants doivent choisir entre deux autres exemples : "les empires carolingiens et byzantin entre Orient et Occident" ou "Routes de commerce, échanges culturels".
Que la Méditerranée ait connu des échanges, commerciaux, culturels est une évidence. Elle n’en a pas moins connu des guerres, des actes de piraterie, le djihad et les Croisades,… etc. L’occulter s’apparente à une forme de révisionnisme. Restreindre l’histoire de la Méditerranée à un "doux commerce" est une vision idyllique, par laquelle on veut sans doute apaiser les tensions actuelles.
On peut aussi observer l’effacement des autres zones de l’Histoire européenne. (…) S'il y a au Moyen Age une structure politique impressionnante c'est bien l'empire germanique. A l'heure où l'on veut faire l'Europe, réduire celle-ci à sa frange méditerranéenne est stupide.
Enfin cette distinction entre les thèmes obligatoires (ainsi l'islam) et ceux où on laisse le choix du contenu entre deux options, introduit évidemment une hiérarchie. Est-elle justifiée ? L'islam est-il plus important dans l'histoire de l'Europe que l'empire carolingien ou Byzance ?
 
Le thème n°2 est intitulé "Société, Eglise et Pouvoir politique dans l’Occident chrétien XIe-XVe siècles".
Au sein de ce thème sera

Lire la suite de l'article

Un collège-lycée libre cherche un professeur d’histoire

Le collège-lycée hors contrat de l'Immaculée Conception recherche un professeur d’histoire, à une heure à l’est de Paris. Le candidat prépare les élèves aux examens d’état et enseigne une vision globale et structurée de l’histoire et du monde. Une dizaine d’heures de cours dès la rentrée scolaire 2015 pourra se convertir en un temps plein par la suite. L’enseignant bénéficie d’une grande marge de liberté et les initiatives (sorties culturelles, exposés interactifs, travail de recherche,…) seront très appréciées.

Contacter le P. François Garreau : 06 69 61 78 65 www.cl-immaculeeconception.fr

Lire la suite de l'article

Claude Askolovitch veut sortir Ste Jeanne d’Arc des livres d’histoire

Sur le nouvel i media à 32mn 55 :

Commentaires (1)

Merci de supprimer mon precedent commentaire
Je corrige:

Claude Asklovitch n'existe pas. C'est un montage d'imagerie numerique pour faire croire que les idiots prifonds existtent. Tout le monde sait bien que les udiots n'existent pas.

Rédigé par : Esperanza | 9 mai 2015 18:20:57
____________________________________

Lire la suite de l'article

Claude Askolovitch veut sortir Ste Jeanne d’Arc des livres d’histoire

Sur le nouvel i media à 32mn 55 :

Commentaires (1)

Merci de supprimer mon precedent commentaire
Je corrige:

Claude Asklovitch n'existe pas. C'est un montage d'imagerie numerique pour faire croire que les idiots prifonds existtent. Tout le monde sait bien que les udiots n'existent pas.

Rédigé par : Esperanza | 9 mai 2015 18:20:57
____________________________________

Lire la suite de l'article

La guerre de 1914-1918 dans les manuels d’histoire

Par Vincent Badré :

"Les « poilus » n’étaient que des « chairs à souffrance ».
Programme de 3e et de 1e.
La fabrique d’une idée reçue :
Qu’en dit-on ? :

Le soldat de la guerre de 14 n’est qu’une victime. Les souffrances et les difficultés des soldats occupent de 37 à 61% des documents choisis par les manuels à propos de la première guerre mondiale. Un manuel montre par exemple des soldats morts dans une tranchée, mortellement las, corps en boule, le sac sur la tête, nettoyant des tranchées, donnant la mort et blessant à distance, camarades et copains entre deux combats etc …

L’engagement des soldats est présenté comme quelque chose d’absurde, en effet les motivations des hommes de 14-18 sont peu évoquées dans les manuels et de manière déformée. L’idée que le combat patriotique ait pu être un choix volontaire est occultée. Un manuel parle du « sens du devoir patriotique », mais pour un texte qui montre des soldats heureux que la guerre soit finie et à côté d’une image titrée le « poids de la contrainte » et qui montre l’exécution d’un soldat qui a refusé de monter combattre, à genoux dans la neige, face à ceux qui vont le fusiller.

Comment le dit-on ? :
La domination d’une école d’interprétation historique. Les auteurs d’une étude de l’enseignement de l’histoire, La fabrique de l’histoire critiquent la surreprésentation d’une des interprétations possibles de cette guerre. Ils attribuent à l’influence des historiens rassemblés autour

Lire la suite de l'article