Archives par étiquette : devenir

Manifestation pour l’indépendance de la Catalogne : pour devenir une enclave islamiste ?

Les Catalans ont manifesté lundi dernier à Barcelone lors de la Diada, qui commémore le 11 septembre 1714, date de la dernière défense de Barcelone prise ensuite par les troupes du roi Felipe V, pour revendiquer l'indépendance de leur région, à trois semaines d'un référendum d'autodétermination interdit par les institutions espagnoles.

Un contact m'envoie ces photos prises sur place :

2017-09-13-PHOTO-00000101

2017-09-13-PHOTO-00000102

2017-09-13-PHOTO-00000103

2017-09-13-PHOTO-00000104

Lire la suite de l'article

A LR, ils rêvent tous de travailler avec Macron, d’obtenir des postes, de devenir ministre….

C'est tellement pathétique que cela en devient désespérant

Bruno Le Maire "pourrait évidemment travailler" Emmanuel Macron après les législatives :

"S'il n'y a pas de majorité claire, cela veut dire quoi ? Que les Français nous ont dit : "travaillez ensemble, débrouillez-vous". Dans ce cas, je ne me déroberait pas à mes responsabilités […] Evidemment que je pourrais travailler avec le prochain président de la République [si c'est Emmanuel Macron], sous réserve que les Français le décident, dans la clarté, avec situation politique clarifiée au lendemain des législatives du 18 juin et avant les débauchages individuels"

Certains voient déjà François Baroin au poste de premier ministre d'Emmanuel Macron…pour mieux eux-mêmes obtenir des postes ?

"Deux ténors des Républicains, Éric Woerth et Brice Hortefeux expliquent que François Baroin ferait un très bon premier ministre de cohabitation. Pour eux l'objectif est clair, après la défaite de la présidentielle, il faut gagner les législatives."

Pour Hervé Morin, François Baroin ferait un excellent premier ministre :

"J'appelle la grande famille centriste à s'unir franchement et massivement derrière Emmanuel Macron. Aucune voix centriste ne doit lui manquer le 7 mai prochain"

Commentaires (3)

A gerber !

Rédigé par : Avoc | 25 avr 2017 12:09:46
____________________________________

Apparemment dans le cadre d'une cohabitation ce qui est finalement relativement logique.
C'est celui qui gagnera les législatives qui aura le pouvoir, quel que soit le président.
J'aime beaucoup B. Lemaire : "Dans ce cas, je ne me déroberait pas à mes responsabilités", qui sont de faire

Lire la suite de l'article

Canada : Si on ne peut plus critiquer l’islam, le coran, les hadiths, cela va devenir compliqué

De Jeanne Smits dans Minute :

"Ils sont 201 députés, les libéraux (gauche), les « néo-démocrates » et l’écologiste, à avoir approuvé la motion qui désigne et condamne expressément l’islamophobie, contre 91 élus de l’opposition du Parti conservateur et du Bloc québécois. Plus des deux tiers des représentants populaires se sont donc retrouvés autour d’un texte qui, sans être contraignant, menace directement la liberté d’expression à propos de l’islam et de ses pratiques en ce qu’il vise l’adoption ultérieure, mais rapide, d’une loi à part entière. La motion, présentée par l’élue « libérale » (née au Pakistan) Iqra Khalid, prie le gouvernement de préparer un texte et de demander au Comité permanent du patrimoine canadien d’entreprendre « des études pour établir une approche pangouvernementale pour la réduction ou l’élimination du racisme et de la discrimination religieuse systémiques, dont l’islamophobie, au Canada ». Il appartient également au gouvernement de « condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques ». L’islam est présenté comme la principale victime d’un « racisme » antireligieux qui pourtant, au Canada, est institutionnel en ce qui concerne les chrétiens. Cela fait belle lurette que les chrétiens qui s’opposent à l’avortement, à l’éducation sexuelle obligatoire dans les écoles ou à la mise en place de l’idéologie du genre se heurtent à la persécution laïciste.

Un tragique attentat a facilité l’adoption de la motion : la fusillade contre la grande mosquée de Québec le 29 janvier, qui a fait six morts et

Lire la suite de l'article

Négociations LR-UDI : que va devenir le PCD ?

François Fillon et Jean-Christophe Lagarde se sont rencontrés, lundi.

Sur le programme, l'UDI tient à des améliorations sensibles dans le secteur de l'éducation : rendre obligatoire la scolarisation des enfants dès l'âge de 3 ans. Fillon hésite.

Sur l'Europe, le programme de Fillon converge déjà beaucoup avec celui de l'UDI, notamment à propos d'un pilotage plus politique de la zone euro.

L'autre volet de la négociation porte sur les alliances politiques aux législatives. L'UDI revendique un traitement équivalent aux régionales, soit environ un quart de circonscriptions réservées. Les Républicains y sont hostiles. On parle actuellement d'un nombre de 65 circonscriptions qui seraient réservées aux UDI. Jean-Christophe Lagarde n'a pas renoncé à rehausser ce nombre.

La question porte maintenant sur les dissidents LR. Les deux états-majors veulent veiller à ce que les termes de l'accord soient respectés sur le terrain en exerçant une pression sur les éventuels dissidents. Dans ce cadre, la sanction peut aller jusqu'à l'exclusion. 

Et l'UDI va-t-elle maintenir ses candidats contre Jean-Frédéric Poisson et Xavier Lemoine ?

Lire la suite de l'article

De la contraception à l’utérus artificiel : que va devenir la femme ?

Laetitia Pouliquen, auteur de Femme 2.0, Féminisme et Transhumanisme : quel avenir pour la femme ?, répond au Salon Beige :

Femmes2-OLe Défenseur des droits Jacques Toubon s'est prononcé lors d'un colloque à Paris pour la reconnaissance par la France de la filiation du parent non biologique d'un enfant né d'une mère porteuse à l'étranger. Malgré les diverses déclarations gouvernementales, nous voyons bien que rien n'est fait contre pratique. Croyez-vous que, in fine, la légalisation de la Gestation pour autrui soit inéluctable ?

Inéluctable non, certainement pas. D’ailleurs, la population française n’adhère pas à cette forme d’instrumentalisation du corps de la femme et encore moins, à la vente d’un enfant. La GPA n’est autre qu’un esclavage des temps modernes pour produire des enfants dans l’appareil productif de femmes pauvres. Et l’esclavage a bien été aboli !

Pour lors, ce qui est évoqué est la reconnaissance de filiation, ce qui encourage honteusement la GPA, explicitement interdite en France. Cependant, des faisceaux convergents d’initiatives politiques tendant vers l’obligation de la reconnaissance de la filiation ont de quoi nous inquiéter : 

  • la Circulaire Taubira
  • les récents arrêts de la CEDH condamnant la France
  • le rapport législatif du Parlement Européen In’t Veld pour imposer une définition européenne des droits fondamentaux
  • le règlement Cavada pour une coopération européenne sur les régimes matrimoniaux et patrimoniaux
  • les travaux de la Conférence de la Haye sur les Conventions Internationales de Maternité de Substitutions. 

Pourtant, comme La Manif Pour Tous n’a cessé de l’affirmer, les enfants « fantômes de la République française » n’existent pas. Ils

Lire la suite de l'article

Un prêtre peut-il devenir président d’université ?

L'abbé Michel Deneken, jusque là vice-président aux compétences reconnues, a été élu à la présidence de l’université d’Etat de Strasbourg.

Si ses compétences ne sont pas remises en cause, sa qualité de prêtre perturbe les laïcistes qui contestent cette élection :

6155901_1-0-631788022_1000x625"Plus exactement c’est la prétendue allégeance au Vatican qui pose problème. Vision bien datée, aussi gallicane qu’anti-clériale, elle nourrit cependant une cabale contre le prêtre de l’université d’Etat qui pourtant ne précise aucune exclusion pour motif religieux à la présidence de l’institution.

Une nouvelle forme de discrimination à l’embauche pour cause d’allégeance risquant d’entraver la liberté et la laïcité de l’établissement.

Il faudrait aux postulateurs de la cause laïcarde mieux se renseigner. Les prêtres ne prêtent pas allégeance au Vatican pas plus qu’à leurs évêques. Si les prêtres séculiers doivent obéissance à leur évêque quant à la mission par eux confiés, ils restent libres de leur vie privée, à la différence d’un religieux.

Cette cabale idéologique vise ni plus ni moins qu’à garder la main-mise idéologique de la gauche sur l’ensemble du système pyramidale des mandarins de l’enseignement supérieur. Il est toutefois regrettable que des universitaires utilisent la désinformation pour fonder leurs arguments sans assise scientifique."

Lire la suite de l'article

Lyon : l’église St Bernard va devenir un centre d’affaires alors que des catholiques souhaitent la restaurer

Dans la série des églises transformées en parking ou en bureau, qu'elles soient consacrées, désacralisées ou qu'elles ne l'aient jamais été, leur changement de destination symbolise le matérialisme conquérant d'une société qui se refuse à la grâce et qui en vient à mépriser jusqu'à la nature. Cela n'émeut pas les bons bourgeois ni les pharisiens, respectueux de l'ordre républicain…

Nicole Hugon, Présidente de l'association Les amis du Bon Pasteur et de saint Bernard de Lyon, raconte :

E"En janvier 2003, nous avons appris par voie de presse que l'église Saint-Bernard était vouée à la démolition. Une remise aux normes du bâtiment était alors jugée trop coûteuse pour la municipalité, qui envisageait de la remplacer par des parkings

En février 2003, nous créons l’association Les Amis du Bon-Pasteur et de Saint-Bernard de la Croix-Rousse :  veiller à la protection et à la sauvegarde de ces deux édifices. Nous décidons d'éditer un livre sur la vie des canuts, par le biais d'archives qu'a constitué l’œuvre écrite de M. Christophe Vincendon, « Saint-Bernard des Canuts de 1852 à nos jours ». On y découvre que ces deux églises ont été construites grâce aux canuts lyonnais, ouvriers soyeux les plus pauvres. La consultation du registre paroissial laisse apparaître un quotidien terrible, la mort frappant les plus faibles, et laissant de nombreuses familles dans le plus grand désarroi. C'est dans ces  registres que des engagements  se font en faveur de l'édification des deux églises.

Nous avons agi longuement et régulièrement avec la mairie centrale de LYON, pour

Lire la suite de l'article

Elle lance un crowdfunding pour rembourser son prêt étudiant.. et devenir religieuse

Alida Taylor, une ancienne étudiante américaine en stylisme de 28 ans, veut devenir religieuse. Mais auparavant la jeune femme doit rembourser un prêt étudiant de 12 000 dollars. En effet, impossible d'entrer au couvent avec une dette et encore moins d'y travailler pour la rembourser. Alors pour débloquer cette situation et éviter de repousser son entrée au couvent le temps de rembourser le prêt, Alida Taylor a lancé une campagne de dons le 29 juin dernier. Aujourd’hui, la collecte a atteint près de 24000 dollars de dons soit deux fois plus que la somme nécessaire.

Elle pourra donc entrer au couvent le 10 septembre.

Lire la suite de l'article