Archives par étiquette : détresse

Accueillir les femmes en détresse

IndexTerre de missions reçoit, ce dimanche 11 février, Daniel Hamiche, rédacteur en chef de l'Observatoire de la christianophobie. Il revient sur les nombreuses polémiques qui ont éclaté un peu partout, ces derniers mois, du fait de la présence de croix – qui restent, plus que jamais, le signe de contradiction annoncé par le Christ. De l'affaire de Ploërmel aux yaourts "à la grecque" montrant des églises sans croix, en passant par le cimetière de Prinçay, le journaliste montre à quel point la loi de 1905 est absurde. Mais il termine sur une note d'espoir: Nestlé a rétabli la croix sur l'église de Santorin qui illustre ses yaourts. Comme quoi, quand on ne lâche rien, on peut gagner!

Lui succède sur le plateau l'abbé Paul Aulagnier, de l'Institut du Bon Pasteur, qui évoque pour nous ses souvenirs de Mgr Lefebvre et des débuts de la Fraternité Saint Pie X, dont il fut l'un des premiers prêtres ordonnés et le premier supérieur pour la France.

Enfin, Cécile Edel, présidente de Choisir la Vie, vient présenter une action trop méconnue du mouvement pro-vie: l'écoute téléphonique, l'accueil et l'assistance aux femmes enceintes en difficulté. Elle insiste notamment sur le fait que l'immense majorité des femmes qui l'appellent souhaitent garder leur enfant, mais sont trop souvent contraintes à avorter par leur entourage. Si nous consacrions autant d'efforts à les aider à faire le choix de la vie qu'à propager la culture de mort, que de vies innocentes pourraient être sauvées!

Lire la suite de l'article

S.O.S, femmes en détresse

FL’antenne d’écoute aux femmes enceintes en difficulté a été créée en 2009 au sein de Choisir la Vie. Aujourd’hui, sept écoutantes se relaient pour assurer une permanence téléphonique quotidienne. Au bout du fil : des hommes inquiets, des femmes enceintes qui  rencontrent des difficultés pendant leur grossesse, qui appréhendent l’accouchement… mais aussi des femmes confrontées au choix de l’avortement. Un service qui fait entrer dans le mystère de « la miséricorde du Père » et donne l’occasion de vivre une expérience humaine et spirituelle forte.

Ecouter la personne en souffrance

L’un des enjeux essentiels de l’antenne est d’écouter avec son intelligence et son cœur la personne qui appelle. La majeure partie des femmes qui en arrivent à se poser la question de l’avortement sont dans des situations complexes et douloureuses : compagnon qui menace de les quitter si elles gardent l’enfant, famille qui exerce des pressions de toutes sortes, situation financière difficile, réveil de blessures affectives… Les femmes et les hommes qui appellent doutent d’eux-mêmes, de leur capacité à être mère ou père. L’écoute peut durer une heure, voire deux, au cours desquelles l’écoutante utilise toutes les ressources de son cœur et de son intelligence pour essayer de comprendre qui est l’autre, quelle est sa problématique et pourquoi il en arrive à ce dilemme.

Compatir

A« Si l’on veut vraiment accompagner certaines, il faut plonger avec elles », rapporte C. Edel, présidente de Choisir la Vie et psychologue de l’antenne. Il faut parfois descendre en eaux troubles avec ces femmes, au cœur de leur

Lire la suite de l'article

Le mouvement des veillées pour la vie soutien des maisons d’accueil pour futures mères en détresse

Le mouvement des veillées pour la vie soutien des maisons d’accueil pour futures mères en détresse par des aides ponctuelles, que ce soit matérielles, financières ou logistiques :

Trois dons de 345€ pour un montant total de 1035€ seront versés cet automne à des maisons d’accueil par le mouvement des Veillées pour la Vie.

345€, c’est beaucoup ou c’est peu ?

345€, c’est environ trois gros paquets de couches pour une durée de 3 mois…

345€, ce n’est pas grand chose dans le budget d’une maison d’accueil mais c’est avec les petits ruisseaux que nous formons les grandes rivières… Soyons généreux !

Ces trois dons viennent de la collecte réalisée en 2015 pour le lancement d’un festival au bénéfice de futures mères en détresse. Eric, principal moteur de ce défi, étant tombé gravement malade au début du projet (il va beaucoup mieux aujourd’hui)… En conséquence, le festival n’a pas eu lieu et l’argent collecté est aujourd’hui reversé aux associations bénéficiaires… Souvenez-vous :

Lire la suite de l'article

Les Accueils Louis et Zélie pour aider les femmes en détresse

FLes Accueils Louis et Zélie veulent permettre à ceux qui en éprouvent le besoin de confier leurs difficultés sur des sujets aussi variés que les difficultés affectives, la grossesse, désirée ou non, la fécondité du couple et la découverte des méthodes de régulation naturelle, les conflits, l’aide à la décision…

L’Accueil Louis et Zélie est constitué d’une équipe de professionnels et de bénévoles : médiateur familial diplômé, conseiller conjugal, médecin, sage-femme, moniteur spécialisé dans la régulation naturelle des naissances, accompagnateur Teenstar, … Ceux-ci accomplissent un travail de conseil et d’accompagnement dans la limite de leurs compétences.La prestation est gratuite et anonyme, les accompagnateurs sont tous bénévoles. La confidentialité et le respect des personnes sont garantis.

Les Accueils Louis et Zélie se réfèrent au magistère de l’Eglise Catholique et sont ouverts à tous. La dernière statistique (juin 2016) indique que 50% des personnes à avoir fréquenté un Accueil Louis et Zélie sont non-croyantes ou non-pratiquantes.

Aujourd’hui, on en trouve dans le Sud-Ouest de la France et des projets d’ouvertures sont en cours en Bretagne, Rhône-Alpes et Ile-de-France. Vous souhaitez ouvrir un accueil Louis et Zélie ? Contactez-nous : www.accueillouisetzelie.fr

Lire la suite de l'article

Le Planning familial est un organisme militant qui fait un business de la détresse des femmes

Barbara Mazières, secrétaire départementale du Front national de Maine-et-Loire, déclare à Nouvelles de France :

"Vous avez, en tant que chargée de mission départementale du FN dans le Maine et Loire, protesté contre l’accueil de 63 « migrants » à Saint-Laurent de la Plaine. Avez-vous des informations sur ces « migrants » ? Si l’on comprend bien votre communiqué, ces « migrants » devraient être hébergés dans une maison de retraite, dont les locataires ont été expulsés. Cela signifie-t-il qu’on trouve pour des étrangers de l’argent que l’on ne trouve pas pour les retraités français ?

C’est exact. On a délogé des personnes âgées de l’EPHAD au motif que celui-ci n’était pas aux normes. Mais curieusement la société ADOMA trouve 520 000€ pour remettre l’établissement aux normes et reloger les migrants. Il est vrai que cette société est à capitaux parapubliques (Caisse des dépôts, etc.) et que ce sont donc nos impôts qui la financent. On peut donc dire que l’on expulse nos anciens pour reloger des migrants avec l’argent des contribuables. On appréciera les priorités des élus actuellement en place. […]

Votre tête de liste, Pascal Gannat, se fait actuellement beaucoup attaquer pour avoir dit, comme Marion Maréchal-Le Pen, qu’il souhaitait couper les subventions publiques au Planning familial. Est-ce un point de vue que vous partagez ?

Le Planning familial est un organisme militant qui fait un business de la détresse des femmes. Ils confondent l’idéologie et l’écoute. On a vu d’ailleurs où cela pouvait mener aux Etats-Unis. Je pense qu’il est préférable d’aider

Lire la suite de l'article

Invoquer Dieu dans la détresse

Un "best seller" catholique, s'il en est, l'Imitation de Jésus Christ, intemporel, indémodable, et surtout, très utile, nous apprend à invoquer Dieu dans la détresse :

  1. "Le Disciple Que ton nom soit béni pour l’éternité, Seigneur, car Tu as voulu me mettre à l’épreuve par cette détresse.

Et puisque je ne peux l’éviter, que pourrais-je faire d’autre si ce n’est m’en remettre à Toi pour que Tu m’apportes Ton soutien et me changes pour mon bien ?

Seigneur, je suis en pleine détresse ; mon cœur est en désarroi à cause de cette passion qui le tourmente fortement.

« Que dirai-je maintenant », ô Père bien aimé ? Mon âme est troublée. « Délivre-moi de cette heure » (Jean 12, 27).

Tu as permis que j’atteigne cette détresse d’âme pour que Tu sois glorifié lorsque j’aurai été très abattu et que Tu m’auras délivré.

Daigne, Seigneur, venir à mon secours parce que, pauvre créature, que puis-je faire et où irai-je sans toi ?

Donne-moi la patience, Seigneur, une fois encore. Étends-moi ta main, mon Dieu, et je n’aurai pas peur, quelle que soit la puissance de ma détresse.

  1. Que dirai-je dans l’état où je suis ? « Seigneur, que Ta volonté soit faite. » J’ai bien mérité l’angoisse et l’affliction dans lesquelles je me trouve (Matthieu 6, 10).

Il faut que j’en souffre ; et pourvu que ce soit avec patience, jusqu’à ce que cesse la tempête et que vienne le calme.

Ta main toute-puissante a le pouvoir d’éloigner de moi cette tentation et

Lire la suite de l'article

Le monde paysan s’exprime dans une « nuit de la détresse »

Des milliers d’agriculteurs ont manifesté dans plusieurs villes de France contre la chute des cours et la disparition progressive de leur métier. Les éleveurs de porcs et les producteurs de lait sont étranglés par les charges et les baisses des prix de leur production.

Lire la suite de l'article