Archives par étiquette : Destruction

Le FN demande une charte éthique refusant la destruction des embryons humains

Voeu du groupe FN-RBM au Conseil régional des Pays de la Loire :

"Depuis le début de la mandature, la Région a versé plusieurs centaines de milliers d’euros à Biogenouest, le réseau des plates-formes en sciences du vivant du Grand Ouest qui rassemble près de 70 laboratoires de recherche. Certaines activités de Biogenouest portent sur la recherche sur les cellules souches embryonnaires.

Depuis 2005, les transgressions au principe du « respect de l’être humain dès le commencement de sa vie » (article 16 du Code civil) autorisent la destruction d’embryons humains pour des expérimentations scientifique. Depuis la Loi Touraine de 2016, ces recherches peuvent être réalisées en dehors du contrôle de l’Agence de biomédecine. La permissivité de la législation en vigueur est d’autant plus sidérante, que l’utilité thérapeutique de ces manipulations est très discutable. En effet, le professeur Yamanaka, prix Nobel de médecine 2012, a prouvé que la recherche destructrice d'embryons humains ne produit aucun résultat scientifique probant.

Ces tests sur les embryons permettent déjà d’envisager la fabrication d’enfants au génome « parfait », comme l’ont fait savoir les chercheurs de l’université d’Oregon en août 2017, augurant des heures sombres de l’histoire européenne. Quelle sera la prochaine étape ? Des biologistes de l’université de Cambridge annoncent pouvoir cultiver in vitro des embryons humains. Les bébés naîtront-ils bientôt dans des utérus artificiels ? Sans limites fixées par les pouvoirs publics, on se dirige droit vers Le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley.

Une grande responsabilité éthique incombe à notre assemblée. C’est pourquoi le groupe FN-RBM formule

Lire la suite de l'article

Des catholiques chinois empêchent la destruction de leur église

A Wangcun, dans la province de Shanxi en Chine, le comité de district du parti communiste a tenté de détruire une église alors que les discussions entre le gouvernement chinois et le Vatican s'intensifient.

Cette église, construite au début du XXe siècle, avait besoin de restaurations. En août 2012, les autorités avaient décidé de donner l’église et le terrain environnant aux catholiques, afin qu’ils restaurent le bâtiment à leurs frais. Il y a quelques mois, les fidèles, ayant réuni l’argent nécessaire, avaient pu commencer les travaux. Et voilà que le comité de district du parti communiste a décidé que tout devait être rasé pour laisser la place à un « jardin public qui enrichira la vie du peuple ».

Mais les fidèles se sont mobilisés pour empêcher la démolition. Les autorités ont suspendu le processus…

Lire la suite de l'article

Cardinal Burke : “la confusion et l’erreur qui ont conduit la culture humaine sur le chemin de la mort et de la destruction sont également entrées dans l’Eglise”

Le cardinal Raymond Burke a donné le 22 juillet une conférence au 32e Forum annuel « Church Teaches » (« L’Eglise enseigne »), à Louisville dans le Kentucky. Voici des extraits de la traduction du texte intégral de cette conférence, disponible ici dans sa version originale, par Jeaanne Smits (cette traduction n’a pas été officiellement validée par le cardinal Burke) :

[…] Nous vivons les temps les plus troublés qu’aient connus aussi bien le monde que l’Eglise. La sécularisation a ravagé la culture de nombreuses nations, spécialement en Occident, éloignant la culture de sa vraie source qui est Dieu, et de son plan pour nous et pour notre monde. Des attaques quotidiennes et généralisées visent la vie humaine innocente et sans défense, accompagnées d’une violence sans précédent qui en résulte au sein de la vie familiale et de la société en général. L’idéologie du genre toujours plus virulente répand une confusion totale à propos de notre identité en tant qu’homme ou femme, et conduit au malheur profond et même à la destruction de soi de nombreux membres de la société. On assiste également à la négation de la liberté de religion qui tente d’empêcher, sinon d’éteindre totalement, tout discours public à propos de Dieu et de notre nécessaire relation avec Lui. La négation de la liberté de religion s’accompagne de la tentative d’obliger les personnes qui craignent Dieu à agir contre leur conscience bien formée, c’est-à-dire contre la loi de Dieu inscrite dans le cœur de l’homme. Dans les pays supposés libres,

Lire la suite de l'article

La révolution française est une vaste destruction politique

De Chateaubriand, Mémoires d’Outre-tombe, 4e partie, Livre onzième, 8, page 567, tome IV, Flammarion, édition du centenaire:

"… La révolution française est une vaste destruction politique, placée au milieu de l’ancien monde : craignons qu’il ne s’établisse une destruction morale (autre destruction beaucoup plus funeste) par le mauvais côté de cette révolution. Que deviendrait l’espèce humaine, si l’on s’évertuait à réhabiliter des mœurs justement flétries, si on s’efforçait d’offrir à notre enthousiasme d’odieux exemples, de nous présenter le progrès du siècle, l’établissement de la liberté, la profondeur du génie, dans des natures abjectes ou des actions atroces ? N’osant préconiser le mal sous son propre nom, on le sophistique : donnez-vous de garde de prendre cette brute pour un esprit de ténèbres, c’est un ange de lumière ! Toute laideur est belle, tout opprobre honorable, toute énormité sublime ; tout vice a son admiration qui l’attend. Nous sommes revenus à cette société matérielle du paganisme où chaque dépravation avait ses autels. Arrière ces éloges lâches, menteurs, criminels qui faussent la conscience publique, qui débauchent la jeunesse, qui découragent les gens de bien, qui sont un outrage à la vertu et le crachement du soldat romain au visage du Christ !"

Lire la suite de l'article

Brexit, un coup d’arrêt à la destruction des Etats d’Europe

Olivier Pichon et Jean-Christophe Mounicq reçoivent sur TV Libertés le professeur d’économie Jean-Claude Werrebrouck (Lille2) à propos du Brexit :

1) Un coup d’arrêt à la destruction des états d’Europe, mais rien n’est encore gagné.

2) Le sud en question, le retour des « PIGS ».

3) Quel avenir pour la Grande-Bretagne et la France ?

Lire la suite de l'article

La destruction du modèle familial est l’obsession d’un système impuissant à résoudre les problèmes de la France

En fidèle et constant défenseur de la famille et des valeurs traditionnelles, Bruno Gollnisch communique :

France-Elections-Le-Pen-006"Dans un entretien au magazine « Elle » à paraître, François Hollande annonce que le ministère de la Famille devient celui « des Familles », pour s’adapter au cas de familles recomposées, monoparentales, homosexuelles, etc.

On pourrait penser que, dans l’état actuel de la France, il y a plus urgent à faire ! Mais le président de la République prétend poser un acte fort. Car la famille est une donnée naturelle. Certes, les assauts venant des gouvernements successifs de la fausse droite et de la vraie gauche l’ont considérablement dénaturée. Mais ce nouvel acte symbolique révèle que la destruction du modèle familial est toujours l’obsession d’un système impuissant à résoudre les problèmes de la France.

Quels que soient les accidents de la vie, qu’il n’est pas question de culpabiliser, il est de l’intérêt de tous de défendre LA famille, institution irremplaçable, cellule de base de la société, fondée sur l’union d’un homme et d’une femme pour accueillir des enfants nés de l’amour d’un père et d’une mère."

Lire la suite de l'article

Démission de Taubira : c’est d’abord Hollande qui porte la responsabilité de la destruction de la famille

Albéric Dumont, vice-président de La Manif Pour Tous, invite à "rester vigilant :

"[…] Le peuple français ne pouvait plus supporter le mépris et la condescendance avec lequel elle le traitait depuis le début. Le pays portera encore longtemps les stigmates du dédain de Mme Taubira et de son idéologie. Comment pourrait-il en être autrement ? Rappelons qu’en plein débat sur le mariage pour tous, alors que l’ensemble du gouvernement nous assurait la main sur le cœur que ce projet de loi n’ouvrirait pas le droit à la PMA pour les couples de femmes, ni le droit à la GPA, Mme Taubira sortait sa fameuse circulaire enjoignant les fonctionnaires de l’état civil de reconnaître les enfants nés de GPA à l’étranger. C’est un « bouleversement de civilisation », selon ses propres termes, que la Garde des Sceaux a fait subir à notre pays, sans se soucier de la réalité et en n’accordant que son mépris aux millions de citoyens français descendus dans la rue pour manifester leur désaccord. Son entêtement a creusé le sillon de la fracture entre le peuple français et ses élus, comme le montre tristement les taux d’abstentions à tous les scrutins depuis 2012.

Il serait cependant injuste de ne dresser qu’un bilan négatif de ces années passées par Mme Taubira place Vendôme. Car elle restera dans l’Histoire, mais bien malgré elle. Elle restera comme celle qui a réussi à provoquer le plus grand réveil des consciences que notre pays ait connu depuis des années. Son dédain a construit notre

Lire la suite de l'article

Ajournement de la destruction de l’église Sainte Rita

Capture-google-maps_leprogres-628x290L'église Sainte-Rita est située dans le nord du 15e arrondissement de Paris. Il s'agit d'un édifice de style néogothique construit en 1900. Elle est desservie par une communauté gallicane schismatique. En 2010, la Commission du Vieux Paris a considéré que l'église ne mérite pas de protection particulière et autorisa un acheteur éventuel à la démolir.

Le permis de démolir a été délivré en 2011 à un promoteur, qui souhaite réaliser à la place une extension de l'annexe de l'Unesco qui jouxte le terrain, ainsi que des logements sociaux et des parkings, cela malgré l'opposition des paroissiens.

Église_Sainte-Rita_de_Paris_4La démolition a été annoncée à partir du 5 octobre 2015, mais un blocus autour du quartier de l'église Sainte Rita par l'association Les Arches de Sainte Rita empêche la destruction.

Mardi 6 octobre, l'entreprise de démolition a dû battre en retraite, à la suite de l'intervention de la police sollicitée par le député-maire du 15e et des élus, l'organisation du chantier n'étant pas conforme. Par ailleurs, la validité des permis de démolir et de construire reste contestée et plusieurs recours ont été déposés.

Lire la suite de l'article

CEDH : Les embryons humains ne sont pas des choses et leur destruction peut être interdite

De Grégor Puppinck, Directeur de l’ECLJ :

"Le 27 août 2015, la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme a rendu public son arrêt dans l’affaire Parrillo c. Italie (Requête n° 46470/11) concernant le statut d’embryons humains surnuméraires conçus in vitro et cryogénisés.

Images-12Était en cause l’existence alléguée par « la mère » des embryons d’un droit réel sur « ses » embryons ; celle-ci se plaignait de l’impossibilité de donner « ses » embryons à la recherche de sorte qu’ils soient détruits au service de la science. Elle alléguait une violation du droit au respect de sa vie privée et familiale ainsi que de son droit de propriété sur « ses » embryons.

En substance, la requérante mettait aussi en cause le statut juridique des embryons surnuméraires au regard de la Convention européenne des droits de l’homme et l’interdiction faite par la loi italienne (loi n°40/2004) de la destruction des embryons humains, y compris dans le cadre de la recherche scientifique.

Sur la question du droit de propriété, la Grande Chambre, à l’unanimité, a rejeté ce grief au motif que « les embryons humains ne sauraient être réduits à des ‘’biens’’ » (§ 215). En effet, le droit de propriété ne peut s’exercer que sur les choses, ou les « biens ». Le droit ne connaissant que les deux catégories de « bien » et de « personnes », la logique veut que les embryons humains soient des personnes dès lors qu’ils ne sont pas des biens. La Cour s’abstient de le dire, ou de le démentir.

Sur la question de l’atteinte à

Lire la suite de l'article

Parents, la rentrée approche entre idéologie et destruction de la culture

L'idéologie, c'est celle de Vallaud-Belkacem, insatiable, qui subit encore une démission dans son entourage : 

"La députée Les Républicains Annie Genevard, membre du Conseil supérieur des programmes (CSP), annonce officiellement sa démission. Elle est la quatrième sur dix-huit membres à claquer la porte. Et à lever le voile, du même coup, sur cette institution créée par la loi Peillon sur la refondation de l'écolequi a suscité de vives polémiques avant l'été à cause de ses choix, notamment sur l'enseignement de l'histoire ou des langues anciennes.

La démissionnaire dénonce, en premier lieu, la « folie » qui consiste à modifier tous les programmes de la maternelle à la terminale d'un même mouvement. Elle s'insurge ensuite contre la fausse indépendance du CSP, que la loi de 2013 a désigné comme une « instance indépendante placée auprès du ministre ». Une ambiguïté dont n'a cessé de jouer Najat Vallaud-Belkacem. « Nous avons appris que le cabinet de la ministre intervenait dans nos travaux en amont et sans que la plupart des membres le sachent, explique Annie Genevard au Point. Quand, lors d'un déjeuner au ministère, je me suis étonnée de cet interventionnisme, le directeur de cabinet de Najat Vallaud-Belkacem m'a répondu en citant Edgar Faure sur « l'indépendance dans l'interdépendance ».

Ainsi, quand la suppression du latin et du grec en tant que disciplines à part entière a provoqué le tollé que l'on sait, la ministre s'est retranchée derrière la prétendue indépendance du CSP, auquel elle a demandé de faire des propositions. « Mais la

Lire la suite de l'article

Syrie : une destruction systématique des Syriens et de leurs racines

Communiqué de Mgr Pascal Gollnisch, Directeur général de l’Œuvre d’Orient :

"L’Œuvre d’Orient s’élève avec force contre les nouvelles exactions de DAECH tant humaines que patrimoniales : l’exécution de Khaled al-Assaad, ancien directeur des Antiquités de Palmyre, la destruction du temple de Baalshamin à Palmyre et du monastère syriaque catholique de St Elian datant du V°s, à Qaryatain ainsi que les prises d'otages. Ces actes barbares, exécutés la même semaine, accélèrent la fuite des syriens et particulièrement celle des chrétiens. De nouveau se pose la question de crimes culturels contre l’humanité.

L’Œuvre d’Orient se réjouit de la Conférence internationale organisée par le Ministère des Affaires Étrangères, le 8 septembre à Paris, à laquelle Sa Béatitude Louis Raphaël Sako, Patriarche de Babylone des Chaldéens, participera. Mgr Pascal Gollnisch espère que seront mis en place rapidement des moyens humanitaires suffisants  pour assurer une vie décente aux familles déplacées et réfugiées. Cela ne doit pas faire oublier que toutes les mesures permettant leur retour chez eux doivent être prises de toute urgence. La protection des populations et de leur patrimoine n'est pas une option mais une priorité." 

Lire la suite de l'article